1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Hospitalisations, stress... et allaitement?

Discussion dans 'Maladie de la maman' démarrée par Swala23, 8 Novembre 2018.

  1. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Je suis nouvelle sur ce forum, j'avais besoin de raconter mon histoire... et si possible d'avoir quelques conseils. De témoigner aussi, si d'autres mamans passent par des histoires semblables, parce que parfois ça fait du bien de voir qu'on n'est pas seule.
    Je suis maman de trois adorables petites filles. La première à 7 ans et demi, la deuxième 6, et la troisième vient d'avoir 4 mois. Mes deux aînées ont été allaitée jusqu'à 7 et 9 mois, c'était une expérience très agréable pour moi comme, je pense, pour elles...
    Ma petite dernière est née en juin. J'avais désirée très fort l'avoir, avant elle j'ai fait deux fausses-couches, dont une très éprouvante à 12 semaines. Le premier trimestre de grossesse, j'étais tellement angoissée à l'idée de la perdre que je pleurais tous les jours. J'allais aux échographies la mort dans l'âme, persuadée qu'on allait me montrer un petit corps sans vie... Mais elle allait bien, et elle est née en pleine forme, en maison de naissance. Une petite fille magnifique avec déjà de beaux yeux malicieux...
    Le lendemain de sa naissance, ma sage-femme a constaté qu'elle avait une malformation: un anus non-perforé. Elle a donc été opérée, sous anesthésie générale, à 3 semaines de vie. Je suis passée par les mêmes angoisses que pendant ma grossesse: j'ai cru qu'on allait me la reprendre pour toujours, et quand on m'a appelée en salle de réveil je l'ai regardée de tous mes yeux. Quand elle a ouvert les siens et m'a regardée, la radio a passé "Hallelouja" de Léonard Cohen. Je n'oublierai jamais cette émotion.
    Seulement voilà, je passe les détails, mais trois jours plus tard, la nouvelle tombe: la cicatrisation ne s'est pas bien faite, les points se sont rouverts, il faut l'opérer à nouveau. On propose alors de lui poser une stomie, c'est à dire faire sortir un morceau de ses intestins sur son ventre, par où s'écouleront les selles. Elle devra porter une poche en plastique en permanence pour les recueillir. L'opération a lieu en urgence, une nouvelle fois sous anesthésie générale, 3h à attendre pour revoir ses jolis yeux. Puis les soins de la stomie à apprendre, accepter ce morceau de chair qui sort sur son ventre, qui saigne parfois au début (mais nous apprenons vite qu'elle n'en souffre pas, ce qui nous rassure). Je me souviens d'une nuit entière durant laquelle je ne parvenais pas à cesser de pleurer. Pendant ce temps, mes filles ne peuvent pas venir nous voir, elles me manquent. Enfin quand nous sortons, nous passons un mois agréable, nous nous en sortons bien avec les soins, elle est souriante, elle prend du poids. Début septembre, elle commence à faire de belles nuits, puis de grosses siestes. Elle tète toujours régulièrement, et elle reste très souriante et tonique, alors je ne m'inquiète pas et je me dis que j'ai de la chance d'avoir un bébé aussi agréable... Puis fin septembre, rendez-vous médical de contrôle, on m'apprend qu'elle a perdu du poids. Je vois une consultante en lactation, qui me dit de la mettre plus souvent au sein et de revenir une semaine plus tard. Je suis son conseil, mais quand je reviens elle a encore perdu. La consultante appelle la pédiatre, qui décide d'hospitaliser d'urgence ma petite puce. Elle est en dénutrition sévère, les prises de sang révèlent des carences graves qui commencent à affecter son foi. Je passe une semaine avec elle à l'hôpital, à suivre un protocole draconien : toutes les trois heures, je lui donne le sein avec un complément au DAL, puis je tire mon lait. Elle ne demande pas trop à manger, je dois appuyer sur le DAL pour qu'elle boive, les tétées durent 40 minutes. En tout, je mets 1h30 à tout faire... et je dois recommencer 1h30 plus tard, de jour comme de nuit. Je suis ce rythme pendant une semaine à l'hôpital, puis encore deux semaines en sortant. Enfin, je vois une autre consultante qui me dit qu'il faut absolument que je prenne soin de moi, et que je retrouve le plaisir de l'allaitement. Elle me conseille de tirer du lait moins souvent (4 fois par jour), de donner le sein sans le DAL en pesant pour vérifier combien elle prend, et de la compléter si elle n'a pas pris assez. Elle me dit aussi de la laisser dormir 6h par nuit, si elle le souhaite. Ca me fait beaucoup de bien, mais je vais tout de même de plus en plus mal. J'ai des crises d'angoisse, la gorge nouée, des douleurs énormes aux intestins, j'éclate en sanglots à tout bout de champs, je me réveille épuisée même si je dors 9h... Dimanche matin, après la tétée, elle réclame encore et nous lui préparons un biberon, et là, en la voyant boire 180ml d'une traite, je craque, je suis submergée par les idées noires, j'ai envie de mourir. Je sais que c'est disproportionné, mais je réalise que je fais une dépression. Mon médecin me le confirme. Maintenant, je vais essayer de me soigner: je vois une psy, un ostéopathe qui semble très compétent, je suis en arrêt de travail et je vais prendre un traitement homéopathique. J'essaie de m'enlever de la pression concernant l'allaitement, de lui donner le sein et de ne pas m'inquiéter si elle a encore faim après. Je sens que ma lactation ne repart pas comme elle pourrait le faire si j'allais mieux... En même temps, garder un allaitement, même partiel, m'aide à tenir bon dans cette période difficile. Quelqu'un a-t-il déjà vécu une situation similaire? Comment continuer à allaiter quand on traverse une phase de stress/dépression? Y a-t-il des plantes qui peuvent aider?
    Merci d'avance pour vos conseils...
     
