1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

2eme bébé qui ne vient pas :(

Discussion dans 'Grossesse - Co-allaitement' démarrée par moumousse, 4 Septembre 2017.

  1. moumousse

    moumousse Colostrum

    Pas foutue d'avoir une ovulation correcte et d'envoyer des messages.. Peut être que finalement, je la mérite cette ménopause !!! :D:p
     
  2. moumousse

    moumousse Colostrum

    D'acc
     
    Jujumeo aime ce message.
  3. moumousse

    moumousse Colostrum

    Christine13 et Jujumeo aiment ce message.
  4. Jujumeo

    Jujumeo Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Ne sois pas duré avec toi-même !!! Si j'étais toi, je demanderai qd mm des examens supplémentaires. Si tu ne le sens pas, c'est qu'il y a qq chose.
    Peut-être pas la ménopause précoce comme tu le crains.

    Le lâcher prise est important. Je dis ça, mais je n'ai jamais réussi !!
    Et tous les mois j'espérais. J'ai eu la chance d'être bien soutenue par mon gygy qui était très positif (j'ai des ovaires MPK).
     
  5. moumousse

    moumousse Colostrum

    @Jujumeo C'était pour rire !!
    Ça fait du bien de rire de ce qui fait peur, ça règle la moitié du problème à mon sens :) avant les examens poussés, peur être que le lâcher prise dont tu parles serait judicieux. Je m'en rend compte en vous écrivant sur ce forum.. j'ai pris très au sérieux cette histoire de petit 2eme car j'ai vécu (et vis toujours) avec Lola un truc incroyable, fulgurant. Accouchement, allaitement, c'est juste magique de partager ça, de la faire grandir, de la voir être heureuse. Bref je suis devenue une vraie maman, de toute mon ame.. bah je suis pas la seule je m'en doute. Mais je me sentais pas l'instinct maternel avant elle. C'est une révélation pour moi, ça m'a transformée. Alors évidemment le fait attacher autant d'importance à la venue d'un petit 2eme, ça n'aide sûrement pas.....
     
    Christine13 et Jujumeo aiment ce message.
  6. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Bonjour Moumousse,

    Sur le lien allaitement fertilité
    :

    L'allaitement a un impact sur la fertilité, surtout en cas d'allaitement exclusif, au moins les six premiers mois. Il peut, sous conditions, devenir la méthode MAMA qui garanti à au moins 98% l'infertilité(ou au moins le RDC avant retour de la fertilité).

    Ensuite, la fertilité retourne progressivement à la normale. Cela dépend notamment quand a lieu le retour de couches, avant 6 mois ou après.
    Voici les étapes (pas toujours toutes suivies) :

    1 : activité folliculaire sans ovulation. (en gros, la femme peut observer de la glaire cervicale et d'autres signes, mais pas d'ovulation.
    2 : il peut y avoir des cycles avec ovulation mais avec phase lutéale trop courte, ne laissant pas assez de temps à l'embryon pour s'implanter dans l'utérus.
    3 retour à des cycles fertiles. Cependant, chez certaines femmes l'ovulation peut être retardée, entrainant des cycles très long, mais néanmoins fertiles.

    Quand au retour de couches, il peut arriver à l'étape 2 ou à l'étape 3. Si la femme a un bébé de moins de 6 six mois et allaite dans un cadre MAMA, il n'y a en principe pas de cycle fertile avant le RDC. Après 6 mois, il y a plus de chances qu'il y ait une ovulation suivie au non d'une phase lutéale adéquate.

    Si l'on ne sait pas où on en est, on dit, à défaut, que la femme doit se considérer à nouveau fertiles à son retour de couches.
    Souvent, chez les femmes allaitantes, après le retour de couches, il faut environ 6 cycles pour que tout revienne à la normale.

    Votre cas est un peu particulier, puisque vous dîtes avoir eu votre retour de couches à deux mois. Je ne connais pas vos habitudes d allaitement à ce moment là. A priori, on peut penser que la fertilité est revenue. Cependant, chez certaines femmes, même un nombre très restreint de tétées peuvent bloquer toute fertilité. Je pense que c'est qu'à voulu dire votre gynécologue/ ou sage-femme. J'ai déjà lu au moins un cas, sur le forum d'une femme qui avait eu son RDC vers les 3 ans de son enfant. Dans de nombreuses sociétés traditionnelles les femmes allaitent longtemps et l'espacement entre deux naissances est assez important (4 ou 5 ans).


    un lien qui résume bien, conception et allaitement, faut il choisir?
    http://www.doulait.ca/articles/article-LLL-8-4-2.pdf
     
  7. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Rebonjour Moumousse,

    Je vois que vous avez posté de nouveaux posts depuis tout à l heure.

