1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Problème de congélateur à dégivrage automatique ?

Discussion dans 'Conservation du lait' démarrée par Jujosa, 15 Août 2015.

  1. Jujosa

    Jujosa Montée de lait

    Bonjour,
    Je reprends le travail dans un mois et demi et j'ai donc commencé à essayer de donner le biberon à bébé. Celui-ci s'obstine à refuser, quelle que soit la tétine utilisée ou même la tasse à bec.
    Il s'agit de lait décongelé. Il n'a pas d'odeur particulière mais m'a semblé avoir un goût bizarre. J'ai donc demandé à mon grand de goûter (ils sont co-allaités) et il a fait la grimace et m'a dit que ce n'était pas bon !
    J'ai donc essayé de donner de l'eau à bébé au biberon, qui l'a bue sans problème. Puis j'ai exprimé manuellement un peu de lait pour voir s'il le prenait au biberon et là encore pas de problème...
    Après quelques recherches sur internet, je lis que les congélateurs à dégivrage automatique (ce qui est le cas du mien) peuvent modifier le goût du lait.
    Qu'en pensez-vous ? Y a-t-il une solution à ça ou est-ce que ça veut dire qu'il va m'être impossible de continuer à congeler mon lait (auquel cas je ne vois pas bien comment je vais faire pour fournir suffisamment de lait à la crèche...) ?
    Merci d'avance pour vos lumières !
     
    Tags:
  2. CarameLLL

    CarameLLL Animatrice LLL Animatrice LLL

    Bonjour Jujosa,

    Concernant ton congélateur, sur ce feuillet de LLL Canada http://allaitement.ca/wp-content/uploads/La-conservation-du-lait-maternel.pdf
    j'ai trouvé "Parfois le lait décongelé peut avoir une odeur ou un goût de savon. Cela est attribuable aux modifications des matières grasses du lait lors de l’entreposage dans les congélateurs à dégivrage automatique. Ce lait peut être consommé en toute sécurité et la plupart des nourrissons accepteront de le boire. Les mères dont le lait a une grande activité de la lipase (enzyme qui digère le gras du lait) peuvent remarquer une odeur rance après avoir fait refroidir le lait au réfrigérateur; d’autres ne la remarqueront que lorsque le lait a été congelé pendant un certain temps. Si vous avez ce problème, vous pouvez désactiver la lipase en faisant frémir votre lait (bulles sur les rebords de la casserole, mais pas d’ébullition) juste après l’avoir exprimé; vous devez ensuite le faire refroidir rapidement avant de le congeler. Le lait maternel ainsi traité demeure un choix plus sain que les préparations commerciales pour nourrissons."

    Une autre piste: Souvent quand les mamans tentent de donner le biberon avant la reprise ca ne fonctionne pas..(le bébé sait qu'il a les seins a proximité et ne voit pas pourquoi il se contenterai du biberon alors qu'il a le must a portée de bouche :D)

    Tu pourras lire quelque chose a ce sujet ici: http://www.lllfrance.org/Allaiter-A...se-du-travail-poursuite-de-l-allaitement.html
    "Deux petits « secrets » permettent aussi de mettre toutes les chances de son côté. Ils sont très simples, mais peuvent paraître déroutants, car ils vont à l'encontre de beaucoup d'idées reçues.

    Le premier est qu'on peut continuer à allaiter complètement jusqu'à la reprise effective du travail, sans s'inquiéter si le bébé refuse le biberon (ce qui arrive souvent), voire la tasse ou la cuiller : il l'acceptera de la main de la personne qui le gardera, car il en comprendra alors la nécessité et l'utilité. Tandis que lorsque c'est la mère (ou une autre personne en présence de la mère, voire parfois en son absence mais avant la reprise), il ne comprend pas pourquoi on lui propose du « deuxième choix » alors que le « premier choix » est là tout près, à portée de bouche.

    On s'évitera ainsi bien des angoisses et des conflits pouvant tourner à l'épreuve de force. On minimisera aussi le risque de confusion sein/tétine (toujours présent, même s'il est fortement diminué, quel que soit l'âge de l'enfant) et on aura davantage de garanties que la lactation, mieux installée car plus ancienne, ne se tarisse pas.

