• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Expression colostrum

BleuAzur

Colostrum
Les bains chauds n'accelère le travail que lorsqu'il est enclenché. J'en ai pris toute ma grossesse pour détendre l'utérus et on en est même arrivé à acheter un spa pour faire des aconomoes d'eau 🤣🤣.

Faire l'amour il faudrait qu'on réessahe mais la dernière fois j'ai eu une contractions telle que j'ai été obligée de prendre un spasfon lyoc pour détendre tout ça.

Les grosses contractions que j'ai actuellement me coupent le souffle et je sens très très bien bébé qui mappuit en bas derrière.
 

BleuAzur

Colostrum
Oui vivement que bébé soit là pour partager un vrai allaitement.
Au pire si ça ne change rien je n'aurais rien perdu.
J'ai tout fait pour bébé jusqu'à maintanant notamment essayé de le garder le plus longtemps possible et prendre le moins de médicaments possible. J'ai été super stricte concernant mon régime pour éviter justement d'en arriver à de trop grosse dose d'insuline (je suis sous insuline depuis février) et je n'ai gagné que 4 unités supplémentaires depuis.
Un déclenchement médicamenteux est très difficile à envisager pour moi. Du coup si je dois en passer par là je veux avoir tenté tout ce que je pouvais avant. Dans la limite du raisonnable. J'ai repris un rythme normal où je profite de la vie. Je peux reprendre mes trajets en voiture pour faire les courses et les soldes, aller à la plage, aller marcher et j'en passe. Je compte bien profiter de cette dernière semaine. Je ne suis pas non plus obnubilée par tout ça. Si ce n'est pas le moment pour mon organisme c'est pas la peine de forcer les choses. Je considère qu'à mon stade de grossesse la place de bébé est encore dans mon ventre.
Mais dans mon cas, essayé de préparer en étant active me permets de préparer cet accouchement de manière active et de l'aborder de manière plus sereine et détendue. De l'accepter.
Car comme m'a dit ma sf, la meilleure façon de finir en césarienne est d'y aller complètement braquée. Dans ce cas, quelques soit les médicaments qu'on va me filer, mon col ne s'ouvrira jamais!
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Théoriquement tu n'as pas d'obligation à accepter un déclenchement (d'autant que tu as d'autres avis médicaux pour te soutenir).
Après, je peux comprendre...
Une connaissance à moi a eu du diabète de grossesse, et c'est franchement pénible à vivre, les injections, vérifier sa glycémie, faire gaffe à ce qu'on mange, ça pourrit bien la vie et le moral. Je peux comprendre qu'on ait envie d'en "finir" avec tout ce bazar...

Sinon pour la petite histoire, "on" voulait me déclencher (pour d'autres raisons, rien à voir). J'étais moyen-chaud. Je l'ai clairement dit. Ils m'ont proposé d'en parler avec l'obstétricienne cheffe de service à ce moment-là. Elle est venue m'expliquer calmement pourquoi le déclenchement était recommandé (risques, etc), mais que ultimement, c'était moi qui prenais la décision.
À ce moment-là, elle m'a laissée avec mon mari seule pour en discuter. On a discuté. J'ai décidé de me faire déclencher un jour après le jour qu'ils voulaient, par "principe".
On a pris tous les rendez-vous, les papiers, les trucs à faire, les explications sur le déclenchement (y'avait un protocole expérimental à mettre en place, je pouvais participer à faire de la science !). J'ai accepté mon déclenchement, parce que j'en avais choisi la date moi-même, qui était, en gros, le surlendemain.
J'ai eu les contractions le soir même. Le lâcher prise m'a aidée... :)

Courage à toi dans tous les cas :). Tu auras bientôt ton bébé dans les bras... <3
 

BleuAzur

Colostrum
Après, je peux comprendre...
Une connaissance à moi a eu du diabète de grossesse, et c'est franchement pénible à vivre, les injections, vérifier sa glycémie, faire gaffe à ce qu'on mange, ça pourrit bien la vie et le moral. Je peux comprendre qu'on ait envie d'en "finir" avec tout ce bazar...

