1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Triste

Discussion dans 'Vie de famille' démarrée par Oléa, 30 Octobre 2015.

  1. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Il est presque 4 h du matin, ça fait une heure que je tourne et je déprime.
    Cela fait une semaine que je suis fatiguée, des fois j ai envie de pleurer de fatigue.
    Je ne travaille plus, Poupon fait ses nuits et il est top, mais j'ai eu des problèmes de femmes enceintes ( en fait, je les ai encore) et je n'ai pas respecté mes limites.

    Aujourd'hui, Poupon a été adorable. Je l ai interrompu dans ce qu il voulait faire et ça a été le drame. Il a hurlé, pleuré et surtout s est frappé.
    Il y a des sujets qui parlent des enfants qui frappent les autres, le mien se frappe lui même et avec violence. Je suis pas à l aise avec la violence, et voir mon fils retourner sa violence contre lui-même me déchire le coeur. J'ai vraiment l'impression d avoir plus que mal fait, de lui avoir transmis mes problèmes, mon passé. Je sais qu en parti c est inévitable, mais ces conséquences là de mon passé, je ne veux pas.
    Ce soir Poupon m a demandé ce que voulait dire "copain " et triste constat, il n en a pas. Il avait un copain, mais il ne peut plus le voir, parce que j'ai appelé la police contre son père. Je vis dans un milieu où il est difficile d avoir des contacts surtout quand on est " différent", j'ai accepté mais c'est Poupon qui en fait les frais. J'ai l impression d isoler mon fils, tandis que lui cherche désespèrement à jouer avec des enfants, ce qui arrive plus que rarement.

    Et puis, il y a la venue de numéro deux dans trois mois. Poupon s endort au sein et est redevenu plus qu accroc à la tétée depuis que la sage femme a parlé sevrage. À l hôpital, si tout va bien, je pourrais rester que 2 jours, enfin si j accouche le matin. Comment ça va se passer pour Poupon ? Comment va t il s endormir ? Mon mari est un gros dormeur, le petit peut se lever, pleurer et faire des bêtises sans que ça le réveil ( même s il est 8 h du matin passé), sans compter qu il s endort avant le petit. comment il va gérer ?
    Et qui va garder Poupon au moment de l accouchement. Trois personnes bienveillantes peuvent le garder : ma mère ( elle est super fatiguée, donc...) mon frère et sa femme, qui seront peut-être sur un autre continent ( donc...)

    Comment je vais gérer l attention et l amour pour les deux? Poupon est habitué à beaucoup d attention et d amour et j adore ces moment où on est seul au monde, comment trouver un équilibre entre les deux enfants ?
    Mon idée du cododo à 4 me paraît socronue. Dans son sommeil, Poupon réagit à mes mouvements, qu est-ce que ça va être avec un bébé qui pleure ?
     
