• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

comment se préparer à l'arrivée de bébé 2 quand l’aînée demande autant...

J’ai une petite fille de 16 mois. C’est une petite fille aux besoins intenses et depuis toute petite elle réclame beaucoup d’attention. Elle a aussi subi les coliques et les régurgitations qui ne lui ont pas facilité la vie. je l’allaite à la demande depuis le début et aujourd’hui encore elle tète de nombreuses fois de jour comme de nuit.

Au niveau de la diversification alimentaire c’est difficile. Depuis environ un mois elle mange mieux, elle accepte les pâtes, le riz les pommes de terre et le pain mais aucun légume ni fruit que ce soit en compote ou en morceaux. Elle n’a jamais voulu manger de petit pot salé. Sur ce point nous sommes de moins en moins inquiets. Elle est de plus en plus curieuse pour goûter de nouvelles choses donc on se dit que ça va se faire petit à petit et essayons de ne pas nous prendre la tête. A côté de ça elle est pleine de vie et dynamique donc on relativise !

Pour le sommeil là c’est plus compliqué dans le sens où elle ne sait pas s’endormir et se rendormir seule. Elle a pris l’habitude de s’endormir au sein et maintenant pour la faire changer je ne sais pas comment m’y prendre. J’avais réussi pendant une période (environ deux mois) à l’endormir dans son lit en restant près d’elle et elle finissait par s’endormir (au bout d’1/2h à 1h). Mais suite à un épisode de maladie ou je voulais qu’elle tète au maximum elle a repris l’habitude de s’endormir au sein. Aujourd’hui quand j’essaie de la mettre dans son lit en lui expliquant elle se met déjà à pleurer et crier. Comme nous ne voulons pas la laisser hurler je la reprends dans mes bras et l’endors au sein. Le soir quand elle s’endort ce n’est que pour 1h30 voire 2h puis elle se réveille pour téter et je la repose endormie dans son lit. Le reste de la nuit, quand elle se réveille je finis par la prendre avec nous dans le lit et de cette manière nous arrivons à dormir et elle continue à téter plusieurs fois.

Mais voilà aujourd’hui je me dis que cette situation ne peut plus durer car je suis enceinte d’un mois et j’appréhende l’arrivée du bébé dans ces conditions. J’aimerais que ma fille évolue un peu au niveau de son sommeil et à terme cesser le Co dodo. Pour le moment je l’allaite toujours et je n’ai pas l’intention de la sevrer car je voudrais que ça vienne d’elle-même. D’ici 1 mois ou deux je risque d’avoir moins de lait et il changera de gout donc je ne sais pas comment elle va vivre ce changement. J’ai essayé de lui donner du lait de croissance avec du cacao car elle aime le chocolat mais elle refuse de le boire. J’ai peur qu’elle ait des carences si elle ne prend pas d’autres produits laitiers et que mon lait n’est plus suffisant…

J’ai également des craintes par rapport à cette relation fusionnelle que nous avons liées toutes les deux. Je ne l’ai jamais quittée plus de deux heures et ce fut catastrophique même si elle était avec son papa. Je voudrais la préparer en douceur à l’arrivée de son frère ou sœur et aimerais de ce fait qu’elle se détache un peu pour qu’elle vive au mieux cette situation. On me conseille la crèche mais je ne sais pas trop…

Si des personnes ont vécu ou vivent une situation similaire à la mienne je serais ravie de lire leurs expériences et conseils car j’avoue être un peu désarmée.

De plus je ne peux pas compter sur le soutien de ma famille qui ne comprend pas l’allaitement long et me répète sans cesse de sevrer ma fille prétextant que l’allaitement est à « l’origine » de ses problèmes de sommeil et d’alimentation.

Merci par avance.
 
