• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Maman en détresse : Douleur mammaire terrible

Nanamey

Colostrum
Bonjour à tous et à toutes,

Voilà, je me décide à poster ici, car mes lectures ne répondent pas vraiment à mes attentes, et je ne sais si on peut y répondre en fait...

Mon bébé de deux semaines ensoleille ma vie, je suis comblée de bonheur, je ne pense pas qu’il faille préciser la chose ici évidemment.
Et on attend le « mais » !

Je me faisais une joie d’imaginer l’allaitement : Je ne jugeais pas les femmes qui n’allaitent pas, mais je me disais au fond de moi : « Tout le monde peut allaiter » puisqu’on m’avait dit ça en cours de préparation. Oui, tout le monde peut, tout le monde ne le veut pas et je respecte, mais tout le monde peut aussi faire face à des problèmes plus ou moins lourds.

Aujourd’hui, je suis en grande détresse.
J’ai bien trop mal aux mamelons et aux seins de manière générale. Je pleure à chaque tétée. J’essaie de me cacher. J’ai honte et je suis extrêmement triste.

« Je ne voulais pas en venir à ça » et j’ai essayé il y a quelques jours les bouts de seins : Mon bébé les refuse, et quand il ne les refuse pas, la douleur est pratiquement la même. Inutile, et pourtant je m’étais donné la pression. Pour rien. Et ça a été un choc de lui proposer ce silicone.

« Je ne voulais pas en venir à ça » et j’ai finalement donné mon lait au biberon. Là, c’est un drame. Je vis un sacré drame. La première fois (je lui ai donné 4 fois en tout depuis la première qui a eu lieu il y a 2 jours) j’ai pleuré sans pouvoir m’arrêter, j’ai eu l’impression de le trahir, de l’empoisonner, de lui faire du mal, enfin en tous cas d’être une mauvaise mère.

J’ai tellement attendu ce moment. Donner le sein. Et tout part en vrille. La douleur est intense, je pense n’avoir jamais eu aussi mal de ma vie. Y compris entre les tétées évidemment. J’ai essayé de passer au dessus, en entendant tous les « voyons, au début ça fait mal c’est normal », non, là ce n’est pas normal, autant à la maternité c’etait supportable et je ne m’en plaignais pas parce que c’était une douleur qui disait « ça va passer », autant celle-ci n’est pas vivable.

J’ai fait appel à une conseillère en lactation, elle est venue deux fois (avant que je craque pour le biberon). Ça n’a rien changé... À part psychologiquement, mais ça n’a qu’un temps...

La position de mon bébé semble bonne, sa bouche également, et si je ne dis pas sa succion mais sa bouche, c’est parce que je vois toujours qu’il déforme mon téton : À chaque fin de tété, il est en forme de biseau.

J’ai pensé à une candidose, la conseillère également mais sans plus.
J’ai également lu que les douleurs de mamelons ne sont pas très étudiées et donc pas très connues et qu’il pourrait y avoir d’autres explications comme des staphylocoques.
Mais il faut savoir que j’ai des crevasses également. Au départ, je pensais que c’était juste ça le problème, mais maintenant j’en doute.

Alors voilà... J’ai horreur de donner le biberon, vous l’aurez compris. Je veux donner le sein. Je ne veux pas perdre espoir. Il m’est arrivé deux fois également de donner à la seringue mon lait avant ça, juste pour écourter la tétée, mais je sais que mon bébé a extrêmement besoin de téter. J’aimerais tellement répondre à ce besoin... Je n’y arrive plus, j’ai bien trop mal...

Je suis tellement déçue, je le répète, je vis un drame, et je pense que mon bébé le ressent même si je lui explique...
Et évidemment le manque de sommeil ne m’aide pas à surmonter cette épreuve...

J’aimerais donc savoir si quelqu’un avait vécu ou vit la même chose. J’aimerais savoir si donner le biberon un temps va forcément décourager mon bébé a reprendre le sein et combien de ML il est censé boire (je lui donne 90). J’aimerais savoir combien de temps vous pensez que je devrais laisser mes seins au repos. S’il y a un traitement de la douleur possible... J’aimerais savoir si je fais bien...