  2. Stephs13

    Stephs13 Lactarium

    Oh Olea,
    je regrette de ne pas avoir regardé mon téléhone cette nuit pour te répondre...
    cela ne va pas te rassurer mais ce que tu ressens est somme toute "normal" à ce stade de la grossesse, toutes ces inquiétudes etc....
    Dans le désordre: pour la garde de poupon c'est en effet un sujet à réfléchir. Ce qui est sûr c'est que ta maman, même fatiguée assurera! Elle ne le gardera pas 10 jours d'affilée mais juste au moment de l'accouchement.
    J'ai eu le même stress: mon fils était en crèche, mais la crèche c'est en journée...je n'avais aucune famille.
    Ce que j'ai mis en place: demander aux voisins..alors oui en effet ici non plus c'était pas le top, et en plus les voisins que j'avais trouvés...n'avaient pas le temps de le garder quelques heures avec moi de temps en temps pour l'habituer...oui...mais c'était une solution (je savais que mon mari pourrait être au boulot et qu'il ne serait sans doute pas là pour garder mon fils)...J'avais préparé un sac plein d'affaires de jouets etc etc.
    DAns les faits: j'ai eu des contractions la nuit. Mon mari travaillait...A 8 heures, je suis allée A PIEDS à la crèche seule avec mon fils pliée par les contractions...Puis je suis partie seule à la mater... J'ai appelé ma mère (qui elle n'est ni fatiguée ni bienveillante mais LOIN)..j'ai eu droit à mais t'es sure que tu vas accoucher, c'est prévu que dans un mois...Bref elle est quand même montée dans un train, mais bien sur pas de suite...et elle avait 6 heures de train...Vers 17 heures, je n'avais toujours pas accouché (mais non madame vous n'accoucherez pas aujourd'hui...), j'avais juste passé la journée à l'hopital avec des contractions violentes toutes les 3 minutes, mon mari a pu se LIBERER pour aller chercher mon fils...Ma mère a fini par arriver pour le relever à 20 heures et il est venu pile au moment de l'accouchement!
    J'avais peur pour mon fils, avec sa mamie qu'il voyait si peu et ça s'est SUPER bien passé...
    il me manquait TERRIBLEMENT. J'ai senti rapidement un amour fulgurant pour ma fille mais mon fils mon petit de 19 mois...il me manquait me manquait...je n'ai passé qu'un jour et deux nuits à l'hôpital... La deuxième nuit c'est mon mari qui l'a couché (mon fils adore son père) et il est venu me voir après. Quand les médecins m'ont parlé de rester un peu plus j'ai dit NON. Je vais bien, ma fille va bien. Le soir de ma sortie, c'était un vendredi, j'ai laissé ma fille (oui mon bébé de 2 jours) à ma mère pour pouvoir aller à une soirée à la crèche à laquelle j'avais promis à mon fils d'aller.
    J'ai du retpourner à l'hôpital le lendemain car les médecions ne m'avaient laissée sortir qu'à cette condition...
    BREF: tout s'est BIEN passé.
    Et pourtant question organisation, on n'était pas au top.
    Si je peux te donner un conseil: il faudrait que tu cherches activement quelqu'un. Ca peut être une baby sitter qu'il aura eu le temps de voir etc...
    après je sais que je m'étais totalement fait à l'dée d'accoucher seule. Pour moi, c'était p^lus important: s'il n'y avait eu que mon mari, j'aurais préféré qu'il soit avec mon fils qu'avec moi. Mais ça c'est un choix très perso.
    Pour le cododo: arriverais tu à habituer petit à petit ton fils à dormir sur un matelas collé au tien. Car le cododo à deux bébés c'est possible!!! je l'ai très très longtemps vécu!!! Ici nous avions habitué mon fils à dormir dans son lit à barreaux mais collé collé au mien...
    après il peut aussi dormir du côté du papa .
    Je ne connais pas le coallaitement mais je suis sure que plein de mamans vont t'en parler...
    piyur l'attention, c'est très dur. J'avoue pour ma part, je ne m'en remets pas... Je sens que je n'arrive pas à TOUT donner à l'un ou à l'autre (même si je donne TOUT aux deux)...Ma fille à deux ans et c'est toujours une question qui revient ...et revient encore...l'impression d'avoir privé l'un comme l'autre de quelque chose...Et pourtant, ils ont l'air heureux EUX!!!!

    pour le fait aqu'il tape: qu'en dit il lui? Est-ce qu'il pense qu'il est méchant???? a-t-il déjà vuvde la violence qu'il n'a pas comprise (au parc etc) et qu'il cherche ainsi à la comprendre??????
    As tu été frappée? Si c'est le cas: lui as tu dit? Il sent peut être quelque chose qu'il a besoin que tu lui DISES????

    désolée pour ce long message, viens nous parler....
     
