1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Problème de séparation à la crèche

Discussion dans 'Travail et allaitement' démarrée par Iriss, 26 Janvier 2017.

  1. Iriss

    Iriss Colostrum

    Bonjour à toutes,


    Je viens vers vous car actuellement je rencontre un gros problème avec mon fils.


    Il vient d’avoir 2 ans et demi, je l’ai inscrit à la crèche pour 3 après-midi par semaine pour soulager ma mère qui le garde tout les après midi depuis toujours (je suis en congé parental à temps partiel). Nous avons donc commencé l’adaptation en octobre, rien d’anormal vous me direz sauf qu’il y est toujours alors que nous sommes au mois de janvier.


    L’adaptation a été catastrophique, le premier mois il a très mal réagit et hurlait tout le temps où j’étais absente. Pire à la maison il ne supportait plus la moindre séparation, prendre une douche ou faire pipi était devenu une mission commando, il refusait de rester avec sa mamie qui le garde depuis toujours… bref un mois et demi d’enfer. Puis les choses sont rentrées doucement dans l’ordre.
    En parallèle nous continuions l’adaptation sans faire de séparation à la crèche. Nous avons essayé il y a deux jours et c’est à nouveau un échec.


    Dès le début des problèmes nous avons rencontré la psychologue de la crèche qui a été extrêmement alarmiste qui a été jusqu’à sous entendre que mon fils pourrait être prépsychotique et que je devais prendre contact avec le CMP de ma ville pour prévoir un dossier MDPH pour sa rentrée de maternelle… énorme choc
    En parallèle j’ai rencontré une psychologue de la PMI qui elle a été bien moins alarmiste, pour elle il y a certes un problème de séparation entre mon fils et moi qui est à travailler mais qu’il va plutôt bien et qui pour elle exprime surtout une grande opposition.

    La seule chose où elles sont d’accord, vous l’avez deviné, c’est sur l’allaitement… Pour elles maintenir cet allaitement et ne pas sevrer mon fils l’empêche de se détacher de moi et d’accepter de ne plus être un bébé… je l’entends mais je ne l’accepte pas.


    Je préférerais un sevrage naturel mais si je dois le sevrer pour son bien je le ferais. J’aimerais savoir si vous avez déjà rencontré ce genre de problème et si vous avez obtempérer à leur demande de sevrer votre enfant et que cela lui a été bénéfique ?


    Je vous remercie par avance de votre lecture et de vos éventuelles réponses
     
  2. Carrie.B

    Carrie.B Hyperlactation

    Bonsoir à toi ,
    Mon grand a été allaité deux Ans,cododo ,portage ect ...Et ça a tjr été difficile la séparation pr Lui ,pourtant il a été garder dés Ces trois mois .
    Îl Va En creche Depuis septembre ,îl pleure tout le temps quand' je le pose Et apres ca Va Mieux ..tu reStes Avec Lui a la'creche Ou tu pars ??est Ce Que les dames sont bienveillante ,le portent quand tu pars ect ?
    L'allaitement n'a rien à voir ,tu n'as qu'a leur dire Oui îl eSt sevré c'est Bon !!!!
    Explique Lui ,montre Lui Que tu reviens tjr ,certains Enfantsn'ont besoin de Bcp de temps !
    J'ai vu La futur maîtresse à mon fils Et elle a eu des enfants Qui pleuraient La journee entière pendant des semaines puis apres ça aller Bcp Mieux !
    Je te souhaite bon courage ,c'est jms facile Mais tOn loulou eSt petit encore ,c'est pas facile pour eux de comprendre
     
  3. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    L'âge naturel du sevrage se fait entre 2 ans et demi et... 7 ans.
    Non, le sevrer "de force" ça ne sera pas pour son bien. Le mieux pour lui est de le laisser se sevrer naturellement.
    S'il a des difficulté avec la séparation, ajouter en plus un sevrage à cela, ça serait encore pire pour ton petit bout ! Au contraire, rassure-le au max, sois présente le plus possible avec lui dès qu'il est avec toi :)
     
    La _ laitière_des_iles, Gna et Marnie aiment ce message.
  4. Iriss

    Iriss Colostrum

    Bonsoir,


    Merci de vos réponses et de vos encouragements.

    On en est à 4 mois d’adaptation et dès que j’esquisse le moindre geste ou parole dans le sens de la laisser là bas, c’est la panique pour lui.

