1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Help! Besoin d'aide pour le sevrage, et le sommeil

Discussion dans 'Sevrage' démarrée par gwendolune, 4 Mars 2011.

  1. gwendolune

    gwendolune Colostrum

    Bonjour, je vous expose mon souci: Mon petit garçon a presque 16 mois, nous vivions tous 2 un allaitement sans gros soucis depuis sa naissance, mais les choses commencent à se gâter, ce qui me pousse à vouloir le sevrer.
    Il a de gros problèmes de sommeil depuis ses 3 mois, âge auquel j'ai repris le travail, et malgré multiples tentatives, son sommeil est plus qu'anarchique, avec des hauts et des bas. Nous sommes en "semi" cododo la plupart du temps, son lit est à côté du nôtre, il y passe la première partie de la nuit, puis vers 2h30, son premier ou deuxieme réveil, il vient nous rejoindre.
    Il ne sait pas s'endormir seul, il a besoin d'être bercé (par son papa)ou allaité (par moi, bien sûr). Parfois nous mettons 2h00 à l'endormir.
    Il se réveille entre 3 et 8 fois par nuits, ce qui est invivable sur la durée pour nous, nous sommes épuisés. Nous avons exploré toutes les pistes possibles, médicales, psychologiques, etc..... Il a vu une ostéopathe à plusieurs reprises sans résultat. Il a vu également plusieurs médecins. J'ai remarqué que la plupart du temps il ne se réveillait pas pour une raison particulière (cauchemar, bruit, froid ou chaud, mal quelque part, etc....) mais bel et bien pour téter. Il tète toute la nuit à partir du moment où il nous rejoint dans le lit. J'ai fait un test: le laisser dans le lit entre nous mais sans tétées, il s'énerve, crie et s'agite. Je vous avoue que celà m'épuise et remet en question mon allaitement. Je commence à regretter le choix de l'allaitement long, alors que jusqu'ici j'adorais ces moments passés avec mon fils car je n'ai plus de vie, ni de sommeil!
    Il a été allaité intégralement jusqu'à ses 6 mois, âge où il a été diversifié, puis il a eu plusieurs biberons de mon lait que je tirais au travail, plus les tétées du soir, de la nuit et du matin jusqu'a ses 12 mois, puis j'ai remplacé mon lait du jour par des produits laitiers, en conservant les tétées soirs/Nuit/matin.
    Aujourd'hui, nous en sommes là, je voudrais me débarrasser des tétées nocturnes, et garder celles du matin et du soir, mais c'est impossible car mon fils ne dort pas sans ces tétées..... Donc j'envisage le sevrage définitif mais je ne sais pas comment m'y prendre. J'ajoute qu'il mange suffisamment, qu'il a bel appétit et une courbe de croissance "parfaite". J'ai vraiment besoin d'aide car je suis épuisée, mon compagnon aussi, et je me sens terriblement seule face à ce problème.
     
  2. stefanie

    stefanie Colostrum

    Dur dur de gérer le manque de sommeil...Je compatis...

    Je ne peux pas trop t'aider pour le sevrage mais je peux te donner mon expérience perso.
    Pour le sevrage de nuit, il y a des déjà des fils de discussion.
    J'allaite mon 2ème depuis 3 ans et demi et j'ai connu plusieurs fois ces phases de manque de sommeil chroniques. Maintenant il tête encore une fois par jour et l'allaitement tire vers sa fin.
    Que ce soit pour mon aîné ou pour mon 2ème, la fin des tétées la nuit n'a pas eu d'incidence directe sur le nombre de réveils la nuit.Pour mon aîné, sevrage vers ses 5 mois, il a dormi régulièrement la nuit entière vers ses 10 mois, pour mon 2ème, sevrage de nuit il y a quelques mois et il se réveille toujours 1 à 3 fois la nuit. Et mon 2ème dit clairement qu'il ne veut pas dormir tout seul la nuit et effectivement lorsqu'il dort avec nous, il ne se réveille plus (à l'âge de ton loulou, il se réveillait encore me^me avec nous).
    Pour le sevrage de nuit, chez nous, c'est le papa qui allait le voir à ses réveils et/ou dormait avec lui. Ca a été très dur au début avec de nombreux pleurs, des retours à la tétée quand c'était trop diffcile et ça a duré plusieurs semaines. Un sevrage demande beaucoup d'énergie, de détermination (l'enfant lui est plus que déterminé à téter), il vaut mieux être en forme avant de l'envisager.

    Tu dis que vous mettez 2h à l'endormir, peut-être n'est-il pas assez fatigué? Certains enfants s'endorment tôt, d'autres plus tard et ça peut changer au fil des semaines, des mois. Les fois où l'endormissement est long ici, c'est que nous, adultes voulons être "tranquilles" et décidons de les coucher. a une époque, mes loustics se couchaient à 22h , en ce moment, entre 18h30 et 19h30 et ce sont eux qui réclament le coucher.

