1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

pourquoi l'allaitement dérange autant notre entourage?

Discussion dans 'Les premiers mois' démarrée par emmachérie, 23 Novembre 2013.

  1. emmachérie

    emmachérie Montée de lait

    Maman d'une petite fille de 2 mois, je l'allaite exclusivement depuis sa naissance et en tire un réel plaisir. Quel lien extraordinaire j'ai avec ma fille, quand elle tète et me regarde profondément, sa petite main me caressant le dos! Elle prend le sein à la demande, environ une dizaine de tétées par jour, et fait parfois ses nuits. Sinon, elle tète une fois vers 4h du matin, mais en 10 minutes c'est bouclé. Je ne peux pas dire que je suis fatiguée car elle pleure peu et la nuit, elle se rendort dès qu'elle a tété. Bref, je souhaite à toutes de vivre le même allaitement que le mien.
    Je vais reprendre le boulot début Janvier, mais c'est son Papa qui la gardera 6 mois à la maison, je compte bien tirer mon lait afin de poursuivre mon allaitement aussi longtemps que j'aurai du lait et que ma fille souhaitera mon sein. 6mois, 1 an, 2 ans, plus? Je ne me mets pas la pression et laisse faire les choses...

    Alors, POURQUOI cela dérange autant les gens? Au choix, ma belle-famille qui me sort des réflexion du genre "tu vas l''allaiter jusqu'à 18 ans ou quoi?" (elle n'a que 2 mois!), quand c'est l'heure de la tétée et que je suis à table, ça les choque que je l'allaite tout en mangeant...(selon eux, elle devrait attendre que j'ai fini de manger)
    Les amis aussi s'y mettent, la question récurrente étant "tu vas l'allaiter jusqu'à quel âge?" Quand on voit un enfant avec un bib, on ne demande pas aux parents jusqu'à quel âge il va prendre des bib, si?
    Le pompon étant mon médecin, qui suit ma fille. Hier, j'ai eu le droit à un florilège de remarques désobligeantes concernant mon allaitement (je précise que ma fille pèse 5kg800 et mesure 60cm à 2 mois, donc je pense que mon lait lui convient!). En vrac, voici quelques remarques qu'elle m'a balancée en pleine tête: "si vous l'allaitez trop longtemps, vous allez finir chez le psy", "vous devez lui apprendre à téter le bib, ou elle risque de se retrouver hospitalisée quand vous reprendrez le travail car elle ne mangera plus(car ma fille refuse le biberon, mais il existe d'autres moyens, style la tasse avec bec verseur), "il n'est pas naturel qu'un bébé refuse le biberon" (ah oui, parce que le bib c'est naturel?), "pourquoi allez-vous vous embêtez à tirer votre lait quand vous serez au travail, donnez lui du lait industriel" et j'en passe. Aucune allusion sur les bienfaits du lait maternel par contre...Selon elle, si elle grandit aussi bien, c'est grâce aux vitamines ADEC! Je suis sortie de la consultation démoralisée. Même si je sais que je fais ce qu'il y a de mieux pour ma fille, ne pas se sentir soutenue est vraiment dur à encaisser.
    Même mon conjoint s'y met. Quand je lui demande jusqu'à quand il me voit allaiter, il me dit jusqu'à 6 mois. Et pourquoi? Il ne sait pas dire, mais selon lui, après ça fait trop long. Et bien, regarde les recommandations de l'OMS, qui préconise d'allaiter en exclusif jusqu'à 6 mois puis jusqu'à 2 ans en diversifiant.

    Voilà, désolée, c'est un coup de gueule contre cette société qui voit d'un mauvaise oeil les mères "maternantes", qui allaitent leurs enfants, ne les laissent pas pleurer seuls dans leur coin, les prennent dans leurs bras pour leur faire des câlins...bref, les considèrent comme des personnes à part entière et non comme des objets, qu'on nourrit, change et met dans un coin et qui ne doivent surtout pas nous déranger.