    Nous lui avons expliqué tous plusieurs fois, rien n’y fait il ne veut pas rester à la crèche sans nous… pourtant il aime y aller et jouer sur place.



    Pour le sevrage il me culpabilise et me reproche presque de refuser de le voir grandir. Il tète souvent pour se rassurer, pour se détendre, pour se rendormir, bref la tétée l’apaise et le rassure, je ne me vois pas lui refuser.

    Je ne veux pas le sevrer et surtout pas de cette manière c’est bien la seule chose dont je sois certaine dans cette histoire.
     
  5. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Vous seuls parents connaissez votre fils. Tu as raison de t'écouter.
     
  6. Gaelle67

    Gaelle67 Période de pointe Adhérent(e) LLLF

    Bonjour Iriss,
    En tant que maman je vois un comportement très sain et naturel de la part de ton fils. Il n'a pas envie de se séparer de toi et te le montre.
    Effectivement, après 2 ans, l'entrée en crèche peut être difficile pour certains. Ils sont dans un environnement qu'il ne connaisse pas, avec des personnes qu'ils ne connaissent pas, avec des règles souvent différentes de la maison, des nouvelles odeurs, beaucoup de bruit,... C'est une grande nouveauté qui peut faire peur, en plus de la peur de perdre maman (et si elle ne revenait pas me chercher?)...
    je sens que vous n'êtes pas prêt pour un sevrage, alors continuez ainsi. L'essentiel c'est que vous vous sentez rassurer.
    Pour mon expérience, j'ai vu dans 2 creches différentes des enfants de plus de 2 ans en adaptation. Et bien c'était difficile pour tout le monde. L'enfant pleurait pendant 2 semaines sans interruption à longueur de journée sans que rien de l'arrête... Les autres aussi pleuraient du coup... et pour psychologiquement c'est usant pour le personnel... Donc si on rapporte à ton temps de garde ça fait facile 4 mois.
    Laisses-tu ton bébé seul là-bas? Combien de temps? Comment te sent quand tu le laisses?
    L'enfant sans quand on est pas bien...
    Ici ça fait longtemps qu'il est garde et certains matins il se met dans des états dingues quand je pars... c'est très dur pour mon petit coeur de maman mais je sais que les dames essayent de détourner son attention et que ça va mieux par la suite...
    Comment les dames gèrent elles l'état de ton bébé?
     
  7. Azufel

    Azufel Montée de lait

    Je ne suis pas dans le cas, mais je veux juste te dire de ne pas remettre en cause ton allaitement. Comme dit Cerise, un sevrage brutal c'est vraiment pas le top, ça va peut être même l'angoisser un peu plus.
    L'allaitement n'a rien a voir, chacun gère ses emotions différemment. L'environnement de la crèche, bruits, bébé jeux, partage des jouets, etc c'est pas evident a gérer.
    Ma fille aime bcp sa crèche, mais quand on arrive elle n'est pas du genre a partir en courant vers les jeux ou ses petits copains. Il faut qu'on fasse le rituel du passage dans les bras de la puéricultrice, souvent je sens qu'elle me serre fort quand elle sens le moment arriver et je peux toujours rêver pour qu'elle me dise a tout a l'heure. Et pourtant elle y passe des supers journée et y est depuis ses 5 mois (23 maintenant)... Je te souhaite bon courage et espère que les filles t'apporteront des solutions.
     
    La _ laitière_des_iles aime ce message.
  8. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Si je suis bien l'histoire ça fait 4 mois que vous allez régulièrement (tous les combien ? Combien de temps ? ) à la crèche. Ton fils y joue et tu restes sur place ?

    Alors déjà tu as une super crèche pour accepter une telle situation car ça doit être compliqué de gérer ta présence pour eux.
    L'excuse de l'allaitement c'est une grosse connnnnn.. Tu connais la suite. C'est plus simple de mettre ça sur le dos de l'allaitement que de chercher des solutions.
     
  9. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    je continue sur l'ordi car le téléphone ne me permet pas d'exprimer ma pensée :)

    donc j'imagine, à te lire, que tu vis la chose plutot mal ... surtout quand on pense à l'école qui arrive ... et c'est dans ce sens que je vais exprimer ma pensée (en tant que maitresse de tout petit) ... après c'est un avis personnel et tu en fais ce que tu veux.