    Je vois que vous avez de l'endométriose. Ce n'est pas mon sujet, mais ça peut s'étendre, et je suppose que ça vous rassure pas...
    Mais vous avez conçu votre premier bébé assez rapidement (quelque mois).:)

    Votre bébé a 21 mois. Il est donc encore trop tôt pour conclure à une infertilité, ou un problème d hypofertilité.

    Là à présent vous craignez d'avoir une ménopause précoce, d'après certains symptômes. Peut être, ou peut être pas. Peut être que votre fertilité n'est pas encore optimale. En tout cas, je vous le souhaite. Il semble qu'il y ait un lien entre mère et fille sur cette question de la ménopause précoce. Savez-vous ce qu'il en a été pour votre mère?
    La prise de sang pourra t elle vous renseigner?

    revenons au sujet : observation de la fertilité.
    je précise que je n'ai aucun diplôme ou formation particulière en la matière. Juste des connaissances que j'ai acquis moi-même, par des recherches, par l'auto-observation, et par une formation par une monitrice du CLER en méthode sympto-thermique (version simple) et en retour de fertilité après accouchement.

    Vous avez raison de vous informer par vos propres moyens, car les médecins ou sage-femmes n'ont souvent pas assez de formation en la matière, même s'ils sont spécialisés en infertilité, et pas le temps, tout simplement...

    Vous dîtes, "ps foutue d'avoir une ovulation correcte". pourquoi?
    Je suppose que vous savez comment on peut observer la fertilité. Je vais forcément dire des choses que vous savez.
    Suiviez-vous une méthode en particulier?


    Il n'est pas toujours évident de reprendre les observations après une naissance. Tant de choses ont changé. On est moins disponible avec un enfant. Et je ne suis pas sûre que on récupère toutes nos cycles d'avant, surtout avec allaitement....
    Le mieux est de noter au jour le jour.

    Dans l'optique de la conception, il faut éviter l'écueil que les observations entrainent une plus grande angoisse. Ou que la femme ait l'impression de comprendre de moins en moins ces cycles (oui, ça m'est arrivé) quand la conception tarde. Sinon, il faut peu être prendre un peu de recul. Ou se reformer. Ou tenter autre chose. Car si cela impacte trop la sexualité,ben, ça n'aidera pas (logique).

    Tout d'abord, au niveau des menstruations est-ce que c'est revenu comme avant? Irrégulier? régulier? plus long? plus court?

    Il me semble que le plus simple, est d'abord d'observer les glaires cervicales. Oui, vous observez une diminution de quantité, et je comprends que cela vous inquiète (surtout dans l idée d'une ménopause précoce ), mais le plus important est sa qualité, qui reflète la fertilité. Quels jours est-elle présente? Quelles caractéristiques? Changements?
    Les sensations de sécheresse, d'humidité, de glissement sont aussi importantes. Elles vont ensemble. Il, existe aussi des sensations de gonflement, de libido accrue..

    Ensuite, Vous pouvez, si vous le voulez, coupler vos observations avec des tests d'ovulation certains jours, quand vous pensez que c'est possible. Ou plusieurs depuis le début du cycle jusqu'à avoir un test positif ou voir que ce n'est plus possible. Tout dépend de vos envies, de votre budget (ben oui...), et du niveau de stress que cela peut éventuellement vous procurer. Il existe aussi des appareils, assez chers, qui mesurent cela. le seul hic que je vois, c'est quand ils calculent une phase fertiles, en prenant en compte la longueur des six derniers mois, ce qui revient à une méthode calculo-hormonale. (donc pas aussi fiable qu'une auto-observation pure).
    Des médecins et infirmières de l'Université Marquette, aux Etats-Unis on créé une méthode couplant le moniteur d'ovulation Clear Blue avec les observations traditionnelles de la glaire et de la température.
    http://nfp.marquette.edu/