    Je me rappelle qu'avec les 2, il y a eu une période où ils ne voulaient pas se coucher et où moi, j'avais clairement besoin de calme. Le deal a été simple, ils pouvaient se coucher sur un petit matelas dans la pièce de vie avec des jouets et devaient respecter notre besoin de souffler. On leur expliquait que c'était l'heure des papas et des mamans, que nous étions trop fatigués pour nous occuper d'eux mais qu'ils pouvaient rester vers nous s'ils le souhaitaient (ouf, ce n'est jamais arrivé les 2 en même temps). Souvent, ils s'endormaient paisiblement et soit on les mettait dans leur lit, soit pour mon 2ème, on l'emmenait dormir avec nous en allant nous coucher.
     
  3. gwendolune

    gwendolune Colostrum

    Merci pour ta réponse. Je me suis dit en effet qu'il n'était peut-être pas suffisamment fatigué, quand je le récupère le soir à la crèche j'en suis même venue à l'emmener au parc pour le faire se dépenser, alors qu'il est déjà 18H30...... J'aime bien ton idée du petit matelas dans la pièce principale, je vais tenter ça je crois!
     
  4. Kay

    Kay Animatrice LLL Animatrice LLL

    Bonjour Gwendolune,

    Est-ce que pendant les vacances, lorsque tu es avec lui, il dort mieux?

    Sinon, ça pourrait être des réveils provoqués par des douleurs dues à une allergie, as-tu creusé cette piste?
     
  5. gwendolune

    gwendolune Colostrum

    Non, il ne dort pas mieux quand je suis avec lui tout le temps. Et oui, j'ai creusé toutes les pistes médicales, dont celle de l'allergie. On l'a emmené voir le généraliste, l'allergologue, l'ORL, l'ostéopathe...... Aujourd'hui nous avons même vue le psychologue de la crèche, qui nous dit que "ça arrive" et surtout, que sans sevrage, il est impossible de l'aider à trouver le sommeil. Moi je craque, je n'en peut plus de supporter les reproches de mon compagnon qui me soutient que si je l'avais sevré à 6 mois nous n'aurions pas ce problème.....
     
  6. Emmanuelle

    Emmanuelle Hyperlactation

    Bonjour Gwendolune,
    je me trompe peut-être mais l'impression que me fait la lecture de ton message est que ton enfant a surtout un gros gros gros besoin de toi. Visiblement il est en pleine santé, mange bien et grandit bien. Les tétées de nuit lui servent à se "remplir" de toi. Tu as dû reprendre le travail alors qu'il était encore très petit (rassure-toi, ce n'est pas un reproche, beaucoup de mamans n'ont pas le choix et doivent retravailler) et c'est depuis ce moment que les nuits sont dures. Il comble ton absence en tétant quand tu es là donc les nuits. Il n'y a là rien d'anormal, beaucoup d'enfants ont un énorme BESOIN de maman.
    Si tu envisages le sevrage définitif, cela pourrait peut-être résoudre le problème mais ce n'est pas sûr non plus. Ton enfant peut trouver une autre façon d'être toujours "collé" à toi. En plus la pression de ton conjoint ne facilite pas les choses. Tu pourrais peut-être attendre tes prochaines vacances afin d'essayer quelques solutions ; sevrage avec l'aide du papa, continuer l'allaitement en laissant faire ton enfant et en considérant que son comportement est normal (en gros, tu dors et tu le laisses téter sans t'occuper de lui), vous coucher très tard plusieurs soirs de suite et après avoir fait des activités +++ pour épuiser ton petit bout, lui proposer un biberon ou une tasse à bec avec de l'eau à chaque fois qu'il veut prendre le sein, etc.
    En tout cas, une chose est sûre, j'ai déjà vu de nombreux bambins avoir le même comportement que le tien et bien que ce soit fatigant pour les parents, nos enfants font ce qu'ils peuvent pour combler leurs besoins. Courage !!
     
  7. mamandebambin

    mamandebambin Montée de lait

    Gwendolune, je vis des réveils nocturnes similaires, nutritifs, et il ne veut que moi, je m associe à toi car je comprends ton ras le bol, tiens moi au courant pour le matelas au salon.
    d autre part les reproches du conjoint sont vraiment durs à vivre là aussi je compatis.

    Mon fils a des allergies alimentaires, crois tu que cela puisse expliquer 2 ans de nuits hachurées? car je finis par ne plus savoir si ce n est pas de ma faute.
     
