1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification
  2. Comme vous avez pu le remarquer, le forum n'est pas en état d'envoyer des courriels (activation d'inscription, alertes diverses, contact via le lien "Nous contacter")... et cela malgré le fait que le forum indique que le message a bien été envoyé.

    Nous prospectons le problème... qui a l'air de se situer côté serveur.

    Pour joindre l'équipe technique du forum merci d'envoyer un message depuis votre messagerie à forum@lllfrance.org

    - L'équipe du forum LLL
    Rejeter la notification

Mon bébé au sein h24

Discussion dans 'Les premiers mois' démarrée par Louazzo, 24 Mai 2016.

  1. Louazzo

    Louazzo Colostrum

    Bonjour les mamans,
    Je suis une maman désemparée, ma fille d'un mois et demi réclame depuis sa naissance le sein en permanence h24. Si j'ai le malheur de la quitter une minute elle commence à hurler. Si je la dépose une fois endormie elle se réveille systématiquement. Avec le papa on est épuisée et j'ai le moral à zéro car je n'ai même pas le temps de me préparer à manger correctement tellement elle pleure à côté. J'ai vu une consultante en lactation, 2 pédiatres, allée aux urgences. Elle va bien, sa courbe de croissance est parfaite, elle sait à priori bien prendre le sein. Elle souffre néonmoins de colliques et un petit reflux. Le traitement ne change rien...j'ai arrêté tout ce qui est protéines de lait de vache mais rien y fait. J'ai dû commencer à lui donner un biberon de lait artificielle le soir pour que papa s'en occupe et que je puisse dormir 2h. Ensuite dés qu'elle se réveille vers 2h du matin elle reste sur mon ventre à téter 3/4 min et à s'endormir une petite demi-heure et encore, parfois elle sursaute en cherchant le sein. La journée c'est pareil. Je suis épuisée, démoralisée et en froid avec mon mari qui ne supporte plus cette situation (même pour la changer elle pleure une fois sur 2 et est en recherche du sein). Je vous épargne les conseils du corps médical entre espacer de 2h les tétés et lui donner 20 min à téter max quitte à la laisser pleurer, ajouter un complément de lait, l'ostéo...etc.
    Svp pourriez-vous m'aider. Sinon je vais être obligée de passer au biberon pour soufler alors qu'elle est trop petite pour cela
     
    Tags:
    Mamcel aime ce message.
  2. CarameLLL

    CarameLLL Animatrice LLL Animatrice LLL

    Bonsoir Louazzo,

    Je te sens épuisée par tout ce que vous vivez...la fatigue, l'inquiétude, le manque de soutien :(
    Que dirais tu d'appeler une animatrice LLL pour en discuter?
    Peux être qu'ensemble vous trouverez quelques pistes pour vous soulager
     
  3. floo

    floo Voie lactée

    Bonjour Louazzo, peut être que tu peux essayer de l'emmailloter quand tu essaies de l'endormir, cela pourrait peut être la rassurer. Il y a aussi le portage qui rassure bébé et aide pour le reflux.
     
  4. gamazoe

    gamazoe Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Je connais bien ce sentiment de ne plus avoir une minute a soit. C'est très pesant surtout quand on a le sentiment que ça ne soulage pas plus que ça notre Bb. On se sent alors démoralisée, pleines de doutes, pire qu'epuisee et on se dit que de passer au lait artificiel serait sans doute la solution. Et pourtant...
    Mon fils et ma fille ont été deux bébés au besoin très intense. Je les ai porté en marchant (dès que j'arrêtais de marcher pour ma fille, elle hurlait) pendant plusieurs mois et du jour au lendemain les pleurs ont cessé, j'ai pu les poser et ce sont devenus des enfants rassurés, autonomes et pleins de vie.
    C'est long, c'est difficile mais ça vaut vraiment le coup et parfois le jour où on accepte la situation, les choses s'arrangent.
    Pour mon fils néanmoins, j'ai vu des améliorations après lui avoir donné biogaia pour les coliques et avoir vu une Osteo. Je ne saurais pas te dire si c'est lié.
    J'avais une amie qui avait les mêmes "soucis" avec sa fille, impossible de la poser une seconde, son mari rentrait le soir, elle n'avait pas encore pris son petit déjeuner, la nuit elle ne dormait que bercer....et bien sa fille n'était plus allaitée. Elle avait cessé l'allaitement maternelle suite à de mauvais conseils des professionnels (votre lait lui suffit pas, c'est pour ça qu'elle pleure et veut toujours être avec vous). Elle a regretté d'autant plus. Pur te dire que le LA ne changera pas forcément les choses.