    Une courbe de température pourra vous confirmer que l'ovulation a eu lieu, grâce au décalage thermique. Normalement, si les mesures ont été prises dans des conditions optimale et qu'il n'y a pas de maladie, c'est fiable.
    En revanche, elle n'aide pas toujours à tomber enceinte, car une fois que l'on commence le décalage, il est souvent un peu tard. Dans le cas, cependant où il y aurait plusieurs épisodes de glaires non suivi d'une ovulation (fertilité interrompue), elle peut être utile pour y voir plus clair. Elle sert surtout à repérer la période lutéale, dans le cas où on ne souhaite pas tomber enceinte, ou lors pour confirmer une grossesse. 21 jours de température haute et stable = grossesse. C'est comme ça que j'ai pu savoir que j'étais enceinte. Le test n'était ensuite qu'une formalité pour me confirmer comme "vraiment enceinte".
    Pour les femmes qui comme moi ont des cycles irréguliers, le décalage thermique aide aussi à prévoir les règles à 1 ou 2 jours près, une ou deux semaines à l'avance.

    Pour les femmes qui ont du mal à repérer leur glaire, ou qui doutent, elles peuvent apprendre à repérer la glaire en interne ou les modifications du col de l'utérus. C'est un signe important, mais néanmoins qui vient après les autres signes. Il ne les remplace pas.
    Au moins deux contraintes, la motivation, et respecter quelques règles d hygiène, (comme avoir les ongles coupés courts et sans vernis). Car le col est un organe sensible qui peut être blessé.
    Moi, je ne veux pas, donc je ne suis pas spécifiquement formée à cela.
    Étant donné la nature de l'observation et aussi le fait que la glaire récupérée au col est épurée par rapport à celle qui arrive à la vulve (car édulcorée, car pouvant être prise dans les sécrétions vaginales, et donc confondu avec elles), il faut mieux demander à être formée par une monitrice.

    Si vous êtes toujours dans le flou, il faut mieux demander une formation à l une ou l'autre méthode. Et si vous en aviez suivie une avant la naissance, il faut mieux demander une "réactualisation", si ce n'est pas fait. Cela se fait tout au long de la vie fertile, et est particulièrement recommandée après une naissance. Une bonne, ou des bons moniteurs, sont ceux qui entre autres, nous suivent sur la durée. Enfin, une proportion assez importante de couples contactent des moniteurs, ou s'intéressent aux méthode d'observation pour des difficultés de conception. Donc pas de souci.

    Enfin pour conclure, il ne faut pas se stresser si on observe des cycles ou on ne voit pas d'ovulation. Cela peut arriver sous allaitement. Et après 30 ans, surtout, les cycles anovulatoires se multiplient. Et pour une femme de 36 ans, par ex, le délai moyen est de 13 mois, sans que cela soit anormal.
    Les observations permettent aussi de détecter des cycles dont la phase lutéale est trop courte. Il faut faire attention au biais, car en fonction de la propriété observée, il peut y avoir des incertitudes concernant le jour d'ovulation (par ex avec tests ovulation de 1 ou 2 jours), et plus encore pour la température. Or quelques jours peuvent faire la différence. Si tous les cycles sont comme cela, on peut en parler à un médecin pour qu'il donne son avis.

    Voici les liens :

    Dans les cas de problèmes de fertilité (hypofertilité, inexpliqué, sompk...) ou de couples qui cherchent à concevoir,
    Il y a cette possibilité. Fertlity Care/Naprotechnology :
    Fertility Care est une méthode avec auto observation poussée et standardisée. A l'origine pour couples avec difficulté de conception. La Naprotechnology, c'est le volet médical, donc consultations qui interviennent au besoin après formation et observation des cycles avec instructrice . Cependant, les instructrices sont des professionnelles, donc les formations sont payantes. Comme l'implantation est récente en France, elles y sont encore peu nombreuses.
    http://fertilitycare.fr/instructrices-et-medecins/

    méthode Billings, glaire seule= sensations.
    site officiel France, c'est à dire de l'organisation mondiale fondée par les Billings :
    http://www.billingslife.fr/listing-moniteurs/carte-moniteur-france

    il y a aussi ce site où les moniteurs enseignent la même méthode, mais par une association séparée de l'organisation officielle :
    https://www.methode-billings.com/ca...earch_distance]=300&distance[search_units]=km

    Dans les deux assos, tous les moniteurs, souvent des couples, sont bénévoles.

    Méthode symptothermique (glaire + température + col) : avec le CLER amour et Famille :
    http://www.methodes-naturelles.fr/passer-a-laction/recherche-mao
    une participation financière est proposée.

