1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Tomber enceinte puis relancer l'allaitement

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par Mimolette, 6 Septembre 2017.

  1. Mimolette

    Mimolette Colostrum

    Bonjour,
    Je viens demander quelques conseils par rapport à mon allaitement. J'ai 34 ans, un garçon de 2 ans et 4 mois et un bébé de bientôt 10 mois. Mon mari et moi souhaitons de tout cœur un autre bébé rapproché et je n'ai pas encore eu mon retour de couche. Pour ça, j'ai bien réduit et espacé les tétées de mon bébé, je le complète avec du lait en poudre. J'en suis à une bonne tétée le matin et une petite en fin d'après midi qui tend à se réduire. Après plusieurs fausses alertes, je pense avoir, enfin, ovulé, ces jours-ci (test d'ovulation positif, glaires blanc d'oeuf et tiraillements).
    Ma question est : puis-je envisager de relancer mon allaitement, sans danger pour une éventuelle grossesse ou pour faire venir le retour de couche ?
    Pour mon ainé, j'ai eu le RDC à 7 mois et demi, tombée enceinte à 9 mois, et il a été allaité jusqu'à 14 mois (sevrage par lui) et là je commence à trouver le temps long. Je suis peut être trop impatiente mais comme nous avons mis 4 ans, sans avoir de cause identifiée, à avoir le premier et que nous voudrions une famille nombreuse, une grossesse est pour nous une priorité.
    Merci par avance pour vos conseils !
     
    Tags:
  2. Cerisia

    Cerisia Hyperlactation

    Je ne peux pas t'apporter beaucoup d'aide... personnellement j'ai mis 18 mois à tomber enceinte du premier sans aucune raison particulière et j'ai eu mon retour de couche aux 15 mois de mon fils... Il a 23 mois et j'attends patiemment de tomber enceinte à nouveau! Mais je n'ai pas la même pression que toi car je n'ai que 29 ans et nous ne savons pas si nous arrêterons après 2 ou 3...

    Maintenant, est-ce que ton petit bout voudra revenir au sein maintenant qu'il a connu le biberon et le LA?
     
  3. Mimolette

    Mimolette Colostrum

    J'espère bien car il tète quand même bien quand il y a du lait, le matin. J'ai plus peur de ne plus avoir de lait et si je relance en mettent plus bébé au sein et en buvant de la tisane, de nuire au rdc ou à une éventuelle grossesse débutante.
     
  4. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    non allaiter pendant la grossesse ne provoque pas de fausse couche :)
    par contre si tu n'as pas eut de retour de couche relancer ta lactation risque en effet de l'éloigner ... ce retour de couche ....
     
  5. cagouille

    cagouille Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Bonjour @Mimolette si je comprends bien, tu es actuellement en allaitement mixte dans le but d'obtenir un retour de couches et une nouvelle grossesse. Tu t'interroges sur le risque que pourrait constituer un retour à un allaitement sans compléments une fois une grossesse obtenue.

    Il est sans danger pour le fœtus d'allaiter un aîné pendant la grossesse. Allaiter ne provoque pas de fausse couche et ne nuit pas au bébé.

    Concernant le retour de la fertilité, il est vrai que l'allaitement permet d'espacer naturellement les naissance. Cela peut être frustrant lorsqu'on souhaite des enfants d'âge proche. Chaque femme possède son propre rythme biologique, chez certaines dès que le nombre de tétées est réduit l'ovulation revient alors que chez d'autres l'aménorrhée se maintient même avec peu de tétées... (voir cet article)
     
  6. Mimolette

    Mimolette Colostrum

    Merci pour vos réponses. Je compte reprendre une petite tétée en plus pendant 15 jours et voir alors si je suis enceinte ou si j'ai mon rdc, si rien et pas enceinte, je réduirai à nouveau sinon j'augmenterai encore. Je suis quand même assez confiante parce que pour mon aîné ça s'était très bien passé, j'ai allaité jusqu'à 5 mois de grossesse et je suis tombée enceinte au 2e cycle post rdc après un cycle annovulatoire.
     
  7. Mimolette

    Mimolette Colostrum

    Ma question est : même si j'ai bien ovulé, relancer à fond les tétées peut retarder pendant longtemps les règles suivantes correspondantes au rdc du coup ?
    Merci !
     
    Dernière édition: 6 Septembre 2017
  8. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    je pense que oui mais à confirmer avec @Sylvie @Myriam ou @Alix parce que là c'est très pointu ce que tu demandes :D

    EDIT : de toute façon les premiers cycles sont toujours anarchiques ... ca met quelques mois à se rôder.
     
  9. Mimolette

    Mimolette Colostrum


    Ça peut retarder les règles mais non nuire à une éventuelle grossesse toute toute débutante de 2/3 jours ?
     
  10. Laaura

    Laaura Lactarium

    Oui, normalement l'allaitement ne nuit pas a un tout tout debut de grossesse :) (La preuve avec ta grossesse precedente )
     
  11. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    non ca nuit à rien, j'ai eut même des soucis à la conception de noeunoeuf et l'allaitement ne risquait pas de provoquer de fausse couche (pas plus qu'un rapport sexuel qui contracterait autant l'utérus il me semble).
     
  12. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    bonjour mimolette,

    l allaitement peut retarder le retour de fertilité. le retour progressif à fertilité peut entrainer des cycles avec phase lutéale courte rendant difficile ou impossible l implantation de l embryon. C'est une phase qui est normale chez certaine.
    Je ne sais pas si c'est ce que vous voulez dire, quand vous parlez de grossesse de 2/3 jours? Sinon, à priori, pas de risque de fausses couches ,une fois l embryon implanté dans l utérus. Comme vous l on dit les autres.