    bon courage et bravo car tu fais tout ce qu'il faut malgré l'épuisement
     
    Christine13 aime ce message.
  5. Laaura

    Laaura Hyperlactation

    Coucou ma puce etais aussi (et est toujours) un bb au besoin intense. Au debut cstait impossible de la poser, je marchais avec elle dans mes bras et si j'arretais de la balancer hop des pleures.. Elle dormais SUR moi, au sein mais jamais seule.
    Depuis quelques jours il y a de l'amelioration (elle a 4mois passés) !
    Je te donne tout mon courage. Petit a petit bb va s'apaiser, etre de plus en plus autonome car bb va s'interesser au monde !!

    Courage et ne lache pas ;)
     
  6. Isabelle

    Isabelle Fontaine de lait

    Un bébé en tété continue peut avoir un frein serré qui l'empêche de se nourrir suffisamment. Je t'ai fait un mail privé, je viens très peu maintenant, mais si tu as des questions, n'hésite pas. Continue de surveiller la prise de poids, si sa courbe est bonne c'est que tu fais de l'excellent travail ! Mais c'est épuisant, c'est certain.

    Le conseil pour espacer les tétés, c'est seulement pour un bébé qui draine bien le sein. Car en cas de succion passive, le bébé dépend du réflexe d'éjection, donc le garder au sein, permet qu'il prenne suffisamment de lait, donc pour le moment, c'est la seule solution, ou exprimer son lait et le complémenter avec un dal par exemple, pour bien drainer le sein, et enfin espacer les tétés.

    Ce qui aide beaucoup à supporter cette situation pénible, c'est le portage et le sommeil partagé.

    En attendant, la mise au sein à la demande reste la meilleur solution, surtout pour un nourrisson nourri exclusivement au sein. C'est ainsi que tu préserves ton REF qui permet au bébé d'arriver à obtenir du lait.

    Sa succion "semble" bonne, mais un nourrisson au sein en continu n'est pas forcément signe qu'il a une succion suffisamment efficace.

    Un enfant avec succion passive reste au sein pour se nourrir, et peut avoir un très bonne courbe tant qu'il passe sa vie au sein. C'est question de survie, et grâce au REF, il arrive à obtenir du lait.

    Plein de courage en attendant, continue de te renseigner.
     
  7. Louazzo

    Louazzo Colostrum

    Bonjour à tous,
    Je vous remercie sincèrement d'avoir pris le temps de me répondre et de vos conseils.
    J'ai déjà vu un ostéo 2 fois, j'essaie le portage mais elle n'apprécie pas plus de 5 min, la poussette elle pleure dedans, ma fille a à priori une bonne sussion d'après la consultante de lactation et je l'entends bien déglutir.
    Je vais devoir reprendre le travail à ses 4 mois et avec mon mari nos parents sont à l'etranger donc je panique en me disant que je vais reprendre complètement crevée alors que je sais qu'on m'attend au tournant à mon retour au boulot et j'ai encore plus peur qu'aucune assistante maternelle ne l'accepte avec ses pleurs. Je suis démunie.
    Je vais continuer à faire de mon mieux en espèrant une amélioration.
     