  2. Jud

    Jud Hyperlactation

    Je ne peux malheureusement pas t'aider mais je t'envoie des kilotonnes de courage et de pensées positives pour surmonter ces épreuves !!! Tu as été si forte, tes filles ont de la chance de t'avoir !
     
  3. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Merci pour ces mots gentils...
     
  4. Belfée

    Belfée Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    @Swala23 quel parcours pour ta famille et toi !!! J en ai les larmes aux yeux.

    Vous venez de traverser des épreuves d'une intensité extrême alors bravo pour ton courage: le courage et la force avec lesquels tu as surmonter tout cela er le courage que tu as de nous livrer et de partager cela avec nous.

    Je n'ai pas d'expérience similaire à partager. Une période post partum difficile pour moi, mais rien à voir avec ce que tu as traversé.
    Je pense qu'ici, à défaut de peut être croiser des histoires similaires, tu trouveras avec certitude bienveillance, soutien et paroles réconfortante.

    Merci pour ta confiance et plein de forces et de positivisme pour la suite.
    N'hésite pas à venir au besoin.
     
  5. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Merci pour ta réponse. Ça m'a fait du bien d'écrire ce texte, parce que ça me permet de mesurer le chemin parcouru... Et de sentir un environnement bienveillant, même "virtuel", c'est important. Ma situation est sans doute très spécifique, j'imagine que les personnes ayant vécu les mêmes choses que moi seront assez rares; mais voir son bébé partir pour une opération chirurgicale, être hospitalisé pour dénutrition, tenter d'allaiter malgré un gros stress... sont finalement des situations qui arrivent. Et on se sent très seule dans ces moments-là...
     
  6. Léonide :)

    Léonide :) Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Tu es épatante et vu tout ce que tu as du surmonter c'est normal de craquer, on le fait pour moins que ça. Et tu as raison

    Pour la lactation, le fenugrec et tisane d'allaitement peuvent aider, tu peux aussi manger des aliments galactogènes.

    Pour le reste, beaucoup de courage à toi, ta fille et ta famille
     
  7. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Merci! Je prends déjà fenugrec et tisanes, mais je pense que maintenant il faut surtout que je lâche prise... Au moins ma poussinette va bien, elle fait des sourires magnifiques et (à 4 mois!) elle me fait ses premiers bisous! Elle est très forte pour consoler sa maman...
     
