1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Infiltration et allaitement

Discussion dans 'Maladie de la maman' démarrée par Scau, 9 Novembre 2018.

  1. Scau

    Scau Colostrum

    Bonjour,

    Maman d'un petit garçon de 5 mois en allaitement exclusif , je me suis blessée il y a quelques semaines au genou. Verdict du chirurgien infiltration de corticoïdes (Diprostène) à réaliser pour soulager l'inflammation autour du ménisque. J'ai bien entendu consulté le CRAT qui considère qu'il n'y a pas de risque à continuer l'allaitement, mais cela ne me rassure pas trop car il n'y a pas de donnée publiée non plus...


    BETESIL® - BETNESOL® - BETNEVAL® - BUCCOBET® - CELESTENE® - CELESTENE CHRONODOSE® - DIPROLENE® - DIPROSONE® - DIPROSTENE®

    La bétaméthasone est un corticoïde (glucocorticostéroïde) utilisé par voie orale, cutanée, rectale et injectable.
    Elle est également utilisée dans la prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines.
    Sa puissance d’action est importante et sa durée d’action est prolongée (36 - 54 heures).
    Les concentrations plasmatiques de betaméthasone utilisée par voie locale sont faibles.

    • Allaitement
      • Il n’y a pas de donnée publiée sur betaméthasone et allaitement.
      • Par voie locale, l’utilisation de la betaméthasone est possible chez la femme qui allaite, en raison d’un passage systémique maternel faible.

    Ma question est :
    il existe effectivement un passage systémique possible (faible mais possible) confirmé par mon médecin traitant et le chirurgien, et je voudrais éviter l'absorption de corticoïdes inutile à mon fils en tirant mon lait et en ne lui donnant pas.
    Dans ce cas de figure, combien de temps je dois le faire ? J'ai du stock en réserve mais pas pour trop longtemps non plus.

    Je voulais également savoir si quelqu'un avait déjà été dans ce cas de figure, ou avoir un avis de spécialistes de l'allaitement pour me rassurer sur la faisabilité de l'infiltration en continuant l'allaitement dans le cas où l'arrêt serait trop long pour suivre avec le stock...

    Merci d'avance pour vos réponses :)
     
  2. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Et il n'y a rien d'autre de plus compatible qu'on puisse te proposer ?
     
  3. Gaelle67

    Gaelle67 Période de pointe Adhérent(e) LLLF

    On dit que le médicament est éliminé de l'organisme au bout de 5 demi vie. Il a une demi vue de 5h. Donc au bout de 25h le médicament serait éliminé de l'organisme.
    Mon point de vue perso, le CRAT est fiable si ils disent que tu peux continuer l'allaitement, je leur ferai vraiment confiance.
     
    Scau et bad mom aiment ce message.
  4. Scau

    Scau Colostrum

    L'infiltration de corticoides va permettre de diminuer l'épanchement, l'oedème et l'inflammation en même temps. Je préfère faire une seule infiltration, que me gaver d'anti douleurs ou d'anti inflammatoire pendant des semaines (vu que ça passe aussi dans le lait), et si je peux retarder ou éviter une intervention chirurgicale, c'est toujours un moindre mal...
     
  5. Scau

    Scau Colostrum

    Merci Gaelle67 pour ta réponse. Pour 25heures, c'est largement jouable ! Cela me rassure beaucoup ! Et me soulage énormément de savoir que je peux me soigner sans risques pour mon fils.
    Je ne mets pas en doute le CRAT, mais si je peux éviter de donner des molécules chimiques inutiles à mon bébé c'est toujours mieux. Et si c'est juste tirer mon lait pendant une journée et en lui donnant du lait maternel au biberon, ce n'est pas si contraignant non plus je pense.
     
  6. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Voici quelques infos glanées sur le site LactMed (base de données américaine sur les médicaments et l'allaitement).

    Le résumé des informations de l'utilisation de ce médicament pendant l'allaitement indique (traduction non professionnelle) :
    Edit : ce médicament peut être utilisé en voie locale sur les seins dans le cas de traitement de mamelons douloureux : https://www.lllfrance.org/vous-info...n/987-protocole-pour-le-traitement-du-candida
     

    Pièces jointes:

    Scau aime ce message.
  7. Scau

    Scau Colostrum


    Merci beaucoup pour ces compléments d'information ! Me voilà bien rassurée.
     

Partager cette page

Chargement...