    Bien sûr, accueillir un enfant qui n'a jamais connu le biberon inquiète souvent personnels de crèche et assistantes maternelles. Pourtant, quand on les interroge, elles reconnaissent volontiers que pour les bébés nourris depuis la naissance au biberon, il y a aussi besoin d'une période d'adaptation et qu'il arrive que certains refusent au départ le biberon donné par une nouvelle personne dans un lieu nouveau. Rien de très différent avec un bébé allaité...



    La deuxième chose est, après la reprise, de continuer à allaiter à la demande dès qu'on a l'enfant avec soi (matin, soir, nuit, jours de congé, vacances). Non, cela ne « perturbera » pas l'enfant de ne pas avoir le même rythme à la crèche ou chez la nourrice, et à la maison. Au contraire, cela l'aidera à se structurer en lui permettant de faire la différence entre « quand je suis avec maman et que je peux téter » et « quand maman n'est pas là et que je ne peux pas téter ».

    De plus, cela permettra de garder un nombre de tétées non négligeable, et ainsi d'entretenir la lactation, même avec des horaires irréguliers."
     
    Liloudiox aime ce message.
  3. Jujosa

    Jujosa Montée de lait

    Bonsoir et merci pour ta réponse et ces conseils que je connais bien puisque je les ai appliqués avec mon premier garçon, toujours allaité aujourd'hui, et qui n'a jamais bu de lait artificiel
    En fait, j'avais du lait congelé depuis plus de trois mois et comme la crèche ne l'accepte pas, je ne voulais pas le gâcher et je me suis donc dit que c'était l'occasion de donner un biberon à bébé.
    Et heureusement que je l'ai fait au final parce que je découvre un problème de conservation que je n'avais pas eu pour mon grand. J'ai comparé aujourd'hui du lait décongelé et du lait fraîchement tiré et il y a effectivement une grosse différence de goût et d'odeur. Je ne sais pas si c'est un problème de congélateur ou de lipase mais c'est très embêtant. Ça veut dire que mon stock est à jeter et j'espère que le lait conservé plusieurs jours au réfrigérateur n'aura pas le même problème...
    J'ai tiré du lait aujourd'hui. J'en ai donné tout de suite à mon fils qui l'a bu sans problème (donc il s'agit bien d'un problème de lait et non de biberon). Et j'ai mis le reste dans deux pots au réfrigérateur pour voir ce que ça allait donner demain et après demain.
    Je suis très inquiète, je ne voyais déjà pas franchement comment j'allais pouvoir fournir assez de lait (je ne peux pas tirer au travail et avec le co-allaitement, dur de tirer le matin et le soir) mais si en plus j'ai un problème de conservation...
     
  4. Lin

    Lin Montée de lait

    J'ai le même problème pour mon lait congelé, ma fille le refuse car il a une odeur atroce (ça sent le vomi..) mais accepte très bien le lait fraîchement tire ou au réfrigérateur depuis quelques jours.
    En faisant des recherches, j'avais lu qu'avant de congeler le lait, il fallait le chauffer a 70 degrés pour neutraliser les lipases. Cependant je n'ai pas essaye.
     
  5. Jujosa

    Jujosa Montée de lait

    Ici ce serait plutôt une odeur de liquide vaisselle !
    Si je tire le midi, c'est encore acceptable le soir, ça devient très limite le lendemain et absolument imbuvable le surlendemain.
    C'est donc bien un problème de lipase et non de congélateur...
    Je n'ai pas non plus essayé de faire chauffer mon lait. J'ai déjà du mal à trouver du temps pour le tirer alors s'il fait du temps supplémentaire pour le faire chauffer ça me paraît bien compliqué à mettre en oeuvre.
    J'avais également lu que parfois en modifiant le régime alimentaire, en diminuant l'apport en graisses, ça pouvait améliorer le problème. Je vais déjà essayer ça et on va voir ce que ça donne !
     

Partager cette page

Chargement...