  8. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Bonjour Louazzo,

    tu sais ta petite est encore toute petite, d'ici 2 mois ça peut évoluer. Surtout ne t'inquiètes pas déjà de la reprise du travail.
    Pour l'avoir vécu, je sais que c'est usant de ne pas avoir un moment à soit de toujours être en mouvement pour ne pas qu'elle pleure, de ne pas pouvoir la poser même pour se doucher ou aller aux toilettes. Le manque de sommeil est une torture. Mais à cet âge, les bébés et leurs besoins évoluent vite. Alors il vaut mieux ne pas trop anticiper.
    Et si tu as la même chance que moi tu tomberas sur une gentille nounou qui aura envie de pouponner et qui la portera toute la journée :)
    Bon courage.
     
  9. Mandarine

    Mandarine Colostrum

    ça peut se passer autrement !!!

    Bonjour Louazzo
    Ton récit me rappelle ma première fille. Elle faisait des «*micro-siestes*» et des «*micro-tétées*» et cela toute la journée. Du coup je n'avais pas le temps de faire l'essentiel pour moi... Je te passe les détails car tu dois bien voir de quoi je parle ! Il y a quelques "trucs" qui m'ont permis de m'en sortir et que j'aurais voulu savoir avant, c'est juste mon expérience et je te la partage en sachant que chaque cas est unique...

