1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

adénophlegmon...ou comment passer à deux doigts de la catastrophe !!

Discussion dans 'Maladie de l'enfant' démarrée par lullaby, 12 Février 2014.

  1. lullaby

    lullaby Voie lactée

    Ma pauvre pépette (14 mois) a vécu un truc vraiment pas drôle... et nous avec !!

    Il y a deux semaines en arrière, elle a commencé à avoir de la fièvre (39°) avec quelques symptômes ORL classiques : nez qui coule, toux... Au bout de 3 jours, la fièvre ne baissant pas, je l'emmène chez mon généraliste; Elle avait en plus des ganglions vraiment enflés sur le côté droit du cou. Il diagnostique une angine bactérienne et lui prescrit des antibios. Au bout de 48h d'antibio, la fièvre dépasse les 40°, son cou enfle de plus en plus, devient dur, chaud, rouge violacé. Eden refuse de s'alimenter et semble avoir mal quand elle tète.
    Je file aux urgences. Après une prise de sang et une échographie du cou, le diagnostic tombe : c'est un adénophlegmon, c'est à dire un abcès à l'intérieur d'un ganglion. Elle est hospitalisée immédiatement et mise sous antibio par voie veineuse et réhydratée par perf.
    Au bout de 48h, son état général se dégrade encore : la fièvre reste toujours au plafond, elle ne tient plus debout, ne sourit plus, ne joue plus, refuse tout contact à part le mien et somnole dans mes bras la plupart du temps ou geint de douleur... L'infection gagne du terrain, son visage est complètement déformé à présent et elle risque la septicémie.
    Du coup, opération en urgence : l'ORL incise l'abcès pour le drainer. Il lui laisse d'ailleurs un petit drain qu'elle gardera 4 jours, afin de permettre au pus de finir de s'évacuer.
    Nous sommes sorties de l'hôpital au bout d'une semaine et devons y retourner demain pour un contrôle post-opératoire.

    Dans ces circonstances difficiles, j'ai apprécié de pouvoir être son doudou, sa tétine, sa perfusion lactée.... C'était la seule chose qui la calmait, l'endormait, l'apaisait, la seule chose qu'elle avait encore la force de réclamer... Ca a constitué son seul apport alimentaire pendant 7 jours consécutifs et je suis reconnaissante à l'équipe médicale d'avoir respecté complètement ce lien si précieux entre ma fille et moi. J'ai pu rester à ses côtés à chaque minute, l'accompagner jusqu'au bloc opératoire et la retrouver immédiatement en salle de réveil pour une longue tétée de réconfort. Personne ne m'a fait la moindre remarque désobligeante, bien au contraire !!

    Et du coup, moi qui avais une sérieuse baisse de lactation depuis mon RDC le mois dernier, je déborde à nouveau de lait après cette semaine de stimulation intensive !
     
    Tags:
  2. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    J'en ai des frissons !
    Mon petit a 14 mois également et j'imagine combien cette épreuve a pu être difficile pour toi et pour ta puce !
    Oui, c'est dans ces situations d'urgence qu'on mesure combien l'allaitement, c'est bien davantage que de la nourriture !
    C'est vraiment super d'avoir été entourée par une équipe médicale à l'écoute de vos besoins !

    Tiens nous au courant, Lullaby !

    Pleins de pensées à toi et à ta puce !
     
  3. frédé

    frédé Période de pointe

    Lullaby,
    Ton témoignage est à la fois bouleversant et magnifique. Encore une expérience de vie qui montre à quel point l'allaitement est PRÉCIEUX (comme tu l'écris toi-même) et d'un grand réconfort pour le bébé et la maman. Et le papa j'imagine aussi ! Sans parler bien entendu des aspects nutritionnels du lait maternel...
    Bravo pour ton courage et merci d'avoir partagé cette épreuve avec nous.
    Bon rétablissement à ta petite fille !
     
  4. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Dure épreuve pour ta petite fille ! Et pour vous, ses parents, aussi...
     
  5. Marie33

    Marie33 Période de pointe

    Eh bien, eh bien, vous avez du avoir une sacrée frousse...
    Heureusement que tout est rentré dans l'ordre! et merci à l'allaitement! je n'arrête pas de me dire que la nature est extraordinairement bien faite et encore plus dans des cas comme ça!!
    Plein de bonheur à la petit Eden (joli prénom!) et à ses parents! ;-)
     
  6. Aubine

    Aubine Voie lactée

    Merci pour ton témoignage lullaby. Bah dis donc, quelle épreuve ! Je suis heureuse que tout ce soit bien terminé. L'allaitement est vraiment un lien extraordinaire entre nos enfants et nous, ton histoire en est une nouvelle preuve et c'est vraiment bien plus qu'une nourriture...
     
  7. Brusieg

    Brusieg Hyperlactation Animatrice à la retraite

    Ton témoignage m'émeut beaucoup. J'en ai même les larmes aux yeux.

    Quelle frayeur !!!
    Bravo à toi pour ton courage et ta détermination : grâce à ton lait, ta puce a pu surmonter cette épreuve avec beaucoup de courage pour son si petit âge.
    Bravo aussi au personnel hospitalier qui t'a visiblement vraiment écoutée et soutenue en te permettant d'être proche de ta petite, autant par ta présence rassurante que ton lait !

    Bon rétablissement à ta puce et pLLLein de belles tétées à vous 2 !
     
    Dernière édition: 14 Février 2014
  8. lullaby

    lullaby Voie lactée

    La visite de contrôle s'est révélée très rassurante. La plaie se referme lentement car elle était profonde mais la peau retrouve son aspect normal, la cicatrice devrait donc être discrète. Sincèrement, moi qui à un moment avais presque envie de lâcher l'allaitement car il ne semblait plus vraiment intéresser ma puce (aux alentours de 8/9 mois), je suis trop contente d'avoir continué l'aventure car c'était autant un réconfort pour elle que pour moi !! Je me sentais tellement impuissante face à sa douleur, à sa peur, j'avais tant besoin de rester en contact avec elle lorsque je la sentais partir...

    Aujourd'hui, mademoiselle ne semble plus du tout prête à lâcher l'affaire et je suis ravie de me dire que notre relation d'allaitement a encore de longs et beaux jours devant elle !
     
  9. Aubine

    Aubine Voie lactée

    C'est génial, pour la visite de contrôle comme pour ton allaitement. Je me réjouis sincèrement pour vous 2
     

Partager cette page

Chargement...