    J'attends vos impressions et expériences, suis-je la seule à vivre cette situation? (malheureusement, je pense que non) Comment réagissez-vous face aux remarques désobligeantes concernant votre façon d'élever vos enfants?
     
  2. Marie33

    Marie33 Période de pointe

    Bonjour,
    Je vois que toi aussi tu as un "SUPER" médecin! J'ai posté un mot hier soir sur le forum parce que la mienne m'a carrément dit que "peut etre il vaudrait mieux arrêter de l'allaiter madame, mais sans culpabiliser vous n'êtes pas une mauvaise mère..." bla bla bla
    En gros le lait artificiel serait meilleur pour mon bébé! Si si ! ...
    Je me suis battue (vraiment) pour qu'aujourd'hui il soit nourri avec mon lait et personne n'a réussi (ouf) à me faire baisser les bras!! alors j'ai envie de te dire : on s'en fiche de l'opinion des autres!!!
    La dernière remarque que j'ai entendu d'un membre de ma famille (qui ne me demande jamais comment se passe l'allaitement!!) m'a dit récemment : "attention faudrait voir à pas trop lui donner à manger, il pourrait devenir gourmand..." et être gros et gras c'est ça ??? l'allaitement c'est à la demande, je ne peux pas lui donner trop, il a un mois, a eu du mal à prendre du poids au début, alors maintenant qu'il mange correctement je me cale sur lui !!
    C'est une jolie chose entre nos bouts de chou et nous, point barre!!!!!! NON MAIS OH !!!
     
  3. Anna

    Anna Montée de lait

    Bonsoir,

    Comme je comprends ton message emmachérie! En quoi notre allaitement dérange? J'essaie de faire abstraction des réflexions mais parfois elles me blessent. Je ne me permets pas de porter un jugement sur les personnes qui choisissent de ne pas allaiter alors j'aimerai qu'il en soit de même pour nous.
    J'ai le sentiment de devoir toujours justifier nos choix (allaitement, maternage, portage...). Mais pourquoi on ne se permet pas de demander aux personnes qui choisissent le LA de justifier leur choix? Est-ce que quand je vois un bébé avec un biberon je me permets de dire: "oh mais pourquoi il n'a pas un sein dans la bouche ce petit?!"
    Quand j'ai osé parlé tout haut d'allaitement long, de sevrage naturel; on m'a répondu qu'il ne fallait pas que ça "tourne au pathologique!"??
    Ou bien quand on me demande jusque quand je vais allaiter et que je réponds que je ne sais pas, je sens bien que ça dérange...
    J'ai d'ailleurs fait le triste constat que je ne pouvais pas parler d'allaitement et de maternage avec grand monde sans qu'on me prenne pour une hippie-extra terrestre. Du coup je me sens un peu seule parfois... Heureusement que mon loulou me remonte le moral quand je le vois téter goulument. Il semble apprécier ;)
     
    Dernière édition: 23 Novembre 2013
  4. Z@za

    Z@za Colostrum

    Bonsoir
    Haha le coup de on est a table fini de manger on me la déjà fait, en plus je m'isole carrément pour allaiter donc je vois pas en quoi ca peu déranger
    Je me pose aussi souvent la question je pense que les industrielles on bien travaillé aujourd'hui donner un biberon cest devenu normale . Allaiter c'est marginale, voir pas normal passer 4, 6 mois...
    Dans la pub pour le lait en poudre. la mère qui fait du peau à peau avec son bébé bien potelé Dans une position limite on dirait qu'elle donne le sein avec la petite goutte de lait qui roule sur la joue et puis le slogan sans doute le meilleure pour votre bébé.
    voilà c'est bien rentrer dans les moeurs la maman qui achete cette boite de lait sa la déculpabilise a fond.
    Notre société est bourré de code. allaiter c pas glam tu comprends
    le seins est un outils de séduction, tu n'es pas une vache laitière ma pauvre fille !! X D

