1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Attention sevrage très doux en cours

Discussion dans 'Sevrage' démarrée par sophie43, 10 Juin 2015.

  1. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Coucou à toutes,

    Ayééé ! Cette fois nous voilà sur le chemin du sevrage mais alors trèèès progressif :) Je ne suis pas encore prête à un sevrage complet mais par contre je ressens le besoin d'évoluer sur notre pratique de l'allaitement.

    Le facteur déclenchant, ça a été cette voisine qui a allaité 2 ans et qui a sevré très brutalement en laissant pleurer sa fille dans son lit, etc... Pas forcément parce qu'elle voulait sevrer (en plus) mais parce que son mari voulait qu'elle arrête. Ça m'a un peu remuée, je n'ai pas envie qu'on en arrive là. Et puis j'ai bien envie de dormir la nuit. Et si on arrive (un jour !) à avoir numérobis, je crois que j'ai besoin de quelques mois (semaines ?) un peu off de cet allaitement qui n'a jamais posé de souci si ce n'est que je n'ai finalement jamais retrouvé mon corps rien que pour moi (un peu d'égoïsme dans ce monde du maternage proximal).

    Bref : sevrage progressif en cours !

    Première étape actuelle : le sevrage de nuit. Depuis 1 semaine ma luciole (la bien nommée) ne tète plus la nuit. Et ça se passe plutôt bien ! Quand elle se réveille, son père ou moi lui parlons tout doucement, lui proposons de l'eau, lui racontons une histoire et elle se rendort assez vite et bien sereine.

    En journée, quand nous sommes ensemble, la tétée de la mi-matinée et celle de la fin d'après-midi disparaissent aussi (de mon fait).

    Ce qui nous laisse la tétée du matin, celle de la sieste et celle de la nuit. J'aimerais bien stabiliser ce rythme pendant quelques temps avant de passer à l'étape suivante. Il me reste des questionnements relatifs à la tétée de retrouvailles (après une journée de boulot/crèche) : la garder ou la supprimer ?... Pour l'instant, je vais faire au feeling : si nous en avons toutes les deux envie, on la fera mais si je sens que ce n'est pas indispensable ou que je ne suis pas disposée à la faire, on l'évitera.

    Voilà voilà... finalement le sevrage naturel n'est pas pour nous. Les projets d'agrandissement de la famille, mon besoin de me retrouver un chouia, l'envie de voir évoluer cet allaitement, la pression de l'entourage (pas proche, le Papa est très soutenant) et sans doute d'autres raisons non identifiées font que nous n'iront pas jusqu'à 3 ou 4 ans d'allaitement. Je sais que je ne serai pas jugée ici, mais j'avoue que ça m'a posé des questions existentielles : aller jusqu'au bout des besoins/envies de ma fille ou jusqu'au bout des miennes ?... Difficile dilemme !
     
  2. toupidek

    toupidek Période de pointe

    je te souhaite une belle route sur ce chemin du sevrage partagé avec ta fille : pour moi c'est là que réside la vraie écoute et non pas dans l'obligation qu'on se met parfois de poursuivre coute que coute !
     
  3. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Toupidek a raison :)
    Pour moi, ce que vous vivez toutes les deux ressemble à un sevrage naturel. C'est tout en douceur, peut-être qu un jour, comme Toupidek, elle fera sa dernière tétée et tu t en apercevra quelques jours après... Un vrai sevrage naturel :)
    Tu as bien raison de vouloir prendre un peu soin de ton corps et de toi avant la nouvelle grossesse, cela fait un bien fou.
    C'est ce que je voulais faire lorsque j'ai arrêté de travailler: bon c'est raté.
    Au moins, m imaginer que j allais prendre soin de moi et reprendre possession de mon corps ( qu il ne soit plus que maternel ou travailleur), m a fait un bien fou et aussi cela à fait du bien à mon couple. Des parents heureux, ça profite forcément aux enfants ;-)

    Peut être que je me trompe, mais j'ai l'impression que pour arriver au sevrage naturel, il faut que la mère incite un peu l enfant à faire autre chose que téter.
     
