1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Besoin de conseils

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par CelineB, 1 Mars 2016.

  1. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Bonjour

    Je me présente, je suis actuellement enceinte d'un bébé prévu pour mi-Mai. Je suis arrêtée depuis le début du mois de Février à cause d'un antécédent d'accouchement prématuré (à 32SA pour mon premier). Je suis actuellement donc à 30sa et tout va bien au niveau des divers examens médicaux pour le bébé pour le moment.

    Tout va bien ... Mais pas tant que çà. Depuis que je suis arrêtée, j'ai l'impression que je délaisse mon ainé. Il faut savoir que j'avais une relation très fusionnelle avec lui jusqu'à la seconde grossesse :
    - allaitement à la demande, jusqu'au mois d'août dernier, çàd jusqu'au tout tout début de ma deuxième grossesse ; il s'est sevré tout seul ; je n'avais aucune douleur mais je sentais bien qu'il constatait que le goût du lait avait changé et que du coup, çà ne lui convenait plus ... D'autres ont-elles connu cela aussi ?
    - de plus, j'étais à temps partiel à 60% donc je ne travaillais pas ni le lundi ni le vendredi qui étaient des journées exclusivement consacrées à lui ; depuis que je suis arrêtée, et il faut le dire, un peu sous la pression de mon entourage, je continue de le mettre chez la nounou les mardi et jeudi et parfois, le lundi et/ou le vendredi, soit les grands parents viennent pour m'aider à la maison, soit ils viennent le chercher pour s'en occuper arguant que je n'en suis plus capable ... Je souffre énormément de le voir partir, j'ai l'impression de l'abandonner j'en ai les larmes aux yeux en l'écrivant. En plus, nos méthodes d'éducation à la maison et chez les grands parents sont diamétralement opposées, moi, je suis plutôt dans une logique de communication bienveillante et d'accueil des sentiments, et mes parents ou beaux parents sont dans une logique très autoritaire ... çà me fend le coeur.
    Du coup, je garde des moments seules avec lui le soir (je le récupère plus tôt chez la nounou), ou les lundis et vendredis de temps en temps. Mais j'ai l'impression que la qualité de ces moments n'est plus la même... :(
    D'autres ont-elles connu cela aussi ?
    - j'essaie de continuer le portage dans la mesure du possible avec mon "gros ventre" ...

    Pour essayer de rémédier à cette situation, j'essaie de profiter de moments calmes avec lui pour lire des histoires, faire des câlins, jouer à l'intérieur, mais c'est vrai que j'étais toujours dehors avec lui et maintenant, je ne peux plus trop courir derrière lui donc j'essaie de limiter quand même.
    Je lui ai bien sûr expliqué qu'il y allait avoir un bébé et que j'étais plus fatiguée car le bébé était dans mon ventre et prenait de la place.

    Je culpabilise beaucoup je dois dire que je me demande même si je vais aimer ce nouveau bébé tellement je souffre de voir ma relation avec mon premier se "dégrader" à ce point là ... (je sais je dis des choses horribles)... J'ai l'impression que dans mon entourage les gens ne comprennent pas et tout est fait pour le bébé ("ne porte pas ton enfant, çà va te fatiguer ...") et tout cela m'affecte beaucoup ...
    Ce qui me rend triste surtout, c'est que j'ai l'impression qu'il est moins en demande qu'avant, souvent, quand son Papa revient du travail, il est vraiment tout content, et quand je vais le chercher chez la nounou il dit "Papa ?"... De même souvent dans la journée, il me dit "fatiguée Maman", et me pousse dans une autre pièce pour ne pas que je sois avec lui... Comment je peux réagir à çà à part pleurer toutes les larmes de mon corps ?

    Comme vous l'aurez compris, je suis un peu perdue. J'ai l'impression d'avoir un peu vidé mon sac, merci de m'avoir lue jusqu'au bout...
    Bisous et à bientôt.
     