    Je vois la différence en Algérie .les femmes s'entraident entre elles. Pendant la grossesse et puis l'allaitement. si maman et débordé occuper on confit bébé a ''sa mère de lait'', une nourrice qui l'allaite. Je ne sais pas si c'est pareil sur tout le pays . En tout cas dans ma région qui est un bled reculer l'eau courante n'est pas potable, l'eau pour boire et cuisiné s'achete, le lait en poudre est cher on le trouve en pharmacie uniquement, . Pour eux biensur la question de l'allaitement ne se pose même pas. Naturellement tout est mise en place pour, tisane, plats spécial pour les jeunes maman a base de semoule et patte de datte pour bien déclenchez la monter de lait.
    Il y avait une mère qui faits très rare n'avais pas de lait, elle m'étais quand même bébé au sein le soir pour l'endormir et on ma expliquer qu'elle fesait ca pour le ''hanane'' comprenez l'amour l'affection douceur ...
    J'allaite depuis 11 m . Je crois qu'il faut se protéger sinon avoir un super mentale.
    j'écoute même plus les réflexion, je leurs réponds avec un sourire. Peu de personnes savent que j'allaite, ,ceux qui on un problème avec sa et bin j'évite leurs compagnies. Les autre je les ralient a notre cause ! Hihii
     
    Dernière édition: 23 Novembre 2013
    Klumout aime ce message.
  5. gwenalia

    gwenalia Voie lactée

    C'est tres beau ce que tu racontes Z@za sur cette maman qui reconforte son bébé au sein.
    Moi perso je me fous royalement de ce que disent les gens.D'ailleurs au bout du 3 eme allaitement ils se sont lassés plus vite que moi.Je n'ai presque plus de reflexion maintenant ou alors ils pensent que je suis un cas desesperé je ne sais pas!!
    Continue a allaiter sans ecouter toutes les betises que les gens peuvent dire.Le plus dur c'est d'en faire abstraction.Pour mon premier allaitement j'y pretais plus attention.
    Encore pleins de belles tetees!!!
     
  6. lullaby

    lullaby Voie lactée

    je crois que dans notre société occidentale, la transmission du maternage de mère à mère s'est perdue... Du coup, on écoute les soi-disant professionnels, on lit des livres, on regarde des émissions de vulgarisation, bref, on se coupe complètement de ce que l'on ressent, de son instinct.... et la plupart des gens ne conçoivent pas qu'une mère puisse écouter ce que son coeur de maman lui dit !!
    Moi la première, lorsque je n'étais pas encore mère, j'avais déjà un tas d'idées sur l'éducation, la façon de s'occuper d'un bébé puis d'un bambin..;etc... Je me souviens même très bien avoir vu un reportage (ça doit remonter à uen quinzaine d'années déjà !!) sur LLL et l'allaitement long. A l'époque, j'avais trouvé ça limite choquant. Comment ? Des enfants qui marchent, parlent et tout et tout... et qui tètent encore le sein ????? Des enfants qui dorment avec leur parents ????
    Il faut dire que ma mère ne nous a pas allaités, et que nous avons été élevés à la fessée. Je ne connaissais que cette façon de fonctionner....
    Bref, 5 enfants plus tard, j'ai complètement revu mon discours mais je crois que pour certains, c'est très déstabilisant de voir une maman materner son bébé à contre courant de ce qu'ils ont eux-même vécu. J'ai parfois l'impression qu'ils se sentent remis en cause et cherchent à se défendre, à se rassurer, à valider leur propre fonctionnement. Du coup, je leur retourne souvent la question, du style : "ça t'inquiète vraiment de voir que mon bébé tète aussi souvent ? De quoi as-tu peur ?" et en général, ils me répondent "ben, non, c'est juste pour toi que je disais ça, parce que quand même, tu dois être épuisée !".... Et je peux donc les remercier de leur sollicitude tout en leur signifiant que j'assume mes choix et qu'ils n'ont pas à s'inquiéter pour moi !!!
     