Une maman au bout du rouleau
 

Mamangâteau

Lactarium
Bonjour à toi, et bravo d'avoir écrit ce message ici.
Quelle maman épatante tu es. Tu as raison, l'allaitement ne doit pas faire mal, donc il faut chercher les causes de la douleur.
Je pense à un frein de langue ou lèvre en lisant ton message et le mamelon en biseau après la tétée . Ont ils été vérifiés par une conseillère en lactation certifiée ibcl ou un médecin averti sur le sujet ?
Voici un lien vers plusieurs photos de bébés présentants un frein ou les deux.

https://www.lllfrance.org/1679-aa-95-freins-de-langue-freins-de-levre-des-freins-a-lallaitement

http://forum.lllfrance.org/gallery/albums/freins-langue-lèvres-et-palais.22/


Tu peux également essayer de donner le sein en position de madone inversée.
La mère est installée comme en madone classique mais c'est la main opposée au sein donné qui soutient la tête du bébé. La tête du bébé est placée au creux de la main. Le poids du bébé est sur l'avant-bras de sa mère qui le porte à hauteur de sein, sans se pencher.

vidéos de positions ici : https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/videos/1552-positions-dallaitement

Pour tes mamelons douloureux peut être pourrais-tu essayer les pansements au lait maternel ?

Plein de courage.
 

Arielle

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @Nanamey , tu es forte, tu vas arriver à trouver des solutions pour vivre un bel allaitement avec ton bébé j'en suis sûre, en tout cas ici tu trouveras soutien et conseils!

Pour les crevasses j'en ai eu de terribles et la seule chose qui m'a soulagée ce sont les coupelles en argent ( type SILVERETTES), j'avais TOUT essayé sans resultats et j'avais les mamelons en sang. Pour moi ça a été miraculeux en 24 h.

Courage ça va aller laisse toi du temps même si les débuts sont difficiles rien n'est perdu pour ton allaitement!
 

BeatriceRB

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Bonjour.
Si c'est une candidose tu peux essayer une cuillère de bicarbonate de soude dans un verre d'eau tiède et tu en mets sur tes seins après chaque tétée/tirage. Ça devrait appaiser la douleur. Et de l'huile de coco vierge en guise de lanoline, c'est un anti-fongique.

Courage vous allez vous en sortir.
 

Jessetléo

Voie lactée
Bonsoir, moi aussi je te conseille l eau bicarbonatée pendant plusieurs semaines, au moins si il y a un candidose tu verras si ca s’ameliore !
Je te plains les douleurs peuvent être horribles! Ce que je faisait quand j avais eu des crevasses, mais je ne sais pas si c’est bien conseillé , c’est que je « tournais » manuellement mon sein afin que la partie de la bouche du bébé qui appuie sur la crevasse ne soit pas la même. Je sais pas si je suis claire, j essayais de tourner mon sein /mamelon pour qu il n appuie pas trop à l endroit de ma crevasse, et ça m’a extrêmement soulagée et guérie !!(en plus de la pommade lancinoh à gogo)!
Courage, tiens nous au courant, c est pas juste de souffrir pour nourrir son bébé !
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour à tous et à toutes,

Voilà, je me décide à poster ici, car mes lectures ne répondent pas vraiment à mes attentes, et je ne sais si on peut y répondre en fait...

Mon bébé de deux semaines ensoleille ma vie, je suis comblée de bonheur, je ne pense pas qu’il faille préciser la chose ici évidemment.
Et on attend le « mais » !

Je me faisais une joie d’imaginer l’allaitement : Je ne jugeais pas les femmes qui n’allaitent pas, mais je me disais au fond de moi : « Tout le monde peut allaiter » puisqu’on m’avait dit ça en cours de préparation. Oui, tout le monde peut, tout le monde ne le veut pas et je respecte, mais tout le monde peut aussi faire face à des problèmes plus ou moins lourds.

Aujourd’hui, je suis en grande détresse.
J’ai bien trop mal aux mamelons et aux seins de manière générale. Je pleure à chaque tétée. J’essaie de me cacher. J’ai honte et je suis extrêmement triste.

« Je ne voulais pas en venir à ça » et j’ai essayé il y a quelques jours les bouts de seins : Mon bébé les refuse, et quand il ne les refuse pas, la douleur est pratiquement la même. Inutile, et pourtant je m’étais donné la pression. Pour rien. Et ça a été un choc de lui proposer ce silicone.