    Voilà. Les moniteurs sont pas nombreux sur le territoire, donc à défaut, ils peuvent suivre à distance. Souvent quelques séances proposées pour observer différents cycles, et restent disponibles pour suivi spécifique, comme pendant allaitement.

    Auto formation :
    https://www.billingsmentor.org/
    pendant allaitement : http://www.billingsmethod.org/bom/breastfeeding_fr.html
    manuel de symptothermie : http://sympto.org/data/manual_fr_sympto.pdf



    Je vous souhaite du courage dans la période que vous traversez.
     
    nabba et Oléa aiment ce message.
  8. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Sur le forum, il y a aussi Layna Green, qui pratique les méthodes naturelle. Elle essaie aussi d'avoir un troisième bébé. Sa fertilité n'est pas encore complètement revenue, mais elle n'a a priori aucun problème.
     
  9. moumousse

    moumousse Colostrum

    Merci @anicetlaviolette pour tes explications, c'est très intéressant !! Pour le moment je nage un peu car je ne connais aucune de ces méthodes mais je vais exploiter ces informations. Merci pour ces mots qui me rassurent, j'ai l'impression que le fait de pouvoir comprendre par moi même ce qu'il se passe (ou ne passe pas) va déjà grandement m'aider.
    Je laisse tomber l'arrêt de l'allaitement avant d'en savoir plus sur mon cycle. Ça serait trop dommage et puis j'ai tellement envie que ma petite nana aille jusqu'au bout et décide d'elle même son sevrage que ça m'embête réellement d'arrêter alors que ça n'a peur être aucun lien avec une infertilité supposée.
    Pour ce qui est de mes cycles, et d'après mes observations :
    1- j'ai des cycles irréguliers, et avec une fois sur 2 une perte de sang très restreinte.
    2- la glande cervicale paraît normale, mais mis à part celà, c'est plutôt la sécheresse le reste du cycle. Encore que ça a tendance à s'améliorer un peu.
    3- niveau libido, c'est pas toujours ça. Parfois ça va bien, et parfois ça me fait comme un blocage.. l'allaitement ?
    4- je n'ai pas ou peu de douleurs pendant mes règles, ce qui est assez inhabituel chez moi.

    Bon, ma maman et mes soeurs ne sont pas ménopausées tôt, ce qui me rassure un peu.

    Allez, haut les coeurs, je vais explorer vos différentes pistes à toutes lzs filles.
    Un immense merci pour vos réponses, je me sens tellement mieux d'avoir pu vous parler de ça !! C'est lourd à porter à force !!
     
    Christine13 aime ce message.
  10. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    @moumousse pour répondre à tes questions , pour ma puce on a mis 6 mois et à part 2 légers retards de règles factices, ça était facile; c'est vraiment le sentiment que j'ai eu. Là cette fois-ci c'est la berezina moi qui pouvait prédire l'heure de mes règles [j'ai jamais pris la pilule je me suis toujours méfiée des contraceptifs hormonaux], y'a pas un mois qui ressemble à l'autre. Perso j'ai eu confirmation que j'ovulais bien par une echo vaginale , qui a été faite à cause de soucis de santé, et qui est d'ailleurs le déclencheur des essais pour le 2éme. Donc voilà, là j'espère juste que le test était un faux négatif .... on se raccroche à ce qu'on peut !

    Essaye de suivre les observations d' @anicetlaviolette ça pourrait t'aider à comprendre ton cycle et peut-être voir ce qui cloche perso pour l'instant je suis en mode freestyle [qui avait très bien fonctionné pour la première] la seule chose que j'utilise c'est une appli qui visualise le cycle , mais je pense que d'ici le mois prochain je vais commencer à observer mon cycle de plus prêt.
     
    moumousse aime ce message.
  11. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Bonjour Moumousse,

    J'aurais fait pareil, ne pas laisser tomber l'allaitement. Surtout qu'on est pas sûr qu'une conception aura lieu. Et on peut le regretter ensuite longtemps.

    pour vos observations :
    1 : les cycles irréguliers ne sont pas un problème pour l'observation. (ça toujours été mon cas) Puisqu'on observe au jour le jour, on peut s'y retrouver. Bien sur des cycles très très long, très irrégulier, peuvent aussi traduire d'autres problèmes comme le syndrome des ovaires micro polykystiques, mais c'est pas nécessairement le cas.
    Pour la perte de sang très légère, je ne sais pas. En tout cas, si c'est qu'une fois sur deux, il reste au moins une fois où ça semble normal.
    Vous savez peut être si ça peut avoir un lien avec l'endométriose ou pas. (moi j'en sais rien).