  7. jul59

    jul59 Montée de lait

    Bonjour,

    Je vous rejoins dans tout ce que vous dites; nous vivons malheureusement dans une société qui se dit "évoluée" alors qu'elle est en réalité "malade"! Il est plus "normal" d'utiliser des couches jetables, des biberons, des tétines...tout ça fabriqués avec du pétrole et de l'eau (beaucoup d'eau!) plutôt que de laisser faire "mère nature". De plus on remplit les biberons avec du bon lait de vache en poudre, vaches qui sont blindées d'antibiotiques car traites pas naturelles et trop nombreuses et vaches que l'on élève tellement en masse qu'elles polluent l'environnement. (j'habite en milieu rural et croyez-moi je sais de quoi je parle...:mad:)

    Mon médecin m'a parlé de sevrage (en rapport avec le cododo) quand ma fille avait 3 semaines puis il m'a conseillé un sevrage de l'allaitement lorsqu'elle avait 4 mois alors que mon père vivait ses derniers jours (cancer du poumon) et qu'à cette période les tétées étaient un véritable réconfort pour toutes les deux: j'ai décidé de changer de médecin! Il était plus inquiet de mon état de fatigue que du fait de me conseiller de vivre deux deuils en même temps alors qu'il est déjà très difficile de faire le deuil de mon père alors que ma puce a autant besoin de moi.

    Concernant l'entourage; ma belle famille est plutôt admirative du dévouement dont je fais preuve vis à vis de ma fille mais pour la famille qu'il me reste je dirais qu'il y a même des personnes qui ont pensé très fort (sans oser me le dire heureusement...) que si je n'avais pas allaité ma fille, j'aurais pu m'occuper de mon père...Je leur souhaite aujourd'hui d'avoir un jour le cœur coupé en deux comme le mien aujourd'hui! Je peux vous dire grâce à cette expérience que ce n'est pas un choix que j'ai fait; j'aimais mon père plus que tout mais mon instinct de mère a été le plus fort!
    Et puis pour mon père cela n'aurait rien changé alors que j'aurais privé ma puce d'une mère comme je la conçois et qu'elle n'a pas à payer pour ce mauvais sort que la vie nous fait vivre.

    En tous les cas tout ceci m'a blindé et les mauvaises langues ne m'atteignent plus; je les retournent comme des crêpes et heureusement le papa de ma fille est le premier à m'encourager! Nous n'avons pas à justifier le simple fait d'être des MÈRES aimantes et instinctives; aux autres de justifier leurs choix complètement pollués par la télé, la "modernisation", l'industrialisation de notre belle société qui jour après jour détruit notre terre et du coup la vie!

    Désolée pour ce coup de gueule et ce tableau pas très réjouissant mais ça fait du bien parfois!
    Alors emmachérie; non tu n'es pas la seule et tu as ta raison mais n'as pas à la justifier!
     
  8. Marielabeille

    Marielabeille Hyperlactation

    Jusqu'à présent je n'ai pas reçu de remarque désagréable sur mon allaitement, au contraire, les gens me disent que j'ai du courage, ça fait plutôt plaisir. Donc j'espère que ces remarques que vous avez reçues viennent de personnes qui font l'exception, et non la règle : surtout ne vous dites pas que tout le monde désapprouve l'allaitement, ce n'est pas le cas. Haut les coeurs !
     
  9. fannie

    fannie Hyperlactation

    les réflexions désobligeantes de mon côté viennent soit du fait que ces personnes auraient bien aimé faire comme moi, et je leur renvoie une image de bonne mère donc eux sont de mauvais parents dans leur tête ...il ne supporte pas l'image que je leur renvoie, car en plus je suis heureuse dans mon maternage.

    soit des personnes qui pensent que le sein est un objet uniquement sexuel, alors cela les choque très vite dès que bébé a plus de 3 mois...
     