    Déjà, je lisais de partout que ce n'est pas grave que le bébé passe la journée au sein, qu'il peut téter autant de fois qu'il veut et le temps qu’il veut. C'est à la fois vrai, et pour mon expérience, c’était faux et cela m’a clairement desservie de me fier à ce conseil. Presque toute la journée au sein, c'est épuisant moralement, physiquement. La fatigue s'est accumulée jusqu'à un stade où c'était dur moralement, je ne voyais presque plus personne car trop fatiguée pour sortir ou inviter, trop fatiguée pour faire correctement ma rééducation après l'accouchement. Cela a eu un impact sur mon couple car avec la fatigue on supporte moins les défauts de l'autre, et les nôtres s'accentuent... De plus ma fille avait des pb de muguet et avec la fatigue je n'arrivais pas à résoudre ce problème. Il fallait faire des soins après les tétées, mais comme les tétées s'enchainaient... J'avais très mal aux seins car ils n'avaient pas le temps de guérir entre les tétées. Comme ma fille était fatiguée, elle s'endormait au bout de quelques minutes de tétée et n'était donc pas rassasiée pour longtemps. De plus, la fatigue n’aide pas à avoir du lait. Elle se réveillait... Au lieu d'apprendre comme tous les bébés à trouver son rythme, elle apprenait à faire des micro-siestes. Il fallait rompre ce cercle vicieux*!
    À partir d'un moment, on a décidé avec mon mari (ou parfois une personne de mon entourage) de se relayer pour aider ma fille à espacer les tétées de façon à ce qu'elle puisse dormir et moi souffler un peu. En espaçant un peu, la tétée d'après était du coup plus longue car en attendant un peu plus j'avais plus de lait, elle avait un peu plus faim et était plus reposée donc elle tétait un peu mieux. Parfois elle ne réussissait pas à dormir (au début elle pleurait, il fallait la bercer, la promener, la rassurer par d’autres moyens) mais de plus en plus souvent, elle y est arrivée. Il y a des situations où elle s'endormait plus facilement (voiture, poussette, quand je passais l'aspirateur !...) mais ce n’était pas non plus systématique. Quand j'étais seule, je "craquais" plus facilement. Alors que je voulais éviter la sucette, j'ai fini par lui en donner une en pensant qu'elle avait peut-être un fort besoin de succion non nutritive. Du jour au lendemain, cela lui a permis de faire de longues siestes en journée. Je ne recommande pas la sucette pour autant (maintenant ma fille la prend pour dormir la nuit ou aux siestes. Elle sait aussi s'endormir sans sucette quand elle n'a pas le choix comme en voiture si on a oublié la sucette).
    En tout cas, j'aurais voulu qu'on me dise que ce n'était pas normal qu'elle tête autant et qu'il était possible que les choses se passent autrement, de façon plus vivable pour tous. L'allaitement qui se passe bien n'est pas censé détruire notre santé, notre vie sociale et notre couple. J'ai maintenant une deuxième fille et les choses se passent différemment. Avec le recul, je me rends compte que j'avais probablement mal interprété certaines demandes de ma fille. Je répondais souvent à ses pleurs en la mettant au sein, sans faire suffisamment la différence entre ses besoins de câlins, de sommeil... J'avais en tête qu'il fallait "allaiter à la demande", mais je pense maintenant que cette expression devrait être accompagnée de précisions. À la demande ne veux pas dire "non stop, toute la journée et de façon anarchique." Pour moi cela veut plutôt dire qu'il faut savoir être souple sur les horaires. Je crois qu'en répondant toujours ou trop souvent par le sein je ne lui apprenais pas à différencier ses besoins et elle s'est mise à réclamer de plus en plus le sein. Je crois que le bébé a besoin qu'on l'aide à différencier ses besoins et que s'il est toujours au sein, que la relation avec le bébé ne passe que par le sein, il n’apprend pas à développer d’autres moyens pour se rassurer, communiquer... Avec ma deuxième fille, je vois que je réponds avec des moyens plus variés (une caresse, en lui parlant, en la prenant dans les bras et en la distrayant un peu...) et je trouve qu'elle est moins "perdue" dans ses besoins.
    Pour ma fille aînée, elle a appris aussi, petit à petit. Un peu avant ses deux mois, je suis allée passer quelques jours chez une amie qui a des enfants. Cela m’a permis de souffler un peu, de me changer les idées. On s’entraidait… Puis vers ses deux mois, on est parti en vacances en famille, une semaine dans un endroit extrêmement calme. Là, mon mari a pris autant que possible le relai entre les tétées et j’ai pu commencer à récupérer… Ensuite j’ai pu allaiter longtemps et c’était des bons moments*! Ma fille a pu faire ses nuits (avant ses deux mois) puis ses siestes la journée, de façon de plus en plus régulière.
    Si tu peux, essaye d’avoir de la visite, des amis ou de la famille qui viennent te donner un coup de main pour te préparer quelques repas, te faire un peu de ménage, ou juste te changer les idées ou bercer un peu ton bébé.
    Difficile de retrouver tous les trucs qui ont marché mais j’ai envie de te dire que ta situation peut et va évoluer. Il s’agit de trouver ce qui te permettra de rompre le cercle vicieux, et d’engager un «*cercle vertueux*»*!
    De tout cœur, je te souhaite bon courage*!
     
    Dernière édition: 27 Mai 2016
    Sharizhai et Mamcel aiment ce message.
  10. ruaz67

    ruaz67 Voie lactée

    Bonjour,
    J'abonde dans le sens des remarques de Mandarine. A moi aussi, on a recommandé de le laisser téter le plus souvent possible, et je suis tombée dans le même cercle vicieux où mon bébé ne semblait plus savoir différencier ses signes de faim, fatigue, gène, contact. Ou plutôt, seul le sein permettait d'y répondre, mais cela n'était pas du tout gérable pour moi, et cela majorait clairement ses coliques. C'est à partir de ses 1 mois que nous avons fait comme Mandarine, nous avons essayé d'espacer les tétées (de 2h minimum entre la fin d'une et le début d'une autre) et les choses sont petit à petit rentrées dans l'ordre, même si c'était difficile au début de l'occuper autrement (j'ai du marcher à peu près 6h par jour dehors avec lui dans le porte-bébé, mais c'était une étape nécessaire). A ses 2 mois il dormait 10h d'affilée la nuit, savait s'endormir seul dans son lit la journée, tétait 7 fois / jour et était en pleine forme, et nous aussi.
    Peut-être qu'il y a des familles pour qui téter à volonté est la solution, mais je pense qu'il faut laisser la porte ouverte à d'autres possibilités si on ne s'y retrouve pas là-dedans.
    Comme Mandarine, nous avons du trouver un substitut pour la succion. Nous avons aussi essayé la sucette, ça nous a bien aidé 1 semaine, mais il n'arrivait pas à la garder, il fallait lui tenir, et ça ne l'aidait pas à s'endormir, ça le maintenait juste assoupit. Nous avons donc arrêté la sucette, et il a trouvé son pouce vers ses 6 semaines, et gère maintenant son sommeil avec son pouce.
     
