• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Mathilde et Maxime

MathildeLulue

Colostrum
Bonjour à toutes

Merci beaucoup pour toutes vos nombreuses réponses. Je me sens moins seule.

Après avoir arrêté, toutes protéines de lait depuis 2 jours (c'est vraiment pas évident car y en a vraiment partout) rien n'a changé. Pour les mamans qui ont vu un effet sur leur REF, c'était combien de temps après ?

Merci d'avance.
 

Elleetmoi

Période de pointe
Coucou, je ne vais peut-être pas beaucoup t'aider en écrivant ça mais, comme l'ont conseillé certaines mamans un peu plus haut, je ne peux que te suggérer de lâcher prise. Moi aussi je me suis cassée la tête à savoir si j'avais un REF ou au contraire un débit trop faible (je n'en avais pas l'impression, mais ma fille à la fin de son premier mois avait aussi un comportement bizarre au sein essentiellement le soir, et ensuite elle a eu des selles vertes), j'ai évincé pendant deux semaines les produits laitiers, j'ai essayé de donner quelques gouttes de tisane de fenouil, j'ai contacté une bénévole LLL, j'ai même eu la tentation de passer en tire-allaitement... Rien n'y a fait à part le temps, aujourd'hui (Bébé a 10 mois) ces problèmes me semblent très lointains et je les avais presque oubliés, l'allaitement se passe super bien et ma fille est en pleine forme. Dans les débuts on est souvent hyper fatiguées, chamboulées et très inquiètes de mal faire pour nos tout-petits bouts. Mais si, à côté de ces soucis quand il tète, ton fils te paraît bien se développer avec un bon éveil, le principal est là, pas d'inquiétude même si c'est difficile de voir son petit bout souffrir. Dis-toi que les parents de bébés au biberon ont des soucis eux aussi avec les coliques (il existe d'ailleurs des laits artificiels "spécial coliques"), on voudrait épargner toutes les douleurs à nos enfants mais malheureusement la grande majorité d'entre eux en passent par là... Dans tous les cas je te promets, ça vaut le coût de t'accrocher à ton allaitement, plus les mois passent et plus c'est du bonheur !!
Bon courage à toi et au petit Maxime.
 

Mamam

Montée de lait
Bonsoir !

Quand je te lis, je me revois il y a quelques mois, avec mon bébé tout beau tout neuf dans mes bras, hurlant tout ce qu'il peut sur mon sein... Et j'ai l'impression que c'est il y a bien loin !

Bébédou a eu une période où la mise au sein était très laborieuse: il tétait deux minutes, puis hurlait, me pinçait les seins, cherchait désespérément mon sein et, quand il le trouvait, le crachait comme s'il était dégouté... Donc je le changeais de côté, et rebelote... Tant et si bien que j'ai pensé à arrêter l'allaitement, parce que j'avais l'impression de le faire "contre son gré".
J'ai consulté une spécialiste en lactation, avec laquelle j'ai beaucoup discuté, et qui a observé que Bébédou avait une bonne position, peut être un léger REF mais qu'il arrivait plus ou moins à gérer, bref, tour était OP.
Et finalement, à partir de là, tout est rentré dans l'ordre !
Je pense qu'il s'agissait d'une période de poussée de croissance, mais j'ai tendance à penser aussi que c'est le fait d'avoir été rassurée sur mon allaitement, sur la bonne santé de mon fils, sur mes choix, qui m'a aidé à déstresser et à relâcher la pression que je me mettais à chaque fois que voyais les signes d'une faim arriver...
Alors ça va être un peu redondant, mais je pense qu'une fois éliminés les problèmes les plus essentiels (mauvaise prise au sein, REF trop important, etc), il faut aussi se détendre et accepter ce moment de tétée, avec les bons moments câlins et les moins bons moments d'énervement; ne pas anticiper le négatif (moi je me disais tout le temps "et si ça se passe encore mal ?"... Bingo, ça pouvait pas se passer autrement).
Et surtout, être certaine qu'on fait du mieux qu'on peut. C'est pas toujours parfait, mais c'est fait avec tout l'amour et la tendresse d'une maman (et c'est déjà énorme).
Bon courage, belles tétées à tous les deux, et dans quelques temps ça sera sûrement qu'un "mauvais" souvenir !
 
Haut