  10. emmachérie

    emmachérie Montée de lait

    Merci à toutes pour vos messages, ça fait du bien de se sentir soutenue, même si je préfèrerais que cela vienne de mon entourage...Hier encore, lors d'une soirée entre amis, on m'a demandé jusqu'à quand je voulais allaiter. "Jusqu'à ce que je puisse et que ma fille le souhaite, mais j'aimerai bien jusqu'à ses 2 ans"...Et bien, tout le monde a éclaté de rire, genre j'avais raconté une bonne blague! On m'a répondu "non mais pour de vrai?"..."euh, je suis sérieuse"...gros blanc. A un ami qui m'a dit "mais tu ne la laisses jamais pleurer ta fille?" je lui ai répondu que je ne lui donnais pas de conseils pour éduquer son fils donc qu'il en fasse de même. J'ai décidé de ne plus subir les remarques désobligeantes, à force de répondre un peu sèchement, je pense que les gens vont finir par se lasser, enfin j'espère!

    Lullaby, je suis tout à fait d'accord avec toi...Ma mère a été très maternante avec nous, nous a allaité, a toujours fait passer ses besoins avant les siens, a été à notre écoute, même tout petit, nous a toujours dit "je t'aime" etc. Il est donc normal pour moi de reproduire la même chose avec ma fille.
    Or, mon conjoint a été éduqué à la dure, sa mère m'a racontée que lorsqu'il pleurait, elle l'enfermait dans un pièce pour ne pas l'entendre (!), c'est une famille qui ne se dit jamais qu'ils s'aiment, ne se prenne jamais dans les bras, ne se font jamais de cadeaux d'anniversaire, ne sont pas du tout dans la communication bref à l'opposé de ma famille. Je pense donc que le papa de ma fille trouve normal d'être "froid" envers son enfant, d'où sa réticence à ma façon d'être avec mon bébé. Mais, il va falloir qu'il s'adapte car c'est non négociable, ma fille sera élevée dans un climat d'amour, point! Je ne perds pas espoir!
    Notre société est en manque d'amour et malheureusement reproduit sur ses enfants ce qu'elle a connu enfant...le monde tourne à l'envers, je vous le dis!
     
  11. emmachérie

    emmachérie Montée de lait

    Anna, quand je lis ton message, je me dis que j'aurai pu l'écrire tellement ce que tu écris reflète ce que je pense et ce que je vis...
     
  12. Anna

    Anna Montée de lait

    Heureusement que le forum lll existe pour pouvoir se soutenir et se confier! Ça fait du bien!

    Emmachérie, quand j'ai évoqué les recommandations de l'oms pour répondre à une énième question au sujet de la durée de mon allaitement, on m'a répondu: "ah oué quand même"...
    Pourtant au début quand je disais que je souhaitais allaiter on me soutenait, on m'encourageait et puis depuis que j'ai repris le travail, ça dérange, je ne comprends pas pourquoi... On m'a demandé quel lait j'avais choisi de lui donner suite à ma reprise? Et bien le mien!
    Heureusement j'ai la chance d'avoir un conjoint qui me soutient et qui "materne" (ou "paterne"?) beaucoup notre fils. Pourtant ni lui ni moi n'avons reçu ce type d'éducation.
    Ce n'est pas que l'allaitement qui dérange mais aussi le maternage je trouve. C'est comme si la société (famille, belle famille, amis...) vivait dans la peur du caprice de leurs enfants. Et bien je le dis haut et fort, je n'ai pas peur de mon fils, je n'ai pas peur de le consoler, le bercer, lui parler, le câliner, le porter... Je veux baser son éducation sur l'échange et le respect de l'autre et non sur la peur de la fessée et l'obéissance (la soumission?) sans borne à la volonté de l'adulte.
    Je ne suis pas contre discuter de ma façon de faire tant que ça reste un échange même sur des façons de faire différente mais pas si ce doit être un moment de justifications pour moi.

    Lullaby, j'aime ta façon de répondre aux questions. Je vais essayer car je sens que je suis de plus en plus sur la défensive et je serai limite agressive dans mes réponses. Je ne crois pas que ce soit la meilleure façon de faire si je veux donner du poids à mes propos...

    En tout cas ça fait du bien de vous lire et de se confier. Ça libère! Merci à toutes de partager vos expériences.
     
