1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Fin de grossesse et allaitement d’un bambin

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par Coco56, 5 Novembre 2019.

  1. Coco56

    Coco56 Montée de lait

    Bonjour à toutes, j’écris ici, car je recherche des infos concernant le co-allaitement. Enfin plus précisément l’allaitement d’un plus grand en fin de grossesse. Je suis actuellement enceinte de 8 mois et j’allaite ma fille de 2.5 ans. Jusqu’ici tout allait plus ou moins bien, comme ça peut l’être lors d’un allaitement pendant la grossesse avec ses hauts et ses bas. Mais ça devient de plus en plus pénible pour moi. Elle veut téter de plus en plus de nouveau, car après la panne sèche, le colostrum est au rdv et je ressens beaucoup de sensibilité au niveau de mes seins et surtout une grande irritabilité alors que la pauvre n’a rien demandé... Je me sens mal vis à vis de ça (le fait que l’allaiter me dérange en fait) et bien évidemment, je ne connais personne autour de moi pour partager à ce sujet. Auriez-vous des infos, des témoignages à me partager? En fait j’ai tellement pas envie de la sevrer, je me dis que ça va passer, Mais parfois en l’allaitant, j’ai limite envie de me cogner la tête contre le mur tellement ça m’irrite... Limite j’en viens à me dire, mais comment je vais faire pour allaiter sa petite soeur si je me sens comme ça maintenant. C’est un sentiment que j’avais déjà eu quelques fois, lors de nuits difficiles et que les tétées et le trifouillage de téton duraient des heures, mais pas de manière récurante comme ça peut l’être maintenant. Merci de me lire en tt les cas.
     
  2. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Bonjour,
    tu peux lui expliquer que ça te fait mal, elle est en âge de comprendre. Tu peux négocier, limiter le nombre de tétées, le temps de tétée... Et lui expliquer que quand sa petite sœur sera née, ça ne fera plus mal.
     
    Coco56 aime ce message.
  3. Coco56

    Coco56 Montée de lait

    Merci de ton retour @cerise Oui je lui explique déjà elle a l’air de comprendre, mais bon la tétée c’est encore trop important pour elle. La nuit malheureusement j’arrive pas trop à négocier :zen: Et ça ne me fait pas mal en fait, mais ça me dérange et m’irrite psychologiquement on va dire. Je ne m’attendais pas du tout à ça.
     
  4. Coco56

    Coco56 Montée de lait

    J’espère que çe sentiment et ces sensations s’estomperont à la naissance envers elle et surtout que je ne ressentirai pas ça avec sa soeur, ça m’angoisse :(
     
  5. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    C'est un ressenti fréquent durant la grossesse, pas mal de mamans en témoignent. En général ça s'estompe à la naissance... Parfois ça perdure quand même... Mais pas envers le bébé, seulement envers l'aîné. Je te souhaite que ça ne perdure pas ;)
     
    Coco56 aime ce message.
  6. Doobida

    Doobida Hyperlactation

    J'ai ressenti ça pour mon fils cet été, pendant une grossesse qui s'est terminée par une fausse couche. Malgré mes lectures sur le sujet, je n'arrivais pas à ne pas culpabiliser de ce que je ressentais, des sentiments de rejet que j'avais....
    Après la fausse couche nous avons mis un temps à nous réapprivoiser. Et puis tous ces sentiments se sont envolés. Je garde de cette période une sorte de tempête sombre que nous avons traversé, pas du tout un avant/après.
    Aujourd'hui je suis à nouveau enceinte, les débuts de tétées sont douloureux mais je n'ai pas eu ces sentiments. Je sais qu'ils peuvent revenir, je sais aussi qu'ils partent et que mon amour pour mon fils reste solide malgré les possibles ébranlements... Ça me rend plus sereine pour la suite. Je sais aussi que les tétées peuvent redevenir un véritable plaisir : après la fausse couche, j'ai retrouvé des tétées apaisantes qui me faisaient somnoler, comme quand il était nouveau-né <3
    Bref je te souhaite beaucoup de force et de courage, je t'envoie tout mon soutien et plein de câlins :calin:
     
    Dernière édition: 5 Novembre 2019
    Coco56 aime ce message.
  7. Coco56

    Coco56 Montée de lait

    Merci, j’espère aussi que ça passera. Ça me rassure aussi d ‘espérer que je ne ressentirai pas ça envers sa soeur.
     
