1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Arrêt des PLV en prévention des coliques?

Discussion dans 'Les premiers jours - les bases' démarrée par elicine, 28 Septembre 2013.

  1. elicine

    elicine Voie lactée

    Bonjour,
    J'ai allaité mon fils aîné 13 mois avec un REF associé à une hyperlactation.
    Cela a provoqué chez mon fils d'épouvantables coliques jusqu'à +/- 4 mois(j'ai encore en tête ses hurlements plus de 3 ans après). Et ceci,malgré les conseils de donner le même sein sur plusieurs tétées, d'allaiter en position allongée...Et plus il avait mal ,plus il voulait téter et plus il tétait plus il avait mal...Bref, un véritable cercle vicieux!Allaiter à la demande dans ces conditions était pour le moins difficile...
    Je me rappelle qu'à un moment sa pédiatre m'avait suggéré d'arrêter les protéines de lait de vache. Je n'ai pas vraiment essayé sur la durée puisque finalement avec le temps il avait fini par gérer le flux de lait, donc je ne peux pas juger de l'efficacité.
    Là, je suis actuellement enceinte de 3 mois de mon second bébé. Et je me pose la question d'un arrêt précoce des PLV, avant même l'accouchement, pour limiter les coliques.
    Avez-vous une opinion là-dessus?Ou des expériences?
    Je vous en remercie d'avance!
     
  2. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Bonjour élicine,
    Voici mon expérience, pour mon premier bébé, j'avais consommé beaucoup de produits laitiers, il avait pas mal souffert de coliques. Il avait aussi beaucoup de selles vertes. Il avait un frein de langue court qui peut être une des causes de ces soucis digestifs.
    Du coup pour mon deuxième bébé je me suis dit comme toi que j'allais faire une éviction des PLV dès ma grossesse mais je n'ai pas eu le courage (j'habite au Maroc et étant rentrée en France 2 mois avant l'accouchement je ne pouvais pas résister aux fromages français lol). Cependant, dès le lendemain de mon accouchement j'ai commencé l'éviction.
    Ma fille a maintenant presque 8 semaines, elle n'a jamais souffert de coliques, fait peu de selles qui sont jaunes d'or. Elle a aussi un frein de langue court mais moins prononcé que son frère.
    Coincidence ou pas, on ne le saura jamais mais dans le doute je ne peux que te conseiller de faire une éviction des PLV!
    Bonne grossesse et bel accouchement!
     
  3. elicine

    elicine Voie lactée

    Merci pour ta réponse. En effet, mon fils avait de nombreuses selles vertes au début, pas par la suite quand je lui ai donné le même sein sur 2 tétées d'affilée. Le frein de langue avait été coupé dès la maternité (j'avais choisi d'accoucher dans une maternité "amie des bébés").
    Je pense essayer de limiter les plv avant l'accouchement mais pour moi aussi le plus dur c'est les bons fromages, d'autant plus que ici dans l'Aveyron ils sont nombreux!!
    A bientôt
     
  4. lilyrose

    lilyrose Montée de lait

    Je me reconnais beaucoup dans ta description elicine!
    Les tétées allongées (que je fais encore parfois), les coliques, faire teter le même sein plusieurs fois...
    au final, de tous ces conseils, celui qui a été le plus révélateur a été l’arrêt des PLV...

    Pour un 2eme, je sais que j’arrêterai les PLV dès l'accouchement pour éviter de repasser par cette période si difficile et qui m'a plusieurs fois donné envie d'abandonner l'allaitement!

    Je ne sais pas si cette théorie est "fondée" mais dans le doute...

    Voilà, je ne sais pas si ça t'aide beaucoup mais c'est plus un partage d'expérience!
     
  5. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Lilyrose, j'ai arrêté dès l'accouchement mais ne crois tu pas qu'il vaut mieux le faire un peu avant puisqu'il faut 3 semaines pour que les PLV disparaissent de notre organisme?
    Sinon pour prévenir les coliques, rien ne vaut le portage, en écharpe ou aux bras!
    Un extrait du livre "Porter bébé" de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau éd. Jouvence: "une heure et demie de portage supplémentaire avait donc suffi à diminuer de plus de moitié les pleurs de fin de journée".
     
