• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

Augmentin ou arret de mon allaitement?

aurelle66

Colostrum
Bonjour,
On vient de me diagnostiquer une belle lymphangite... Grosse plaque rouge et enflée sur mon sein, douleur, fièvre avec de nombreuses courbatures et malaise...
Bref obligation d'aller chez le médecin, et la verdict 8j d'Augmentin avec 2 cachet de 500mg matin et soir.
Je suis trés partagé, car je me sens vraiment pas bien, j'ai déjà éssayé de faire tété bébé ++ menton contre la boule, j'ai massé mon sein sous l'eau chaude, cataplasme d'argile sur le sein... Homéopathie... Je me dis que pour allaiter correctement il faudrait que tout celà cesse... Je lis de nombreux avis qui divergent sur l'augmentin, ce qu'il en ressort c'est qu'on peut le prendre en allaitant mais que celà risque de perturber bébé... Ma fille de 4 mois sort d'une hospitalisation car elle à fait une pyelonéphrite donc elle a déjà subit 10j d'antibios... J'ai pas envie de lui infliger encore des antibios... Surtout que je ne suis pas vraiment pour... Je suis plus médecine parallèle.
Donc que faire??? ne pas prendre l'antibio et prendre le risque que celà s'aggrave? (celà fait 24h maintenant que je suis pas bien) attendre? Ou bien prendre l'augmentin en continuant d'allaiter ou en arrétant l'allaitement et en tirant mon lait... Je précise également que ma fille est en mixte donc elle prend déjà 2 biberons par jour.
 
Dernière édition par un modérateur:

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Bonjour Aurelle66,

Tu es partagée entre soigner ta lymphangite avec des antibiotiques (et donc tu envisagerais de sevrer - même temporairement - ta fille) et poursuivre ton allaitement sans ces médicaments.

Une lymphangite (une mastite) non traitée de façon efficace peut conduire à un abcès. Il est primordial que tu puisses drainer de façon efficace ton sein (tétées par ton bébé, expression à la main, tire-lait, par tous moyens efficaces) pour éviter la stase du lait. Des informations concernant les Canal lactifère bouché, Mastite, Abcès sur le site LLL en cliquant sur le lien. L'usage d'antibiotiques est utile quand la mastite/lymphangite est d'origine infectieuse.

L'augmentin® (amoxiciline) fait parti des médicaments anti-infectieux les mieux connus en regard de l'allaitement, et effectivement il est compatible avec l'allaitement. C'est aussi un médicament pédiatrique (donné aux bébés). La quantité de médicament qui passe dans ton lait est très faible : on estime à 0,1 à 0,3 mg / kg / jour (*) la dose reçue par l'enfant et la dose pédiatrique est de 80 mg/kg/jour en trois prises (selon le site doctissimo) soit pratiquement 250 à 800 fois moins que par traitement direct.

(*) Source : Les Dossiers de l'Allaitement n°88, Juillet – Août – Septembre 2011
Des informations générales sur la page du CRAT.

Qu'en penses-tu ?
 

aurelle66

Colostrum
Celà me rassure vraiment, je n'ai toujours pas pris l'antibio mais ce matin je n'ai plus aucun symptome mis à part que mon sein a toujours cette plaque rouge et chaude... Sinon plus de fievre du tout plus de courbature plus de nausées, je me sens vraiment mieux. Donc est ce que je peux considerer celà comme une amélioration et dans ce cas ne pas prendre l'antibiotique, ou penses tu que la rougeur au sein ne disparaitra que sous antibio? Est ce que j'attend un jour de plus sans antibio?
 