    2 :si la glaire cervicale paraît normal, c'est le principal (souvent aspect blanc d’œuf cru). le fait que vous observer de la sécheresse les autres jours vous facilite la chose.
    cependant trop de sécheresse (au point où ça peu être gênant) peu traduire un niveau d'hormones bas. Souvent lié à une libido... au ras des pâquerettes. J'ai remarqué cela les premiers mois après la naissance. Avant retour au début de la fertilité.

    3 : niveau libido?. ça peut avoir un lien avec hormones basses, allaitement, fertilité moindre... pour le reste je suis pas sexologue ni gynécologue.

    4 : absence de douleurs de règles. C'est peut être tout à fait normal! Même cas que vous, hyper douloureux les premiers jours avant naissance. maintenant plus du tout. J'ai lu sur un site grand public (genre docti) que ça arrivait souvent après une première naissance à cause de ligaments qui se détendent, quelque chose comme cela. Peut être aussi que le col n'a plus besoin de s'entrouvrir autant pour laisser passer le sang?
    (peut être que vous pensiez à une anovulation comme sous pilule, comme cause? Peut être, mais ça ne me semble pas l'hypothèse qui semble la plus probable à première vue).


    je vous donne quelques trucs pour reconnaître la glaire, en cas de doute (bien que d'après ce que vous décrivez, cette observation ne semble pas un problème pour vous!)
    - pour savoir si la chose recueillie est de la desquamation vaginale ou de la glaire cervicale, on peut faire le test du verre d eau. La desmaquation/pertes vaginales ne dispersent dans l'eau,, tandis que la glaire reste groupée et tombe au fond du verre. (on peut voir les deux).

    pour reconnaître les sensations, ma monitrice m'avait dit, contraction du périnée comme pour retenir une envie d'uriner, monter et descendre les escaliers.

    lien vers une thèse de médecine, qui résume les méthodes naturelles (rien d'original là dedans, mais très bonne vue d'ensemble!)
    http://www.methodes-naturelles.fr/passer-a-laction/que-dit-la-science/theses.pdf
     
    Jujumeo aime ce message.
  12. jomarts

    jomarts Montée de lait

    Bonjour Moumousse,

    Je me permet de rajouter mon expérience à celles des autres.
    Moi aussi j'ai eu du mal à tomber enceinte la deuxième fois (18 mois) alors que je suis tombée enceinte très rapidement pour la première.
    Je me suis bien cassée la tête et après plusieurs mois à cogiter et à chercher causes et effets, je suis tomber sur la méthode symptothermique déjà aborder plus haut. j'ai découvert ce livret : https://sympto.org/data/manual_fr_sympto.pdf , qui m'a permise de bien comprendre mes cycles et de savoir quand j'ovulais.
    Mon gynéco nous a soutenue dans une méthode naturelle et nous a tout de même fait faire quelque examen. D'abord à moi, puis à mon époux.
    De mon côté, mon ovaire droit avait les folicules attrophiés, rien de grave mais un petit frein à la conception et les spermatozoïdes de mon mari étaient un peu lents.
    Il lui a prescrit des vitamines (un truc spécial pour la fécondation, mais naturel) et lui a dit de consommer des fruits et des légumes...un mois plus tard j'étais enceinte.
    Ce petit paragraphe est un court résumé d'un long processus...avec son lot de questionnements.
    Cela dit cette expérience nous a permis, à Omar et moi, de partager une solidarité de couple dans notre intimité.

    Il y a un conseil qu'on se donne à soi-même mais qui est bien difficile à exécuter: prendre les choses avec du recul.

    Je te souhaite de la séreinité et du courage.
     
  13. Christine13

    Christine13 Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Merci pour ton témoignage @jomarts
     
  14. moumousse

    moumousse Colostrum

    Merci @anicetlaviolette pour les précisions, je vais pouvoir explorer tout ça. Merci vraiment pour cette aide précieuse !!

    @jomarts merci pour ton message, c'est chouette d'avoir un retour positif par rapport à ce genre de situation !! Et oui tu as raison, il faut absolument prendre du recul et ne pas prendre les choses autant à coeur.. je te souhaite en retour paix et sérénité ;)
     

Partager cette page

Chargement...