    Tags:
  2. mamamilou

    mamamilou Période de pointe

    bonjour,
    tu m'a l'air bien désenparée. la situation semble ne pas teconvenir ettu aimerai y mettreun terme c'estbien ça ?
    Tu sais je crois que tu dois faire ce queotn coeur te dis! pour ne pas regretter toute ta vie ce grand changement peut être doit tu mettre les conseils des autres de côté et faire selon ton envie. j'ai l'impression que tu aimerai partager plus de temps avec ton ainé! alors pourquoi t'en privé??? les bébés ont besoins de leur maman. plus la raletion sera intense entre vous, plus elle sera seine et plus il pourra aller de l'avant par la suite. Si tu te sens capable physiquement de continuer à t occuper de ton premier ne te gêne pas! il semblerai qu'il aie besoin de toi et que toi aussi tu aies besoin de lui! je crois que petit bout pourram ieux supporter l'arrivé de son frère ou se soeur si son réservoir affectif à été rempli a fond! peut êtrepeux tu essayerde faire une journée normal unefois avec lui et de vori commment sa se passe au niveau de ton ventre? profiter des siestes pour dormir avec lui et le laisser à la nunou quand tu sens que ça ne va vraiment pas ou que tu es plus fatiguée...
    peut être en parler avec le papa? expliquer tout simplement expliquer à ton premier que maman va rester avec lui mais qu'il faudra essayer de trouver des jeux calme pour que le bébé de ton ventre puisse dormir... sans dire que tu es fatigués toi ... je ne sais pas trop comment t'aider à vrai dire... je n'ai aps d expérience
    courage en tout cas !
     
  3. Carrie.B

    Carrie.B Hyperlactation

    Je suis enceinte aussi de mon deuxieme prévu pour debut juillet et en arret depuis un mois car sciatique et douleur au ventre.au debut je mettais un jour par semaine mon Loulou à la nounou puis depuis 15 jours plus du tout !si j ai des rdv ,des courses à faire ma soeur ou ma mere me le garde un peu mais sinon je veux profiter au maximum ,mais ça ne l empêche pas de bcp demander son papa car justement nos Loulou nous voit plus que leur papa C est normal qu il lui manque !si tu n as pas envie qu il aille chez ces grands parents alors ne te force pas ,il ne faut pas que tu sois triste!ton Loulou est une vrai éponge il sait qu il se passe quelque chose avec ton ventre et si il te sent triste de le laisser cela le perturbe peut être aussi !on me dit aussi de ne pas trop le porter ,le gater car apres ce sera dur ect mais je fais comme
    J en ai envie il est encore petit et a besoin de moi et tant que je peux j en profite !
     
  4. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Bonsoir Céline,

    Merci de prendre le temps de partager tout cela avec nous : c'est manifestement une situation difficile pour toi. Si je comprends bien, tu souhaiterais t'organiser autrement pour avoir la sensation de vraiment profiter de ton aîné avant l'arrivée du bébé.

    Tu ressens même des sentiments contradictoires puisque tu te demandes si tu vas réussir à accueillir ce nouveau bébé tout en conservant intacte ta relation avec ton grand. Ce sont des questions que beaucoup de mamans se posent lorsqu'elles ont déjà un ou plusieurs enfants. Tes inquiétudes ne sont pas "horribles" mais bien naturelles : difficile d'imaginer qu'on va réussir à aimer aussi fort plusieurs enfants quand on aime déjà le premier de tout son cœur ! Et pourtant je pense que les mamans de plusieurs enfants peuvent confirmer : quand il est là, on se découvre des ressources d'amour nouvelles, comme si le cœur s'était agrandi.

    Tu sens que tu as besoin de préserver la santé de ce bébé à venir, tout en prenant soin de ton aîné et de sentir que votre relation est toujours aussi forte.

    D'après ce que tu nous dis, tu es en pleine forme. La maman est la meilleure experte en ce qui concerne son enfant, même à venir. Tu es donc la mieux placée pour définir ce qu'il t'est possible de faire physiquement. Tu as l'impression que ton entourage ne comprend pas bien ce dont tu as besoin pour vivre sereinement cette fin de grossesse et apparemment certaines de leurs remarques et attitudes te pèsent. J'ai l'impression que ce qui te gêne le plus c'est l'aide imposée plutôt que demandée de ta part. Est-ce que tu penserais utile de redéfinir avec ta famille la meilleure manière de te soutenir ? Tu parles par exemple des promenades que tu dois limiter : pourrais-tu convenir avec eux de moments qui TE conviendraient pour qu'ils aillent prendre l'air avec ton grand et proposer ainsi quelque chose qui ne t'est vraiment pas possible ?