Dernière édition:

Aubine

Voie lactée
Coucou Christelle,

Je ne vais pas pouvoir te conseiller car je ne connais pas cette situation, mais je suis de tout coeur avec toi, c'est merveilleux d'accompagner ta petite comme tu le fais ! je suis sûre que des mamans pourront t'apporter leur témoignage et répondre à tes interrogations

Courage
 

Meli1

Période de pointe
Pareil pour moi! Je ne connais pas cette situation! Courage à toi!
Au plaisir de te lire et d avoir de tes nouvelles! Gros bisous
 

Lili69

Hyperlactation
Pour te rassurer, même si chaque cas est différent...ma fille avait 3 ans et demi à l'arrivée de sa sœur. Elle a été un bébé aux besoins intenses et était une petite fille aux besoins intenses. Elle était peu autonome, et demandait énormément d'affection, de câlins. Elle tétait encore 5 à 6 fois par jour (matin et soir puisque je travaillais en journée). Je passais TOUT mon temps à m'occuper d'elle. Notre relation était ultra fusionnelle. Elle ne s'est pas sevrée pendant ma grossesse mais avait quand même ralenti au regard de mes douleurs à la tétée. Je l'ai vu évoluer petit à petit au fil de la grossesse, grandir, s'autonomiser. Et puis sa sœur est arrivée. Et là, le miracle : elle a grandi d'un coup. D'abord à mes yeux : elle était si grande à côté de ce si petit bébé. Et puis sans doute que le fait que je la vois comme une grande fille l'a aidée à grandir. Elle a trouvé très rapidement et très facilement sa place de grande sœur. J'ai aujourd'hui plus de temps pour moi alors que j'ai deux enfants. J'ai été néanmoins très attentive à toujours la rassurer, je ne l'ai jamais poussée à aller plus vite dans ces apprentissages, elle est allée à son rythme. Finalement, aujourd'hui, nous sommes toujours autant fusionnelles mais différemment. J'ai une petite deuz très indépendante depuis qu'elle est tout bébé. Cela me laisse du temps pour entourer ma grande.

Voilà notre expérience! Les choses ont le temps d'évoluer en 9 mois. Pour elle, pour toi, pour toute ta jolie famille. Je ne crois pas qu'il faille préparer le terrain. Juste lui expliquer qu'un bébé va arriver, qu'il va prendre un peu de place et qu'il faudra un peu partager. Tout en lui répétant tout l'amour que tu lui portes et que tu lui porteras toujours.
 

fannie

Hyperlactation
mes 2 zozos ont 2 ans d'écart pile , enfin à 5 jours près!

je suis tombée enceinte de la petite soeur quand fiston avait 15 mois, on était très fusionnel, allaité à la demande , des nuits catastrophiques, et en prime c'était un peu tôt pour moi de tomber enceinte alors que mon fils était si petit...

tout doucement je l'ai sevré de nuit, en m'aidant de la sucette et du doudou et de beaucoup de câlins.il a continué à se réveiller 1 fois par nuit, jusqu'à ses 2.5- 3 ans.

après je lui ai proposé 2 bib de lait par jour dans l'espoir qu'il se sèvre, mais cela n'a pas marché, et puis je crois qu'en fait moi aussi je n'étais pas prête, j'avais besoin qu'il tète pour ne pas lui " voler" sa petite enfance, et puis je voulais l'allaiter jusqu'à deux ans, et puis comme il était assez difficile, j'avais besoin de le savoir au sein pour me rappeler qu'il était encore un bébé avec des besoins de bébé! en plus je n'ai eu aucune douleur, sentiment de rejet de l'ainé ou autre décrite par d'autres mamans, alors bon j'ai continué.

à la fin de la grossesse je l'ai limité à 2 tétées par jour, par peur du surmenage à la naissance.il n'a jamais remarqué un changement du gout du lait ou en quantité, et moi non plus en fait, mais bon je pense qu'il tétait à vide.

je me suis occupée de lui à fond, comme si je n'étais pas enceinte, il faut dire qu'il demandait beaucoup!
j'ai essayé de le préparer à la naissance de sa petite soeur avec des livres, mais je crois qu'il n'a rien écouté du tout!

par contre moi j'ai lu pleins de livres pour m'aider: on attend un nouveau bébé, relations frère soeur sans jalousie et rivalités, etc etc... cela m'a fait du bien.