  3. CamilleMS

    CamilleMS Période de pointe

    Bonjour Oléa,
    j'écris peu par manque de temps mais là ton message m'attriste vraiment. J'ai connu à peu près les même sentiments pendant ma dernière grossesse, je sais très bien par quoi tu passes. L'angoisse de l'accouchement, de délaisser le premier... Comme Steph je te conseille de bien t'organiser pour l'accouchement. Ta mère me paraît être une très bonne solution. Dis toi qu'un accouchement n'est pas très long normalement, c'est l'affaire de quelques heures, ensuite ton fils retrouvera son papa. En ce qui me concerne, j'ai accouché en pleine nuit. Nous n'avons pas de voiture et c'est mon père qui m'a emmené. On a pris notre fils avec nous dans la voiture, il est ensuite retourné à la maison avec son grand-père le temps que j'accouche, et s'est rendormi assez vite. Quelques heures plus tard mon mari rentrait à la maison, tout s'est très très bien passé. Je sais que c'est inquiétant, j'avais de grosses angoisses aussi, et finalement tout a marché comme sur des roulettes.
    Pour l'amour... Oui tu aimeras ton deuxième enfant. Autant que le premier. En ce qui me concerne, ma relation avec ma fille a été immédiatement fusionnelle. Peut-être parce que j'avais déjà eu un enfant, j'étais plus à l'aise, moins angoissée à l'idée de mal faire. Bien sûr on a toujours un peu la frustration de ne pas donner assez aux deux. Les premiers mois particulièrement, quand le nouveau-né demande beaucoup d'attention. Mais ça change. La frustration restera toujours un peu, mais en ce qui me concerne, j'ai l'impression de plutôt bien gérer. D'autant que comme moi tu ne travailles pas, c'est un avantage considérable. Tu vas pouvoir te consacrer pleinement à tes enfants et ils ont une grande chance.
    Le cododo est tout à fait possible, nous le faisons à 4 depuis la naissance de ma fille sans problème. Même si c'est partiel, je t'explique notre organisation, ça peut te donner des pistes. Avant la naissance de ma fille, mon fils s'endormait avec moi (dans son lit, mais avec moi à côté - son lit est dans notre chambre). A la naissance de ma fille c'était compliqué, mon mari a pris le relais sans que ça pose aucun problème. De mon côté j'endormais ma fille avec le sein. Donc nos soirées s'organisaient ainsi les premiers mois : mon fils dans la chambre avec son père, moi dans le salon avec ma fille pour le début de soirée (elle passait tout son début de nuit dans mes bras, on voulait éviter de déranger mon fils si elle pleurait). Puis aux 6 mois de ma fille on a voulu passer dans la chambre. Mon fils avait sa séance d'histoires avec son papa pendant que j'endormais ma fille (qui dort dans notre lit), puis ils rejoignaient ensuite la chambre. Au bout d'un moment, mon fils a demandé à dormir avec moi. On est arrivé à notre organisation actuelle : il nous rejoint, moi et ma fille, dans le grand lit. Parfois il s'endort à mes côtés puis je le pose doucement dans son lit ensuite. Parfois il demande à aller s'endormir dans son "petit lit", et va s'y installer avec moi sur un matelas à côté. Presque toutes les nuits, il nous rejoint dans le grand lit où on se sert à 4 :). Je te donne tous ces détails pour te montrer que ton organisation peut changer, que vous allez trouver une solution qui convient à tout le monde et que ça ne doit pas t'inquiéter. Ton fils est assez grand pour exprimer ses besoins (je crois qu'il a à peu près l'âge du mien) et je suis sûre que tu réussiras à faire au mieux.
    Pour le co-allaitement je n'ai pas d'expérience, je ne peux donc pas te conseiller, mais tu trouveras probablement des réponses sur le forum.
    Concernant les tapes : mon fils a fait ça pendant une courte période. Il ne se tapait pas fort, mais tout de même, c'était dur à voir. C'est passé assez vite. Mais je connais un enfant qui a fait ça assez longtemps et violemment, il se tapait la tête contre le sol et contre les murs. Je crois qu'à part contenir l'enfant, le calmer, il n'y a pas grand chose à faire. Propose lui éventuellement de taper sur quelque chose, un coussin, le canapé...

