• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

où va le lait après le sevrage

pingouine

Colostrum
Bonjour,

Je me pose juste la question. Je n'ai pas spécialement mal aux seins. On est en train de sevrer ma fille qui a 10 mois (sevrage débuté à 9 mois). On garde encore une tétée de temps en temps. Parfois elle refuse pendant 2-3 jours puis se jette sur le sein ... mais je me rends compte que j'ai toujours du lait et qu'au bout de 3-4 jours, les seins gonflent de lait (normal) mais je pensais qu'avec une seule tétée, la lactation ne tiendrait pas.

Du coup je me demande si je dois tirer du lait de temps en temps pour vider le sein et éviter un engorgement ou si le lait s'écoulera de lui même hors de mon sein (fuite ou s'écouler par mon corps) ou encore, s'il y aura toujours du lait dedans ...

merci d'avance de vos réponses
 

Elody1391

Hyperlactation
Bonjour,

Tu es chanceuse ou pas. Certaines femmes n'arriveraient pas à maintenir leur lactation avec si peu de tétées et d'autres, comme toi arrive à avoir du lait alors que tu veux sevrer. 9 mois, tu fais déjà partie des allaitements longs en France, génial.

Plus tu vas tirer, au tire lait ou au "bébé" plus ton corps va fabriquer.
Je pense, il me semble, que vu que ton souhait est d'aller vers le sevrage, tu ferais mieux de juste soulager ton sein à la main, uniquement pour ne pas être gênée. Juste quand tu en ressens le besoin.

Les animatrices vont mieux te répondre que moi.
 

pingouine

Colostrum
Je n'arrive pas à tirer à la man (pourtant on me l'a montrer plusieurs fois). Ma question c'est surtout de savoir, où va le lait ensuite; Est-ce que dans quelques mois mes seins seront vides ou y aura-t-il toujours un petit peu de lait comme j'ai allaité?

Ca n'est pas vraiment un problème, c'est surtout une question sur le fonctionnement de la lactation ;-)
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Des mamans arrivent à obtenir du lait plusieurs années après avoir sevré...
Après, il faut savoir qu'il y a peu de lait en réserve dans les seins, surtout quand la lactation est bien installée. Le lait est essentiellement produit à la stimulation. Donc si on trouve encore du lait en triturant les mamelons après plusieurs mois voire années, c'est simplement qu'en faisant ça, on les stimule... Bref, si tu veux sevrer, mieux vaut stimuler le moins possible tes seins ;)
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Bonjour Pingouine,

Pour répondre à ta question "où va le lait" après le sevrage, je t'invite à lire une partie de l'article La lactation : de la grossesse au sevrage paru dans Les Dossiers de l'Allaitement n°54, Janvier – Février – Mars 2003 :

De la lactation au sevrage
Une étude de Hartmann a montré qu’après la mise en route de la lactation, la sécrétion lactée restait relativement stable pendant les 6 premiers mois post-partum. Le volume des seins diminuait entre 6 et 9 mois post-partum, alors que la production lactée restait constante ; il est impossible de dire si la glande mammaire devenait plus performante avec le temps, ou si les graisses du sein étaient mobilisées. Lorsque le lait n’est plus extrait régulièrement des seins, la glande mammaire va commencer à involuer. La sécrétion va se tarir, les cellules sécrétrices vont être détruites, et la glande va revenir à son statut antérieur à la grossesse. Après le sevrage, le volume du sein redevient similaire au volume antérieur à la grossesse, et la glande mammaire se retrouve dans un état relativement quiescent avec des cycles évolutifs en réponse aux facteurs stimulants et involutifs en action pendant le cycle menstruel.
L’involution de la glande mammaire est la conséquence d’un processus qui est, grosso modo, l’inverse de celui qui avait induit la production de lait. La composition du lait change, avec augmentation du taux de sodium, de potassium et de protéines et diminution du taux de lactose, amenant la sécrétion à devenir similaire au colostrum.
Chez les femmes qui pratiquent un allaitement long et à la demande, le sevrage est progressif et s’étale sur une longue période (sevrage induit par l’enfant). Lorsque l’enfant cesse complètement de prendre le sein, cela a pour résultat une distension de la glande mammaire par le lait, et une atrophie des structures épithéliales. Enfin, la sécrétion lactée cesse totalement, les lactocytes desquament et entrent dans un cycle de mort cellulaire programmée. Il semble que l’involution de la glande mammaire survient beaucoup plus graduellement que chez d’autres mammifères, ce qui pourrait expliquer la relative capacité de relactation chez la femme.
Donc moins il y a de stimulations, plus le lait tend à se transformer en colostrum et le volume produit diminuera. Le lait qui "restera" dans les seins va se décomposer et ses éléments constitutifs vont retourner dans la circulation sanguine maternelle.
Pour chaque femme, il y a un seuil de stimulation de la sécrétion lactée. Pour certaines se sera 3-4 tétées quotidiennes, pour d'autres se sera une absence totale de stimulation des seins (chez certaines femmes, juste le fait de regarder si il y a du lait suffit à le faire couler). Si les stimulations sont inférieures au seuil la sécrétion se tarira.

A noter que dans le Traité de l'Allaitement Maternel, il est indiqué qu' "il n'est pas inhabituel que la mère soit capable d'exprimer quelques gouttes de lait pendant plusieurs mois, et même plusieurs années, après la fin de l'allaitement."

Pour éviter la sensation de seins trop tendus, il est possible d'exprimer son lait (tire-lait, expression manuelle) juste de façon à ne pas souffrir d'engorgement et de laisser faire le processus d'involution.
 

pingouine

Colostrum
Merci pour toutes ces informations. Ayant beaucoup aimé l'allaitement, j'étais curieuse de savoir comment cela se terminait (mécaniquement). Pour le moment, on a pas totalement sevré, je réduit les tétées de plus en plus (on a commencé le sevrage il y a plus d'un mois). Maintenant, je propose surtout quand mon sein est trop tendu (il y en a un qui n'a plus du tout de lait, je pense. L'autre devient tendu au bout de 2-3 jours). Mais je n'ai pas l'impression que ma fille apprécie plus le sein que le biberon. Elle sourit dans les deux cas quand elle mange :)
 
Haut