1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Départ traumatisant allaitement

Discussion dans 'Allaiter un bébé prématuré' démarrée par Maïwennou, 18 Mars 2019.

  1. Maïwennou

    Maïwennou Colostrum

    (je me permets de copier coller le message que j'ai mis dans le général puisque l'allaitement se tourne vers u e prématurée, si le doublon gêne vous pouvez le supprimer) Bonjour les mamans,
    Notre petit trésor est arrivée le 23 fevrier dernier avec 5 semaines d'avance, elle est née donc prématurée. L'accouchement en soit s'est bien passé, Maïwenn a eu la jaunisse, elle l'a encore légèrement par endroit mais c'est surveillé par le pédiatre. Des le départ j'ai voulu allaiter, d'une part pour avoir ces moments privilégiés, parce quon sait que le lait mat est meilleur que le lait en boîte et que je suis, je sais pas pourquoi, vraiment contre lui en donner.
    Donc, les sages femmes ont essayé de m'aider. Mais à chaque fois, les mises aux seins ont été musclées à la maternité. Elle pleurait à chaque fois et ça me mettait très mal à l'aise et rien que d'y repenser j'en pleure encore. Au bout de deux jours j'ai eu des crevasses saignantes, un des seins ne produit qu'un tier voir un quart comparé à l'autre. Entre douleur, difficulté des tétées et peur qu'on lui fasse mal, avec un mal fou a avoir de l'aide sur les positions à essayer pour la petite, j'ai finie par craquer car la maternité complétait alors avec un complètement... On en est venu au tire allaitement . J'ai en moyenne 110 ml. Elle les boit au biberon avec tétine physio... Elle semble s'etre calmée car au départ elle se jetait sur le biberon et ça lui créait de sacrées coliques... Hier, lors d'un câlin elle a attrapé seul le sein. Je l'ai donc mise au deux avec bonheur mais je me suis rendu compte qu'elle tetouillait malgré sa faim. Les freins n'ont pas été regardé je crois à la mater car on en a pas parlé, elle a eu une séance dosteo car elle t'était avec les gencives au départ, je poserai la question au pédiatre que je vois dans quelques jours. Du coup malgré cette avancée hier, elle a du prendre mon lait encore au biberon. Parfois Avec la fatigue quentraine le tire allaitement la nuit j'ai envie d'arrêter et ce sentiment me rend coupable parce que je sais qu'on pourrait y arriver mais c'est complique à la fois physiquement et mentalement. Des conseils pour continuer le plus en douceur possible vers un retour exclusif au sein ? Ou faut-il que je continue seulement le tire allaitement qui fonctionne malgré la fatigue engendré par cette étape supplémentaire ?
    Ce matin elle a réussi à prendre le droit avec de bonne déglutition mais pas. Longtemps elle a finit par le perdre et s'énerver. Je l'ai passé au gauche mais etant légèrement ombilique c'est plus dur pour elle. J'ai du compléter en tirant mon lait au biberon. J'ai un peu peur qu'elle prenne de trop en revanche en faisant ça car elle a des coliques et sont ventre est parfois très tendu. Elle fait toujours de petites selle après les têtees, mais jamais de vrai à rempli la couche
     
    Tags:
  2. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    N ayez pas peur au elle prenne trop au pire elle regurgitera vous pouvez la redresser quand elle aura fini
     
    Maïwennou aime ce message.
  3. Maïwennou

    Maïwennou Colostrum

    C'est ce que je me suis dis aussi. Je commence à me calmer et à passer au dessus de la colère contre ceux qui n'ont pas su m'accompagner, contre moi qui ai l'impression d'être passée bien trop vite au choix du tire allaitement pour cause de douleur et saignements et de ne plus vouloir de cet accompagnement musclé et inadapté. Je vais venir sois le 28 ou 14 à l'une réunion proposée sur Toulouse. Je vais en avoir besoin pour ne pas flancher dans la remise au sein exclusif.
     
    anicetlaviolette aime ce message.
  4. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Je pense que vous connaissez la réponse à votre question; vous souhaitez allaiter au sein.

    Effectivement, c'est plus facile et mieux.

    Quand à y arriver cela peut être un peu difficile et long, et la réussite dépend de plusieurs facteurs, dont la motivation, le soutien, les méthodes... et la volonté de bébé. Mais certains bébés y arrivent.

    Je pense à @Aenwen .

    J'espère que vous aurez plus de conseils!

    @Tatian@ ?
     

Partager cette page

Chargement...