    Tu nous dis aussi que tu as besoin de retrouver une relation forte avec ton aîné. L'arrêt de l'allaitement a-t-il pu changer ce que tu ressentais dans votre relation ?

    Tu as peut-être déjà lu cet article sur la fin de l'allaitement : http://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1598 Il évoque le sevrage brutal qui peut arriver à tout moment de la grossesse, lorsque le goût ou la quantité de lait changent. L'article dit :
    mais c'est surtout la conclusion qui m'a fait penser à votre situation :
    Est-ce de cela dont tu as besoin ? de ménager de nouveaux types de temps avec ton fils pour retrouver une relation qui te correspondrait mieux ?

    D'après ce que tu dis, tu mets déjà en place plein de choses pour prendre soin de lui et lui montrer que sa maman est toujours là pour lui, même si elle a parfois besoin de se ménager physiquement ! L'organisation de la semaine avec les différentes gardes semble aussi te donner l'impression de passer à côté de moments à partager. Qu'envisagerais-tu pour profiter de lui au maximum tout en restant en pleine forme ?

    Je voudrais enfin réagir à la réaction de ton petit qui te dit "fatiguée Maman" car ça doit être très dur pour toi de te dire que ton petit garçon te repousse. Tu ressens de la colère de sa part ou penses-tu qu'il puisse s'agir d'une manière pour lui de laisser maman se reposer ? Les enfants, même très jeunes, peuvent être très empathiques. Si ton petit garçon a entendu que tu avais besoin de te reposer, il peut être prêt à se priver de temps avec toi pour te protéger.Qu'en penses-tu ?

    J'espère que tu trouveras des pistes pour profiter pleinement de ces belles semaines à trois, avant de savourer celles à 4 !
     
  5. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Bonjour à toutes !
    Merci infiniment d'avoir pris le temps de me lire et surtout d'avoir pris le temps de me répondre. Oui comme vous avez pu le lire la situation me laisse un peu désemparée... Mais vos commentaires me semblent très constructifs et me donnent de nouvelles idées, merci beaucoup :).
    Je me rends compte aussi que je n'ai peut être pas donné tous les éléments : en effet, c'est ma gynéco qui m'a "imposé" de faire garder mon "grand", les jours où je suis à la maison en m'indiquant que si elle m'arrêtait, ce n'était pas pour en faire plus que si je n'étais pas arrêtée.... Du coup le changement a été assez brutal pour tout le monde ... C'est pour çà que j'ai dû m'organiser pour la garde les lundis et vendredis. En plus, je suis assez conditionnée par les discours autour de moi "N'en fais pas trop, tu vas encore nous faire un petit préma" (ma belle mère) ; "tu es à 6 mois 1/2 c'est maintenant que tout se joue ne fais pas exprès de tout faire capoter maintenant" (ma mère) ; discours qui me heurtent beaucoup et qui me semblent violents même si peut être qu'ils sont perclus de bonnes intentions ... etc etc ... Bon après, c'est vrai que dans un coin de ma tête j'ai aussi l'appréhension d'un second préma (pour le 1er, pas de causes identifiées) et que tous ces discours ont fini par me convaincre que je n'avais pas le choix ...
    Mais tu as raison, Carrie.B, au fond de moi, je sais que j'ai le choix et je crois que je suis capable de le garder une journée par semaine et cela serait bien pour notre relation maman-enfant ! Du coup, demain, j'ai décidé de m'occuper de mon Loulou toute la journée et de faire fi des discours pour qu'on en profite tous les deux :) !! Je vais profiter de mon après midi aujourd'hui pour préparer des activités à la maison :) Décision personnelle et en accord avec ma conscience !
    Pour les lundis, on avait convenu avec mes parents qu'il irait toute la journée chez eux (voire dès le dimanche soir), mais c'est trop dur pour moi, donc je crois que la solution qui me conviendrait mieux serait qu'ils viennent effectivement sur une matinée soit pour prendre l'air avec Loulou, soit pour m'aider dans les tâches ménagères ... En espérant qu'ils soient d'accord avec cette solution (je croise les doigts)...
    Pour répondre à AlixL, oui, j'ai effectivement eu un sentiment de culpabilité à la fin de l'allaitement, pas forcément tout de suite car pour moi, si çà venait de lui, c'était un sevrage naturel, mais en réfléchissant, il avait encore besoin de ce contact et de ces tétées que je n'ai pas forcément su remplacer tout de suite ... Peut être que çà a été trop brutal pour lui finalement ... Maintenant, nous avons aussi mis en place le cododo ... Pareil, j'ai le droit à tout un tas de réflexion sur l'inceste etc etc mais je tiens le coup pour le moment et franchement, les nuits sont beaucoup plus sereines pour tout le monde (le Loulou se réveillait en moyenne trois fois par nuit en pleurs, et plus du tout maintenant il suffit d'un petit câlin ou d'un petit bisou pour le rendormir ! Quel bonheur)... Certaines d'entre vous font elles aussi du cododo ? Quels sont vos arguments si on vous pose des questions ? Mais il faut aussi surement plus de séances de câlins dans la journée, effectivement, prise dans l'urgence, parfois, on a tendance à oublier l'essentiel !
    Enfin, par rapport à la réflexion sur "fatiguée Maman", oui, je pense que c'est peut être une façon pour lui d'être empathique avec moi, je ne ressens en effet pas de colère de sa part à ce moment là. Peut être qu'en effet, je devrais davantage lui dire, comme le dis justement mamamilou, que "le bébé de mon ventre puisse dormir" plutôt que je suis fatiguée, à longueur de journée, çà doit être un peu épuisant pour lui, à la longue, je ne m'étais peut être pas rendue compte...
    Voilà l'état de mes réflexions ! Merci encore pour tous vos commentaires, je vais essayer de mettre en place quelque chose qui nous conviennent à tous les deux et que je ne regretterais pas par la suite, et de plus m'écouter, car je crois que c'est finalement çà la clé :) Encore faut-il faire abstraction de tout le reste ... Merci encore.
     
