1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Bambine de 1 an infernale avec le sein

Discussion dans 'Les bambins' démarrée par 3lise, 11 Septembre 2016.

  1. 3lise

    3lise Colostrum

    Bonjour,

    j'ai besoin de conseils ou témoignages concernant ma situation.
    J'allaite ma petite fille depuis sa naissance, et nous pratiquons le cododo également depuis sa naissance.
    Depuis toujours elle s'endort soit au sein, soit en étant bercée dans les bras de son papa (mais il doit changer de pièce car si elle me voit elle refuse )
    Le problème c'est que je suis devenue une tétine pour ma fille. Je n'ai rien contre lui apporter du réconfort et de la tendresse avec le sein mais là ça a pris des proportions trop importante. La nuit elle passe des heures accrochées au sein en dormant et se réveille ou s'agite si je me détache, c'est assez épuisant car je ne peux pas bouger.
    La journée elle réclame le sein en permanence, non pas pour avoir du lait mais juste pour téter quelques secondes et c'est tout, et elle fait ça longueur de journée.
    Mon emploi du temps est variable donc je peux être parfois toute la semaine à la maison et parfois je suis absente la journée.
    Ces derniers temps on a beaucoup voyagé donc peut être aussi qu'elle est perturbé et a beaucoup besoin d'être rassurée.
    En fait, j'aimerai savoir si à votre avis c'est normal, passager, si vous avez connu une situation similaire? Est-ce que c'est un moyen de se rassurer ou autre chose?
    Je continue à répondre à ses demandes car je ne veux pas la stresser. Son papa dit qu'elle est infernale juste quand je suis là car quand il est seule la journée avec elle ne réclame pas (on lui a appris le signe du sein pour qu'elle nous demande) mais je trouve ça normale car elle sait quand je suis là ou pas.
    Parfois je me demande si c'est pas parce qu'elle a soif ou faim et veut le sein mais se rend compte qu'en fait elle veut de l'eau ou du solide?
    Ou alors c'est juste pour se rassurer ? ou par plaisir et dans ce cas faudrait-il mieux rediriger vers autre chose (doudou ou tétine)? et si oui comment faire? (elle n'a pas de doudou et ne sait pas se servir du tétine car elle n'en a jamais utilisé)

    Merci d'avance
     
  2. cagouille

    cagouille Lactarium Adhérent(e) LLLF

    bonjour, je me reconnais avec mon premier! il tétait à longueur de journée et surtout à longueur de nuit, il dormait littéralement "ventousé" à moi et comme toi, si je bougeait d'un millimètre il se réveillait... j'ai l'impression que ce n'est pas un comportement "anormal" de la part d'un bambin, mais c'est vrai que ça peut vite devenir incompatible avec les contraintes de notre vie moderne trépidante.

    les doudous et la tétine sont des objets qui ont un rôle de substitut, mon fils en a eu pour pallier à mon absence quand je bossais, mais en ma présence ça ne l’empêchait pas de téter ++++. ce ne sont pas des objets obligatoires, beaucoup d'enfants allaités et maternés ne ressentent pas le besoin d'avoir une tétine ou un doudou.

    maintenant, à 1 an, on peut commencer à faire un allaitement "à l'amiable" à dire à l'enfant "oui, je te donnerai la tétée a la sieste/après le goûter/après le bain"... on peut proposer un substitut (ludique) : de l'eau à la paille, des morceaux de fruits à grignoter, une craquotte... et on peut aussi dire ses sentiments au bambin "je n'aime pas quand les tétées sont rapides comme ça, je préfère une tétée câlin plus longue".

    bref, je n'ai pas de méthode miracle, mais juste pour te dire que tu n'es pas seule lol
     
  3. SEmilie

    SEmilie Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Ma fille est plus grande (20 mois) mais quand elle vient de téter et qu'elle me demande une nouvelle tétée et que je n'en ai pas envie, je lui propose à boire (et un fruit si on est à distance du repas précédent) et un câlin. Et je lui pose sa sucette pas trop loin (sucette qu'elle a dès la naissance). Et bien souvent ça remplace cette tétée dont je n'avais pas envie ou que je n'avais pas le temps de faire.

    Si tu veux qu'elle ait une sucette qui pourrait servir de substitut quand elle a un fort besoin de succion, tu peux procéder par jeu peut-être? Papa et toi tétez la sucette et ensuite elle. Peut-être aussi lui piquer quand elle la en bouche et ensuite c'est elle qui vous la vole pour la mettre dans sa bouche?