  13. fannie

    fannie Hyperlactation

    Emmachérie: mon conjoint n'a pas tellement été materné, et est surpris de ma façon de faire, mais comme il voit que ça marche et qu'au final nos enfants sont charmants, et bien il se met à faire comme moi et revendique même nos façons de faire!

    mes enfants ont 3.5 ans et 20 mois, j'ai un peu de recul!
     
  14. emmachérie

    emmachérie Montée de lait

    Bonjour les filles!
    1 mois est passé depuis mon message (coup de gueule!) concernant le fait que l'allaitement était mal vu par notre société. Et bien, quelques évolutions (favorables) se sont produites depuis.
    Le papa s'est VRAIMENT impliquée dans les soins de notre fille, je vois qu'il prend plaisir à s'occuper d'elle, la baigner, la câliner, jouer avec elle, la bercer...Alors qu' avant, c'était plutôt une corvée. Peut être qu'il lui fallait un peu plus de temps que moi? Et puis il voit que malgré le fait que je ne laisse pas pleurer ma fille, que je la prenne régulièrement dans mes bras, que je l'allaite à la demande, et bien elle fait ses nuits, pleure très peu et s'adapte à toutes situations sans problème (dîner chez des amis, courses etc)
    Le maternage, ça fonctionne!
    Du côté de ma belle-famille, beaucoup moins de réflexions, à mon avis, le fait de répondre sèchement aux remarques désobligeantes les a un peu calmé...Et ils voient que ma fille grandit et grossit bien, qu'elle est toute sage...Ah si, la dernière fois, j'ai eu le droit à un "bah dis donc, elle ne maigrit pas!!" de mon beau-père (sous-entendu, c'est une petite boulette pleine de plis et de bourrelets! lol)
    Pour le médecin, je me mets en mode "oui, oui" (cause toujours, tu m'intéresses et je le fais à ma sauce, comme je le sens!)
    Et les amis, et bien ils se sont un peu détendus. Même si je pense que ce n'est pas fini, car plus ma "petite" va grandir, plus ça va déranger.
    Mais, j'ai trouvé la force de répondre, les remarques me passent au-dessus. Une erreur que je ne commettrais pas avant mon 2e enfant, ce sera d'écouter les conseils de l'entourage, je ne me laisserais plus influencer.
    Bref, merci à toutes pour votre soutien qui m'a permis de surmonter cette période pas très facile. Aujourd'hui, je me sens forte et sûre de mon allaitement et espère continuer à nourrir ma fille ainsi aussi longtemps qu'elle le souhaitera..
     
  15. fannie

    fannie Hyperlactation

    super!

    depuis que mon fils a 3 ans, plus de reflections les tensions s'appaisent! et avec ma seconde fille, comme je suis sure de mes choix, j'ai presque plus de problèmes ou alors je m'en fiche totalement!

    et la maitresse demon fils le trouve: adorable, attentif, travailleur, sociable et j'en passe, du coup je me premet de m'en vanter spécialement à ceux qui m'ont critiqué!!!


    pour te dire que pour moi, plus les enfants grandissent et plus c'est facile surtout après 3 ans, car on récolte les fruits de notre éducation non violente, moi mon fils est respectueux avec sa soeur car on l'a été avec lui, il va dormir tout seul sans angoisse car on l'a jamais laisser pleurer, il exprime ses sentiments et ne fais ( presque ) jamais de caprices car on l'a écouté!

    par contre les copines à méthodes traditionnelles, certaines fratries se déchirent entre eux, cauchemars angoisse nocturnes et in somnies, crises de nerf et enfants qui se roulent par terre en hurlant... j'ai un certains plaisir quand elles me demandent si tout va bien et que je réponds oui tout va bien!

    moi j'ai galéré beaucoup les 3 premières années de la vie de mon fils à répondre à ses besoins, mais maintenant je récolte les fruits. elles les 3 premières années on été plus faciles,( plus facile de laisser pleurer un bébé coinçé dans son lit à barreau qu'un enfant de 4 ans qui refuse de se coucher et qui en a la force physiquement maintenant) mais là les ennuies commençent et à mon avis elles en ont pour toute la vie! une va déjà voir le psy avec son petit qui fait des insomnies graves à 6 ans.