Myriam

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice à la retraite
Donc est ce que je peux considerer celà comme une amélioration et dans ce cas ne pas prendre l'antibiotique, ou penses tu que la rougeur au sein ne disparaitra que sous antibio? Est ce que j'attend un jour de plus sans antibio?
C'est une amélioration mais en tant qu'animatrice je ne suis absolument pas qualifiée pour te dire si le traitement antibiotique peut être mis de côté : ton médecin est ton meilleur interlocuteur en la matière.
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Veux tu nous en dire plus sur ta situation?
Pour te répondre au mieux c'est important de connaître les circonstances ;)
Tu as le sein engorgé, rouge, douloureux? D'un côté, des deux? depuis combien de temps?
Tu as consulté et le médecin t'a dit de stopper l'allaitement c'est ça?
Voici des infos sur les mastites
Et ce que dit lecrat.fr au sujet de l'augmentin
 

NathalieG

Colostrum
Veux tu nous en dire plus sur ta situation?
Pour te répondre au mieux c'est important de connaître les circonstances ;)
Tu as le sein engorgé, rouge, douloureux? D'un côté, des deux? depuis combien de temps?
Tu as consulté et le médecin t'a dit de stopper l'allaitement c'est ça?
Voici des infos sur les mastites
Et ce que dit lecrat.fr au sujet de l'augmentin

Oui, j'avais adresse un mail complet décrivant le contexte. Mais, je n'ai pas l'impression que vous l'ayez reçu...
Suite à une irritation sur le téton droit, j'ai développé en pleine nuit une douleur sur ce sein. J'ai tenté de soulager : linge chaud, drainer en laissant couler le lait avec les techniques apprises par mes sages femmes. Mais la fièvre m'a terrasse et la plaque rouge est apparue. Courbatures, pics de fièvre oscillant entre 40 et 35 quand je prenais du Doliprane et apparition de toutes les douleurs que je pouvais avoir après l'accouchement (arthrite dans le bras suite veine éclatée et fuite de produit dans mon muscle lors de la perfusion, péridurale "violente", maux de tête lié à mes cervicales...)
Depuis je n'ai plus de fièvre et je prends les antibiotiques pour me soigner.

Je ne peux pas allaiter avec un seul sein. Je n'ai pas assez de lait. Je vois bien que mon bébé réclame toute la journée....et l'autre ? Si c'est un engorgement, il faut peut-être le drainer ? C'est ce que je lis partout...

La mastite serait elle vu comme un cri d'alarme du corps qui indique qu'il est temps d'arrêter ?
 

NathalieG

Colostrum
Oui, j'avais adresse un mail complet décrivant le contexte. Mais, je n'ai pas l'impression que vous l'ayez reçu...
Suite à une irritation sur le téton droit, j'ai développé en pleine nuit une douleur sur ce sein. J'ai tenté de soulager : linge chaud, drainer en laissant couler le lait avec les techniques apprises par mes sages femmes. Mais la fièvre m'a terrasse et la plaque rouge est apparue. Courbatures, pics de fièvre oscillant entre 40 et 35 quand je prenais du Doliprane et apparition de toutes les douleurs que je pouvais avoir après l'accouchement (arthrite dans le bras suite veine éclatée et fuite de produit dans mon muscle lors de la perfusion, péridurale "violente", maux de tête lié à mes cervicales...)
Depuis je n'ai plus de fièvre et je prends les antibiotiques pour me soigner.

Je ne peux pas allaiter avec un seul sein. Je n'ai pas assez de lait. Je vois bien que mon bébé réclame toute la journée....et l'autre ? Si c'est un engorgement, il faut peut-être le drainer ? C'est ce que je lis partout...

La mastite serait elle vu comme un cri d'alarme du corps qui indique qu'il est temps d'arrêter ?

*Mon médecin ne m'a dit d'arrêter. Il m'a demandé de ne plus allaiter ni tirer le lait sur le sein impacté par la plaque rouge, pendant la durée du traitement antibiotique. Et de reprendre à l'issu des 7 jours. Donc un allaitement exclusivement à gauche et si besoin de complément, donner un biberon de lait maternel en poudre.
Ce qui ne me semble pas impossible cela dit.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Au contraire, sur une mastite il faut drainer le plus possible le sein impacté et donc faire bien téter bébé sur celui-ci !
 

