1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Une petite expérience des premiers jours de l'allaitement - si ça peut vous aider !

Discussion dans 'Les premiers jours - les bases' démarrée par Marielabeille, 14 Novembre 2013.

  1. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Bonjour à toutes et tous,

    Mon petit arrive à ses trois mois et je ressens le besoin de partager mes souvenirs des premiers temps, pour aider celles (et ceux !) qui commencent l'allaitement. Ce petit garçon est mon premier-né et auparavant je ne m'intéressais pas aux bébés, autant dire que je suis arrivée à cette étape comme une feuille vierge. J'avais bouquiné, sans plus.

    J'ai donc tiré quelques leçons de cette expérience :

    - Lire ne suffit pas. Je vous conseille de vous renseigner sur les réunions d'échanges sur l'allaitement qui peuvent se tenir dans votre ville ou même dans la maternité où vous allez accoucher. Dans ma maternité il y avait de telles réunions, en la présence d'une consultante en lactation. J'ai participé à l'une d'entre elles... deux mois après la naissance de mon bébé. C'était beaucoup trop tard, j'ai regretté de ne pas avoir ces infos soit avant l'accouchement, soit dès la première journée passée à la maternité. Il est beaucoup plus efficace d'entendre tous ces conseils, de pouvoir échanger avec la consultante et d'autres mères, là, vous pourrez vraiment imaginer ce qui va se passer pour vous et votre bébé. En effet, ce sont les premiers jours, qui sont les plus angoissants pour une mère qui a décidé d'allaiter, et même entourée du personnel de la maternité on se sent terriblement seule. Vivre seule la grande faim du bébé, puis la montée de lait, c'était éprouvant.

    - Achetez du matériel d'allaitement avec discernement. Avant d'accoucher je me suis munie de t-shirts, soutien-gorge d'allaitement, d'un tire-lait manuel. Résultat : j'ai acheté un soutien-gorge trop petit, qui dort dans une armoire. Un deuxième à ma taille, mais trop souple, qui ne soutient pas ma poitrine : il dort lui aussi dans une armoire. Mes jolis t-shirts blancs y sont eux aussi. Le tire-lait manuel n'a pas l'air suffisamment efficace pour tirer mon lait. Ce qui m'a réellement servi, c'est :
    - un tire-lait électrique, que j'ai loué (j'aurais d'ailleurs dû le prendre à la maternité pour évacuer le lait de la montée de lait, n'hésitez pas à le faire, c'est vraiment utile)
    - les coussinets d'allaitement lavables ou jetables selon votre choix (dans mon cas, six coussinets lavables ont suffi, je n'ai pas eu besoin des jetables),
    - un lot de biberons où j'ai stocké de mon lait pour les jours où mon mari donnait le biberon, ou en prévision de la reprise du travail.

    Pour vous habiller quand vous allaitez, un t-shirt d'allaitement peut être utile en effet. Mais évitez de le prendre uni car en cas de fuite de lait, il faudra en changer. Prenez des t-shirts à motifs. Finalement, moi, j'ai réutilisé des hauts cache-coeur que j'avais dans ma garde-robe, des chemisiers à décolleté large, des hauts souples, en jersey, qui permettent au sein de sauter hors du décolleté. Et comme soutien-gorge, j'ai préféré utiliser un de ces soutien-gorge sans armature, très souples et couvrants, à larges bretelles. Pas sexy, mais très fonctionnel : le soutien-gorge lui aussi se plie facilement, laisse sortir le sein. Pour cacher tout ça, j'utilise un chèche, vous pouvez très bien vous contenter d'une écharpe ou d'un foulard, d'autant que les occasions d'allaiter en public sont relativement rares, on sort généralement peu avec un nouveau-né. Il vaut mieux faire comme ça dans les premiers jours et là, vous aurez une idée plus précise du matériel spécial allaitement dont vous pourriez avoir besoin.

    - La bonne position, c'est celle où vous vous sentez confortable. Bébé s'adapte volontiers. Pour moi, la bonne position, c'est la position allongée, bébé à côté de moi. Nous faisons ça sur le canapé du salon, devant la télévision, j'en profite pour me reposer et pour regarder quelques programmes enregistrés ou en replay.