    Dans tous les cas, quand tu angoisses, dis toi que vous allez vivre de très beaux moments à 4. Le lien fraternel se tisse très vite, et c'est vraiment adorable à voir. Oui, c'est dur de gérer deux enfants, mais on les aime de tout notre cœur et ils le savent. Et très vite, ils s'aiment et se le disent (je craque quand mon fils prend sa petite sœur dans ses bras et lui dit "je t'aime très fort C.".). Ton fils a l'air très affectueux, et je suis sûr qu'il fera un super accueil au bébé. :)
     
    Dernière édition: 30 Octobre 2015
  4. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    merci beaucoup pour vos messages, ils m ont fait plus que chaud au coeur :)
    J'ai "raté " la sieste de Poupon, j essayerai de vous répondre plus longuement plus tard...
    Encore MERCI
     
  5. monoi4

    monoi4 Période de pointe

    Coucou Oléa
    Comment vas tu aujourd'hui? Je peux comprendre ce que tu ressens à ce stade de la grossesse. Perso, j'ai moins bien vécu ma 2ème grossesse que ma 1ère moralement parlant même si je n'arrivais pas forcément à mettre des mots sur mes angoisses, questions etc...
    Mon expérience a été un peu différente: j'ai la chance d'être bien entourée par la famille belle-famille et un papa qui a des horaires de travail souples et réguliers, nous avions laissé notre fils chez ma belle mère de 12hà 20h (c'était les vacances d'été donc elle ne travaillait pas) le jour où j'accouchais de ma fille et ça s'est très bien passé, il a toujours été proche de sa mamie mais bien sûr son papa l'a beaucoup rassuré et a beaucoup parlé avec lui et a senti qu'il était son" point de repère"...

    Autre chose: désolée si ça choque mais moi j'ai senti une cassure avec mon fils, à partir du lendemain de l'accouchement et quelques jours après, peut être que la fusion bébé maman était parti avec lui mais c'est revenu ensuite sous d'autres formes, j'adore autant mon fils que ma fille...
    Ma fille se réveille...
    a plus tard
     
  6. monoi4

    monoi4 Période de pointe

    Désolée pour la coupure de message....
    Comment va Poupon Oléa? je comprends ta peine de l'avoir vu se taper, as tu pu savoir pourquoi il avait fait ça?
    Je voulais juste rajouter il n'y a pas de raison que Poupon ne s'adapte pas à la nouvelle situation, les enfants nous surprennent souvent alors qu'on s'inquiète...
    J'avais des insomnies aussi enceinte de ma fille, réveil à 5h tous les matins toute ma grossesse! as tu essayé l'homéopathie ou autre?
     
  7. Lili69

    Lili69 Hyperlactation

    Oléa, pas trop le temps d'écrire ce soir mais je t'envoie tout mon soutien. Tant de questions te taraudent et elles sont si légitimes! Pour te répondre simplement sur l'attention que tu porteras à tes enfants...tu feras ton possible, j'en suis certaine et ce sera merveilleux pour eux. Est-ce que ce sera parfait? Non et heureusement! Est-ce que n°2 va parfois pleurer pendant que tu t'occupes de n°1 : affirmatif. Est-ce que n°1 va devoir se débrouiller seul pour certains actes qu'il était incapable de faire seul: affirmatif. Est-ce que tu seras une maman parfois dépassée, fatiguée? Oui aussi.
    Mais tes enfants seront heureux auprès de leur maman, et tu seras LEUR Wonder mum. Peut-être pas la perfect mum que tu voudrais être avec 4 bras et 2 cerveaux mais une maman aimante, bienveillante...et imparfaite qui leur permettra à eux de relativiser leurs propres petits défauts (rassurez-moi, les vôtres non plus ne sont pas parfaits?? ;))
     
  8. CamilleMS

    CamilleMS Période de pointe

    Merci, j'aime beaucoup cette façon de voir les choses.
     