    Mamcel aime ce message.
  11. CarameLLL

    CarameLLL Animatrice LLL Animatrice LLL

    C'est vrai qu'ici Louazzo tu liras des expériences riches et variées...sens toi libre de prendre ce qui te conviens et de laisser le reste, tu es la maman unique de ce bébé unique, c'est toi l'experte ;)
     
    Mamcel aime ce message.
  12. Louazzo

    Louazzo Colostrum

    Merci bcp Riaz67, mandarine et Caramel !!
    Finalement je vais me reposer chez ma famille jeudi prochain pour qu'ils me filent un coup de main le temps qu'il faut et que je puisse espacer les tétés et récupérer !
    Hier soir j'ai dû appeler un médecin tellement j'avais mal au sein gauche qui avait un canal bouché et que j'arrivais pas à désorgorger toute la journée malgré les douches chaudes sachant que ma fille ne voulait pas de ce sein "vide" et j'ai même essayé le tire lait sans succes. J'ai attendu 5h pour lui redonner le sein pour qu'après elle accepte bien de le prendre et me soulager un peu en plus du doliprane (en gros je n'ai pas dormi). Depuis j'ai l'impression de plus avoir de lait à ce sein (elle s'enerve et j'arrive pas à faire sortir grand chose en y appuyant) et le sein droit mieux mais bof bof...
    Je vais essayer de faire mon max pour tenir le coup d'ici jeudi car je pense avoir besoin de repos, sommeil et bien manger en esperant que ce sera pas trop tard.
    J'ai déjà essayé de faire espacer les tétés mais elle pleurait tellement que je cédais...il va falloir la distraire et être plus courageuse.
    Je vous tiens au courant et si vous avez des conseils n'hésitez pas !!
    Un grand grand merdi
     
    Mamcel aime ce message.
  13. floo

    floo Voie lactée

    Bonjour Louazzo,
    Peut être devrais tu te rapprocher d'une assistante maternelle avec qui tu te sentes en confiance et qui pourra te rassurer. En général, on appréhende mais les personnes qui font se métier savent ce que c'est. Et puis pourquoi pas commencer à faire une longue adaptation, cela pourrait être rassurant et te soulager si ça se passe bien, juste une petite heure par jour par exemple au moment où bébé est le plus disposé...
     