à la naissance de sa soeur, j'ai très mal vécu d'être séparée de lui pendant 3 jours à la maternité, je ne pensais qu'à lui et il me manquait afreusement, et j'ai eu l'impression de moins aimer ma fille, mon fils a été comme un coup de foudre et ma fille non, alors je m'inquiétais... pour lui tout allait bien car il était coucouné par sa mamie et son papa, il venait me voir à la maternité et repartait gaiement, alors je me disais, au moins lui va bien!

par contre dès qu'il a vu sa soeur, il a été adorable , il a sauté de joie en la voyant, je me rappelle toujours il répétait: bébé là! bébé là! avec un énorme sourire en éclatant de joie et quand je lui ai dis ( avec apréhension) que c'était notre bébé et qu'on le ramenait à la maison il a été fou de joie!

pour mon moral, dès que je suis rentrée chez moi au bout de 3 longs jours de maternité( c'était la première fois que je le laissais), que j'ai retrouvé mon fils et mon rôle de maman auprès de lui et qu'il a retété comme si de rien n'était,en me faisant remarqué quand même qu'il y a du lait! d'un air tout content, tout s'est débloquée et je suis allée mieux! j'avauis retrouvé mon fils et je me sentais prête à être la maman de petite soeur aussi.

après ça a été fatiguant car je me suis occupée de lui en ne changeant practiquement rien, à fond sur lui, j'avais l'impression de ne pas m'attacher à ma fille qui était extrènement sage et dormait tout le temps, j'étais même obligée de la réveiller pour la faire téter...? au bout de 15 jours,j'ai décidé de la porter en écharpe quasi tout le temps et de dormir avec elle,pour créer un lien que j'avais du mal à créer et tout doucement je suis tombée aussi folle d'amour pour elle, ouf!

en fait mon fils cela a été comme un coup de foudre à la naissance et ma fille mon amour pour elle s'est construit plus lentement, mais maintenant, ils ont 2 et 4 ans et je suis dingue d'eux, différemment mais aussi fort!

fiston a continué à téter et continue d'ailleurs ses 2 fois par jour et ma fille est à la demande.

sinon je m'en suis occupé un peu comme des jumeaux , on faisait du cododo à 3, allaités ensemble, on a toujours tout fait tous les 3. très vite je pense que pour mon fils sa soeur a toujours existé, et il l'aime beaucoup et elle aussi.

au début qu'elle dormait tant que moi j'avais tendance à l'oublier, c'est lui à 2 ans qui l'a bisouillé pendant son sommeil et qui lui expliquait tout ce qu'on faisait, tout de suite il l'a prise pourt une personne à part entière de la famille. il ne quittait pas la maison sans lui dire au revoir et bonjour en rentrant, vraiment touchant.

après il se frittent un peu parfois mais cela reste très limité, et je trouve qu'ils sont une chance l'un pour l'autre et s'apportent beaucoup car ils sont complémentaires.

après chaque histoire de maman est différente, tu as 8 mois pour devenir maman de bébé 2, cela se fait tout seul tu verras!

après j'ai été très fatiguées parfois bien sur, en fin de grossesse et les 4 premiers mois de ma fille, mais aujourd'hui tout va bien et on est très heureux.

pour l'alimentation, fiston a toujours été et est toujours hyper difficile...
 
Dernière édition:
merci pour vos réponses.

Fannie ton expérience me rassure car je vois que tu t'en es très bien sortie. Comme tu le dis il reste à ma fille encore 8 mois pour grandir et les choses peuvent bien changer d'ici là.

Je vous tiens informées de l'évolution des choses.

Pour le moment pas de changements au niveau des tétées si ce n'est que c'est plus sensible pour moi. Ma fille mange de mieux en mieux hier elle a mangé avec le sourire des brocolis, comme quoi tout arrive!

à suivre donc...
 

fannie

Hyperlactation
et puis la nature est bien faite, en 8 mois toi aussi ton corps va te préparer à devenir maman à nouveau, il ne faut pas trop anticiper les problèmes qui pourrait arriver, un peu vivre au jour le jour , essayer de se faire confiance et de faire confiance à bébé1!

et souvent c'est à ce moment que le papa commence à prendre plus de place dans la vie de bébé1, moi quand j'étais très enceinte, fiston a fait plus de choses avec son papa, et plus ils grandissent plus ils se tournent vers le papa qui fait des choses parfois plus marrantes que Maman. avce Papa on fait les fous, on courre partout, on saute et c'est bien rigolo.

mes 2 enfants ont commençés à être plus proche du Papa vers 2 ans, et de même le Papa " préfère" quand bébé a un peu grandi ( vers 2 ans aussi) pour faire des choses un peu plus " sport"!
 