  6. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    C'est super Céline : on sent que tu es pleine d'énergie et que tu as mille idées pour aménager agréablement votre temps en famille ! J'espère que tu vas trouver ce qui vous convient le mieux :)

    Le cododo est effectivement un très bon moyen de permettre à tous de bien se reposer. Par contre, comme tu le dis, c'est parfois mal compris de l'extérieur et les remarques jugeantes peuvent être très blessantes.

    C'était justement le sujet d'une discussion lors de la dernière réunion de notre groupe. Voici ce dont je me souviens, si cela peut te donner des idées :

    - certaines mamans n'en parlent pas : elles partent du principe que la plupart des gens supposent que l'enfant dort dans son lit et que le sujet peut être assez facilement contourné en restant vague, ce qui permet d'avoir son choix familial sans subir l'avis des autres

    - certaines mamans utilisent l'humour pour répondre aux remarques, par exemple "oh il est rare qu'un enfant de 18ans dorme encore dans le lit de ses parents, je crois qu'il finira par avoir envie d'aller dans sa chambre"

    - une maman a évoqué des raisons plus scientifiques : en gros, l'être humain est un mammifère qui a besoin de contact, presque tout le monde préfère dormir près de quelqu'un que seul (par exemple adulte nous apprécions de dormir près de notre conjoint) et le besoin de présence physique fort du petit enfant est parfaitement naturel. Il y a aussi l'argument de "on dort ensemble dans plein de pays du monde et tout se passe très bien". Je crois qu'au Japon par exemple, les enfants dorment plusieurs années avec leurs parents puis partagent le lit de leurs grands-parents et ensuite dorment seuls à partir de l'adolescence

    - nous avons aussi conclu que c'était un choix familial comme un autre et que c'est important que les autres respectent nos décisions à partir du moment où les concernés (en l'occurrence les occupants du lit) sont tous d'accord. Les autres peuvent entendre "nous dormons très bien comme ça, la situation nous convient" même si ce n'est pas ce qu'ils auraient choisi pour leur famille.

