1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Retour à la maison-coallaitement et demandes du bambin

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par Ida, 20 Octobre 2017.

  1. Ida

    Ida Montée de lait

    Bonsoir,

    Je débute dans le co-allaitement: j'ai une fille de 23 mois et un fils de 10 jours.
    Je ne maîtrise pas encore totalement le co-allaitement: je fais passer mon fils en priorité, et ensuite je permets à ma fille de téter. Parfois, je les fais téter en même temps. Depuis le début, je limite la durée des tétées de ma fille (peut-être une erreur?): je crains que ma production de lait s'adapte à ses besoins à elle et non plus à mon tout petit (surtout qu'elle téterait volontiers plusieurs fois par jour). Mais depuis quelques jours, ma fille réclame davantage la tétée: je ne me sens pas de donner suite à toutes ses demandes (ce matin elle m'a réclamé 5 fois le sein). Parfois, elle me réclame le sein 10 minutes après une première tétée. Ce n'est pas gérable pour moi: j'ai les seins douloureux.
    Lorsque je refuse ou que je limite la tétée, elle se met en colère (ce qui me parait tout à fait normal). Seulement, elle se met dans un état tel que je suis totalement désemparée:45 minutes de pleurs et de cris. Je l'accompagne autant que possible, je reste près d'elle. Je fais preuve de bienveillance pour lui permettre de gérer la crise. Je ne la reconnais pas: auparavant elle n'avait jamais traversé de telles tempêtes émotionnelles (mais l'arrivée de son frère justifie bien ces crises) , et j'arrivais très aisément à la rassurer et à la calmer.

    je ne sais plus comment m'y prendre:
    je me dis qu'en refusant des tétées à ma fille, elle peut avoir l'impression d'avoir perdu sa place? Dans ce cas, refuser ne fait qu'accroitre le problème. Mais en même temps, je me vois mal la faire téter autant que son frère.

    Accepter toutes les tétées permettrait de lui faire comprendre qu'elle a conservé sa place, de la rassurer et finalement de réduire ses demandes?

    Est ce une erreur de limiter les tétées en terme de durée?

    J'ai déjà fait appel à vous à plusieurs reprises et vos conseils ou retours d'expérience m'ont toujours permis d'avancer. Alors j'espère que vous pourrez m'aider de nouveau :) .

    Merci par avance.
     
    Tags:
  2. mali&soso

    mali&soso Fontaine de lait

    Wahou cest très beau ce que je lis, se sujet m'intéresse pour bb3 du coup je ne peux pas te guider , les filles vont te répondre et je vais lire avec de l'intérêt , merci pour les bonnes questions que tu pose... et courage
     
  3. Sorcelica

    Sorcelica Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Alors moi j’ai 1 bebe mai je suis lectrice assidue .
    J’ai deja lu que dans 1 premier temps repondre au demande du bambin permet qu’il ne se sente pas rejette puis apres on peux renegocier comme tu dit c’est plus un nourrison.
    Alors les maman qui on coallaitter hummm @Gna ? Je me gourre peut etre je suis fatiguer
     
    mali&soso aime ce message.
  4. Axb

    Axb Lactarium Adhérent(e) LLLF

  5. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Bonjour
    Je retrouve un peu mon grand Poupon à la naissance de son frère, dans ce que tu écris.
    Avant la naissance, il tétait 2-3 fois par jour, pas plus de 5 minutes, après la naissance de son frère, il demandait beaucoup, il voulait téter souvent et longtemps. Je n'ai pas bien géré cette situation, j'ai beaucoup culpabilisé, je me suis sentie tellement impuissante face à sa souffrance, incapable d y répondre, ça me faisait tellement mal de le voir pleurer que j'ai voulu la faire taire en étant agressive avec lui.
     
  6. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Félicitations @Ida :)

    Mon grand est plus grand. (Presque 3 ans à la naissance de son frère) On avait beaucoup parlé avant la naissance, que mes seins fabriqueraient du lait pour le bébé et que lui il pourrait en avoir un peu si il a besoin. En insistant sur tout ce qu'il peut manger d'autre, faire, de différent du bébé. Comme je n'avais pas envie qu'il tete à volonté, au bout de quelques jours on a renégocié une seule tetee par jour (ce qui avait déjà été négocié avant la naissance).
    Si il demande en journe, je lui dit oui, tu pourras teter demain matin, si tu veux on peux faire un câlin maintenant. J'ai l'impression que cette formulation permet de répondre par l'affirmative alors que si je disais non, pas maintenant, demain matin, ce serait la crise direct. Par contre, le matin, c'est un moment pour lui tout seul, il choisit où et s'arrête quand il a eu assez. Une fois j'ai voulu arrêter avant car trop marre, ca a été très compliqué.