Lili69

Hyperlactation
oui et puis par la force des choses : quand on est très enceinte et que les premiers grandissent et pèsent de plus en plus lourd, les mamans lâchent certaines tâches et les délèguent au papa.
Quand on ne peut plus, on ne peut plus!
 

Stephs13

Lactarium
Mes enfants ont 19 mois d'écart et je comprends tes inquiétudes
Moi j'avoue qu'arrêter de porter mon fils en porte bebe a été un déchirement mais trop de
Contractions
Je n'ai absolument pas profite de ma grossesse ( ce que je vis mal car c'était sans doute la dernière) car mon fils a marche tard tout le temps aux bras de plus en plus de contractions aucun relais du papa
J'ai accouché avec jn mois d'avance et trois jours après j'étais a la fête de noel de la crèche car je ne pouvais me faire a l'idée de pas y être pour mon fils!

Mais une fois que bebe deux est la on l'adore!!!!!!!
Même si je culpabilise beaucoup de pas lui donner autant que son frère car comme elle n'est pas babi elle a moins besoin mais je trouve ça injuste!!!

Mais rassure toi tu as quand même le temps de vivre les choses!!!
 

Lili69

Hyperlactation
c'est marrant, je ne me trouve absolument pas injuste! Je me dis que je m'adapte aux besoins. Au début je me suis comportée avec elle comme avec sa sœur. Résultat : elle hurlait, ne supportait pas cette proximité. Par contre, je lui donne autrement. Avec ma 2ème, j'ai l'occasion de jouer, de rigoler, de sourire, de parler. Avec ma 1ère, je n'avais pas le temps de tout ça. Je passais mon temps à essayer de la calmer!
On aime différemment ses enfants, on vit des choses différentes avec eux, tout simplement parce qu'ils sont différents. Mais je ne crois pas qu'il faille parler d'injustice. Tu t'adaptes aux besoins et je crois que c'est ça qui fait de nous des mères attentives!
 

Stephs13

Lactarium
En fait on fait souvent selon son vécu
Moi je suis cette enfant qui avais moins besoin et qui a moins eu...34 ans plus tard je trouve toujours ça injuste...
 

Lili69

Hyperlactation
je vois, mais finalement peut-être n'avais-tu pas moins besoin au fond, peut-être l'as-tu juste moins exprimé? Elle est peut-être là l'injustice. Je reste très attentive à ce que me "dit" mon bébé. Si un jour, elle a plus besoin, et bien c'est la grande qui prend un peu sur elle. Tu as raison sur ce point, il faut être à l'écoute des deux et ne pas agir par habitude.
 
bonjour tout le monde

Je viens vous donner quelques nouvelles.

Ma grossesse se passe bien, les nausées tendent à disparaître donc c'est une bonne chose.
Par contre ma fille de 16 mois n'évolue pas vraiment dans le sens que j'attendais. Elle n'arrive toujours pas à se passer du sein pour s'endormir, se réveille toujours aussi fréquemment la nuit et veut le sein pour se rendormir. La nuit devient vraiment difficile pour moi car elle se couche sur moi et à force ça appuie sur mon ventre et me fait mal². Ça finit par me réveiller alors je la pose dans son lit mais elle se réveille et je dois recommencer tout le processus d'endormissement qui peut parfois durer une heure... C'est vraiment difficile car pendant tout ce temps je ne dors pas.
J'ai réessayé de la mettre dans son lit pour qu'elle s'endorme mais elle ne fait que de pleurer. Je ne sais pas si je dois insister et la laisser pleurer pour qu'elle finisse par comprendre qu'on ne s'endort pas sur maman avec le sein mais dans son lit. C'est vraiment difficile, car pour pallier au sein elle ne veut ni doudou ni' tétine (alors qu'elle prenait la tétine jusqu'à ses 1 ans).