    La souffrance des parents ou des enfants c'est jamais bon et ce qui est dérangeant dans votre situation c'est que c'est devenu le mode normal de fonctionnement : je vais jouer avec maman à la crèche. J'ai l'impression que dans cet environnement c'est "fini" ton fils n'acceptera pas de changement et que de ton côté vous vous êtes résignés au fait que tu ne peux pas le laisser.

    Mais que veux tu TOI réellement ? On peut te proposer tout un tas de choses et même de renoncer à des choses pour ton fils mais ca n'empêche que c'est TA limite et TES choix de mamans qui vont donner la direction à la suite des évènements.

    Si tu souhaitais faire évoluer le truc voilà en vrac des choses auxquelles je pense :
    - arrêter la crèche pour un temps (sortir de la pression de l'allaitement pour toi et de la phase je joue avec maman pour lui)
    - trouver un mode de garde annexe : as tu fait garder ton fils par des amis de la famille ?? quelqu'un qui viendrait à ton domicile ? L'idée n'étant pas de s'éloigner pour des heures mais bel et bien pour quelques minutes puis un quart d'heure ... tout en expliquant bien et en étant soutenue dans ces démarche par ton mari et les personnes qui interviennent (le coup de l'allaitement c'est pas la peine de revenir dessus).
    - trouver une structure de garde type halte garderie ou tu peux le laisser à l'heure. J'avais ca dans ma commune avant et je crois que @SEmilie aussi avec sa fille actuellement ... en tout cas un endroit plus neutre et après avoir pris les distances progressivement avec ton petit bout.
    - mettre en place des sorties ou ton fils doit s'éloigner pour pouvoir jouer. Il y a par chez moi des "gulli parc" et autres espaces à enfants qui leur permettent de s'éclater même pour les plus petits mais les parents restent à distance ... et c'est parfois difficile pour les parents ! (moi la première) ...

    Bref, ne reste pas comme ca à culpabiliser sur ton allaitement et être en souffrance face à ce personnel de crèche qui, s'il a le mérite de la patience et de l'attente, met en place un jugement très hâtif.
     
  10. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Nous on a opté pour une maison d'assistante maternelle (MAMA) pour 3h le matin (pas de sieste, pas de repas, c'est l'idéal pour ma puce et pour moi car ça m'évite de stresser puisqu'elle aime s'endormir au sein pour la sieste et qu'elle ne digère toujours pas le lait de vache). On était partis pour un mode d’accueil occasionnel au départ, histoire de faire notre trou pour l'année prochaine (une fois rentré dans le circuit, c'est plus facile d'avoir une place fixe) et oh miracle et chance, on nous a rappelés 2 jours plus tard pour nous proposer une place fixe de 3h par jour, 5 jours par semaines (sans les vacances scolaires ce qui étaient parfait pour nous).
    En gros il y a 4 nounous. Ma fille a sa nounou attitrée mais les autres peuvent s'en occuper aussi (il y a "manounou" et 3 autres "nounou"). Elles ont maximum 4 enfants chacune ce qui permet aux enfants d'avoir beaucoup d'attention et de tendresse quand c'est nécessaire.
    Elle a intégré la MAM quand elle avait 20 mois et s'est vite intégrée (elle était gardée par une autre nounou 1 jour par semaine avant mais avais eu une coupure de 2 mois1/2 sans mode de garde à part moi); On a visité la MAM une fois avec elle.
    Pour la période d'adaptation, ça ne s'est pas passé comme je voulais, j'aurais voulu rester plus avec elle pour que ça se passe sans pleurs mais ce n'étais pas leur façon de faire donc j'ai pris sur moi et essayé de rassurer ma puce en lui parlant avant et après lors des retrouvailles. Et je suis partie (en pleurant aussi une fois dehors). Sa nounou la gardée dans les bras et la rassurée et elle a arrêté de pleurer tout de suite quand elle ne nous a plu vus. 3 fois comme ça (30 minutes) puis 1 fois 1h et ensuite les 3h. On a un rituel pour la laisser: on pause le manteau, on met les pantoufles et on met le sac à dos, le doudou, la sucette et les chaussures dans le casier et on va faire un câlin à nounou. On essaye de rendre le départ pour chez nounou agréable: elle peut emmener ce qu'elle veut dans la voiture pour aller chez nounou et le retour est une fête (tétée au début mais plus maintenant). Maintenant c'est papa qui l'emmène seule, elle y va avec joie pour retrouver sa copine lilou et ses autres copains et faire de merveilleux dessins, de la psychomotricité, chanter, danser, écouter les conteuses parfois. On a eu beaucoup de chance.
    Même si il y a eu des pleurs, je pense que nous avons eu raison de procéder comme ça, pour nous c'est ce qui a marché. ça peut bien se passer.