    En ce qui me concerne, j'avais été très heureuse de lire le livre Serre-moi fort de Carlos Gonzales, emprunté dans la bibliothèque de mon groupe, car je l'avais trouvé très déculpabilisant et encourageant sur tous les aspects du maternage, entre autres le cododo
    http://www.lllfrance.org/boutique/a...-comment-élever-vos-enfants-avec-amour-detail

    J'espère que parmi toutes ces idées, tu trouveras quelque chose qui t'inspire pour répondre aux personnes trop insistantes !
     
  7. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Super AlixL, voilà qui me rassure un peu dans mes choix :)
    Merci pour ta réponse.
    Oui j'ai lu aussi le livre "Serre moi fort", je l'ai trouvé super par plein de points de vue et notamment la remise en perspective de notre situation par rapport aux autres mamifères (finalement, un mamifère parmi les autres)... Je devrais l'offrir à mes parents et beaux parents tiens ;-)
     
  8. AnnaC

    AnnaC Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Tout à fait d'accord avec Alix, le livre "Serre-moi fort" de Carlos Gonzales est extra, notamment concernant le cododo.
    Ici, notre bébé 10 mois est en cododo et les gens ne disent plus grand chose, parfois ils essaient de nous faire peur, genre on arrivera jamais à se debarasser de bébé, mais ça glisse maintenant. Mon compagnon doute parfois, et une fois par mois, il me demande quand est-ce qu'on va mettre notre princesse dans sa chambre et je réponds quand elle sera prête, sinon on ne dormira pas... Et il me répond oui, tu as raison :) après, elle est encore petite, je ne sais pas ce qu'on va entendre dans un an si elle dort toujours avec nous...
    C'est marrant d'ailleurs comme les gens sont obsédés par le dodo seul (avec laisser pleurer et le sevrage a 6 mois au plus tard...), par contre ils avouent tous que leur enfant a partir du moment où leur lit est sans barrière vient les rejoindre dans le lit parental et ils voient ca comme un problème alors que c'est commun à tous les enfants !!! C'est bizarre comme certains critères d'éducation qui sont quasi impossibles à respecter parce que l'enfant en est incapable sont si ancrés chez nous... C'est comme des légendes, des histoires de fantômes auxquels on nous fait croire qui sont en réalité illogiques (tous les enfants ont un fort désir de contact pendant la nuit et tout le monde le sait et un jour ils dorment parfaitement bien tout seul, et les gens font mine de ne pas le savoir...)
    Et puis les remarques type "inceste", pffff, c'est tellement dommage que notre société soit bloquées contre des pratiques naturelles et surtout si influencée par des réflexions pseudo psychanalysantes.

    Sinon Céline, je lis que tu as "repris" les rennes de l'organisation de ta famille et tu sembles apaisée et sûre de toi, Bravo!!!
    L'entourage peut être tellement difficile à gérer surtout quand on est fragile et qu'on a besoin de lui.
    Chacun va de son conseil et de ses remarques, tout le monde veut aider en imposant sa manière de voir les choses, c'est épuisant!
    Continue à t'écouter, toi seule sait ce qui est bon pour toi et ta famille.
     
    Dernière édition: 3 Mars 2016
  9. Nat08

    Nat08 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je ne pratique pas le cododo et je ne pense pas que je le ferai, tout du moins pas tout le temps et pas la nuit entière (je n'ai pas de raisons particulières en fait lol), mais d'entendre parler d'inceste me hérisse le poil... Un parent n'a plus le droit d'avoir des contacts affectueux avec son enfant sans qu'il y ait suspicion maintenant... Je me souviens étant petite avec mon frère les weekends, on adorait nous lever plus tôt pour finir la nuit/matinée dans le lit avec papa et maman, on tenait à 4 là dedans mine de rien ^^ et ce sont des souvenirs que je garde encore comme quoi, profitez à fond ils s'en souviendront ;)
     
  10. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Ahah c'est une bonne idée ! Qui sait, ça ferait peut-être un déclic ;)
     
  11. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    C'est vrai que ce livre donne de très bons arguments en faveur du maternage proximal :)
    Perso, je pratique le cododo, à 4: mon grand Poupon est dans le lit entre papa et moi et mon petit Poupon est dans un petit lit collé au notre. Seuls les membres de ma famille bienveillants sont au courant, les autres croient que mon grand Poupon dort dans sa chambre. C'est d autant plus faciliter, que l on a mis un lit une place dans sa chambre, mais ce n'est pas pour lui, mais pour moi: enceinte, c était plus confortable pour moi pour jouer dans sa chambre, maintenant, c'est aussi pratique pour allaiter le petit tout en étant avec le grand.