  9. Lou33

    Lou33 Hyperlactation

    Coucou Olea,

    J'espère que tu vas mieux.
    Les maux de grossesse sont difficiles personnellement je déteste qu'on dise "c'est pas une maladie" ou à la caisse handicapé/femme enceinte me prendre une réflexion par une personne handicapée même si c'est une handicap ponctuel on l'est tout de même.
    J'ai eu tous les vilains maux de grossesse malgré une grossesse sans souci médicalement parlant.
    Donc je compatis.

    En ce qui concerne les amitiés de Poupon je lis tes inquiétudes c'est normal on en a toutes mais il est encore tout petit pour avoir des amis peut être. Avez vous un parc?
    Nous y allons tous les jours et les 3/4 du temps ma fille joue seule ou essaie d'attirer l'attention des grands qui ne s'intéressent pas à elle. Dans ces cas là il m'arrive de me sentir mal... Je vois des groupes de mamans qui discutent alors que moi je suis solitaire. Je connais pourtant une maman qui va dans un autre parc et me dit de venir mais elle a pleins de copines et ça ne m'intéresse pas trop je suis un peu sauvage.
    Du coup parfois je me demande si ma fille n'est pas réservée à cause de moi mais en souffrirait aussi à cause de moi...
    Bref... Comme toutes les mamans je me pose des milliards de questions.
    Ne culpabilise pas d'avoir protégé ton fils du père de son copain tu n'avais pas le choix. Je me souviens très bien de ce terrible épisode!
    C'est comme ça en ce moment mais tu verras qu'un jour ton petit aura pleins de copains.
    A cet âge ils apprennent tranquillement à vivre en société. Tu sais lorsque nous étions petites je ne pense pas que nous avions beaucoup de copains les aires de jeux il y en avait peu...

    Pour ce qui est des coups certains petits ont plus besoin d'exprimer leur colère que d'autres et ça peut être impressionnant car ils n'ont pas de limite. Ce n'est en aucun cas ta faute!
    Comme t'ont conseillé les autres mamans taper dans un coussin lui montrer le faire avec lui est une bonne idée et ça finira par passer.
    Ma fille à une période s'arrachait les cheveux pour s'endormir à ce moment là je voyais une psychologue pour moi lorsque je lui en avais parlé elle avait été un peu surprise que ça arrive malgré notre bienveillance. J'avais bien cogité et puis c'est passé.
    Des activités aussi pendant lesquelles il pourrait bien se défouler danser par exemple s'il aime ça! Ici c'est tous les jours ma puce est à fond et nous avec le papa on s'y colle aussi on rigoleça fait un bien fou à tout le monde.

    Voilà je t'espere sereine à cette heure.
    Je pense bien à toi.
     
  10. Lou33

    Lou33 Hyperlactation

    Désolée pour cette ampoule en haut de mon message que je n'arrive pas à supprimer!!!
     
  11. Mamalexa

    Mamalexa Période de pointe

    Coucou Oléa,

    Difficile de ne pas cogiter pendant les insomnies de la grossesse !
    Toutes les mamans se demandent s'il y aura assez d'amour pour deux, j'en discutais encore récemment avec des collègues, et leur conclusion était que oui, on a assez d'amour pour deux, et plus ! ça prend juste un peu de temps pour trouver l'équilibre à 4 apparemment (c'est ce qu'on m'a dit, je n'y suis pas encore).