  6. elicine

    elicine Voie lactée

    Pour moi aussi, Lilyrose, cette période a été dure. Je me disais que les choses ne devaient pas être aussi difficiles pour les autres au vu du bonheur affiché d'allaiter...Heureusement, vers 4-6 mois tout a changé.
    Sinon, comme Annaëlle, j'avais lu qu'il fallait 3 semaines pour que les plv quittent l'organisme. Donc il vaut mieux peut être commencer l'éviction vers le 3ème trimestre. Mais, il me semble avoir aussi lu que pour les bébés de familles allergiques, il ne fallait pas trop éviter les allergènes pour que l'enfant s'immunise petit à petit. D'où mes interrogations sur une éviction préventive des plv...
     
  7. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Oui tu as tout à fait raison, on entend souvent dire ça. Je ne sais pas si c'est vraiment important et nécessaire mais je pense qu'on peut pratiquer une éviction préventive avant l'accouchement et jusqu'aux 2, 3 mois de bébé. Ensuite on peut réintroduire progressivement des PLV dans son alimentation si on le souhaite et en observant les réactions de bébé.
    Si tout va bien on peut continuer et bébé sera confronté et s'habituera aux PLV. Mais c'est là que je me demande si c'est nécessaire. Il faudrait poser la question à des spécialistes.
     
  8. Annaëlle

    Annaëlle Hyperlactation

    Désolée je pense au fur et à mesure que je poste lol.
    Je me disais aussi que tu peux réintroduire très vite un tout petit peu de PLV dans ton alimentation, comme ça bébé est en contact avec; sans en avoir trop à digérer.
    Je n'ai fait une éviction totale que quelques jours, ensuite j'ai mangé quelques crèpes, viennoiseries (raisonnablement hein!)... et du beurre sur mes tartines, en fine couche et en sachant que le beurre est composé principalement de matières grasses et qu'il ne contient que peu de PLV.
    Bon appétit!
     
  9. elicine

    elicine Voie lactée

    Ce serait bien si je pouvais garder une noisette de beurre sur mes tartines le matin!!
    De toutes façons, je ne bois quasiment jamais de lait de vache , j'ai pris l'habitude de boire du lait d'amande le matin.
    Pour les fromages, je vais garder chèvre et brebis pcq on parle là de risque d'intolérance et non d'allergie avérée.
    Par contre, restent les plv cachés que je réintroduirai au bout de 3 mois je pense.
     
  10. elicine

    elicine Voie lactée

    Rebonjour,
    Ma fille a aujourd'hui presque 6 mois et je souhaite maintenant relater mon expérience de l'éviction des plv à postériori. Cela pourra peut-être aider certaines mamans.
    J'ai commencé l'éviction environ un bon mois avant l'accouchement puis j'ai continué le régime strict jusqu'à 4-5 mois.
    Résultat: ma fille a bien eu qques coliques mais rien de bien méchant et sans doute plutôt liées à mon REF. J'ai toujours réussi à la soulager contrairement à mon fils aîné qui hurlait sans que je ne puisse rien y faire. Elle a fait ses nuits très vite (vers 1 mois) même si ce n'est plus le cas maintenant, mais ça c'est une autre histoire!Et elle a toujours été un bébé serein.
    Voilà, j'espère que mon expérience pourra aider certaines!
     
  11. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    J'aurais pu écrire la même chose. J'ai remarqué que j'avais un REF et en supprimant les PLV mon BB a réussi à mieux gérer tout cela.
    Par contre, encore récemment, à chaque fois que je réintroduit des laitages... re belote pour les gaz et autres douleurs ... alors pour l'instant j'ose plus ...
    Avec la diversification je pense qu'on va lui proposer du fromage et voir ce que cela "fait" ... à terme j'espère qu'il ne sera pas intolérant mais bon de mon côté j'ai tellement pris l'habitude de bannir le lait que je risque de continuer :)
     
  12. elicine

    elicine Voie lactée

    Moi j'ai très peu réintroduit: parfois fromage chèvre ou brebis et desserts si on est invité qque part. Je n'ai pas vu beaucoup d'incidence pour ma part.
    Mais comme toi, je me passe très bien de lait;)
     
  13. Calvin

    Calvin Voie lactée

    Pour ma part, peu après l'accouchement je me suis jetée sur les fromages... Sans dire que Chouchou a eu des coliques car il ne pleurait pas, il a eu pas mal de gaz sur cette période. Donc je limitais et plus de soucis et là depuis qq temps j'élimine totalement.
    Bref, je pense qu'il y a un lien probable.
     
