1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Comment arreter l'allaitement de longue duree ?

Discussion dans 'Sevrage' démarrée par missmsg, 9 Février 2011.

  1. missmsg

    missmsg Colostrum

    Dans ma présentation, j'ai déjà précisé quelques info concernant mes problèmes de santé. En fait, j'ai des kystes ovariens fonctionnels qui me causent des douleurs permanentes depuis un an environ. Or, la gynéco me dit que pour me traiter, il faut que j'arrête l'allaitement. Je dois prendre quelque chose qui va faire que je produirai moins d'oestrogènes, mais qui n'est absolument pas compatible avec l'allaitement. Je n'arrive pas à refuser une tétée à mon fils, pourtant je sais que je dois arrêter car j'ai constamment mal au ventre + des règles hémorragiques qui me fatiguent... Comment arrêter l'allaitement lorsque l'on n'est pas prête dans sa tête ? et quand on voit à quel point cela rend malheureux son enfant ?
     
  2. Perrine

    Perrine Montée de lait

    Je crois que tu touche le point crucial....
    Ton fils sent bien que toi non plus tu n'as pas envie d'arreter l'allaitement.
    Dans ce cas c'est effectivement extremement difficile d'arreter un allaitement.
    J'ai l'impression qu'une fois tu auras fait la part des choses en toi, ça sera plus facile. Mais je comprends ta situation coincée entre ce que tu voudrais et ta situation médicale. C'est pas simple.

    Maintenant d'autres trucs:
    tu peux commencer à réduire le nombre de tétées en "négociant". Du style "on ne tete que le soir" (ou autre histoire d'y aller en douceur)
    Remplacer au maximum les tétées par d'autres choses: des calins, des jeux, un bout de pain...
    J'avais remarqué que ma fille vers 2 ans demandait à téter quand elle s'ennuyait et que si je proposait autre chose à la place, elle ne tétait pas forcement.

    Pour en revenir au traitement médical, as-tu demandé un 2° avis? As-tu appelé un centre de pharmacovigilance? As-tu consulté le CRAT?: http://www.lecrat.org/sommaireFR.php3
    As-tu cherché des infos du coté de la Leche League (site, documents, animatrices....)?
    Il est souvent possible de se soigner tout en allaitant.

    En tout cas bon courage pour cette nouvelle aventure.
     
  3. Patricia59

    Patricia59 Montée de lait Animatrice à la retraite

    Bonjour !

    Lire "A propos du sevrage quand l'allaitement se termine"

    demander en quoi consiste le traitement PRECISEMENT : le nom et la posologie et contacter une animtrice pour recevoir les documents qui concerne ce medicament et/ou consulter ce site :

    http://www.e-lactancia.org/
     
  4. juLLLie

    juLLLie Montée de lait

    Bonjour ! Peux tu nous dire exactement quel traitement tu dois prendre ? Je pourrai vérifier si c'est vraiment incompatible avec l'allaitement.
     
  5. missmsg

    missmsg Colostrum

    Merci pour votre soutien, c'est agréable de se sentir comprise !
    Je ne connais pas le nom du médicament, il est à la maison, je vous donnerai donc l'info ce soir :)
     
  6. missmsg

    missmsg Colostrum

    alors le médicament c'est lutenyl 5 mg à prendre pendant 6 mois.
     
  7. missmsg

    missmsg Colostrum

    lutenyl 5 mg en continu pendant 6 mois
     
  8. Janik

    Janik Montée de lait

    D'après le crat, c'est compatible avec l'allaitement. http://www.lecrat.org/articleSearchSaisie.php3

    De toute façon, c'est un dérivé de la progestérone, et la progestérone n'est pas contre-indiquée lors de l'allaitement (sinon, cérazette, microval seraient interdites et l'allaitement serait interdit après le retour de couches)
     
  9. Toupoutouce

    Toupoutouce Voie lactée

    comment arrêter un allaitement quand on ne le souhaite pas ?
    question difficile , surement impossible et arrache cœur pour toutes !

    appel surtout le crat ! j'ai un petit doute en effet
    peut etre une possibilité s'ouvre a toi
    appel une conseillère près de chez toi

    en tout cas bon courage
    la reduction , l'adaptation , l'introduction petit a petit du biberon
    de la douceur du calme et respecter SON rythme et le VOTRE !
     