    Ton entourage est certainement bien intentionné, mais a sans doute un problème pour exprimer ses inquiétudes, comme beaucoup. J espère qu ils accepteront de t aider pour le ménage, qui peut être plus fatiguant que faire une activité calme avec son enfant. Comme tu regrettes tes sorties, pourrais-tu leurs demander de t accompagner à un jardin d enfants avec ton petit ?
    J'ai connu il y a peu les sentiments que tu as ressenti. J'ai une relation fusionnelle avec mon grand Poupon, en prime lorsque j'ai annoncé ma deuxième grossesse à ma mère, elle a pleuré de tristesse pour mon premier... Donc j avais au fond de moi je sentiment que j abandonnais mon aîné, etc.
    Je n'ai pas eu de problème pendant cette deuxième grossesse, mais comme toi, je ne pouvais plus courir, je le portais moins, etc. Je lui disais que quand bébé sera là, je pourrais à nouveau le porter, courir, etc. Il y a un livre bien qui explique tout ce qu il faut: un bébé arrive dans la famille, grand Poupon le lit tous les soirs.
    Quand petit Poupon est né je l ai aimé, d une manière totalement différente de mon grand. C étaient deux conceptions totalement différentes, deux grossesses différentes, deux accouchements totalement différents, deux bébés différents et tout aussi merveilleux et deux amours maternels différents.
    Lorsque j avais exposé mes inquiètudes sur ce forum, une maman m avait dit, ne t inquiète pas tu vas l aimer ton deuxième. Les mamans m ont aussi rassurée sur le fait que même si c était dure, c était surtout beaucoup de bonheur :)
     
    Dernière édition: 4 Mars 2016
  12. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Merci beaucoup pour ton témoignage Oléa, c'est rassurant !! Oui je vais l'aimer, le petit, ce que je n'aime pas c'est le fait d'être amoindrie et cette période en mode "sur la réserve" pour éviter de déclencher l'accouchement prématuré... Mais tu as raison, chaque grossesse est différente, donc restons positive !
    Merci aussi pour tes conseils sur le cododo ; chez nous, en fait, le grand dort uniquement avec moi car vu qu'il gigote pas mal, il se retrouve souvent collé contre moi et le Papa reçoit des coups de pieds ... Et ne pas trop dormir ... A vrai dire, le Papa est pas super enthousiasmé par le cododo, mais comme le disait AnnaC, quand je lui dis que s'il redort dans sa chambre, c'est lui qui se lèvera à chaque réveil et à 6h30 le matin (au lieu de 8h30 actuellement), çà le refroidit (je sais, je suis pas sympa !!) :eek: ...
    Ce qui m'inquiète surtout c'est pour le deuxième, effectivement, j'aimerais bien qu'il dorme avec nous aussi, et j'envisageais ta solution (petit lit à côté du nôtre, de mon coté pour l'allaitement) ; il va falloir s'organiser et négocier ... Je vous redirais !
    Merci en tous cas pour ton témoignage et tes conseils.
     
  13. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Et investir dans un King size lol
     
  14. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Bonjour les filles, encore moi, je reviens vers vous car le soutien dans le forum est tellement précieux ... Je voulais juste vous faire un retour : la situation se stabilise maintenant, çà va mieux pour nous, nous avons trouvé un équilibre. J'ai gardé mon petit bonhomme à la maison quelques lundis et vendredis, et j'ai l'impression que le capital affection de Loulou et le mien se sont considérablement renforcés :) Après, je vois bien que je ne suis pas capable physiquement de m'occuper de lui tous les jours à la maison donc je me résous à ce que les grands parents viennent de temps en temps me donner un coup de main (ils sont venus plusieurs fois), et si ce n'est pas le bonheur absolu, çà me soulage quand même bien. Il ira de temps en temps une journée chez eux aussi mais pas systématiquement. Voilà la solution qui nous convient pour l'instant ! Merci encore pour vos conseils.
     