    Il peut aussi être utile de savoir que dans ses premiers jours, un bébé se réveille quasiment exclusivement pour manger. Pas besoin de tourner en rond et de se poser mille questions, pour voir s'il a fait son rot ou sali sa couche : dans un premier temps, bébé veut manger. Ensuite, vous pourrez jeter un oeil dans sa couche ou donner d'autres soins. C'est une information de détail, mais elle libère pas mal l'esprit. Et dans ses premiers jours, un bébé veut manger souvent : en fait, la plupart du temps, il est préférable de le garder contre soi plutôt que de le déposer dans son petit berceau, puis de le reprendre.

    - Il faut rapidement accepter de lâcher prise de ses occupations quotidiennes. On a toutes lu le conseil "laissez la maison s'empoussiérer", et on s'est sans doute toutes dit "je pourrai quand même faire un peu de ménage". En fait, non, aucune mère ne le pourrait. J'ai eu du mal à accepter ça, j'ai même eu peur de m'enfermer dans une prison avec ce bébé qui réclame tout le temps. Mais dites-vous bien que ce n'est qu'une phase. Il faut accepter, pendant ces quelques premiers mois et surtout les premières semaines, de rester "inactive" pour la société, mais du coup "active" aux côtés de votre enfant. Votre programme, c'est le sien, point barre. Après tout, on parle bien de "congé" de maternité, prenez ça comme des vacances !
     
    Tags:
  2. Vanou

    Vanou Période de pointe

    J'aime beaucoup ce passage:

    Il peut aussi être utile de savoir que dans ses premiers jours, un bébé se réveille quasiment exclusivement pour manger. Pas besoin de tourner en rond et de se poser mille questions, pour voir s'il a fait son rot ou sali sa couche : dans un premier temps, bébé veut manger. Ensuite, vous pourrez jeter un oeil dans sa couche ou donner d'autres soins. C'est une information de détail, mais elle libère pas mal l'esprit. Et dans ses premiers jours, un bébé veut manger souvent : en fait, la plupart du temps, il est préférable de le garder contre soi plutôt que de le déposer dans son petit berceau, puis de le reprendre.


    C'est trop vrai ! On nous dit toujours que si bébé pleure c'est peut être que ci, que ça mais effectivement, notre fille lorsqu'elle pleurait c'était 9/10 qu'elle voulait téter ! Quand on s'en rend compte, hé bien ça va déjà mieux.

    Sinon, autre chose, un nouveau né ne fait pas de super sieste de 2 h ! 3 fois par jour, c'est bien plus tard !

    Vanou
     
  3. Brusieg

    Brusieg Hyperlactation Animatrice à la retraite

    Merci pour ce partage très intéressant, Marielabeille :eek: !

    Pour rebondir sur la partie soulevée par Vanou, peut-être serait-il intéressant de se dire que les tétées permettent aussi de réconforter, câliner, consoler, rassurer...
    Oui, un bébé pleure et réclame la tétée... mais ce n'est peut-être pas forcément pour manger / se nourrir ?
    Qu'en pensez-vous, les mamans :eek: ?

    BeLLLe continuation à vous toutes :eek: !
     
  4. lullaby

    lullaby Voie lactée

    je suis tout à fait d'accord avec toi Brusieg !! Un bébé réclame souvent à téter mais pas toujours pour manger...

    J'adhère aussi à ce que dit Vanou à propos des siestes des tout-petits. Aucun des 5 miens n'a fait de vraies grandes plages de sommeil en dehors de mes bras les premiers mois. Le dodo, c'était sur maman (ou papa, ça marche même mieux des fois !!) sous peine de réveil immédiat une fois posé dans le berceau. Mais bon, mes enfants ne sont pas des références en matière de sommeil il faut dire !!

    Et puis surtout, il faut bien se dire qu'il n'y a pas de règle absolue ou de mode d'emploi avec nos petits. Ce qui est valable un jour ne l'est pas forcément le lendemain et ce qui a marché avec l'un ne marchera pas forcément avec le suivant... un vrai challenge, quoi !!
     