    Dernière édition: 10 Juin 2015
  4. Sylvie

    Sylvie Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Voilà un beau processus de lancer chez vous, Sophie, tout en douceur et en respect ! c'est chouette !

    J'ai peu de temps en ce moment à consacrer au forum, mais je pense bien à vous toutes et j'aimerais trouver le temps de répondre avec des mots pesés sur les messages sur le sevrage "naturel".
    J'y reviendrai donc.
    Juste pour faire vite - et brutal !- je me demande d'où sort l'idée que l'enfant devrait se sevrer sans aucune intervention de la mère ???!!! En observant une chatte, une vache, une chèvre, on voit qu'au bout d'un moment, elle guide son bébé - plus ou moins violemment d'ailleurs - quand elle ne veut pas qu'il tète !
    Et nous, les humaines, on devrait "se laisser faire" ? accepter avec nonchalance que nos bébés tètent alors qu'on ne veut plus ??? être entièrement dédiée à leur besoin sans écouter les nôtres ???
    Etrange façon de leur enseigner le respect des autres si nous-mêmes on n'écoute pas nos besoins et qu'on ne se respecte pas !

    A LLL, nous pensons que le bambin a besoin d'être guidé avec amour. Guider ! et le guide, c'est la mère, les parents, les personnes qui ont en charge d'éduquer l'enfant, de l'accompagner sur le chemin.
    Avec amour : dans le respect de chaque membre de la famille.

    Il ne s'agit pas de sevrer du jour au lendemain, en laissant hurler le bébé de souffrance et de rage.

    En menant un sevrage progressif, en reconnaissant chaque - micro - avancée, en acceptant des retours en arrière parfois, en accompagnant, en éduquant... petit à petit, on ouvre l'enfant vers d'autres façons de se réconforter, de se consoler, de se rassurer... que la tétée. C'est notre rôle d'éducateur !
    A LLL, on pense que c'est un rôle important, et qui prend du temps !

    Oui, Oléa, c'est tout à fait ça !
    L'enfant n'est pas seul ! on est en relation d'allaitement ! et la relation, c'est plusieurs personnes mis en lien : votre bout de lien est tout aussi important que le bout de lien de votre bébé.
    Vous avez un rôle à jouer ! :)
     
    Sonital et Nena2016 aiment ce message.
  5. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Merci Sylvie :) Ton intervention me fait du bien (alors même que je n'étais pas mal du tout ;) !)
     
    Axb aime ce message.
  6. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Pour en revenir à la TT retrouvaille, perso vu le "temps" qu'il fait j'ai du mal à refuser à BB de téter j'avoue. Maintenant c'est peut être pas indispensable si ton BB boit bien l'eau ?
     
  7. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Oh oui, c'est une grande fille, elle boit de l'eau aux repas sans souci... C'est plus le moment câlin qui m'interroge, au niveau boisson et alimentation (même si elle sélectionne ce qu'elle mange...) je n'ai pas vraiment de souci...
     
  8. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Sylvie, chouette ton message...Tu vois Sophie, même à 4 ans, j'avais du mal à considérer le sevrage de ma grande comme naturel. Mon ressenti était qu'elle avait accepté d'arrêter pour moi...mais j'aime les propos de Sylvie : je l'ai guidée vers autre chose.
    Sophie, je trouve que tu as une merveilleuse manière d'appréhender les choses dans le respect et la douceur, sans rien forcer. Je trouve très bien l'idée de te laisser guider par tes sentiments du moment pour la tétée de retrouvailles. Le sevrage n'est pas un long fleuve tranquille, parfois on avance, beaucoup, parfois on recule, un peu. Ton état d'esprit "sans pression" fait que vous y parviendrez dans la tendresse. Belle route à vous...aussi longue qu'il vous plaira à toutes les deux!
     