« Je ne voulais pas en venir à ça » et j’ai finalement donné mon lait au biberon. Là, c’est un drame. Je vis un sacré drame. La première fois (je lui ai donné 4 fois en tout depuis la première qui a eu lieu il y a 2 jours) j’ai pleuré sans pouvoir m’arrêter, j’ai eu l’impression de le trahir, de l’empoisonner, de lui faire du mal, enfin en tous cas d’être une mauvaise mère.

J’ai tellement attendu ce moment. Donner le sein. Et tout part en vrille. La douleur est intense, je pense n’avoir jamais eu aussi mal de ma vie. Y compris entre les tétées évidemment. J’ai essayé de passer au dessus, en entendant tous les « voyons, au début ça fait mal c’est normal », non, là ce n’est pas normal, autant à la maternité c’etait supportable et je ne m’en plaignais pas parce que c’était une douleur qui disait « ça va passer », autant celle-ci n’est pas vivable.

J’ai fait appel à une conseillère en lactation, elle est venue deux fois (avant que je craque pour le biberon). Ça n’a rien changé... À part psychologiquement, mais ça n’a qu’un temps...

La position de mon bébé semble bonne, sa bouche également, et si je ne dis pas sa succion mais sa bouche, c’est parce que je vois toujours qu’il déforme mon téton : À chaque fin de tété, il est en forme de biseau.

J’ai pensé à une candidose, la conseillère également mais sans plus.
J’ai également lu que les douleurs de mamelons ne sont pas très étudiées et donc pas très connues et qu’il pourrait y avoir d’autres explications comme des staphylocoques.
Mais il faut savoir que j’ai des crevasses également. Au départ, je pensais que c’était juste ça le problème, mais maintenant j’en doute.

Alors voilà... J’ai horreur de donner le biberon, vous l’aurez compris. Je veux donner le sein. Je ne veux pas perdre espoir. Il m’est arrivé deux fois également de donner à la seringue mon lait avant ça, juste pour écourter la tétée, mais je sais que mon bébé a extrêmement besoin de téter. J’aimerais tellement répondre à ce besoin... Je n’y arrive plus, j’ai bien trop mal...

Je suis tellement déçue, je le répète, je vis un drame, et je pense que mon bébé le ressent même si je lui explique...
Et évidemment le manque de sommeil ne m’aide pas à surmonter cette épreuve...

J’aimerais donc savoir si quelqu’un avait vécu ou vit la même chose. J’aimerais savoir si donner le biberon un temps va forcément décourager mon bébé a reprendre le sein et combien de ML il est censé boire (je lui donne 90). J’aimerais savoir combien de temps vous pensez que je devrais laisser mes seins au repos. S’il y a un traitement de la douleur possible... J’aimerais savoir si je fais bien...

Une maman au bout du rouleau
Bonsoir @Nanamey,
j'ai vécu les mêmes douleurs que toi au début de l'allaitement. Et oui tu as raison ce n'est pas normal d'avoir aussi mal.
La description du sein en biseau que tu décris me fait penser à un frein de langue ou de lèvre. En réalité, très peu de personnes sont formées pour les détecter et même une consultante en lactation ibclc peut le louper (c'est ce qu'il s'est passé pour moi).
Il y a 2 choses à faire:
- trouver d'où viennent ces douleurs.
- donner ton lait par un moyen qui ne te fasse pas souffrir physiquement et moralement et qui n'habitue pas ton bébé au biberon. Je pense que ce moyen pourrait vous convenir en attendant de trouver l'origine des douleurs:

L'idéal serait que tu ais une animatrice lll bénévole près de chez toi: https://www.lllfrance.org/reunions/trouver-une-reunion
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Et oui tu fais tout bien puisque tu nourris ton bébé, c'est ce qui est le plus important. Et tu le fais avec les moyens et les connaissances que tu as en ce moment.
Tu as fait des démarches pour avoir des conseils d'une consultante en lactation et tu viens ici chercher de l'aide.
Donc tu fais tout bien.
Je t'envoie tout mon réconfort pour te soutenir. Tu vas trouver une solution.
 
Haut