    Je ne sais pas non plus si réduire ou arrêter l allaitement entraîne la suppression ou non de ces processus

    Un lien qui peut vous éclairer :
    http://www.doulait.ca/articles/article-LLL-8-4-2.pdf
     
  13. Mimolette

    Mimolette Colostrum

    Merci beaucoup, c'est très intéressant. Plus qu'à attendre... Je vous tiendrai au courant de la suite !
     
  14. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    @Mimolette : je comprends que tu sois partagée entre ton allaitement et ton désir d'un nouveau bébé et que ce soit une priorité pour vous mais le stress est un ennemi de la fertilité. Je connais très bien une gynéco spécialisée en fertilité qui m'a raconté les nombreux cas dans sa carrière où la pression / stress qu'on se met pour avoir un bébé, bref, le psychologique, joue beaucoup sur le physique. En tous cas c'est ce qu'elle a constaté.

    Je comprends que tu as mis 4 ans à avoir ton premier mais a priori, la machine fonctionne bien vu que tu en es déjà au 2ème ;) et tu as évolué, c'est le début !

    Et on arrête sur l'âge hein, les dernières études sur la fécondité après 35 ans tendent à laisser penser qu'on a aussi mis bp de pression aux femmes sur la baisse de la fécondité passé 35 ans. Et de toutes façons les études précédents disaient que c'était différent si premier bébé avant 35 ans, ce qui est ton cas :p

    (oui, ça se voit que je suis une vieille primipare ;) )

    Sur le côté scientifique, comme le disait @anicetlaviolette , il y a deux choses à distinguer :
    - Le fait que tu ovules (et que donc l'ovule puisse être fécondé)
    et
    - le fait que l'oeuf fécondé puisse venir s'implanter dans l'utérus e t y rester, ce qu'on appelle la nidation.

    La nidation suppose que la muqueuse utérine (l'endomètre) se soit développée pour pouvoir accueillir un bébé (y'a d'ailleurs des pilules, genre cézarette/optimizette, qui jouent bp là dessus donc si pas de muqueuse utérine développé, pas de nidation) Et si pas de bébé, la muqueuse pleine d'artères part (les règles quoi :D ).

    La nidation se passe 7 à 12 jours après la fécondation de mémoire. Donc 2/3 jours après la fécondation, tu as juste un ovule fécondé qui se balade dans ta trompe.

    Sur les jours suivants la nidation, je ne pense sincèrement pas que les contractions puissent venir "déloger" l'oeuf, pas plus en tous cas comme le dit @bad mom de contractions lors de l'orgasme.

    Donc bref, si la phase lutéale (période entre l'ovulation et les règles) est courte, l'endomètre est prêt pour accueillir l'oeuf fécondé mais cela ne dure pas assez longtemps pour que l'oeuf puisse bien s'implanter.

    En espérant que ça aide un peu, je croise les doigts pour toi ;) :)
     
    Nerialka aime ce message.
  15. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Bonsoir @Mimolette ,

    Voilà quelques informations :
    • généralement quand on laisse un enfant libre de ses tétées, il a été constatée que les naissances étaient espacées... ce qui permet à la mère de s'occuper d'élever son enfant avant d'en concevoir un autre.
    • certaines mamans en espaçant les tétées arrivent à concevoir (mais chez certaines, un sevrage complet est nécessaire)
    • plus un enfant tête, plus la mère est susceptible d'avoir des cycles longs... cela dit c'est surtout valable quand l'enfant est un nourrisson et que cela se situe autour du retour de couches ; une fois les cycles bien installés, le rythme des cycles est plutôt stable... mais chaque couple maman-bébé est différent ce qui rend cela plus du domaine d'une "tendance" que d'un fait.
    • il faut plusieurs cycles pour que les cycles deviennent ovulatoires, d'autant plus que le retour de couches se situe dans le début de la première année de l'enfant précédent
    • une fois enceinte, c'est le fœtus qui devient prioritaire. Donc le lait peut se tarir au cours de la grossesse.
    • les tétées produisent de l'ocytocine... hormone utilisée pour provoquer des accouchements : une étude (voir là : https://www.lllfrance.org/vous-info...rs-de-l-allaitement/1389-da-73-co-allaitement) a mis en évidence que les récepteurs de l'utérus à cette hormone y sont insensibles pendant la majeure partie de la grossesse.
    Et puis tout un tas d'informations à trouver là aussi :
    https://www.lllfrance.org/vous-info...tement-pendant-la-grossesse-et-co-allaitement

    ou là pour ce qui concerne la fertilité : https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1146
     
  16. Mimolette

    Mimolette Colostrum

    Bonjour,
    merci encore pour vos réponses. Pour l'instant, test négatif aujourd'hui (grande impatiente !), mais comme je ne sais pas trop quand j'ai ovulé (j'en suis à 10 à 12 jours après ovulation), j'attends encore et j'en referai un dans quelques jours. J'espère au moins avoir mon rdc à défaut d'être enceinte !
    J'ai un peu plus remis mon bébé au sein, nous en sommes à 3/5 tétées par jour, j'espère que ça ne nuira pas à un éventuel rdc mais j'en ai parlé à une Sf qui m'a dit que non. Elle m'a déconseillé le tire lait pour stimuler la lactation par contre mais plutôt m'a t elle dit par précaution car ça provoque une succion vraiment forte qui pourrait provoquer trop de contractions. Mais rien de très sûr non plus.
    Merci en tout cas pour vos réponses. Je me sens moins seule avec mes questions !
     
  17. cagouille

    cagouille Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Tirer son lait ou mettre son bébé au sien ne provoque pas plus de contractions qu'un rapport sexuel ;)
    Aucun danger pour une éventuelle grossesse.
     

Partager cette page

Chargement...