    J'ai remarqué qu'en période de poussée dentaire les tétées étaient presque constantes, dans ces moments là je la laisser téter pour se soulager et se rassurer. Tu penses que c'est le cas pour vous?
     
    Dernière édition: 17 Septembre 2016
  4. ChaCha

    ChaCha Colostrum

    Pareil que toi !

    Hello !

    Tout comme toi !
    J'ai un petit bonhomme de 13 mois 1/2. Allaitement à la demande et co-dodo. Et je suis également sa tétine !
    Je travaille également avec des horaires variables. Il va à la crèche depuis ses 5 mois. Nous avons introduit la tûte à ce moment là. Les puéricultrices doivent le bercer pour qu'il s'endorme. Idem avec son papa. Avec moi, il me jette littéralement la tûte à la figure, me faisant bien comprendre qu'il veut le sein ! Cela fait donc longtemps que je ne la lui ai plus proposée.
    Concernant un doudou, il n'en veut pas. Cela ne l'intéresse absolument pas.
    Pour en venir au vif du sujet, il y a des moments où, physiquement, le fait que mon sein soit sa tétine m'est presque insupportable !!
    La journée, aucun problème, cela ne me dérange pas qu'il fasse des aller-retour constants pour "tétouiller" (sauf pour ma garde-robe très restreinte et lorsqu'il "enclenche" un flux d'éjection sans vouloir boire le lait).
    Mais le soir, pour le coucher... quel cirque ! Je m'allonge à côté de lui pour qu'il tète. Cela peut parfois prendre plus d'une heure pendant laquelle il prend des positions plus qu'acrobatique sans lâcher le mamelon... et selon ma fatigue, mon énergie du moment, il y a des soirs où j'en rigole et j'en prends mon partie et d'autres où je dois vraiment prendre sur moi.

    Je n'ai pas de conseils à te donner.
    Moi je pense que cela va s'améliorer avec le temps... Au niveau des nuits, il y a peu de temps encore je l’allaitais quasi en permanence. Maintenant, hormis le fait qu'il continue à se réveiller toutes les 2 heures et qu'il ait besoin de mon sein pour se rendormir, je peux le "décrocher" très facilement. Il arrive même maintenant qu'il le lâche de lui-même, qu'il se retourne et continue de dormir. Il y a 15 jours, un soir, le seul fait que j'arrive près de lui pour le rassurer à servi à ce qu'il se rendorme de lui-même.

    Les petits trucs de Cagouille et SEmilie sont intéressants ! Je vais les retenir et les mettre en application si besoin !
    Je constate aussi que lorsque ses dents lui font mal où qu'il y a un petit rhum qui traîne, ses demandes (de jour comme de nuit) sont beaucoup plus fréquentes. Idem lorsque nous ne sommes pas chez nous (week-end/vacances) ce qui correspond pour moi à un besoin de réassurance.

    Courage !!
     
  5. 3lise

    3lise Colostrum

    Merci à toutes pour vos témoignages!
    D'abord, ça fait du bien du bien de savoir que je ne suis pas la seule à connaître ce genre de situation. Et merci pour tous vos conseils.
    On a tenté le jeu autour de la tétine, ça l'a amusé et l'a prise pour faire comme nous mais ne la tète pas non plus.
    Je lui parle et lui explique que je ne veux pas lui donner le sein juste pour 1 minute, parfois j'ai l'impression qu'elle comprend.
    Chacha je te comprends bien pour la garde robe restreinte c'est aussi mon cas.

    Les nuits sont toujours aussi difficiles, elle tète en permanence. En plus elle a pris une mauvaise habitude (j'aurai l'en empêcher dès le début donc c'est ma faute), elle veut absolument me pincer/malaxer l'autre sein pendant ce temps, comme si l'autre sein était un doudou. J'ai déjà du mal à m'endormir en restant immobile dans une drôle de position mais alors en me faisant pincer l'autre sein lol
    Pour ne rien arranger, ma puce a une molaire qui sort (déjà!) donc ça augmente effectivement ses besoins de téter.
    Et aussi en ce moment j'ai pas mal de garde de nuit (fin d'études véto) et ça doit la perturber et renforcer son besoin de téter toute la nuit quand je suis là.

