• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 Cododo

Lunasaphrena

Colostrum
Moi j'appelle ta méthode laisser pleurer même si tu reste à côté pour le rassurer je pense que du haut de ses 2 mois il ne peut pas comprendre (idem plus tard, je pense que tant qu'ils ne savent pas s'exprimer c'est une méthode a ne pas utiliser). Tout ce qu'il comprend c'est que peux importe le temps qu'il passera à pleurer il n'obtiendra pas ce dont il a besoin.
En plus tu as eu de la chance que ta lactation ai suivie malgré ça. Les réveils de nuit sont là aussi pour entretenir la lactation.

Mon but n'est pas de t'incriminer en quoi que ce soit, tu as fait au mieux selon tes informations du moment. Comme moi d'ailleurs. J'ai utilisé la même méthode que toi pour l'endormissement seulement, la nuit je continuais à l'allaiter.
Et c'est vrai qu'il s'endormait sans pleurer au bout d'un moment mais pour en arriver là il en a fallut des soirées de pleurs, et pas que les siens.

Et au bout d'un moment, après avoir lu tout les documents LLL et pas loin de toutes les conversations du forum sur le sommeil, j'ai recommencé à respecter ses besoins.
Alors c'est sur il ne fait pas de nuits complètes sans m'appeler et j'ai été contrainte de faire du cododo dans le même lit a partir du moment de l'angoisse de séparation, il fait ses siestes dans mes bras pour que j'ai un semblant de vie a moi la journée mais au moins je sais, qu'il sait que s'il a besoin, je suis la.

Et toi est tu certaine que la nuit quand il ne t'appelle pas il dort?
Je trouve ton message un peu culpabilisant. Je n'ai pas laissé pleurer mon bébé encore une fois, et je suppose qu'on en est là aujourd'hui en grande partie à cause de son caractère indépendant.Il va au lit tout seul avec le sourire et il est toujours méga content, je l'entend chanter quand il est réveillé. Donc non il a pas besoin de moi, il est sécurisé et ne t'inquiète pas il sait très bien m'appeler si besoin ( et je vais le voir bien évidement). En tant que maman nous avons la capacité de sentir je pense si son enfant est angoissé ou pas.
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je trouve ça super intéressant, @Lunasaphrena et je suis d'accord avec toi, le message d'@Astraz semble culpabilisant (je ne sais pas si ce qu'elle veut dire ressort bien par écrit).
En tout cas j'ai l'impression que tu as plutôt accompagné ton bébé plutôt que "appris" activement.
Ma maman a fait comme ça avec mes frères et moi : elle nous laissait dans notre lit, dans notre chambre après quelques mois de partage de chambre, et revenait nous prendre et nous allaiter si on appelait. Elle n'a jamais laissé pleurer ni "fait pleurer" c'est-à-dire ne pas donner le sein ou les bras quand nous le demandions, en essayant de nous calmer autrement (rester près de nous et nous caresser ne lui suffisait pas je ne sais pas si je suis claire).
Et bien nous étions contents d'aller au lit et avons plutôt vite dormi et bien.
Aujourd'hui je peux dire que je suis une bonne dormeuse (non satisfaite depuis que maman..) sereine et je suis heureuse de l'accompagnement de ma maman.

En revanche tous les bébés ne sont vraiment pas les mêmes. Et c'est là que je ne suis pas d'accord avec le terme "apprentissage".
Ma maman était très présente pour nous pendant les premiers mois de mon fils, et elle était très surprise et démunie de voir à quel point mon fils n'était pas du tout capable, dès les premières semaines, de se rester tranquillement allongé, elle a repris ses notes de quand nous étions bébés, elle a essayé plein de choses pour m'épauler, mais clairement elle m'a dit : je ne saurais pas comment faire, tu as raison de dormir avec lui, je crois.
L'endormissement était comme une terrible separation pour lui, ça s'est exacerbé à partir de 6 mois et demi.. Il a détesté la voiture car elle le bercait et il ne voulait surtout pas s'endormir...
J'ai beaucoup douté de comment j'ai accompagné mon fils, pourtant quand je lis des témoignages comme le tien, qui me font rêver, je me dis simplement : mon fils ne pouvait pas faire ça. Et moi non plus.

Je vois que ma fille n'est pas pareille, elle se laisse souvent aller au sommeil, tranquillement, même si elle a encore souvent besoin du sein elle peut parfois faire autrement. Je pourrais sûrement lui "apprendre" avec quelques pleurs accompagnés mais je la trouve bien trop petite pour vivre ça, nous avons le temps.

Voila merci encore pour ton témoignage ça fait toujours du bien d'entendre que non, TOUS les bébés allaités ne nous font pas subir des nuits éprouvantes.
Mais encore une fois, je pense que le terme apprentissage est mal choisi :)
 

Astraz

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je trouve ton message un peu culpabilisant. Je n'ai pas laissé pleurer mon bébé encore une fois, et je suppose qu'on en est là aujourd'hui en grande partie à cause de son caractère indépendant.Il va au lit tout seul avec le sourire et il est toujours méga content, je l'entend chanter quand il est réveillé. Donc non il a pas besoin de moi, il est sécurisé et ne t'inquiète pas il sait très bien m'appeler si besoin ( et je vais le voir bien évidement). En tant que maman nous avons la capacité de sentir je pense si son enfant est angoissé ou pas.
Tu as raison mon message est culpabilisant et j'en suis désolée. Ce n'était pas mon intention mais je sais que je ne suis pas douée pour choisir les bons mots pour exprimer mes idées c'est pour ça que dans mon premier message je te partageais des liens vers des articles écrit par meilleurs écrivains que moi.
Ce que tu as fait peut aussi se nommer "sevrage de nuit" ce que d'autres mamans partagent aussi sur le forum. Même si je trouve que 2 mois c'est trop jeune, c'est ton choix de maman par rapport à ta situation (que je ne connais pas), ton vécu (que tu as le courage de nous partager, merci!) et tes convictions. Je n'ai aucun droit de te juger comme je n'ai aucun droit de juger celle qui sevrera a 6, 12 ou 30 mois.

Mon message est aussi empreint de mon vécu avec mes parents, qui étaient loin d'être aussi maternant que ta mère, et de mon vécu de maman qui a un bébé qui est loin d'être aussi autonome que le tien mais aussi d'un souvenir vécu avec ma nièce qui me laisse encore un goût amer quand j'y repense. En passant les détails, mon vécu différent du tien m'a fait choisir l'opposé de ton choix. En ça les autres mamans du forum ont raison de te remercier pour ton partage et je te remercie à mon tour pour ce que tu m'a apporté, une ouverture d'esprit un peu plus large.

Toutes mes excuses encore une fois et si tu me permet j'aurais une question à te poser : combien de temps ta mère t'a gardée en cododo et a partir de quand pense tu que c'était trop?
 
Haut