  10. Perrine

    Perrine Montée de lait

    Et comme vu sur un blog de medecin "femmes enceintes / allaitantes : le CRAT est votre ami. Si la notice du médicament dit un truc, si le médecin dit un truc, si le pharmacien dit un truc et que le CRAT dit autre chose : c’est le CRAT qui a raison."
     
  11. missmsg

    missmsg Colostrum

    MERCI !
    Sur le site du CRAT, il est indiqué que c'est un médecin qui doit prendre contact. Puis-je quand même envoyze un mail moi-même ?
     
  12. juLLLie

    juLLLie Montée de lait

    je vois que janik t'a déjà répondu avec les bonnes informations.
    rappelle toi que tu es l'experte de ton bébé, que tu sais toi ce qui est bon pour lui et pour toi. si tu as envie d'entamer le sevrage cela ne regarde que vous, si tu as envie de continuer l'allaitement, également :)

    pourquoi ne pas imprimer les informations suivantes pour les partager avec ton medecin ?

    Lutenyl®, Naémis®

    Le nomégestrol est un progestatif dérivé de la 19-nor-progestérone.
    Il est utilisé par voie orale notamment dans les troubles liés à une insuffisance lutéale.
    Le nomégestrol n’a pas d’activité androgénique.

    ETAT DES CONNAISSANCES

    Chez l’animal
    Le nomégestrol n’est pas tératogène chez l’animal.
    En clinique
    Il n’y a pas de donnée publiée chez des femmes exposées au nomégestrol en cours de grossesse mais aucun élément inquiétant n’a été signalé à ce jour.
    EN PRATIQUE

    Découverte d’une grossesse
    Arrêter le nomégestrol.
    Rassurer quant au risque malformatif du nomégestrol.
    Allaitement
    Il n’y a pas de donnée sur le passage du nomégestrol dans le lait, mais aucun événement particulier n’est signalé chez des enfants allaités de mères traitées.
    L’utilisation du nomégestrol est envisageable au cours de l’allaitement dans l’insuffisance lutéale.
    Si une contraception hormonale est souhaitée en cours d’allaitement, on utilisera un autre progestatif (cf. Contraception hormonale et allaitement cliquez ici).
    Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.

    CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
    Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
    Tel/fax : ++33 (0)143412622 - www.lecrat.org
     
  13. missmsg

    missmsg Colostrum

    mon médecin n"est malheureusement pas très ouvert en ce qui conerne l'allaitement et il me dira toujours qu'il faut arrêter :(
    Quand on allaite sur la durée comme je le fais, on est sans arrête jugé par les autres, que ce soient les médecins, les gens de notre entourage. Même s'ils font semblant d'accepter, ils vous font bien sentir que ce n'est pas une pratique "normale", il y en a qui sous-entendent même que c'est limite incestueux !!! Parfois, je n'assume même pas pour tout vous dire. Il m'arrive de ne pas dire la vérité aux médecins car je sais qu'ils vont se permettre de me juger et je veux vraiment qu'on me foute la paix en ce qui concerne mon choix d'allaiter.
     
  14. juLLLie

    juLLLie Montée de lait

    oui enfin... quand c'est écrit noir sur blanc, de source scientifique fiable et irréfutable qu'un traitement est compatible avec l'allaitement, ton medecin ne peut pas remettre cela en cause ;-) ou alors c'est de la mauvaise foi ;-)
    tu vas le voir pour un problème médical, il te soigne pour cela et l'allaitement c'est du domaine de ta sphère privée, ça ne le regarde pas ;-)

    une maman, un patient est aussi libre de changer de medecin s'il ne se sent pas respecté par son soignant.
     