    Je pense que d'avoir limité fait qu'il n'est pas près de se sevrer aujourd'hui alors que je pense qu'il serait déjà passé à autre chose si je l'avais laissé faire.

    Ton cas est un peu différent. Il faut un peu de temps pour que tout le monde trouve sa place. Bébé à 6 mois et on cherche encore.

    Mes petits m'appellent je repasserai plus tard
     
    Jujumeo aime ce message.
  7. Ida

    Ida Montée de lait

    Merci pour ces messages.
    Avant la naissance de mon fils, ma fille tétait environ 3 fois par jour (matin éventuellement, avant la sieste et le soir). J'arrivais à lui demander d'arrêter de téter et lui proposais un câlin à la place.
    Aujourd'hui, lorsqu'elle réclame une tétée, j'ai des difficultés à négocier. Je lui explique que je comprends sa demande et qu'elle souhaite téter et qu'on pourra téter le soir au moment du coucher comme auparavant. Mais elle insiste et cela peut vraiment se transformer en grosse crise que j'essaie de canaliser ou alors je cède car je ne sais plus comment me positionner ( accepter la tétée ou m'entêter à refuser tout en sachant que je risque d'aggraver le problème)

    J'ai entendu dire également qu'il est préférable dans un premier temps de répondre à ses besoins de téter pour qu'elle puisse espacer par la suite ses demandes. Pensez-vous que je puisse alors accepter les tétées mais les limiter en terme de durée. Ou pensez-vous que cela aurait le même impact que refuser tout court?

    J'ai essayé de mettre en place un petit minuteur avec une musique de fin agréable (histoire que la fin de la tétée dépende d'un évènement indépendant de ma personne). Ma fille à vite compris le principe. Si bien qu'en entendant la musique elle me disait câlin. Mais, maintenant ce sont des pleurs à chaque fois et elle ne lâche plus le sen.

    En réfléchissant bien, ma crainte principale réside dans le fait que j'ai peur que ma lactation ne soit plus adaptée à un tout petit si ma fille tète intégralement le sein. Sans compter que parfois mon fils réclame l'autre sein peu après une tétée.
     
  8. nabba

    nabba Hyperlactation

    Bon je ne connais pas du tout cette situation mais si tu essayais peut être de faire en sorte que ses moment TT soit un peu exceptionnel, et à heure régulière.. du genre lors de la TT vous êtes que toute les 2 avec ses doudous ou les jouets qu'elle aime , vous rigolez tte les 2 bref un moment rien qu à vous un peu hors du temps pour lui faire vraiment apprécier ces petits moments. Peut être qu'elle arriverait à patienter pour attendre BCE fameux moment, genre un le matin ,un l aprèm et un le soir?
    Je ne sais pas si tu m'as compris et peut être mon idée est top mais je propose sait on jamais))
     
  9. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Ne t'inquiète pas pour la qualité de ton lait, même si la succion de ta fille la modifie un peu, elle restera toujours beaucoup plus adaptée à ton bébé que du lait artificiel (qui permet quand même à des tas de bébés de se développer harmonieusement).

    Impossible de prédire si ta fille réagirait pareil si tu limitais la tétée dans le temps. Tu peux essayer et voir sa réaction.

    Je te dirais bien de ne pas trop te poser de questions et de faire au feeling... Mais je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire.
     
  10. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    D'après ce que j'ai entendu en réunion LLL, le lait s'adapte au plus petit.
    Si toi tu te sens de la laisser teter sans limite une période, tu peux essayer. Des témoignages que j'ai lu, c'est très dur pendant quelques semaines (mois ?) en terme de sollicitations pour la maman, mais le premier trouve ainsi plus facilement sa place.
    Moi, je ne le sentais pas de le faire de cette manière, on a donc cherché d'autres moyens.
    Le papa s'est aussi beaucoup occupé de l'aîné. Il est allé en vacances chez ses grands parents, ca lui a bien changé les idées. J'ai aussi cherché à avoir des moments rien qu'avec lui ou faire des choses qui sortent de l'habitude. Je pense que ca a bien répondu aux besoins de mon grand.
     