Sinon pour la petite histoire, "on" voulait me déclencher (pour d'autres raisons, rien à voir). J'étais moyen-chaud. Je l'ai clairement dit. Ils m'ont proposé d'en parler avec l'obstétricienne cheffe de service à ce moment-là. Elle est venue m'expliquer calmement pourquoi le déclenchement était recommandé (risques, etc), mais que ultimement, c'était moi qui prenais la décision.
À ce moment-là, elle m'a laissée avec mon mari seule pour en discuter. On a discuté. J'ai décidé de me faire déclencher un jour après le jour qu'ils voulaient, par "principe".
On a pris tous les rendez-vous, les papiers, les trucs à faire, les explications sur le déclenchement (y'avait un protocole expérimental à mettre en place, je pouvais participer à faire de la science !). J'ai accepté mon déclenchement, parce que j'en avais choisi la date moi-même, qui était, en gros, le surlendemain.
J'ai eu les contractions le soir même. Le lâcher prise m'a aidée... :)

Courage à toi dans tous les cas :). Tu auras bientôt ton bébé dans les bras... <3
Alors le déclenchement m'est imposé à cause des risques de fin de grossesse relatifs au diabète vis à vis du bébé. Loin de moi l'envie d'en finir avec cette grossesse. J'ai été alitée jusqu'à 37 sa à cause d'un utérus hyper contractile qui aurait pu tout droit m'envoyer en menace d'accouchement prématuré. Et maintenant que j'ai atteint ces 37sa avec fierté, le doc qui m'a vu 3 fois 10 minutes depuis mai m'annonce qu'il va falloir déclencher pour faire sortir ce bébé. La nouvelle est dure à encaisser. Vis à vis des contraintes imposées par le diabète j'aurais pu sans problème tenir encore 2 semaines comme ça. Je suis sous régime et insuline depuis février, je peux largement prolonger. J'ai toujours envisagé de garder mon bébé au chaud le plus longtemps possible. Et j'ai tjr tout fait pour avaler le moins de médicaments pendant ma grossesse. Une grossesse très médicalisée que j'ai mal vécue. Alors l'annonce du déclenchement c'est un peu la goutte d'eau. Surtout qu'entre l'annonce et le rdv j'aurais eu que 10j pour me préparer et me faire à l'idée. C'est très peu. Cet obstétricien avait éludé le sujet jusqu'à maintenant pour ne pas être confronté à mes questions et ne pas perdre de temps sur ses rdv suivants. Il savait très bien depuis le début de mon suivi avec lui qu'il imposerait ce déclenchement à 39 sa. A moins qu'il tente de me faire croire qu'il avait un espoir que mon diabète disparaisse subitement au 9 mois et que je n'ai plus besoin d'insuline. Il s'est clairement fichu de notre figure.
Nous envisageons de demander un second avis avant de lancer les choses car il n'a pas étudié l'intégralité du dossier (ce jour là, la mater avait perdu mon dossier et il pensait me voir pour la 1ere fois).
J'envisage un décollement des membranes demain. Ça peut aider comme ça ne peut rien faire du tout. Mais ça reste un technique naturelle dans le sens les hormones seront produites par moi même et si ça marche ça nous évitera bien des médicaments et du stress en plus. Accoucher plus tôt ne nous dérange pas car tout est prêt. Mais de là à me bourrer de médicaments pour faire sortir un bébé bien portant au plus vite. On estime qu'on n'est pas à 2 jours près.
Malheureusement les risques liés au diabète existe même si ils sont minimes. Pour atteindre le terme il me restera encore 15 jours et si mon dg fiche se dérègle être temps ça peut être préjudiciable. Et au vu de toutes les précautions que j'ai prises pour la santé de mon bébé depuis ces 9 mois je n'ai pas envie non plus de tout foutre en l'air au dernier moment. Mais ayant un uterus hypercontractile il faut que l'équipe me mette au clair avec les risques d'une telle procédure car si mon uterus réagit trop aux produits ça peut très vite finir en césarienne d'urgence.
 