    je suis persuadé que l'adolescence se passera mieux aussi, et oui petits enfants petits problèmes, grands enfants grands problèmes, pour moi la confiance se construit dès la naissance.

    après je ne dis pas que mon éducation est parfaite et que c'est tout grace à moi que je n'ai pas de problèmes ( pour l'instant j'espère!) et que si certains enfants ont des problèmes c'est que de la faute de leurs parents, mais bon je suis bien contentes quand même du résultat.

    j'ai hte d'aller en vacances chez ma mère car il y aura mes neveux, et elle pourra juger par elle même qui est plus facile, car elle m'a critiqué pour mon fils, en comparant avec mes neveu, et maintenant il n'y a pas photo, mon fils est nettement moins chiant que mes neveux!
     
    Dernière édition: 18 Décembre 2013
  16. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Fannie, entièrement d'accord avec toi. J'ai passé une 1ère année très difficile avec ma 1ère fille. Elle pleurait sans cesse et c'est elle qui m'a conduit au maternage sans que je ne m'en aperçoive. Mais sans regret. Aujourd'hui à 3 ans et demi, c'est un vrai petit cœur. Même en situation compliquée, elle sait exprimer ses sentiments, elle verbalise plutôt que de somatiser. Je suis aujourd'hui très fière de la petite fille qu'elle est devenue. Et je suis persuadée que sans le maternage, nous n'en serions pas là!
     
  17. fannie

    fannie Hyperlactation

    oui mes amies ont réussie à maitriser par la force leur enfant jusqu'à 3 ans, et mais passé 3 ans c'est beaucoup moins facile...elles avaient moins de problème que moi avant et me critiquaient mais maintenant c'est l'inverse, tout va bien chez moi et elles galèrent ce qui les rends beaucoup plus humbles... moi j'avoue garder de la rancoeur de ces critiques, car j'avais besoin de soutien à ce moment là, heuresement je me suis fait d'autres copines super que je vais garder celles là!

    et une amie a une ado de 15 ans qui " ne dit rien, est très secrète", sa maman a l'impression de ne pas la connaitre... et elle m'avoue d'elle même culpabiliser d'avoir été si dure avec elle petite... bin oui, c'est pas à 15 ans qu'on se met à parler si on n'a jamais été écouté.

    mais bon il ne faut pas se leurer, un bon maternage ne mets pas à l'abris de tout, mais je pense quand même que cela améliore nettement les choses, quand je vois comme mon fils était terrible entre 2 et 3 ans et comme il est adorable maintenant, je me dis que ça vaut le coup, et qu'en plus on a une bonne relation, sans regret pour moi.
     
  18. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Et oui, ton premier message m'a touché fannie, je n'ai jamais laissé pleurer mon fils seul, il a beaucoup pleuré quand je l'ai sevré vers ses 2 ans et demi car il voulait le sein pour dormir mais je suis restée avec lui, je l'ai porté, consolé, caliné... (à l'époque j'étais enceinte et ce sevrage était plus que nécessaire même si je regrette vraiment la tournure qu'il a pris).
    Malgré tout ça (cododo, allaitement à la demande, portage, ne jamais laissé pleurer), il a toujours mal dormi (même avant le sevrage) et aujourd'hui encore il fait de grosses insomnies (hier de 3h à 5h du matin).
    Mes neveux qui ont "subi" le laisser pleurer ont toujours bien dormi!

    Donc bon, malheureusement il n'y a pas de maternage "magique" mais si c'était à refaire je le referai sans hésiter, malgré les doutes, la fatigue...
    Et aujourd'hui pour ma deuxième, je suis beaucoup plus assurée et je doute beaucoup moins (même plus du tout lol), elle se réveille aussi toutes les heures comme son frère à son âge, je prends sur moi, je sais que ça passera (mon fils mis à part ces quelques insomnies enchaine parfois 10h sans se réveiller).
    Et non, je ne peux toujours pas la laisser pleurer.

