• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Pilule du lendemain et allaitement

MARIIAA

Colostrum
bonjour j'ai une question super importante je doit prendre la pilule du lendemain et oui les boulettes sa arrive et je voulait savoir es que je pourrait toujours allaiter mon bébé au sein ou je doit attendre 8 h sans aillaiter et tirer mon lait comme ces écrit sur La notice :(
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Réponse là : https://www.lllfrance.org/vous-info...2-61-allaitement-et-regulation-des-naissances
La « pilule du lendemain »
Théoriquement, la prise d’œstrogènes est susceptible de modifier la sécrétion lactée. Toutefois, de nombreuses femmes ayant utilisé ce type de contraception d’urgence n’ont constaté aucun impact sur leur allaitement. Il peut être utile de prévenir la mère de cet effet secondaire théorique, et de lui dire que si cela survient, quelques jours de tétées plus fréquentes suffiront à ramener les choses à la normale.
ou là : https://www.lllfrance.org/vous-info...t/1343-da-60-allaitement-regulation-naissance
La « pilule du lendemain »
Cette contraception d’urgence consiste à prendre :
Soit une pilule oestro-progestative fortement dosée en oestrogènes (Stédiril®, Tétragynon®), à raison de 2 comprimés dans les 12 heures qui suivent le rapport, et à nouveau 2 comprimés 12 à 24 heures plus tard ; cette méthode s’est avérée efficace, et elle induit peu ou pas d’effets secondaires chez la femme.
Soit un progestatif seul à dose plus élevée que pour une contraception courante (Norlevo®, Vikela®), à raison de 2 comprimés le plus tôt possible après le rapport (dans les 3 jours au plus tard). Cette méthode n’agit qu’avant l’ovulation et l’implantation ; elle est inefficace lorsque le processus de nidification est commencé ; des effets secondaires ont été rapportés.

Ces hormones passent dans le lait, comme celles des autres pilules contraceptives. Aucune suspension de l’allaitement n’est nécessaire. Théoriquement, la prise d’oestrogènes est susceptible de modifier la sécrétion lactée. Toutefois, de nombreuses femmes ayant utilisé ce type de contraception d’urgence n’ont constaté aucun impact sur leur allaitement. Il peut être utile de prévenir la mère de cet effet secondaire théorique, et de lui dire que si cela survient, quelques jours de tétées plus fréquentes suffiront à ramener les choses à la normale.
 
Haut