BleuAzur

Colostrum
@BleuAzur je voulais te rassurer sur le tampon de prostaglandines et la durée du déclanchement.
On m'a posé le tampon sur un col pas mur et le travail s'est déclanché très rapidement, une heure plus tard je fissurais.
Par contre je vais pas te raconter de bobards la douleur était 😱 mais je ne sais pas si c'était pire qu'un accouchement naturel je n'ai pas de point de comparaison. La fin de mon accouchement n'est pas reluisant non plus mais c'est pas le sujet ici, je voulais juste te dire que ce n'est pas obligé de durer des plombes.
Je te souhaite une bonne fin de grossesse, un bel accouchement et de très belles tétées 🥰
Oui j'ai aussi entendu dire que les contractions sont très vite douloureuses... Bref je m'attends à tout... Ma sf m'a conseillée de ne pas me précipiter sur la péridurale si j'y arrive, car ça peut freiner le processus. J'espère que j'arriverais à tenir un peu plus loin que la première contraction.
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
J'ai été déclenchée avec tampon pour mon premier et accouchement sans péridurale. Un peu parce que la péridurale n'est pas automatique dans le pays où j'habite et un peu car c'est allé très vite à partir du moment où les contractions ont commencé. Et oui, c'était douloureux et pas du tout rêvé, mais pas de complications ou de difficultés particulières ensuite liées à l'accouchement
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je me permets juste un petit commentaire sur le critère des "4 kg" parce-que j'ai toujours du mal avec cette tendance qu'on les médecins à isoler/stigmatiser le poids.. Le risque d'hypoglycémie il vient avant tout du diabète en lui-même et le risque de macrosomie (c'est à dire d'un bébé trop "gros") entraine aussi des risques lors de l'accouchement pour le bébé (luxation de l'epaule par exemple si ses épaules sont plus larges que sa tête). D'où le fait qu'on propose un déclenchement si on estime qu'il y a des risques.
Par contre, on est d'accord qu'une maman sans diabète, avec un grand bébé et un bassin suffisament large peut tout à fait accoucher d'un bébé de 4kg et + sans problème aucun, hein..
 
Alors pour 1, je fais des réserves car il y a plein de bonnes choses dans le colostrum qui peuvent servir les 4 premiers mois. Car pas plus de 4 mois de conservation au congélateur. Notamment plein d'anticorps si jamais le bébé a des infections ou ce genre de choses.
La congélation détruit les anticorps du lait maternel.

La maternité est elle d'accord que vous utilisez vos propres réserves? (donc je présume stockées chez vous pas au lactatrium interne?)

Bon courage, il me semble que le déclenchement est aujourd'hui...
 

Elodie01

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je me permets juste un petit commentaire sur le critère des "4 kg" parce-que j'ai toujours du mal avec cette tendance qu'on les médecins à isoler/stigmatiser le poids.. Le risque d'hypoglycémie il vient avant tout du diabète en lui-même et le risque de macrosomie (c'est à dire d'un bébé trop "gros") entraine aussi des risques lors de l'accouchement pour le bébé (luxation de l'epaule par exemple si ses épaules sont plus larges que sa tête). D'où le fait qu'on propose un déclenchement si on estime qu'il y a des risques.
Par contre, on est d'accord qu'une maman sans diabète, avec un grand bébé et un bassin suffisament large peut tout à fait accoucher d'un bébé de 4kg et + sans problème aucun, hein..
c'est mon cas, mes deux derniers : 4,2 kgs et 3,95 kgs

Je mesure 1m55 et mon bassin n'est pas particulièrement large (enfin, j'ai pas une croupe de cheval quoi ! :) )
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
c'est mon cas, mes deux derniers : 4,2 kgs et 3,95 kgs

Je mesure 1m55 et mon bassin n'est pas particulièrement large (enfin, j'ai pas une croupe de cheval quoi ! :) )
Alors le bassin, c'est une question d'os hein, pas besoin d'avoir une croupe de cheval 😅 mon echographe m'avait dit qu'un bon indicateur apparemment est la taille de chaussure (mais bon j'y connais rien hein) 🤷‍♀️
 

Elodie01

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Alors le bassin, c'est une question d'os hein, pas besoin d'avoir une croupe de cheval 😅 mon echographe m'avait dit qu'un bon indicateur apparemment est la taille de chaussure (mais bon j'y connais rien hein) 🤷‍♀️
bah je fais du 36 :)

Heureusement remarque, sinon je ressemblerai plus à un canard !

En vrai les os du bassin "bougent" pour que le bébé puisse passer, encore faut-il qu'on laisse les femmes adopter la position qui leur convient et pas uniquement celle du poulet roti
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Peut-on entrer plus dans les explications, s'il en a donné?
De ce que j'ai compris si tu as une grande taille de chaussures par rapport à ta taille, ça indique plutôt un basse large (encore une fois par rapport à ta taille). Par exemple moi je fais un petit 40 en chaussure pour 1m69, à priori c'est plutôt "grand" (après je connais pas les stats mais c'est ce qu'il avait l'air de dire).
 
Haut