    Je vis au Maroc et comme le disait Z@za, ici on ne laisse pas pleurer les bébés, alors je n'ai jamais de réflexions même si je porte beaucoup ma fille, que je l'allaite souvent... c'est même ma belle mère qui me dit dès qu'elle chouigne "donne lui le sein"! alors que parfois je viens juste de lui donner!
    J'ai aussi souvent des retours admiratifs quand je dis que j'allaite (en plus je suis une étrangère, ça parait bizarre que je materne autant!).

    Une mamie à qui on avait dit qu'une maman laissait dormir son bébé loin d'elle (j'ai pas dis pleurer, j'ai bien dit dormir dans une autre pièce éloignée) avait répliquait "elle n'a pas de coeur" :D.

    Donc, non le maternage ne protège pas de tout mais c'est une évidence n'est-ce pas??

    Alors profitons de nos bébés, savourons ces instants ou nous pouvons les sentir tout contre nous, bientôt ils nous diront "maman, lâche moi!!". :).
     
  19. aliwell

    aliwell Colostrum

    coucou, et oui les gens ont souvent les préjugés faciles :) Au final, perso j'ai tellement fait de propagande en envoyant des articles sur les bienfaits de l'allaitement long (scientifiques les articles), à ma famille et proches, que depuis ils sont tous devenus pro allaitement. Ils ne se doutaient pas une seconde. En réalité, bien souvent c'est un problème de méconnaissance du sujet, et certaines remarques sont plus dues à la curiosité qu'à de la malveillance.
    Avant je répondais sèchement comme toi, puis j'ai décidé un jour que ça ne regardait personne, que j'étais sûre de moi, et je me contente de répondre par des "on verra" ou "j'espère avant 8 ans" quand on me demande jusqu'à quand j'allaiterai. Je fais selon la personne. Si c'est quelqu'un qui ne compte pas à mes yeux, je réponds très simplement par "on verra, j'ai rien fixé", et je change de sujet car ça n'est pas ses oignons. Si c'est quelqu'un que j'aime, je suis plus expansive. Mais sans non plus me justifier, car je le redis ça ne regarde que moi, ma fille et éventuellement mon mari lol. Mon mari, je lui ai tellement bourré le crâne pendant la grossesse en lui détaillant par le menu toutes mes lectures sur l'allaitement qu'il est désormais capable de répondre à la permanence téléphonique de mon association de soutien à l'allaitement :)
    La meilleure arme est l'information, plus elle circulera, plus les gens cesseront de trouver ça hors norme.
    Pour l'éducation, j'ai eu récemment le souci avec un couple d'amis, le père a mis une forte fessée à son fils devant nous pour le punir, et j'ai serré les dents, car je n'ai pas à m'en mêler. Mais quand on me demande, je réponds gentiment que ce n'est pas ma méthode, tout simplement, et j'estime que j'ai rien à justifier. Un bon truc qui marche : changer de médecin, c'est ce que j'ai fais, pour en trouver un pro-allaitement. Et changer d'amis. Après tout, on est mieux avec des gens dont on partage les valeurs. CQFD
     
  20. tibibou64

    tibibou64 Montée de lait

    Salut,

    Je vous rejoins sur toutes les remarques désobligeantes que nous entendons quotidiennement… On en a fait les frais aussi ici!
    Par contre, une note positive, nous avons déménagé à la Réunion au mois je juillet, bébé avait 10 mois, et là quelle ne fut pas ma surprise (très bonne!!) de voir partout des bambins allaités, dans la rue, au supermarché, sans que personne ne regarde, juge, ou quoique ce soit. La je me suis dit, BONHEUR!! Même le pédiatre a une afiiche d'une association pro allaitement dns son cabinet! Bon, il a bien essayé de me refourgué un bib quand ma fille a stagné niveau poids pendant un mois… Mais dans l'ensemble aucun soucis!

    La Réunion, c'est la France, alors il y a de l'espoir!!
     

Partager cette page

Chargement...