    Je reste positive et me dis que ça ira mieux avec le temps :)
     
  6. sandram

    sandram Montée de lait

    Bonjour,
    Moi aussi mon bébé veut me triturer mon autre sein quand il tête. pourtant je ne laisse jamais faire. La journée ça va, il n'insiste pas mais la nuit il n'est pas content que je l'en empêche. Je mets mon bras sur mon téton car j'ai peur qu'il me blesse et je n'ai pas envie qu'il le pince! alors il le cherche quand même. Ma solution c'est de lui donner sa tétine à malaxer. Mon grand aussi utilise ses tétines une dans la bouche et une dans la main pour dormir, c'est un peu pareil. Pour les tétées moi je vois des progrès de temps à autres avec des tétées qui s'espacent, il à 14 mois. Il faut rester optimiste et voir les petits progrès!
     
  7. sandram

    sandram Montée de lait

    oups" il a"
     
  8. Samaelle

    Samaelle Colostrum

    Bonsoir à toutes!
    Ça me fait beaucoup de bien de constater que je ne suis pas seule à avoir des nuits compliquées...
    Mon petit deuxième n'a jamais fait de nuits complètes ( tétées et cododo bien souvent) et on peut dire que je suis sa tétine la nuit uniquement . Lorsque nous sommes ensemble le we, il tête la journée mais sans être accroc, il se manifeste ou bien je lui,propose une tétée. Pour les nuits, disons que nous avons pris notre "mal" en patience durant les 16 mois de congé parental. Cela fait maintenant un mois que je retravaille et qu'il va en crèche. Tout se passe bien il y rit et à l'air épanoui, dort bien, mange bien... Par contre, nos nuits sont de pire en pire il ne me lache plus et à peine endormi, se réveille en hurlant à la moindre tentative de décrochage... il rejette la tétine et n'aime pas spécialement les doudous...
    je ne sais plus quoi faire: lui parler, me résoudre à des tétées pour le sommeil du reste de la famille? Je n'ai pas du tout envie de le laisser pleurer mais je dois dire que c'est arrivé quelques fois...et j'ai souffert autant que lui vu qu'il était à 30cm de moi... bref je suis en quête de solution.
     
  9. Mimi

    Mimi Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Ici je n'ai pas eu de nuits à gérer avec une reprise du travail, mais des #nuits compliquées... ça oui ! :oops: :confused:

    Ce qui m'a le plus aidé c'est de me mettre à la place de mon enfant : faire bonne figure la journée avec des personnes dont on est dépendant(e), lâcher la pression le soir/la nuit avec les personnes de confiance (maman, papa, ...). Parfois un enfant souriant... c'est un enfant qui fait tout son possible pour que tout aille bien... mais ça lui demande des efforts qui requièrent ensuite du réconfort... qu'il trouve auprès de nous. :D :p :cool:
    Un peu comme nous quand on fait une visite chez quelqu'un qu'on apprécie mais qui par ses positions/propos/coutumes/etc. nous blesse mais que l'on souhaite préserver... on prend sur nous et quand on rentre on est épuisé(e) / démoralisé(e) / traumatisé(e) / (à compléter suivant son ressenti perso) et ça nous fait du bien de trouver une oreille compatissante ou quelqu'un qui puisse nous serrer dans ses bras.

    C'est aussi pour ton enfant une période d'adaptation, de transition... qui est probablement longue pour toi et ton besoin de sommeil et de récupération et les besoins de nuits calmes pour le reste de ta famille.
    Bref pas de solutions "toute" faite à te proposer, mais je comprends oh combien ta situation qui (si, si ;) ) un jour changera pour des nuits plus calmes.
     
    Dernière édition: 31 Octobre 2016
  10. Samaelle

    Samaelle Colostrum

    Bonsoir,

    Merci pour le post précédent, c'est une façon de voir les choses vraiment intéressante. J'y vois plusieurs pistes me concernant. Enfin, nous concernant!
    C'est vrai que c'est une période très étrange pour tout le monde... on passe de tout à rien, de 24/24 à se voir 45minutes le matin et pareil le soir... je suis encore en train de chercher mon équilibre, mes fils aussi c'est sur,...
    pourtant, les nuits hachées ne sont pas apparues avec la reprise, même si le phénomène s'est renforcé clairement à ce moment là.
    Je me dis parfois, qu'il finira par avoir 18 ans un jour et je repenserai avec nostalgie aux nuits hachées que j'ai aujourd'hui... bien oui on se refait pas... :(
     

Partager cette page

Chargement...