  8. Coco56

    Coco56 Montée de lait

    Merci bcp de ton retour. Je me retrouve dans ce que tu dis, je me sens vraiment coupable de ressentir ça malgré tout mon amour pour elle. Surtout que j’ai envie d’aller vers ce co-allaitement pour la rassurer et non pas la rejeter donc c’est vraiment un mélange de sentiments contradictoire que j’ai du mal à définir. C’est rassurant de savoir que ça passera surement. On croise les doigts. Et ouii ces tétées apaisantes me paraissent si lointaines j’aimerai vraiment que ça revienne avec ma fille, mais aussi pouvoir vivre ça avec sa soeur sans la mettre de côté. Pas simple tout ça.. Je te souhaite une belle grossesse et que ces sentiments ne reviennent pas pour toi aussi ou du moins s’ils sont là de nouveau qu’ils ne durent pas longtemps. Ça fait plaisir en tout cas de partager ici. Autour de moi, le peu de gens à qui j’en ai parlé ne comprend pas. Déjà on ne comprend pas pourquoi j’allaite encore et bien sur si ce n’est pas tout rose, je n’ai qu’à arrêter, c’est pourtant si simple. :confused:
     
    Doobida aime ce message.
  9. bzoui

    bzoui Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    C'est très courant ce sentiment de rejet envers l'aine(e). C'est un mécanisme qui se met en place pour que la maman protège plus le bébé.
    C'est effectivement très pénible à vivre, mais tu peux être rassurée tu ne ressentira pas cela avec ton bébé.
    Pour la fin de grossesse n'hésite pas à négocier et expliquer pour réduire les tétées. L'aide du papa peut aussi être très appréciable (gerer la nuit, occuper la grande la journée...). L'idée est que tu arrives à un nombre de tetees qui te paraisse supportable pour ne pas saturer.

    J'en suis à 2 mois d'un second coallaitement.
    Les deux fois, j'ai beaucoup expliqué à mes grands que mes seins avaient fabriqué beaucoup de lait pour eux pour bien grandir et qu'ils avaient maintenant besoin de se reposer pour pouvoir fabriquer du lait pour le petit frère. J'ai expliqué aussi que le bébé aura besoin de beaucoup teter comme eux quand ils étaient petit bébé, que maintenant qu'ils sont plus grands ils peuvent manger pleins d'autres choses ( avec énumération de choses qu'ils aiment ;)). Mais que comme ils sont encore un peu petits ils pourront encore teter un peu tant qu'ils en ont encore besoin.

    J'ai gardé ce sentiment de rejet envers le grand apres la naissance surtout la première tetee pour les deux où ils me paraissaient être devenus des géants avec une immense bouche. Puis cela s'estompe ;).
    Je pense que bien expliquer en amont permet de limiter le risque de jalousie du grand. Actuellement, mon deuz me fait trop rire à attribuer les seins entre son frère et lui. Quand il a envie de teter, il commence par me montrer un sein en disant "mamou [frere]" puis l'autre avec un sourire gourmand "mamou [lui]". Et regulierement, il attribue les deux à son frere <3

    Allaiter enceinte est une grande aventure dont on ne connais pas l'issue et qui nous oblige à gerer des sentiments complètements contradictoires. C'est très déstabilisant, ne t'en sens pas coupable. Tu trouveras le moyen d'être la meilleure maman possible pour tes deux filles.
     
    Coco56 et Doobida aiment ce message.
  10. Coco56

    Coco56 Montée de lait

    merci merci pour ce message. J’essaie de lui expliquer pour limiter, mais je trouve ta façon de le dire vraiment très jolie. La nuit comme elle ne s’endort qu’avec le sein, c’est compliqué de passer le relais j’y arrive pas. Enfin oui mais après pleurs et énervements de parts et d’autres.. Ma fille fait pareil elle s’attribue déjà un tété pour elle et l’autre pour sa soeur, ça me fair mourrir de rire à chaque fois. J’espère que ces sentiments s’estomperont, j’ai pas fait le deuil de notre allaitement et je ne pense pas qu’elle soit prête non plus, j’aimerais tellement retrouver ce truc si agréable qui se passait lorsque je l’allaitait
     
    bzoui aime ce message.

Partager cette page

Chargement...