    Si tu sens qu'à la crèche, tu n'es pas comprise, si tu sens que ton petit n'y est pas bien, @bad mom n'a pas tord en te conseillant un autre mode de garde et une coupure
     
    Dernière édition: 10 Février 2017
  11. Iriss

    Iriss Colostrum

    Bonjour,


    Désolée pour cette longue absence mais cette histoire prend tout mon temps et mon énergie.


    Nous venons d’être exclus de la crèche au motif que mon fils ne s’adapte pas… après 6 mois d’effort à conditionner mon fils à aller à la crèche celui-ci à eu 2 jours pour se faire à l’idée que s’était définitivement fini. Nous avons rencontré la directrice et la psy le mercredi et l’accueil a pris fin le lendemain… autant vous dire que mon Titi n’y comprend rien.


    Pour tout dire au départ je suis venue sans arrière pensée et en toute confiance, j’ai toujours vanté les crèches comme un super mode de garde, c’est celui que j’ai toujours souhaité mais je n’ai pas eu de place avant cette année. Et je n’ai obtenu que 3 après midi par semaine.

    Le personnel ne prenait pas mon fils dans les bras pour le consoler, les 2 seules fois où elles ont essayé il les a repoussé (« je veux pas »). Elles ont été très patientes devant cet accueil hors norme, aucunes n’avaient le même avis à son sujet (de très optimiste à totalement persuadé que ça ne marcherait jamais). Une seule éducatrice partageait l’avis alarmiste de la psychologue c’est d’ailleurs sur elle que s’appuyait la psy pour renforcer son discours.

    Une autre m’a dit entre deux portes en aparté que ce n’était pas le premier à réagir si mal et qu’il n’y avait pas de quoi s’affoler comme ça que ce n’était qu’une question de temps.


    Nous avions déjà fait une coupure avant de reprendre une adaptation ce qui avait bien tout apaisé après la panique des premières semaines. En réalité la psy de la crèche m’a proposé l’inverse début février elle m’a proposé de recevoir mon fils 3 jours entiers au lieu de 3 après midi… Nous avons refusé car pour nous s’était rajouté une difficulté en le confrontant au repas et à la sieste sachant qu’il n’arrive pas à supporter 1h de séparation simple.

    Je pense que c’est à ce moment que la psy a décidé que s’était fini.


    Comme le souligne bad mom j’ai également pensé que la durée d’adaptation a été si longue que mon fils pensait que ma présence était normale. Mais la psychologue de la crèche n’a pas voulu qu’on recommence à faire des séparations (entre janvier et février on a fait 2 tests d’une demi heure).


    Ce que nous espérions de cette crèche c’est surtout de socialiser notre fils et lui faire découvrir la collectivité pour le préparer à la maternelle. A la place, elle nous a proposé une nounou et nous a dit de prendre rendez-vous avec un pédopsychiatre pour notre fils car tout cela relève du pathologique...


    Je vis bien sûr très mal tout cela car je trouve la mise en œuvre de cet arrêt très rejetant pour mon fils qui en plus se retrouve étiqueter de pathologique à moins d e3 ans (je travaille dans le médicosocial dans le milieu de la pédopsychiatrie du coup ça me parle beaucoup ces mots). Voir son enfant en difficulté sans pouvoir l’aider est douloureux.

    J’ai pris contacte avec une maison parents enfants c’est 1 matinée par semaine mais c’est mieux que rien. Je revois la psy de la PMI bientôt.


    Et plus que jamais tout cela me conforte dans mon idée que mettre fin à cet allaitement n’est pas une bonne idée. Jeudi et vendredi Titi était très nerveux suite à cet arrêt et il a demandé à téter dans la journée, ce qu’il ne faisait plus, et cela lui a permis de se calmer et de se détendre et de passer le cap. Dorénavant je répondrais aux partisans de l’arrêt « on y travaille » sans plus de détails.


    Je tiens à vous remercier pour toutes ces réponses et tous ces conseils qui sont très précieux. Et je suis désolée pour ce pavé :oops:
     
  12. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Je suis désolée que tu n'aies pas pu recevoir d'écoute et de compréhension de la part de la crèche :(
    Même si je comprends que tu vives mal cette exclusion, que tu vis comme un rejet pour ton bébé, je pense que c'est un mal pour un bien : ton bébé n'était pas à l'aise dans cette crèche, je pense qu'il vaut mieux pour lui qu'il soit accueilli ailleurs, plus en douceur.
     
