1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Co-allaitement et sevrage de l'aîné

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par LolaQC, 27 Janvier 2017.

  1. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    (sans objet - voir message suivant) Merci pour la fusion des deux sujets, je n'arrivais pas à supprimer mon premier post
     
    Dernière édition: 27 Janvier 2017
    Tags:
  2. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    Bonjour à toutes,

    J'ai posté un message sur la partie sevrage du forum, mais en fait je pense qu'il a plus sa place ici.

    Je rencontre quelques problèmes avec mon aîné, que j'aimerais sevrer. En même temps, je suis partagée car les fois où je refuse une tétée, il le prend TRES mal et j'ai l'impression qu'il en a encore besoin.

    Voilà la situation : O (mon aîné) est toujours allaité à 2 ans et demi. Avant la naissance de son petit frère, H, il était passé à deux tétées par jour. H est né en septembre dernier, il a 4 mois. Depuis la naissance de H, O a été un peu perturbé, il a arrêté de dormir dans sa chambre, et il est plus ou moins revenu en cododo (alors que ce n'était plus tellement le cas).

    Il adore son frère, ça se voit, ils ont déjà un début de complicité. Malgré tout, on le sent inquiet, et ça impacte notre allaitement.

    Déjà, la nuit, lorsqu'il entend son frère téter, il veut téter à son tour. Si je lui refuse, il entre dans des colères pas possible. Si je quitte la chambre (c'est arrivé deux fois, je suis allée dormir dans sa chambre avec H parce qu'il voulait absolument téter, que moi je ne voulais pas, et qu'il risquait de réveiller son frère), il devient fou, si son père ferme la porte, il se jette dessus de rage !

    Bref, pour arranger les choses, j'ai lâché sur les tétées, donc maintenant il peut téter quand il le veut. Le problème, c'est que ça ne me convient pas ! Je le trouve envahissant, ce n'est pas comme un bébé qui tète. Il veut toujours caresser le sein qu'il ne tète pas, j'ai l'impression que mon corps ne m'appartient plus.

    Mon plan était de le sevrer vers ses 3 ans, mais je suis même en train de me demander si je ne veux pas le sevrer avant ça. Et en même temps, je sens bien que s'il est aussi demandeur, et capable de se mettre dans des états comme ça, c'est peut-être bien qu'il en a besoin...

    Bref, je suis partagée entre ces deux extrêmes : le sevrage pur et simple, alors qu'il est en période de fragilité, ou accepter toutes les tétées, mais à contre-coeur parce que je trouve ça trop.

    Je voulais donc avoir des témoignages de mamans qui seraient passées par là ? J'ai lu d'autres sujets de sevrage de grand, mais n'ai pas vraiment retrouvé ma situation (la problématique étant qu'avec l'arrivée de son petit frère, il est plus fragile).
     
  3. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    @Oléa est aussi en co-allaitement et il me semble que son expérience pourrait t'aider
     
  4. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Bon je n'ai pas vécu la même situation que toi car mon aîné n'a pas connu de "recrudescence des tétées" à l'arrivée de sa sœur, et que son sevrage s'est fait naturellement au bout d'environ 1 an de co-allaitement.
    Mais je pense qu'il va falloir beaucoup de patience, le rassurer beaucoup beaucoup sur le fait que ton amour pour lui n'a pas changé, que son petit frère "ne prend pas sa place". Est-ce que tu arrives à avoir des moments seule avec lui ?
     
  5. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    C'est ça qui me tue le plus, c'est que je fais vachement attention à passer du temps avec lui, mais ça ne suffit manifestement pas. Je suis un peu à bout de ressources je dois avouer...
     
  6. Oléa

    Oléa Hyperlactation

  7. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    Je me permets de relancer le sujet, je commence à être très fatiguée de la situation...

    Donc là, on en est au point où j'ai lâché sur les tétées, mais ça ne me convient pas du tout. En gros, il tète quand il veut, y compris au milieu de la nuit, et en journée quand on est ensemble. Je continue à refuser si on est à l'extérieur (mais c'est très rare qu'il demande de toute façon). Ce qui me pose le plus de problème, c'est la nuit. Quand mon deuxième tète la nuit, c'est de la tétée de nourrisson en cododo, donc il tète, je me réveille à peine et on se rendort comme ça. Quand c'est mon grand qui tète, c'est autre chose... Il pleure si je ne dégaine pas le sein immédiatement, il se met sur moi et me "tripote" pendant qu'il tète. Impossible de se rendormir facilement après.