  14. Mandarine

    Mandarine Colostrum

    Bonjour,
    hier matin je me suis réveillée en pensant à toi, Louazzo, mais pas eu le temps de venir écrire ! Voilà ce qui m'est revenu en tête :
    Pour favoriser l'espacement des tétées, la sage-femme m'avait conseillé de faire en sorte que ma fille boive le plus possible le lait de fin de tétée, qui d'après ce qu'elle m'expliquait est plus riche, plus "gras" et rassasie donc le bébé pour plus longtemps. Donc je pratiquais la technique de la "compression du sein" (expliquée dans certains articles de la leche league) pour l'aider à "finir" le plus possible un sein. Quand elle s'endormait ou ne tétait plus, je lui proposais l'autre sein, qui n'avait pas encore été tété et où le lait coulais donc plus rapidement comme c'est le cas en début de tétée. Si besoin je la réveillais entre temps en lui changeant la couche ou en lui passant un petit coton d'eau fraiche sur le visage, en lui parlant et en la massant un peu. Ensuite je la laissait boire un peu au deuxième sein et quand elle ralentissait ou faisait un petite pause (sans attendre qu'elle ait "fini" ce deuxième sein), je la réinstallais au premier sein pour qu'elle puisse encore prendre un peu de lait de fin de tétée. Avec cette "méthode", j'ai remarqué que cela stimulait la lactation tout en rassasiant plus le bébé. Au début je lui laissait boire les deux sein et ça ne fonctionnait pas, j'avais un peu de lait de chaque côté mais du coup elle ne finissait pas vraiment un côté. Maintenant avec ma deuxième fille je fais vraiment cette méthode : je stimule la lactation de façon à avoir assez de lait pour pouvoir ne faire téter qu'un seul sein par tétée, pour pouvoir mettre en pratique cette solution. Quand à la fin d'une tétée elle réclame le sein pour s'endormir, je lui fais boire le deuxième sein qui "coule plus vite" puisqu'il n'a pas encore été tété, cela la réveille et la rassasie un peu plus, puis retour au premier sein pour avoir le lait plus riche. Je parle à ma fille, la masse... bref je lui laisse le sein tant quelle veut mais en l'incitant à rester réveillée. Au bout d'un moment elle est rassasiée et veut vraiment dormir, du coup elle lâche le sein d'elle même ou accepte que je la "décroche" doucement du sein. Avec ma première fille, j'avais du mal à accepter de la "réveiller" quand elle était au sein, j'avais l'impression de l’embêter. Maintenant avec ma deuxième fille je me rends compte que cela lui permet de mieux cerner ses besoins.
    Mais cela dit, bien d'accord avec Caramel, suis ce qui te semble bon car, en effet, chaque bébé est unique et chaque maman est unique, alors chaque allaitement est à "inventer" sur mesure !!!
    Bon courage, repose-toi bien !
     
    Mamcel aime ce message.
  15. Mamcel

    Mamcel Colostrum

    Bonjour
    Je vous comprends totalement car je me trouve dans la même situation que vous de 1moi et 12jours agit totalement comme votre petite princesse ces bébé ont un énorme besoin de contact et de succion j'essaye aussi de pouvoir espacer un peu les têtes câlins mais c'est pas gagné lol... Comme vous dur dur de pouvoir se doucher enfin je me dis que ça ira mieux au fil des mois bon courage à vous...
     
  16. Christine13

    Christine13 Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Bonjour @Mamcel

    Même si je n'ai pas vécu la même chose que vous pour les débuts de mon allaitement je me permets de vous répondre car malgré tout il reste déconseillé d'espacer les tétées et le fait que bébé soit au sein H24 peut être revelateur d'un problème de succion.
    Ses freins ont-ils ete vérifiés ? Très peu de professionnels sont à même de les reconnaître malheureusement. Il existe des freins de langue et des freins de lèvre. Le forum offre une section spéciale dédiée à ce problème où l'on peut poster des photos et obtenir des avis.
    Ensuite il y a des consultantes en lactation certifiées IBCLC qui viennent à domicile observer les tétées et le comportement de bébé. Pour moi ce fut salutaire. Voici leur répertoire:
    http://consultants-lactation.org

    Enfin un document qui peut aider car il explique bien le "rythme" d'un nourrisson:
    https://www.lllfrance.org/1624-da-80-quand-la-connaissance-des-rythmes-peut-lever-des-obstacles

    Bon courage, faites vous confiance du vous pensez que quelque chose ne va pas. N'hésitez pas non plus à vous rendre à une réunion LLL proche de chez vous ou revenir sur le forum nous sommes là, nombreuses, pour vous soutenir :)
     
    Mamcel aime ce message.

Partager cette page

Chargement...