  15. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Bonjour Céline,

    Merci de nous donner des nouvelles, ça fait plaisir de te lire ! C'est super que tu aies trouvé une organisation qui vous convient à tous ! Je suis sure que ton grand comprendra bien que tu as parfois besoin de reprendre de l'énergie pour encore mieux t'occuper avec lui ensuite. :)
     
  16. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    C'est génial que vous ayez un équilibre qui vous convient :)
    Tu sais, j'ai eu une deuxième grossesse sans risque d accouchement prématuré, mais j étais bien contente d avoir de l aide également :)
     
  17. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Merci pour vos messages ! Oui je me rends bien compte qu'en reprenant des forces et en me reposant, j'ai plus d'energie ensuite pour m'occuper du grand loulou (surtout à la fin de la grossesse) :) Merci encore.
     
  18. CelineB

    CelineB Montée de lait

    Bonjour à toutes, encore moi qui vient trouver du soutien sur le forum
    Je reviens d'une réunion sur la communication non violente (sujet qui m'intéresse beaucoup aussi) pendant laquelle on a beaucoup discuté du mode d'éducation de notre grand loulou, et je suis complètement déprimée (oui, les hormones de la grossesse, çà doit pas aider à faire dans la nuance non plus ...) : en gros, il n'y a pas grand chose de positif chez nous, et surtout, je me suis fait bien remettre à ma place pour le cododo, en me disant que j'étais complètement inconsciente ; que grand loulou allait prendre la place de Papa, que pour son bien c'était trop de responsabilités pour lui (genre il veille sur sa maman qui est fatiguée => je dois avouer que je n'avais pas vu çà comme çà, quelqu'un sait-il s'il y a un fond de vérité là dedans ?), et surtout qu'il fallait absolument qu'il arrête de dormir dans notre chambre mais dans la sienne....
    Et j'ai des objectifs !! Que grand loulou dorme dans son lit dès ce soir :-(
    J'ai bien donné quelques arguments parmi tous ceux que vous m'aviez donnés (encore merci, les filles) mais balayés d'un revers de main : "ah bah non, çà ne va pas du tout, il faut arrêter cela tout de suite" et quand j'ai dit que le cododo était pratiqué dans bcp de pays, on m'a répondu que oui, mais quand les enfants sont "bébés", et encore => à partir de quel âge n'est-on plus un "bébé"??
    Moi je suis toujours sur la même position, à savoir que de toutes façons, c'est préférable, çà nous convient, je n'ai plus besoin de me lever la nuit pour le consoler s'il pleure, on dort mieux, mais même à çà on m'a répondu que de toutes façons, il faut laisser l'enfant dormir seul dans son lit ("il est grand maintenant") et qu'il faut que je dorme avec des boules Quies pour ne plus l'entendre. J'ai dit au papa que je n'étais pas du tout d'accord mais je crois quand même que cela a fait écho chez lui ... Je ne sais plus quoi faire, je repense à la phrase dans "Serre moi fort" : "si vous commencez par éloigner le bébé demandez vous qui sera le prochain à s'éloigner" ...
    Si vous avez des solutions miracles les filles :) : le papa est-il d'accord avec vous là dessus ? Sinon, vous gérez comment le desaccord ?
    Je sais que vous regorgez de conseils donc c'est pour çà que je me tourne une nouvelle fois vers vous !! Merci d'avance.
     