  8. mamoon

    mamoon Colostrum

    Bonjour Gwendolune!
    je vis une situation similaire à la tienne, mon fils de 15 mois se réveille 2 fois par nuit la plupart du temps, parfois plus. Lorsqu'il a eu 9 mois, il a traversé une période de grande agitation la nuit, il se réveillait toutes les heures quasiment... Du cou, après avoir demandé conseil à une animatrice LLL, nous avions décidé avec son papa de sevrer notre fils la nuit. Ca a fonctionné en quelques jours et avec peu de pleurs (alors que notre fils peut être très très démonstratif en matière d'opposition et de refus!), j'était donc soulagé et nous avons connu une période de régularisation où il a continué à se réveiller une fois entre 4-6h du mat', heure à laquelle j'allais le voir (donc tétée ardemment réclamée et que je donnais avec plaisir car je me sentais reposée) puis je le remettais dans son lit et il redormait jusqu'à 8-9h du mat'. Il lui
     
  9. mamoon

    mamoon Colostrum

    oups, fausse manoeuvre, je reprends...
    Il lui arrivait encore assez souvent de se réveiller une fois vers 2h du mat' mais son papa y allait il se rendormait sans problème après un calin et parfois un peu de bouillie liquide bue au verre.
    Cette situation nous a convenu car on y trouvait notre compte en matière de besoin de repos mais début janvier ça a changé avec une poussée dentaire carabinée pendant laquelle notre fils a été malade, très enrhummé... Il fallait le moucher plusieurs fois par nuit tellement il respirait mal et son papa n'arrivait plus à le calmer. Je prenais le relais à chaque fois que ça dégénérait en crise de pleurs, contorsions et hurlements (quand je vous dis qu'il sait s'affirmer...) et le pli est vite revenu de téter plusieurs fois par nuit............. Mais la fatigue aidant, je vivais trop mal de me réveiller 3-4 fois par nuit à nouveau, alors mon compagnon a repris les rennes des réveils nocturnes jusqu'à 4-5h du mat', puis c'est moi qui m'y colle parce qu'il part au boulot... C'est dur parce qu'on n'a pas retrouvé notre point d'équilibre d'avant Noël, et moi aussi j'entends régulièrement des remarques sur la responsabilité de l'allaitement sur ces réveils. Personnellement je ne crois pas que l'allaitement soit le seul moteur de ces réveils, et j'essaie de jongler entre les besoins des uns et des autres au quotidien. Hier soir par exemple, je ne dormais pas à minuit passé quand mon fils s'est réveillé, et comme mon compagnon dormait à point fermé j'y suis allée pour qu'il puisse récupérer un peu (pas évident de se lever 2-3 fois par nuit et de commencer la journée de boulot à 5h...). Notre fils a tété et il a ensuite redormi jusqu'à 7h ce matin! Va comprendre... Chez nous, le cododo a été la règle jusqu'à ce qu'on décide le sevrage de nuit, puis on a refait des essais pendant la période super dure où rien ne le calmait, et ça n'a pas du tout fonctionné, il était super agité dans son sommeil et moi je ne fermais presque pas l'oeil. Du coup, il dort dans sa chambre et nous allons lui faire des calins quand il en a besoin. Mais peut-être que ça aussi sera amené à évoluer...?
    Je n'ai pas de solutions à te donner clé en main, mais j'espère que le partage de nos expériences te fait du bien... Moi j'ai tendantce à culpabiliser et à me dire que c'est moi qui doit créer un lien trop fort avec lui... Je ne sais pas trop, il y a des hauts et des bas, en tout cas, info importante, je n'ai pas repris le travail, contrairement à toi, et je connais à peu près la même chose... Et si c'etaient nos enfants qui étaient comme ça??? Et si il n'y avait rien d'anormal à ça??? Il me semble par contre important de trouver un équilibre pour chacun dans tout ça, parents et enfant, et parfois je lui dis des choses à mon p'tit gars, je lui explique que nous aussi on a besoin de repos et qu'il doit nous laisser du temps et se reposer lui aussi. Qui sait, peut-être que ça aura un impact?
    Bon courage et à bientôt pour des news!!!
     
  10. mamoon

    mamoon Colostrum

    Bonjour Gwendolune,
    j'ai bien raconté ma vie hier... mais j'ai oublié deux infos qui ont compté pour moi lorsque je me suis demandé si le sevrage pouvait résoudre nos soucis!
    D'abord ma soeur qui a un fils de 5 mois plus agé que le mien, qui n'est pas allaité et qui, par périodes, connaît le même genre de réveils anarchiques la nuit (pour info, à 20 mois, il s'est réveillé à 1h et 5h la nuit dernière...). Du coup, l'allaitement est-il vraiment le seul "coupable"???
    Autre élément : une copine, qui a une petite puce de 2 mois, allaitée à la demande depuis sa naissance et qui ronfle comme une bien-heureuse de 20h à 6h du mat'... La vie est cruelle, n'est ce pas?
    Tout ça pour dire que si sevrage il y a, je ne suis pas convaincue que ce soit une solution miracle en soi... Et j'espère que tu ne le feras pas à contrecoeur... Si tu sens que c'est le moment pour vous, c'est une autre affaire, mais sinon, prends le temps de tester des solutions autres, et notamment, je pense que ton fils est capable d'entendre et de comprendre (même s'il ne l'accepte pas immédiatement et que vous passez qqes nuits houleuses) que tu as absolument besoin de passer le relai au papa par moments, donc sevrage de nuit par exemple?
    Bon courage et donne nous des news!
     

Partager cette page

Chargement...