Moumoune64

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Si c'est un engorgement, il faut peut-être le drainer ? C'est ce que je lis partout...

La mastite serait elle vu comme un cri d'alarme du corps qui indique qu'il est temps d'arrêter ?
Oui il faut drainer.
Donner le sein douloureux en premier et laisser bébé bien téter pour vider.
Position de la louve avec menton vers la zone douloureuse.
Moi la douche chaude ne me soulage pas, mais je masse sous la douche quand même. Ce qui fonctionne pour moi c'est le peigne (dents resserrées) passé de l'extérieur du sein vers le mamelon (sans toucher le mamelon) je passe le peigne comme ça sur la zone douloureuse.
Je connais une maman qui utilise sa brosse à dent électrique pour masser la zone douloureuse.

Perso je ne pense pas que ce soit ton corps qui t'envoie le message qu'il est temps d'arrêter.
Un engorgement ça peut arriver pour plein d raison, j'en ai eu un le mois dernier, parce que les enfants ont fait les zouaves sur moi au sol et que dans leur agitation je me suis faite '' écraser '' un sein... Résultat dans la nuit sein douloureux et au matin zone rouge.
C'est passé en 48h.
J'ai donné le sein souvent, en position de la louve, massé avec le peigne, pris du doliprane pour la douleur.
Courage à toi
 

NathalieG

Colostrum
Super ! Un grand merci pour ces précisions utiles, rassurantes et ingénieuses 😉
Le lactarium du CHU m'a aussi rappelé et conforté dans l'idée de continuer l'allaitement comme je le faisais jusqu'à maintenant.
Soulagée et rassurée 🙂
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Suite à une irritation sur le téton droit, j'ai développé en pleine nuit une douleur sur ce sein. J'ai tenté de soulager : linge chaud, drainer en laissant couler le lait avec les techniques apprises par mes sages femmes. Mais la fièvre m'a terrasse et la plaque rouge est apparue. Courbatures, pics de fièvre oscillant entre 40 et 35 quand je prenais du Doliprane et apparition de toutes les douleurs
Ce que tu décris ressemble beaucoup à ce qui est décrit dans le feuillet au dessus concernant les mastites. C’est un tracas assez fréquent quand on allaite et la plus grosse partie du traitement c'est de drainer le sein ++++ donc de poursuivre l'allaitement sur le sein touché". Il n'y a aucun danger pour bébé, même en cas d'abcès.
Si c'est un engorgement, il faut peut-être le drainer ? C'est ce que je lis partout...
OUI! Tétées et drainage par tous les moyens. ;)
La mastite serait elle vu comme un cri d'alarme du corps qui indique qu'il est temps d'arrêter ?
C'est plutôt un signe d'alarme de notre corps pour nous dire qu'on en fait trop ;)
Le repos aide à sortir plus vite de ce mauvais pas.
Il m'a demandé de ne plus allaiter ni tirer le lait sur le sein impacté par la plaque rouge, pendant la durée du traitement antibiotique.
Au contraire, c'est important de drainer. Les médecins sont souvent démunis face aux tracas de l'allaitement, leur formation est très incomplète dans ce domaine.
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
J'ai eu une mastite à cause d'une séance de kiné... allongée sur le ventre pour un massage et quand je suis rentrée, le crapouillot dormait et n'a pas tété pendant qq heures. Et paf !

C'est qq chose d'assez courant malheureusement, avec des causes diverses et variées mais qui se soigne plutôt bien !
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Je n'ai pas eu de mastite mais pour un engorgement et un canal bouché aux premières "nuits" de bébé, je prenais un bol d'eau chaude (pas trop brûlante hein) dans lequel je mettais mon sein pour dilater les canaux et ensuite je compressais un peu dans l'eau et le lait sortait facilement. Par contre il ne faut le faire que pour soulager car si tu le fais trop ça peut faire baisser la lactation..
 
Haut