  19. Muwan

    Muwan Période de pointe

    Bonjour CélineB! J'ai lu le post et surtout ton message d'aujourd'hui. Oh oui que c'est dur tout ce qu'on t'a dit et y a de quoi être chamboulée! Elle est belle "la communication non violente ". C'est quelque chose qui me plaît aussi beaucoup mais dans la façon dont on t'a parlé avec tous ces reproches et cette culpabilité euh on y est pas du tout là ! ! C'est tellement radicalement l'opposé que cela ne peut pas se faire d'un coup. Forcément tu vois que ça peut faire échos auprès du papa mais dis toi qu'il a sûrement envie que tu puisses dormir correctement la nuit ainsi que lui et votre petit et quand la fatigue pèse trop lourd on en vient à penser à tout ce qu'on a jamais essayé même si cela ne nous convient pas! Nous cododotons avec notre fils depuis quasiment sa naissance (quand j'en ai eu vite marre de me retrouver au bord du lit et bord des larmes surtout). Il y a des hauts et des bas des bons et mauvais côtés et lorsqu'on se demande quest ce qu'on pourrait faire pour améliorer nos nuits déjà on est sûr qu'on ne changerait rien de tout ce qu'on a pu faire aujourd'hui ! Mon fils tète encore beaucoup a quasi 22 mois et aussi la nuit. J'en fais les frais et j'essaie de trouver avec le papa des solutions, mais à ce jour celle qui me paraît la plus évidente c'est qu'avec le temps cela sera plus facile, il grandira et petit à petit je lui apprends à s'endormir ou se rendormir autrement. Tiens bon, écoute toi et ne force rien.du changement il y en aura avec l'arrivée de votre bébé ! Félicitations au passage ; ) alors tenter de nouvelles choses en ce moment ce sera sûrement tres dur. Bouche toi les oreilles tu ne dois rien à ces personnes "bienveillantes" et tu ne sais pas exactement comment ça se passe chez elles !
     
  20. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Bonsoir Céline,

    Je lis ton message et je découvre que tu es très peinée aujourd'hui. J'espère que tu vas pouvoir trouver sur le forum l'énergie dont tu as besoin pour faire le point sur cette journée !

    Eh bien moi je vois une maman qui prend le temps de venir sur le forum pour trouver des idées pour prendre soin au mieux de son aîné, de son bébé à venir, de sa famille. Je vois une maman qui s'intéresse à la communication non violente et qui prend le temps d'aller échanger en réunion. Je vois une maman qui cherche à faire de son mieux, qui se remet en question, qui réfléchit et se documente. Si ça ce n'est pas positif !

    Tu aimerais lister des raisons de partager le sommeil de ton enfant et savoir quoi répondre aux personnes qui critiquent vos choix familiaux.

    Je vois que tu as été touchée par Serre-moi fort qui est effectivement un livre plein de bonnes remarques pour soutenir les parents dans leurs choix de maternage. Si tu as envie de lire davantage, voici la page sur le sommeil du site LLL : http://www.lllfrance.org/vous-infor...l-endormissement-et-les-nuits-du-bebe-allaite Tu verras tout à la fin des idées de livres par exemple. Si tu te rends en réunion LLL, tu pourras certainement en retrouver certains dans la bibliothèque de ton groupe.

    Dans cet article http://www.lllfrance.org/vous-infor...-de-pierre-a-l-epoque-de-la-conquete-spatiale, tu trouveras un paragraphe appelé "les effets sur l'enfant" qui évoque des études menées sur des adultes ayant partagé le sommeil de leur mère jusqu'à un certain âge (5ans, 11ans) et les conclusions sont entre autres qu'ils ont une bien meilleure image d'eux-même et une attitude plus épanouie. :)

    Tu nous dis toi-même que tu es convaincue de ton choix. C'est ce qui compte : chaque famille vit son quotidien selon l'organisation qui lui est propre, fait ses choix en fonction de ses besoins et il n'appartient à personne de juger leur organisation. Tu aimerais néanmoins te réassurer le soutien de ton compagnon car il est important de sentir qu'on fait front à deux face aux critiques. Est-ce que le Papa a lu Serre-moi fort aussi ? Parfois d'avoir un avis médical et extérieur (c'est un pédiatre !) aide à prendre du recul sur le bien-fondé de ses choix. Tu as été touchée par la remarque concernant le fait que ton fils allait "prendre la place du papa" en dormant avec vous. As-tu pu en discuter avec le papa justement ? Il semble en effet être la seule personne à avoir une raison de formuler ce genre d'inquiétude, qu'en penses-tu ?

    En réunion, j'ai déjà entendu une maman balayer les remarques avec humour en répondant ainsi : "de toute façon, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup d'enfant de 18 ans qui dorment encore dans le lit de leurs parents : il finira par avoir envie d'aller dans sa chambre".
     

Partager cette page

Chargement...