  15. hellène

    hellène Période de pointe

    @ missmsg,

    Médecins pas très ouverts à qui on cache la vérité... j'ai connu : pour les visites 9è et 12è mois de l'aînée, je ne disais plus que je l'allaitais, trop tiède et à toujours chercher la petite bête, le pédiatre. J'en ai changé pour la seconde, là c'en est une qui anime le salon allaitement à la maternité, donc ça devrait aller :) L'entourage pareil. Ancienne génération qui au bout de 3mois s'étonne que l'on allaite encore. Ma mère ne sait même pas jusqu'où je suis allée avec l'aînée ! Pour l'inceste, alors enceinte de ma seconde, j'ai rencontré une sage-femme qui voyait l'allaitement de cette façon...

    Je te souhaite beaucoup de courage pour trouver une issue favorable à vous deux dans ta situation très délicate au plan médical et moral.

    Voici 2 liens LLL que j'ai trouvés récemment car je culpabilisais d'avoir pris un médicament bien que la notice indique qu'il passe dans le lait :

    Très long mais très instructif :

    http://www.lllfrance.org/Dossiers-de-l-allaitement/DA-Hors-serie-sur-la-JIA-2003-Utiliser-les-medicaments-chez-la-femme-allaitante.html

    Plus bref :

    http://www.lllfrance.org/Actualite-scientifique/Medicaments-et-allaitement-l-edition-2010-est-disponible.html

    et dont je retiens la phrase capitale :

    Il faut le dire et le redire : on peut allaiter ET se soigner !

    @Janik,

    Fin de ma culpabilité grâce à ton lien du CRAT. Youpie !!! J'avais lu le premier article qu'il fallait savoir quel pourcentage du médicament passait dans le lait, mais ne savait où trouver l'information. Immense MERCI :D

    @Perrine,

    J'aime beaucoup ta citation médecins/crat !
     
  16. Toupoutouce

    Toupoutouce Voie lactée

    le voila bien informé ton médecin ! imprime le tout , demande un second avis
    ne reste pas ainsi ! et j'espère avoir une belle suite a cette histoire
     
  17. lysilolo78

    lysilolo78 Voie lactée

    J ai trouve ca :
    PETITE NOTE SUR LA CONTRACEPTION MACRO-PROGESTATIVE:
    Christian JAMIN rappelle que :
    # LUTENYL donné seul entraîne une hypoestrogénie et donc Précipite l'OstéoPorose
    # LUTENYL donné seul devant une hypercholestérolémie, peut aggraver celle-ci par le Biais de l'hypoestrogénie (Comme la Ménopause)
    # LUTENYL donné seul créé une INSULINO-RESISTANCE et peut entraîner une Prise de POIDS

    Personnellement (Dr JC HILD) j'associe toujours un Estrogène pendant 7 à 20 jours même et surtout en cas de CONTRACEPTION (Femme jeune qui fait son Capital Calcique) Sauf si l'indication est la Phlébite... dans ce cas et uniquement et si il y a aménorrhée, je conseille 1/2 cp les 5 derniers Jours du LUTENYL.
    Dr JC HILD 56 PLOEMEUR

    c est juste pour information !
     
  18. lysilolo78

    lysilolo78 Voie lactée

    "mon médecin n"est malheureusement pas très ouvert en ce qui concerne l'allaitement et il me dira toujours qu'il faut arrêter "

    Ce n est pas ton medecin qui decide de ta vie ni de ton allaitement ,il te donne le medicament et toi, apres avoir lu toutes ces infos ,tu fais ton choix !
     
  19. Galeiliante

    Galeiliante Montée de lait

    il ne s'agit pas d'être ouvert mais a lui de respecter son devoir de médecin et son serrement d'hypocrate et ses obligation légale

    le médoc est compatible selon des vrai infos scientifique
    donc... ton medecin doit accepter la science (c'est un scientifique) et aprendre que ses convictions personnels n'ont pas a intervenir

    ma donc a déjà refusé des trucs, j'ai rappeler des obligations morale et légale et bizzarement...
    ca marche
     
  20. kim

    kim Colostrum

    hello, une idée au fil de l'eau ... les tisanes de sauge font du bien. mais, la sauge est-elle compatible avec l'allaitement ...
     

Partager cette page

Chargement...