    Sinon je partage certains de tes soucis, nous aussi nous vivons plutôt isolés...Enfin j'ai mon boulot bien sûr, pendant lequel je vois pas mal de gens. Mais mon mari est à la maison et nous ne sortons pas...On ne sortait déjà pas beaucoup avant d'avoir un enfant mais là ça a empiré, on doit voir des gens une fois tous les deux mois. Avant nous avions 2 couples d'amis mais ils sont partis, et nous habitons loin de nos familles, on ne voit la mienne que pendant les vacances une fois par an, la sienne encore moins. Résultat ma fille a 13 mois et elle a été en contact 2 fois avec un autre bébé, et 3 fois avec d'autres enfants...Il n'y a pas de parcs là où j'habite. Bon a priori ça n'en fait pas une petite sauvage, elle est très sociable, avec les adultes en tout cas. Je me demande si on ne devrait pas la mettre à la crèche de temps en temps mais le papa n'est pas pour. Il dit qu'à cet âge là de toute façon ils ne jouent pas ensemble et au mieux se piquent leurs jouets respectifs. Nous avons depuis peu une nounou qui vient à la maison l'après-midi pour que mon mari puisse travailler à domicile, c'est le seul autre adulte que ma fille côtoie régulièrement.

    Pendant un temps ma fille s'est tiré les cheveux à se les arracher quand elle était fatiguée, ça m'inquiétait mais ça lui a passé, elle continue juste de les tirer doucement pour s'endormir. J'ai lu que ces comportements n'étaient pas inquiétants tant que l'enfant ne se blessait pas, que ce sont des moyens de s'apaiser.

    Je crois que tu fais au mieux Oléa en fonction d'un environnement social qui n'est pas idéal, et je reste persuadée que l'essentiel dans la vie d'un tout petit (et d'un plus grand) c'est l'amour et l'attention de ses parents. Et puis ton Poupon aura bientôt un petit frère ou une petite soeur, ça va être une aventure et il va apprendre plein de choses ! J'espère que tu as retrouvé un peu le moral depuis hier.
     
  12. sophie43

    sophie43 Hyperlactation

    Oléa,

    Pas trop le temps de t'écrire longuement, j'ai toutefois été très touchée de ton message... Passé et avenir se mêlent dans certains moments de la vie, la grossesse en est un où on fait des adieux à un passé sans pour autant savoir de quoi l'avenir sera fait. J'ai l'impression que tu as vécu des choses d'une grande violence, que parfois tout cela refait surface et que tu es débordée par tes émotions (vive la grossesse !)

    Poupon s'adaptera, vous aussi, les personnes que vous êtes ont cette capacité, par l'amour que vous vous portez, d'avancer dans la vie. Sans souffrance ? Non, sans doute pas... Mais ensemble : assurément.

    Quant aux copains, nos enfants sont jeunes, ma fille non plus n'a pas de "copain" même qu'à la crèche les dames auraient tendance à l'obliger à jouer avec les autres enfants pour la préparer à l'école... Ca viendra, laissons leur du temps !
     
  13. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Merci à toutes pour vos messages, ils font chaud au coeur, me rassure et me pousse à voir les côtés positifs. Alors, oui, ça va être dure, mais vous dites, il y aura de beaux moments de bonheur, autant se focaliser sur ce bonheur.

    Pour les tapes, j'ai essayé de parler à Poupon de ce qui c était passé, il m a répondu " oui" gentillement à tout... J'ai l'impression que c'est sa mamière d exprimer sa douleur, sa colère. Pour mon passé, il faudra bien que je lui en parle, de toute manière un jour ou l'autre il s apercevra bien qu'il n a pas beaucoup de grand pères comparé à la farandole de grand mères qu il a lol. Et de toute manière, je suis certaine qu il sait déjà beaucoup de choses.
    Mon mari dit que comme moi, il ne voit pas le mal dans les actes des gens, sauf quand ils font mal, et dans ce cas, ni lui ni moi ne comprenons.
    Sinon, nous allons au parc quotidiennement depuis cet été, mais c'est pas pour autant que l on a sympathisé. Bon, même si je ne suis pas emballée par l école, en septembre, il y ira, ça sera l occasion de se faire des copains...
    Poupon me réclame... Encore merci
     
  14. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Pour l'accouchement, on n'avait aucune famille à proximité ni pouvant se libérer pour garder Abricot. On a demandé à un collègue, Abricot l'a vu une fois avant l'accouchement. Et puis finalement, on n'a pas eu besoin... on a déposé Abricot chez la nounou le matin à 9h, et j'ai accouché vers midi, son papa est simplement allé le chercher comme d'habitude vers 18h chez la nounou et l'a emmené à la maternité. Du coup, je ne sais pas comment ça se serait passé avec le collègue, mais ça n'aurait été que pour quelques heures maxi.