Dans la journée, elle est toujours autant collée à moi. Nous étions dans la famille la semaine dernière; lorsque que je quittais la pièce en la laissant avec sa mamie elle se mettait à pleurer devant la porte jusqu'à ce que je revienne. Elle est constamment au sein, elle vient té touiller quelques secondes puis repart... et mange peu d'autres aliments.

J'espère qu'avec la baisse de production et le changement de gout du lait elle va se sevrer par elle même car je ne vois pas d'issue à tout ça.
Je me dis que si je l'avais sevrée beaucoup plus tôt ce serait surement plus facile, j'en viens à me poser la question des bénéfices de l'allaitement long quand je vois l’hyper dépendance de ma fille vis-à-vis de moi...

Qu'en pensez-vous?
 

Stephs13

Lactarium
Peut-être ta fille serait elle aussi dépendante sans allaitement?
Penses t qu'elle pourrait essayer de dormir contre toi et plus sur toi mais pas dans son lit? Elle est tous ces bouleversements et c'est peut être normal qu'elle veuille être sur ton ventrey avoir sa place elle aussi
As tu tenté de lui expliquer que ça te faisait un peu mal mais qu'elle pourrait se coller a toi et poser sa main sur toi par exemple?
Le papa essaie t il de prendre un peu le relais? Car tu dois vraiment avoir besoin de repos!
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Lui as-tu expliqué ce qui se passait ? Que tu avais un bébé dans ton ventre, mais que tu continuerais à l'aimer tout autant et à t'occuper d'elle ? L'arrivée prochaine d'un nouvel enfant peut être perturbante pour les aînés... Elle a peut-être besoin de conserver une certaine exclusivité avec toi... N'hésite pas à lui dire que ça te fait mal !
Avez-vous essayé que ce soit le papa qui se charge du couchage ?
 

Lili69

Hyperlactation
oui le papa c'est bien. petit à petit, elle le considèrera comme une personne tout aussi rassurante que toi. mais il faut que cela soit quotidien! Et peut-être anticiper ses demandes de câlins. Dès que tu la vois inoccupée, aller vers elle et la câliner. Le tétouillage, c'est pour s'assurer que maman est toujous disponible. si tu le lui montres et lui répète peut-être finira-t-elle par être rassurée?
 
pour répondre à Steph et à Cerise, oui j'ai déjà expliqué à ma fille que j'attendais un bébé et que pour cette raison j'avais besoin de me reposer un peu plus et qu'elle devait faire des efforts pour rester plus dans son lit...

Quand au papa il ne pense pas réussir à l'endormir tellement elle dépend du sein. Il a toujours en tête les deux fois ou il a gardé notre fille seul (pendant 2/3h) et ou elle a hurlé pendant plus de la moitié du temps. Le fait de ne pas avoir réussi à la consoler l'a atteint je pense. Notre fille avait 1 an à ce moment là.

Toutefois, il fait de plus en plus de choses seul avec elle et apprécie ses moments. Par contre il ne faut pas que je reste avec eux sinon elle vient chez moi pour téter ou être porter et ne profite plus de l'activité avec son papa. Pas simple...
 

Lili69

Hyperlactation
Alors effectivement, il faudra sans doute du temps. Mais en multipliant les temps où tu les laisses jouer tous les deux, en laissant au papa aussi les activités de "care" (changements de couche, la rassurer quand elle pleure, lui donner à manger, etc...), petit à petit, elle devrait accepter aussi qu'il l'endorme.
C'est toujours moi qui couche ou qui rendors ma fille de 8 mois. En revanche, papa se charge de tout le reste quand il est là. Et il est toujours présent quand je la couche. La nuit, quand elle appelle, c'est lui qui y va en premier. En général, elle continue d'appeler, alors j'y vais. Mais au moins, le message est passé: papa est là, de la même manière que maman.
 