    J'ai essayé de négocier avec lui, de faire le timer ("je compte jusqu'à 10, et à 10 tu arrêtes de téter"), mais ça ne marche pas du tout. Si je refuse la tétée, ce sont des hurlements. J'ai essayé de l'impliquer dans la recherche d'une solution, mais la seule chose qu'il arrive à me dire, c'est qu'il veut téter "beaucoup trop" et ne veut pas diminuer.

    Bref, je suis à bout de ressources, donc si vous avez des idées... je suis preneuse !

    Merci à toutes
     
  8. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Récemment une maman avait créé une discussion pour chercher une solution pour sa fille de 3 ans qui tétait aussi beaucoup la nuit et elle avait même utiliser le terme de viol tant cette situation et la façon de téter de sa fille ne lui convenaient pas: http://forum.lllfrance.org/threads/quand-lallaitement-devient-un-enfer.9045/
    Je ne sais pas si sa situation a évolué depuis, mais peut-être qu'échanger avec @Kamil pourrait te faire du bien et vous permettre de trouver des solutions ensembles.
    Désolée de ne pouvoir faire plus :(
     
  9. Aureka

    Aureka Colostrum

    Bonjour,
    j'ai connu exactement la même chose. Mon deuxième avait deux ans et quatre mois lorsque mon troisième est né.
    Je n'avais pas prévu initialement de l'allaiter aussi longtemps mais devant son insistance lors de la grossesse j'ai fini par céder. Il a donc tété à la demande durant toute cette période, comme depuis sa naissance. Dès l'arrivée à la maison de son petit frère il a manifesté beaucoup de jalousie envers lui pour les tétées : à chaque fois qu'il le voyait il se précipitait pour réclamer aussi. C'était intenable pour moi, je l'ai très mal vécu au début car il est vrai que la succion d'un nouveau-né et celle d'un bambin n'ont rien à voir. J'ai tenté en vain de restreindre les tétées à quelques-unes. Je me souviens d'avoir éprouvé de vifs sentiments de colère et un rejet énorme, très culpabilisant pour moi, de mon petit garçon, dès lors qu'il voulait téter.
    C'était une période très difficile émotivement. Je me sentais totalement tiraillée entre mon besoin de protéger mon nouveau-né, de créer du lien avec lui et le désir de préserver mon petit garçon, de ne pas le blesser, surtout que je pouvais constater à quel point il était malheureux lorsque je lui disait que je ne voulais pas qu'il tète. Au bout d'un moment j'ai voulu relativiser, je me suis dit que ce n'était pas bien grave, qu'il se lasserai de ce surcroît de tétées. Je l'ai donc laissé faire plutôt que de me battre contre lui. Progressivement il s'est apaisé et a "autorisé" son petit frère a téter sans lui, si mes souvenirs sont bons vers 3, 4 mois. Les énormes colères et les pleurs ont laissé la place à de la tendresse et de la complicité lors des tétées, c'était trop adorable de les voir chercher leurs petites mains lorsqu'ils tétaient ensemble. Aujourd'hui mon troisième a 18 mois et est allaité exclusivement, mon deuxième de presque 4 ans tète toujours trois fois par jour environ.
    J'ai attribué à chacun un sein, cela s'est fait progressivement et semble dans mon cas marcher, j'ai trouvé cela plus simple plutôt que de ne plus savoir quel sein mon bébé avait tété et cela m'a permis de m'acclimater aussi à cette différence de succion que je trouvais particulièrement désagréable. J'ai toujours par contre fait passer mon petit bébé en premier, cela me semblait naturel. Mon plus grand aussi essayait constamment de s'accaparer les deux seins en mettant une main sur celui qu'il ne tétait pas comme pour signifier à son petit frère " c'est mon territoire, bas les pattes !" je lui retirais systématiquement sa main, comme encore parfois maintenant.
    J'ai été tentée de nombreuses fois d'abandonner l'allaitement car cela demande quand même un dévouement total jour et nuit ; mon fils de 18 mois se réveille la nuit pour téter et venir dormir avec nous comme son grand frère d'ailleurs.
    Voilà mon expérience, je n'ai pas de solution miracle. Parfois j'ai essayé la distraction avec mon plus grand pour l'inciter à ne pas téter ; proposer un jeu, une activité qu'il aime ou lire une histoire juste à ce moment là, cela peut marcher.
    Je me doute bien que tout cela est dur à vivre.
     