    Pour les copains, mon fils n'en avait pas vraiment non plus avant l'école... C'est normal, les premières années, les enfants ont surtout besoin de leurs parents.
    Et mes deux enfants sont super complices ! Ils jouent beaucoup l'un avec l'autre.

    Mais c'est normal d'avoir des angoisses pendant sa grossesse ! Ça chamboule forcément les habitudes ;)
     
  15. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Bonjour,
    Je voulais vous remercier toutes une nouvelle fois pour votre soutien, qui m a beaucoup remonté le moral.
    Les bobos de la grossesse se sont calmés, je suis donc moins fatiguée.
    Poupon a joué avec une petite de son âge, ils étaient mignons ensemble. Bon la petite l a griffé et lui a jeté de la terre sur le visage ( pas méchamment, elle essayait juste des gestes) du coup j'ai dû expliquer longuement à Poupon qu il ne fallait pas faire ça et qu il avait le droit de dire " non", de se défendre, expliquer ce genre de chose à un enfant qui ne comprend rien à la violence, ni à la notion de se défendre, c'est pas facile...
    Il était heureux de jouer, c'est l essentiel, même si...
    Heureusement, nous avons rencontré une famille super dans un restaurant, ( pas au jardin d enfants) les enfants sont bienveillants et jouent super bien avec Poupon, qui a donc deux nouveaux copains et qui est fou de joie de jouer avec eux ! Et en prime, sans coups, ni griffures, ni terre dans le visage.

    Pour le moment de l accouchement, j en ai un peu parler à mon frère et ma mère. Mon frère est d accord pour tout et normalement, le petit naîtra avant qu il parte en voyage. Ma mère, elle est plus catégorique: c est elle qui gardera Poupon pendant que j accoucherai peu importe l heure, bon.
    Je ne sais pas comment je vais vivre d être séparée de Poupon pendant 2-3 jours/nuits, surtout qu il s endort au sein et qu il dort avec ses deux parents. Je crois que je rêve depuis toujours d un accouchement à la maison, mais je n assume pas ce rêve, surtout que mon mari est contre.

    Le cododo à 4 et le co allaitement ne sont pas des pratiques répandues. Certaines personnes ont essayé de nous faire peur. Alors, on va sûrement galérer, faire des erreurs, mais ça sera les nôtres, nous n auront pas les regrets d avoir écouter les autres
    Nous peurs nous ont fait espérer que notre petit grandisse plus vite. Poupon, lui, nous a rappelé qu il avait le droit de grandir à son rythme. Alors qu'il aille à son rythme de petit garçon plein d amour, ne comprenant rien à la méchanceté. Lorsque je le contemple avec ses yeux pleins d amour et son sourire plein de joie, je me dis que pour l instant, nous sommes dans le bon chemin.
     
  16. Oléa

    Oléa Hyperlactation

    Petit Poupon est là. Le cododo se passe merveilleusement bien, je n'ai pas de sentiments de rejet vis à vis de l allaitement de grand, mais... Je suis Triste.
    Je suis très fatiguée, mon mari me laissant gérer les longues très longues soirées avec grand Poupon et les rêveils nocturnes avec petit Poupon.
    Petit Poupon fait sa crise des trois semaines, téte tout le temps, grand Poupon se sent délaissé et fait " bêtises sur bêtises " bravant les interdits pour que je m intéresse à lui. Ça marche d une certaine manière, je le gronde, le menace, lui refuse des tétées. Mon mari me laisse aussi gérer le côté discipline. Grand Poupon est très malheureux et moi aussi. Il pleure et moi aussi. Ce soir il m'a demandé " pourquoi tu es méchante, toi ?"
    J aimerai retrouver mon petit bonhomme d amour.
    Ce soir je me suis mal occupée de petit Poupon, j'ai totalement raté le noeuds de l écharpe de portage, il aurait pu tomber , il a également pleurer pour le bain.