  13. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je pense aussi que cette crèche ne devait pas être faite pour vous. J'espère que ton fils ne se sentira pas rejeté longtemps et que vous trouverez vite un autre moyen de garde adapté à son caractère et ses émotions
     
  14. cagouille

    cagouille Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Bonsoir Iriss, je découvre ce fil de discussion et j'ai l'impression que tu es inquiète pour ton fils. Le professionnels que tu as rencontré à la crèche semblent dire qu'il est anormal que ton fils soit aussi attaché à toi et ait du mal à se séparer. Mais tout le monde ne pense pas comme cela. Connais tu cette phrase? "Pendant ses premières années, le bébé a un besoin intense de la présence de sa mère. Celui-ci est aussi fondamental que son besoin de nourriture." C'est un des 10 concepts qui résument la philosophie de la leche league ;)
    https://www.lllfrance.org/nous-connaitre/nos-valeurs

    Dans beaucoup de cultures, l'enfant n'est pas séparé de ses parents avant plusieurs années, mais il est "sociabilisé" car il grandit au sein de la communauté, avec ses parents ;)
     
    Gna et bad mom aiment ce message.
  15. Iriss

    Iriss Colostrum

    Bonsoir,

    Je crois que c'est nous qui ne convenons pas à la crèche et bien tant pis.

    Je partage les valeurs de la leche league, c'est ce qui correspond à ma conception de la parentalité.

    Je suis outrée de m'entendre dire "votre enfant est trop proche de vous"... Si il n'est pas proche de moi maintenant il ne le sera jamais, ce sont des discours hyper culpabilisants mais tout ces pros espèrent le voir déjà chercher un appart' loin de sa vielle mère ? --"

    Avec l'allaitement j'ai appris à me faire confiance, à écouter les besoins de mon fils et aujourd'hui on attend de moi de faire l'inverse, j'aimerais croiser un psy pro allaitement je pense qu'au moins on pourrait avoir un regard différent sur cette part importante de notre relation jugée problématique.
     
    cagouille aime ce message.
  16. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    C'est ce que j'allais suggérer. Peut être qu'une animatrice lll dans ta région aurait des coordonnées à te communiquer ?

    Clairement cette crèche n'était pas pour vous et vous vous êtes empêtrés dans une routine qui ne permettait pas à ton garçon de comprendre vivre et accepter la séparation.
    Tu as beau savoir et avoir raison c'est toujours hyper frustrant et peut être que démêler les fils de cette histoire avec quelqu'un de bienveillant pourrait vous aider à avancer et ne pas vivre cela comme un échec.
     
    Iriss aime ce message.
  17. Iriss

    Iriss Colostrum

    c'est une très bonne idée !!
    Merci
    La psy de la PMI me dit qu'en théorie le travaille de séparation aurait dû se faire avec l'équipe de la crèche... bon c'est raté...
    Nous allons rebondir et préparer la rentrée sereinement
     
    bad mom aime ce message.
  18. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Vous avez tout le temps pour que tout se passe bien. :D
     
    Iriss aime ce message.
  19. Mado

    Mado Hyperlactation

    Salut Iriss,

    Je suis psychologue, spécialisée en psychopathologie développementale.
    Je n'ai jamais lu que l'allaitement pouvait avoir un impact négatif sur le lien d'attachement mère enfant, et même au contraire. Quand la psy de la crèche te parle de "pré-psychotique", ça me donne envie de m'arracher les cheveux! La psychose appartient à une classification des troubles mentaux dépassée. Elle utilise des apports psychanalytiques, comme beaucoup de psychologues en France, alors que ça n'a aucun fondement scientifique. Mon point de vue est que tout ce qu'elle a pu te renvoyer n'est absolument pas fondé!
    Effectivement ton fils a eu des difficultés à se séparer de toi, mais ce n'est pas quelque chose de figé dans le temps. C'était dans cette situation particulière. Je trouve que les exercices que te proposait de faire bad mom sont vraiment très adaptés et bienveillants.
    Je ne sais pas dans quelle mesure je peux t'aider, mais si tu as besoin, n'hésite pas!
     

Partager cette page

Chargement...