    Belfée aime ce message.
  8. Fleur-de-ciste

    Fleur-de-ciste Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    @Swala23 ton histoire m'a beaucoup touchée... Quel parcours difficile. Les premiers mois de ta puce ont été également très très éprouvants et c'est légitime de craquer. Quel courageuse maman tu es. Je n'ai pas de conseils à te prodiguer mais je t'apporte tout mon soutien. Douces pensées <3
     
  9. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    On craque pour moins que ça... Tu as du mérite d'avoir tenu si longtemps.
    Pour ce qui est des médicaments qui pourraient t'être prescrit pense a regarder sur le site du CRAT. Il y en a qui son compatible avec l'allaitement.
     
  10. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Merci pour vos réponses. Pour les médicaments, je préfèrerais m'en passer tant que je ne suis dangereuse ni pour ma famille ni pour moi-même... Mais je vois une thérapeute pour remettre les choses à plat. Ca va déjà mieux depuis que je sais que je ne dois pas retourner bosser cette semaine et que je peux prendre soin de moi...
     
  11. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    C'est tout à ton honneur. C'est juste que si jamais tu bloques a cause de l'allaitement (de toute façon au moindre truc quand tu allaites faut stopper l'allaitement pour les médecins) tu as d'autres options.
    Le choix c'est ce qui nous permet d'avancer dans la vie.
     
    Fleur-de-ciste et Belfée aiment ce message.
  12. Trefle

    Trefle Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Prends bien soin de toi @Swala23 ! Bravo pour avoir su demander de l'aide!
    L'Emdr peut être une piste intéressante après les traumatismes que tu as vécu.

    Plein de courage et chouchoute toi bien !
     
    mini loup aime ce message.
  13. sdel

    sdel Lactarium

    Avec une histoire pareille, tu peux être fière de toi et de ton bébé ! Vous vivez une aventure difficile, c’est normal de craquer et d’avoir besoin d’aide.
    J’ai fait une dpp et le médecin m’avait prescrit des anti dépresseurs compatibles avec l’allaitement. J’ai choisi de ne pas les prendre mais j’ai consulté un psychiatre pendant plusieurs mois.
    Je te souhaite bon courage et t’envoie tout mon soutien.
     
  14. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Mon médecin est très nature. Il m'a prescrit de l'homéopathie. J'ai vu une psychiatre qui ne m'a pas convaincue, elle était très froide. Heureusement j'ai trouvé une psychologue très bien. @sdel, ça va mieux ? Ce n'est pas évident à traverser, une dpp, d'autant que, par définition, on a des enfants...
     
  15. sdel

    sdel Lactarium

    Oui ça va mieux grâce à 2 psy que j’ai rencontrés dans une unité mère bébé donc spécialisés dans ces maux.

    Prends soin de toi!
     
  16. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    @Trefle, j'ai regardé pour l'emdr, merci pour ton conseil. Je crois que j'avais déjà essayé ça, c'est vrai que c'était bien. Je verrai si je peux réessayer cette fois-ci, pour remettre ces souvenirs à leur juste place...
     
  17. Trefle

    Trefle Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    C'est assez fou comme technique mais c'est bien efficace !
    Je préfèrai le tapotement sur les genoux que suivre avec les yeux, ça me convenait mieux, les 2 sont possibles .
     
  18. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    Oui, parfois quand ça marche il ne faut pas chercher à comprendre (de toutes façons je ne comprends pas non plus la composition chimique des médicaments, ça ne m'empêche pas d'en utiliser...)
     
    Léonide :) aime ce message.
  19. Swala23

    Swala23 Voie lactée

    J'étais à l'hôpital aujourd'hui pour faire un examen à ma fille, afin de prévoir d'enlever sa poche. Je passerai les détails, mais elle va devoir subir encore une opération intermédiaire. En tout elle aura été opérée 4 fois dans sa première année, et hospitalisée 5 fois. Je suis découragée...
     
  20. Léonide :)

    Léonide :) Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    La pauvre choupette :( Je t'envoie plein de courage. Je suis sûre que ta petite est une battante, elle va gérer comme une cheffe !
    Et toi, comment te sens-tu , ça ne doit vraiment pas être facile à vivre.. Est-ce que tu as du soutien autour de toi ?
     

Partager cette page

Chargement...