    Une phrase d une de mes collègues revient régulièrement dans ma tête: avoir deux enfants, c'est s occuper mal des deux...
     
    Dernière édition: 1 Mars 2016
  17. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Cette phrase est une belle connerie.
    Avoir deux enfants c'est apprendre ce que c'est que l'amour avec un grand A. L'amour avec ses limites et nos limites humaines.
    J'ai l'impression que tu n'acceptes que difficilement tes limites. La mère parfaite est un mythe. .... tout comme le père parfait.
    C'est bien que ton mari te fasse confiance et je sais que vous aviez votre équilibre comme ça. ... mais ne pourrais tu parfois lui demander un peu d'aide ?
    On sait que le pic des 3 semaines ne dure que quelques jours mais c'est un moment difficile quand on gère tout seule.
    et pour les réflexions de ton grand, se sont des mots d'enfants, ne l'oublis pas. Il n'est pas capable de percevoir la difficulté de ton rôle de maman. Il parle uniquement d'un ressenti à linstant T.
    non tu n'es pas parfaite. Mais avec le temps on s'améliore toutes. Il s'agit juste de ne pas s'accabler inutilement.
     
  18. AnnaC

    AnnaC Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    oh Oléa, je lis ta peine et cela me touche. Que c'est difficile. Je la comprends tellement, cette exigence que tu as, et le fait de vouloir faire du mieux que tu peux et même plus... Je suis comme toi. Et ça me rendrait malade comme tu l'es de voir mon enfant triste. Sois douce avec toi, tu ne peux pas tout gérer toute seule. Grand Poupon réagit au fait qu'il y ait un petit frère qui accapare maman et c'est sain! Peut être proposer au Papa de t'aider pour gérer la soirée avec Grand poupon serait une piste ?
    En tout cas, je t'envoie tout mon soutien. Et je sais que les choses vont s'arranger parce que tu te remets chaque fois en question avec intelligence et finesse et que tu partages ton ressenti avec beaucoup de franchise et de bienveillance : je suis certaine qu'avec tes poupons tu t'en tires comme une reine...(ou une princesse, ne soyons pas parfaite;))
     
    Dernière édition: 2 Mars 2016
  19. mamamilou

    mamamilou Période de pointe

    hoooo pauvre oléa. que c'est dur de te lire. tu semble épuisée et pourtant tu arrives a réagir comme une vrai mère de lama nière la plus adaptée possible. tu arrvies à te remettre en question c'est un point fondemmental! la relation avec grand poupon va s'améliorer. il faut trouver votre rythme à tous les trois mais il est vrai qu'un peu d'aide de ton mari pourrai être une bonne idée qu'en dis tu ?
    Toi auss itu as besoin de te reposer pour pouvoir mieux affronter les journées éprouvantes. ce n'est pas facile ce que tu vis et je t'envoie tout mon soutien! avoir deux enfant pour moi c'est s'occuper encore mieux du deuxième parce qu'on a appris du premier et c'est découvrirr avec le premier tout un tas de chose non en core découverte avec l'arrivée du deuxième! il y a de magnifique choses à découvrir parfois plus dure, parfois moins mais tu es dans la bienveillance et je suis certaines que l'arrivé de mini poupon ne changera rien à cela.
    courage
     
  20. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Oléa, les filles ont dit des choses très justes, et j'ajouterai que plus ton petit poupon grandira, plus tu pourras faire des choses avec tes deux poupons à la fois :eek: et quand tu les verras rire ensemble, être complices, tu verras, c'est merveilleux :)
     

Partager cette page

Chargement...