  5. jul59

    jul59 Montée de lait

    Pour ma part, la mienne dormait 2 à 3h de suite plusieurs fois par jour dans son couffin seulement les premières semaines; bon, il faut dire qu'elle hurlait de 23h à entre 3h et 5h du matin alors forcément...à partir de deux mois elle ne dormait plus sans moi et là vive l'écharpe de portage!
    Pour les tétées, je suis d'accord avec Brusieg, encore aujourd'hui à dix mois la moitié des tétées sont des "tétées câlins":D
     
  6. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Merci pour vos témoignages. Dans le cas de mon bébé, la tétée câlin, on l'a vite écourtée, voire abandonnée (malheureusement). Le petit est un glouton et quand il tète, il ne tète jamais "pour de faux", pendant quelques minutes : il tète au moins dix minutes à chaque fois et avale volontiers le lait qui arrive. Si on lui retire le sein en cours de route, il enrage, adieu l'effet détente de la tétée plaisir ! Et si on lui donne le sein plus que ce qu'il lui faut pour se nourrir, on s'engage ensuite dans des monstrueuses séries de régurgitations.

    C'est d'ailleurs une des leçons que j'ai tirées des premiers jours de l'allaitement. J'ai voulu donner à mon petit des tétées à la demande, comme il est parfois indiqué, même si les sages-femmes m'avaient dit de répartir les tétées à au moins 2 heures 30 les unes des autres. Ça n'a pas marché du tout. J'ai ainsi passé une grosse quinzaine à essuyer les régurgitations de bébé (et à entendre les cris de gêne de son ventre trop plein) en m'inquiétant et me demandant ce qui n'allait pas.

    Maintenant, je fais des tétées à la demande, mais avec cette petite règle des 2 heures 30 entre chaque tétée, et nous allons tous beaucoup mieux !
     
    Dernière édition: 18 Novembre 2013
  7. lullaby

    lullaby Voie lactée

    C'est vrai que c'est tellement variable d'un bébé à l'autre... Il faut vraiment être attentive aux besoins de chacun (bébé, maman, papa, frères et soeurs...) pour trouver NOTRE façon de fonctionner au mieux !!
     
  8. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Ah oui ! Et d'ailleurs c'est une autre des leçons que j'ai tirées, ça : aucune mère n'arrive à être parfaitement à l'écoute de tout le monde. Des fois, on se plante, ça fait partie du jeu. Et jusqu'à présent, même si bébé a parfois pleuré trop longtemps parce que je ne l'ai pas compris, il m'aime toujours, il me fait des tas de risettes.

    J'ai eu beaucoup de conversations avec d'autres mères où j'ai eu l'impression d'être une sombre idiote face à des femmes véritablement faites pour être mère (elles). Mais en creusant un peu, j'ai finalement découvert, quand ces dames se livrent, qu'elles aussi ont eu des moments où elles n'ont pas compris les besoins du bébé, du père etc., où elles se sont senties désemparées, pas à la hauteur. Ce n'est pas grand chose mais ça rassure de le savoir :)
     
    Dernière édition: 19 Novembre 2013
  9. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Merci de nous avoir fait part de ton expérience. Et oui chaque bébé est différent : mais ne désespère pas des tétées-câlins : une maman qui avait trop de lait (pour des consignes inadaptées d'allaitement avec des tétées trop espacées qui ont encouragées son enfant à trop "tirer" en une seule fois, ce qui a donné réflexe d'éjection trop fort et de multiples régurgitations importantes) a fini par arriver à des périodes de tétées plus calmes : l'endormissement au sein est venu remplacer de longues heures à tourner autour de la table du salon pour évacuer les rots coincés.
     
  10. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Merci Myriam. En fait je suis plutôt chanceuse, parce que j'ai un peu les deux, beaucoup de lait et des tétées câlin. Hé oui : même s'il est rare que mon petit s'endorme au sein il se détend lors de la tétée et notre câlin, on se le fait au moment du rot ;)
     
    Dernière édition: 19 Novembre 2013

Partager cette page

Chargement...