  11. Ida

    Ida Montée de lait

    Je voulais vous donner quelques nouvelles sur l évolution de la situation. J'ai réussi à limiter les tétées avec le temps... Parfois même aucune tétée. Mais en réaction depuis une dizaine de jours je dois faire face à des crises de rage trèèèès longues: en journée, en milieu de nuit, parfois dès le matin au réveil. Elle n'éclatent pas nécessairement à la suite d'un refus de téter.
    Je suis donc toujours en pleine réflexion: sevrer ou non, donner davantage au risque que le crises s'amplifient ou au contraire s'atténuent. Parfois, je me dis que la reprise des tétées lui permettrait de retrouver sa place (comme j'ai pu le lire ici et ailleurs), mais je m'interroge alors pour savoir si je ne sur-interprète pas tout cela, si j'ai la bonne grille de lecture.
    Bref, pas facile... Je pense que le chemin sera encore long.
     
  12. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Je pense surtout que c'est difficile de trouver sa place dans la fratrie, tetee ou pas.
    Ta fille a aussi 2 ans, c'est une période pas très facile pour elle, elle prend conscience de ce qu'elle a envie et ne sais pas encore gérer la frustration. On parle souvent des terrible two.

    Il n'y a pas de "bonne" manière de faire. C'est la manière qui convient à ta famille qui sera la meilleure et la plus efficace.
    Oui, ce qui est sur c'est que le chemin va être long.

    Ici, bébé a bientôt 7mois et on cherche toujours. (La reprise du travail n'a clairement pas aidé). Vu que je ne cherche pas à avoir un enfant "sage", qui ne fait pas de crises, qui obéit, je ne m'inquiète pas plus que ça. C'est souvent dur mais je trouve que l'on s'en sort pas si mal.
     
  13. Ida

    Ida Montée de lait

    Ici c'est pareil: on ne veut pas d enfant sage ou qui refoule ses émotions etc.... Je suis adepte de parentalité positive. Je m'inspire beaucoup d'I. Filliozat. Toutefois, face aux crises de rage de la fille, je me trouve vite désarmée: j'ai beau décrire, mettre des mots sur la colère ou la décharge de stress, prendre dans mes bras ma fille, elle ne semble pas réceptive dans ces moments là à cette méthode. Ma fille pleure et plus elle pleure plus je pense à ce que son cerveau doit produire comme stress. Ca me brise le coeur.

    Finalement ces temps ci, j ai repris l écharpe de portage pour les crises de nuit : une ballade à l air frais a permis à ma puce de se calmer et de s'endormir. J'ai recommencé à plusieurs reprises mais elle doit s'endormir dans l'écharpe, sinon la crise reprend à la maison.
    Seulement, je cherche une autre solution: il fait froid dehors et me promener à 2h du matin avec un enfant en écharpe ne me parait pas convenable.
    Cette nuit pendant une crise j ai poursuivi la lecture d'un livre que je viens d'acheter sur le langage sensoriel des enfants,espérant trouver une aide. D'après ce que j'ai pu y lire ma fille serait plutôt tactile: ce qui expliquerait qu'elle reçoive guère mes paroles en période de crise. Cette nuit pendant sa crise je l'ai orienté vers une activité physique: on va faire du yoga. J'ai pris son livre et ai commencé les mouvements seule en me trompant volontairement. Elle s'y est intéressée puis la crise s' est estompée. A voir si c'est l'effet de surprise où le fait de proposer une activité motrice qui l'apaise réellement.
     
  14. Softcareless

    Softcareless Montée de lait

    Je ne faisais que passer et surprise !
    Mon grand a 22 mois, mon petit a 15 jours de vie.
    J'avais longuement discuté avec Noah (le grand) pour lui faire comprendre qu'on va falloir partager. Que maman l'aimera toujours autant.
    On connaît des périodes de tempête (uniquement quand papa est là.) en dehors il est aimant envers son petit frère et partage les tétées volontiers ! 3 tétées par jour. Je ne limite pas. Au début je voulais limiter et il demandait bien plus. Maintenant non. Par contre je fais comprendre que je dois installer son frère d'abord
     
  15. Cerisia

    Cerisia Hyperlactation

    Merci pour vos retours de coallaitement ! Mon fils de 27 mois tète toujours matin, soir e nuit et 'e s'endort qu'au sein ou en poussette/voiture. J'en suis à 16 sa de grossesse, le coallaitement semble se Profiler pour nous... Et vos témoignages m'aident à me projeter dans cette éventualité. Je ne connais personne qui a coallaite! Même mes parents ne sont plus trop au courant que j'allaite... Il n'y a que mon frère et mon mari qui le savent ainsi que ma belle famille plus ouverte au maternage....
     
    bzoui aime ce message.

Partager cette page

Chargement...