  9. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    tu as bien de la chance car mini sumo mange tout (uniquement à la cuillère que l'on lui tend) mais ne boit que très peu et au verre de "grand" ... donc moi la TT retrouvaille pour l'instant est indispensable (surtout avec les 30/35 degrés qu'on a eut ...) :)
    fais comme ca te chante alors :D
     
  10. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Merci Lili :)

    Hier demande de tétée à 18 heures, j'ai répondu "oh, non, on verra au coucher" et elle est passée direct à autre chose.

    Ce soir, retour à la maison à 18 heures et demande de tétée "oh, vraiment ?" "tététététététététété !!" alors on l'a faite :)
     
  11. mamanbonheur

    mamanbonheur Fontaine de lait

    Je voulais t’envoyer un petit mot, Sophie, je trouve vraiment super la façon dont tu amenes ce sevrage. Bravo à toi et à ta luciole car elle est vraiment coopérative :)
    3 tétées par jour, déjà c’est bien, ça y va doucement.
    Bonne route à vous :)
    au passage si tu veux bien nous en dire plus sur la façon dont tu mets (a mit) en place les choses, je suis preneuse car un jour ce sera mon tour aussi et ici ce sera compliqué je pense :eek:
     
  12. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Merci mamanbonheur, ça me touche vos encouragements :)

    C'est un peu compliqué d'expliquer clairement ce qu'on a mis en place... En fait cela fait un moment que j'ai envie d'arrêter certaines tétées. Alors de temps en temps je mettais un peu de temps à répondre à la demande ou alors je trouvais autre chose à faire. Je crois que ça a été un préalable pour ma luciole, qui a commencé à comprendre qu'un truc se tramait et pour moi, qui ais admis qu'un truc se tramait :).

    Depuis que j'ai clairement décidé d'aller vers le sevrage, j'ai deux méthodes :
    - la nuit il est acté depuis quelques temps que quand il fait noir, les tétés font dodo jusqu'au jour. Pour aider ma luciole à passer cette phase, j'ai une gourde d'eau dans sa chambre, que je lui propose systématiquement quand elle réclame. Et je lui parle tout doucement. Deux histoires : celle de la petite fille qui est triste de ne pas pouvoir téter et on embraye sur les émotions, la nécessité de les dire, comment les gérer et ensuite la satisfaction de se rendre compte qu'elle est capable de passer au-delà d'un sentiment difficile sans se faire déborder (je ne sais pas si c'est CNV mais voilà, hein...). L'autre histoire est celle de la petite fille qui n'est plus un bébé, qui donc ne tète plus la nuit mais sait faire tout un tas d'autres choses (et là je liste les activités de la journée qui vient de passer).
    - le jour, quand elle réclame et que je refuse, elle peut accepter le refus avec une grande zénitude (alors là c'est top) ou être très très frustrée/triste/en colère. Et là, j'essaye de trouver une activité qu'elle aime faire ou une nouvelle activité qui va attiser sa curiosité (ça donne des trucs étonnants : OUAH chérie regarde : UN BALLON !!! ). Et si c'est possible, j'anticipe la demande en sortant, en faisant une activité extérieure car j'ai la chance que ma luciole ne tète plus en extérieur depuis ses 3/4 mois. Tant qu'elle est dehors, elle ne pense donc pas à téter et le fait de ne pas le faire ne semble absolument pas lui manquer.

    Et j'avoue, mauvaise mère que je suis, qu'il m'arrive de détourner l'attention avec un gâteau ou un morceau de chocolat (qu'ici on appelle un morceau de lapin depuis Pâques). Mais avec une rondelle de concombre cru, ça ne marche pas du tout...
     
  13. grudule

    grudule Période de pointe

    Le chocolat ça marche chez moi aussi , en ce moment il n'y a que ça d'ailleurs je vais en faire une obèse ! C'est chouette ce sevrage en douceur j'essaye de faire pareil mais dès que je m'y mets 2/3 jours plus tard elle deviens très énervée , peut être les dents je ne sais plus trop ... J'ai l'impression que ses dents poussent tout le temps :(
     
  14. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Je regardais son petit double menton et je commençais à stresser sur le fait que j'étais mauvaise mère et que je la nourrissais mal et patati et patata... Hé, on fait comme on peut !! Quand ça fait 50 fois que les carottes, les haricotes verts, les cerises, les abricots, les fraises volent à travers la cuisine et ben : zut (comme disait le comte de Champignac pour les amateurs de Spirou et Fantasio) ! Les gâteaux sont de sortie, le chocolat aussi et même les frites s'il faut !