  10. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    Merci Aureka pour ton témoignage, je m'y retrouve pas mal. Moi aussi j'espérais qu'il se sèvre pendant la grossesse... que neni ! Et même sentiment de rejet, qui ne l'aide pas d'ailleurs à me lâcher. Mais paradoxalement, à chaque fois que j'essaye de passer du temps avec lui (temps de qualité, c'est-à-dire sans son frère), la nuit suivante est plus difficile...

    Il n'y a pas vraiment eu de "jalousie" de l'aîné envers le dernier, dans le sens où il n'a jamais été violent envers lui, ou n'a jamais essayé de lui "piquer" la tétée, mais très clairement, il est quand même plus demandeur qu'avant (ou alors il est autant demandeur qu'avant, mais je suis plus prise... je ne sais pas trop distinguer)

    Je vais continuer à lâcher prise en tous cas, en espérant que ça le calme... la distraction, c'est ce que je fais en journée, ça marche relativement bien. La nuit en revanche... c'est plus difficile !

    @SEmilie, merci pour le lien. Le terme de "viol" est un peu fort, mais je comprends ce que cette maman veut dire ! Parfois, j'ai l'impression que mon corps ne m'appartient plus !
     
  11. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Bonjour,
    Je n'ai malheureusement toujours pas beaucoup de temps.
    Un truc que m avait dit une grand mère instit: il vaut mieux utiliser le minuteur du portable que de compter soi même, ce n'est pas personnel, ça marche beaucoup mieux.
    On m avait dit aussi que pour limiter les tétées, les rituels étaient très importants: les rituels pour les refus ( boîte à câlins etc)et pour les tétées acceptées ( moment dans la journée particulier, position, etc.)

    Lorsque je n en pouvais plus, des mamans qui co allaitent m ont dit que le plus dure c est pendant les 6 premiers mois.
    Le chronomètre m a bien aidé, ainsi que, malheureusement, le fait qu il s endormait en attendant que son petit frère dorme pour pouvoir téter.
    Je ne sais pas comment c est arrivé, un jour j'ai regardé mon petit Poupon téter et je me suis demandée comment il avait " pris la place " de son grand frère.
    Pour donner un peu d espoir, actuellement grand Poupon est en sevrage, il téte 5 minutes par jour pendant deux jours puis plus rien pendant 3 semaines.
     
    Dernière édition: 31 Janvier 2017
  12. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    Merci @Oléa pour ton témoignage. Je vais essayer le minuteur du portable.

    Le faire attendre, en espérant qu'il se rendorme, je fais aussi ;)
    Ca marche plus ou moins bien (cette nuit ça n'a pas du tout marché !! Il a attendu patiemment, et à chaque fois je lui disais d'attendre, il attendait mais ne s'est pas rendormi !)

    Ca me rassure de savoir que ce n'est que temporaire. J'imagine que c'est comme tout, il faut laisser passer, puis ça s'arrangera tout seul. Il faut juste que je trouve un peu d'énergie pour passer la période !
     
  13. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Bonjour @LolaQC,
    Comment les choses ont évoluées ? Comment allez-vous tous les 3 ?
     
  14. LolaQC

    LolaQC Voie lactée

    Bonjour Oléa,
    Merci pour ton message. Alors finalement, on est parti sur un sevrage ! Un jour où j'en avais assez, je lui ai demandé qu'on trouve une solution, et qu'une de mes solutions c'était le sevrage. Il n'a pas voulu chercher de solution, donc j'ai arrêté les tétées.
    A la tétée suivante, il a un peu pleuré, son père l'a consolé, c'est passé. Aux tétées suivantes, il n'a pas pleuré du tout, il avait déjà intégré le sevrage !

    Il a retété une seule fois depuis, quand il a eu la varicelle, et aujourd'hui il ne demande plus. Parfois, comme il "caline" mes seins, je lui demande si ça lui manque, il me répond oui. Puis il ajoute "quand j'étais bébé, je tétais. Aujourd'hui, je suis grand"

    Donc une relation apaisée, de part et d'autres !
     
    ParisianLawyer, Oléa, Laaura et 2 autres personnes aiment ce message.
  15. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Merci beaucoup pour ton partage et ces très bonnes nouvelles :-D
     

Partager cette page

Chargement...