  14. cecilefaiz

    cecilefaiz Montée de lait

    Bonjour, merci pour ce partage d'expérience, moi aussi j'ai eu l'idée de commencer a supprimer les produits laitiers avant la naissance, en voyant casiment tous les bébés des réunions LLL qui ont des régurgitations.
    Pour mon premier aussi il en avait mais je n'ai pas fait le lien...mieux vaut tard que jamais!
    J'ai vraiment l'impression que tous les petits sont sensibles au lactose.

    Bref, j'ai supprimé le lait le fromage lz crème, jai gardé le beurre car il m'est impossible de m'en passer. Connaissez vous un substitut pour les pâtes notamment! !
    je me pose la question du chocolat? Je fais souvent des gâteaux au chocolat et je ne sais pas si cela doit être évité aussi? Chocolat/beurre.....je vais sans doute changer de recette! (Si vous en avez? !)

    Qu'entendez vous par plv cachés?
    C'est a dire dans les biscuits du commerce par exemple? ET ce quecde part votre expérience tout cela dout être évité aussi?

    Jd vous remercie d'avance pour vos réponse s
    bien a voys toutes.
    Cécile
     
  15. Myriam

    Myriam Modératrice Membre de l'équipe Animatrice à la retraite

    Bonjour Cecilefaiz,

    Les évictions préventives ne sont généralement pas recommandées en matière d'allergie pendant la grossesse - un cas particulier pour l'arachide.
    Même dans les familles avec une très forte prédisposition à transmettre un terrain allergique. Voir par exemple cette référence : http://www.allergienet.com/allergie-prevention/
    Chaque enfant reçoit certes une prédisposition, qui peut rester « dormante » toute la vie, ne jamais être exprimée.
    Si l'enfant montre une sensibilité, la mise en place un régime d'éviction adapté est à discuter avec son médecin (et le tien) pour tenir compte de tes habitudes alimentaires, de tes besoins nutritionnels en fonction du seuil de sensibilité de ton enfant. Par exemple, rien ne sert à une maman de faire une éviction totale des produits laitiers si son enfant reçoit une formule lactée.

    Donc rien ne te sert de te "priver" pendant la grossesse sauf si ta propre santé ou celle d'un bambin encore allaité le nécessite.

    En fait tous les laits animaux contiennent du lactose, c'est le sucre du lait. Et le lait humain est un lait animal et donc en contient. C'est même - à par l'eau - le premier ingrédient en quantité environ 60-3 g/l de lactose (selon les sources) et près de 85 % des "sucres" du lait. A comparer avec cette liste de teneur en lactose des aliments http://www.sanslactose.com/fr/teneur-en-lactose-de-differents-aliments/is/211

    Le lactose que tu ingères est dégradé pendant ta digestion et donc n'affectera pas la teneur en lactose de ton lait.
    Ce qui pose problème, c'est en cas d'allergie aux protéines de lait de vache (les fameuses PLVs), la présence de produits laitiers ou dérivés du lait qui amènent en quantité plus ou moins importantes des PLVs.


    Concernant les coliques, il est important avant de mettre en oeuvre une éviction, quand elle est recommandée, de vérifier la position au sein du bébé, sa capacité à faire ventouse, à téter efficacement (certains bébés trouvent plus pratique d'aspirer le lait plutôt que de téter et entretiennent des jets de lait qui arrivent trop vite, trop fort ou bien n'ont pas appris à téter) - tout ça notamment permet de diminuer la propension à avaler de l'air et de permettre à l'enfant allaiter à recevoir tout le lait dont il a besoin et tous les composants du lait. Il semble également que certains enfants dont la succion est entravée maintiennent un régime d'hyperlactation qui leur permet de s'alimenter malgré le manque de mobilité de leur langue par exemple.


    Une maman du groupe qui avait souffert d'un REF (réflexe d'éjection fort - le lait qui coule trop vite trop fort) très handicapant pour elle et son bébé lors d'un premier allaitement - elle était venue en réunion quand son bébé avait trois mois, était étonnée de ne plus en avoir pour le second : elle avait mis au sein son bébé de façon plus instinctive (en terme de fréquence) et dans une position plus proche d'elle. Sa lactation suivait juste les besoins de son bébé.
     
  16. cecilefaiz

    cecilefaiz Montée de lait

    Merci pour ces précisions Myriam, c'est très encourageant.
    Je te remercie d'avoir pris le temps de mec répondre.
    bien a toi.
    Cécile
     

Partager cette page

Chargement...