    Pour le dents, j'ai le même sentiment que toi grudule, ça semble sans fin... Les molaires vont faire leur apparition sous peu et j'appréhende déjà :(.
     
  15. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    moi c'est le chabichou, chacun son truc! Bon avec le chocolat, ça doit marcher aussi! ;)
     
  16. grudule

    grudule Période de pointe

    J'en suis aux molaires aussi ... Je me dis qu'après ça c'est fini enfin pour la partie dents ! Après d'autres aventures !!!
     
  17. mamanbonheur

    mamanbonheur Fontaine de lait

    Aujourd’hui nous étions chez un cuisiniste (car nous sommes en projet de construction) et je pensais à toi Sophie quand mon "grand" a réclamé à teter 5 ou 6 fois en 2h ! Bon c’est vrai que ça fait long. Mais j’ai tout essayé pour le détourner, gourde dont il raffole, boudoir, jeux... rien, juste teter! C’est assez frustrant de ne pas réussir à le détourner surtout lors de RDV comme ça! Bon ça ne me gêne pas non plus mais quand même il grandi...
    chez nous, le chocolat c’est bani à cause des allergies alors profitez :eek:
     
  18. Lou33

    Lou33 Hyperlactation

    Coucou Sophie,

    Bravo pour ce sevrage en douceur qui m'a l'air bien parti.
    Même si au moment des molaires ta luciole redemande de nouveau plus de tétées (ce qui n'est pas dit du tout en plus) en tout cas ce que vous avez mis en place vous permettra d'y revenir plus rapidement j'en suis sûre!

    Et alors merci pour ton récit je retiens les astuces et le chocolat alors :)
    En revanche je suis scotchée ta fille ne tète plus à l'extérieur depuis l'âge de 3-4 mois bon ici je pense comme mamanbonheur que ce sera un peu plus compliqué peut être parce qu'aucune de nous n'est prête pour l'instant :rolleyes:

    Pour tout te dire j'ai été très étonnée par ton post j'avais tellement l'impression qu'il y a peu c'était encore compliqué enfin que ta luciole réclamait pas mal je me souviens de quelques jours de congés pendant lesquels elle avait beaucoup tété donc comme quoi les choses avancent parfois d'un seul coup!

    Bonne continuation à toutes les 2 enfin les 3 qu'en pense le papa d'ailleurs? Intervient il aussi la nuit?
     
  19. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Coucou Lou,

    Je pense qu'en effet la clé c'est de se sentir prête et de sentir que c'est devenu possible pour son pitchounet. Elle avait effectivement été très "tétées" il y a quelques temps et c'est cette période qui m'a fait me rendre compte que je n'étais plus capable de suivre un allaitement à la demande, que mes attentes à moi avaient changé.

    Pour l'allaitement en extérieur ça s'est en effet arrêté très tôt. Elle était tellement curieuse de voir ce qui se passait autour d'elle qu'elle en oubliait de téter et je n'ai jamais utilisé le sein comme moyen de réconfort après une chute ou un chagrin. On faisait d'énormes câlins et ça semble avoir suffit... J'ai de la chance.

    Le Papa intervient aussi la nuit en effet :). Il a passé une nuit entière avec sa luciole pour l'aider à se rendormir : première nuit complète dans mon lit depuis une éternité :D ! Manque de bol, je l'ai entendue se réveiller à chaque réveil et j'ai été bien incapable de me rendormir toute seule dans mon grand lit ;). Dans la journée, il donne son sentiment sur les tétées demandées, on bosse donc à trois...
     
  20. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Un grand classique! ;)
     

Partager cette page

Chargement...