Steff

Montée de lait
Bonjour,
je me retrouve beaucoup dans ton histoire. ma fille a aujourd'hui 26 mois. tété a la demande jour comme nuit. treeeesss pot de col avec moi. uniquement le sein pour l'endormir. la journée, c'est bien simple, je suis toujours avec elle b(ou plutôt elle avec moi...) c'est un fonctionnement qui nous allez bien puisque je répondais a sa demande, moi je me reposais lorsqu'elle tétait. Et puis vers ses 17 mois je suis tombé enceinte. La grosse panique!! comme toi je me suis demandé comment j'allais pouvoir m'en sortir avec un nouveau né et un bambin qui réclame autant... sauf qu'en plus, je n'étais absolument pas prête a me séparer de ma fille! (j'avais d'ailleurs posté a ce sujet, a l'annonce de ma grossesse, tellement j'étais mal)
le forum m'a énormément aidé et j'ai fini par me trouver des solutions...

Malheureusement, je ne peux rien te proposer de concret... j'ai perdu mon bébé à trois mois de grossesse. je n'ai pas beaucoup de réponse au final, mais surtout l'idée qu'en 9 mois, les besoins de ton enfant vont changer, que les tiens aussi vont évoluer, tes attentes, ta patience aussi peut-être, etc.

pour la journée, j'ai accepté l'idée, j'ai laché prise, si je dois passer du temps avec mes deux enfants au sein, eh bien ça durera un temps !le co-allaitement est une expérience que j'aimerais vivre! je souhaite que ma fille ait un sevrage naturel (même si parfois je n'en vois pas le bout...!!)
la journée, pour les sieste, ça se complique un peu puisque ma fille n'a pas d'heure de sieste régulière... ca sera beaucoup d'organisation afin de pouvoir endormir l'un pendant que l'autre s'occupe. pour le bébé l'écharpe une solution que j'envisage très bien puisque ma première, refusant de me décoller, y a fait toute ses siestes pendant un long moment!

je me dis aussi que chaque enfant est différent, et que peut-être, ce deuxième sera moins demandeur et pourra être posé juste 2 minutes (oh miracle...!).

pour le coucher, nous avons mis deux lits deux places côte à côte. forcement cela demande un peu de place. mais ca nous semblait être la solution. Nous ne voulions pas mettre notre fille d'un coup dans sa chambre à l'arrivée du bébé, et comme elle réclame encore beaucoup le sein la nuit, je ne me voyais pas non plus la sevrer et l'entendre hurler toute la nuit...pas la force, et comme je l'ai dit, je redoutais la séparation avec ma fille.
Je me suis dit, pour le coucher, que les heures de coucher serait de toute façon (surement) compliqué, que chaque enfant aurait une heure de coucher différent. L'endormissement au sein serait plus simple comme cela. Et puis, peut-être que le deuxième dormira tout seul (encore un miracle...?)ou simplement un peu plus facilement...et puis, le papa est la aussi! il pourra prendre le relais pour une histoire, bercer, chanson ou autre!

je me suis aussi aidé des livres! j'attends un enfant autrement m'a donné des pistes: préparer des plats maison a congeler, avant l'arrivée de bébé (ça évite de faire la cuisine au départ pour mieux s'organiser), demander en cadeaux de naissance, un coup de main pour le ménage etc.

je suis désolée de ne pas pouvoir t'aider d'avantage... tout ce que je peux te dire c'est profite de chaque instant de ta grossesse, accepte l'idée que ta fille soit comme ca, pour le moment, cela va passer, évoluer. Tout change! il faut juste parfois un peu de temps. et il n'y a pas toujours d'explication a cela (lorsqu'elle etait petite, j'essayais toujours de trouver une raison... j'ai fini par me rendre compte que c'etait inutile...)

je suis retombée enceinte de nouveau au mois de mai dernier. Cette fois, beaucoup plus sereine, mais toujours avec quelques doutes... malheureusement, ca n'est toujours pas pour cette fois...je n'avais eu aucun soucis pour ma première grossesse et le plus énervant, c'est qu'il y a toujours quelqu'un pour te dire: c'est de la faute de l'allaitement! ou bien parce que tu n'accepte pas de te séparer de ta fille, parce que tu fatigues trop ton corps... bref!
alors prend les choses comme elles viennent, fais en fonction de tes envies, de tes possibilités, sans te culpabiliser !

j'espère t'avoir aider un tout petit peu, ou juste réconforté! je te comprends!

tu trouveras tes propres solutions! bonne grossesse et bon maternage!
 
Haut