• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 PRISE DE PROPIONATE DE CLOBETASOL(corticoide) et allaitement

CoralieNC

Colostrum
Bonjour,
J'ai une question super precise mais je tente quand meme ! J'allaite actuellement mon bébé de 20 mois, je suis contrainte d'utiliser une crème à base de corticoÏdes sur mes mains a cause de vitiligo, la dermato me dit que je dois arrêter d'allaiter pour mon traitement (de 1 mois) mais en même temps elle me dit que 20 mois d'allaitement ca suffit.... je suis donc aller verifier sur internet et je trouve des réponses qui divergent, le CRAT dit que c'est possible , d'autre site non... je voudrais savoir si certaines ont pu utiliser cette catégorie de corticoides en poursuivant leur allaitement???? merci beaucoup
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Voici un extrait des "dossiers de l'allaitement", revue destinée aux professionnels de santé, rubrique "le coin du prescripteur"
Utilisation cutanée
Bien qu’aucune étude n’ait été effectuée sur le passage
lacté des corticoïdes après application cutanée, la pénétra-
tion transcutanée des corticostéroïdes a été étudiée par
divers auteurs. Elle se fait vraisemblablement par diffusion
passive. Divers facteurs peuvent influencer cette absorp-
tion : concentration du stéroïde utilisé, nature du topique
utilisé, surface de peau traitée, zone du corps traitée ; des
études ont montré que l’absorption cutanée était plus im-
portante au niveau des zones axillaires, du visage et de
l’aine ; elle est moins importante au niveau des coudes, des
genoux, des mains et des pieds ; elle est légèrement aug-
mentée si la peau est lésée. L’excipient utilisé joue aussi
un rôle important ; la présence d’urée ou de diméthylsul-
foxyde peut doubler ou tripler l’absorption cutanée ;
l’utilisation sous pansement occlusif augmente
l’absorption. Cependant, la plupart des auteurs pensent
que, sauf en cas d’application sur une vaste zone cutanée,
le passage systémique sera trop faible pour induire un taux
lacté significatif.
 
Haut