• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Souvenir de debuts difficils

Vanessa.

Montée de lait
Je ne sais pas si je suis dans la bonne section pour parler de là mais je me lance ... Je vais vous parler de la naissance de ma fille
Tout d'abord personne n'arrive à me comprendre vraiment à part mon mari ,pas même la psy de la pmi que j'ai vu .
Alors ma fille a maintenant 21 mois , pour sa naissance je voulais absolument l'allaiter .
Déjà quand elle est née elle était étouffée par son cordon donc ils sont partis en courant avec elle en me disant froidement que je pourrais la récupérer que le lendemain !
Je l'ai finalement récupéré 5h après , elle respirait bien mieux ma pepette :)
Première mise au sein très douloureuse , la puéricultrice me dit que c'est comme ça ,j'ai une poitrine fragile et que je vais souffrir comme ça pendant tout mon allaitement ... Super sympa !
Puis on me dit qu'elle est trop maigre ( 2kg720 , n'importe quoi...) et qu'il lui faut des compléments ... C'est mon premier bébé ,j'avais très confiance en eux donc ok pour les compléments...
En rentrant à la maison je lui donne que le sein ,mais elle tete beaucoup et comme je ne suis pas renseignée je m'inquiète et je demande conseil autour de moi ,on me répond que mon lait n"est pas nourissant .
Je continue tout de même ,mais le jour où ma fille a eu une semaine ,en pleine nuit je me tord de douleur atroce dans l'utérus.
Je finis par me raidir et puis je me souviens même plus tellement je souffre je ne peux que gémir .
Mon mari appel les pompiers qui me soulèvent comme ils peuvent et qui m'emmènent dans l'hopital le plus proche .
Là bas on m'examine et on m'apprend que je fais une infection nosocomiale de l'utérus !!!
De là tout va très vite ,je souffre tellement que je ne peux que subir ce qu'on me dit et ce qu'on m'impose , et ils m'annoncent que mon mari doit rentrer avec ma fille ,qu'elle ne peut pas rester ici à cause des autres bébés parce qu'elle peut ammener des microbes ...
Alors je reste seule à souffrir ,avec des perfusions de partout et j'avais l'impression de perdre la tête ...
Mon mari obligé de la passer au biberon en catastrophe dans la nuit , et moi ils me disent que je dois tirer mon lait et le jeter .
Voilà ,de là la dépression commence ,je suis restée 4 jours comme ça ,loin de mon petit bébé .
Elle prenait bien le bib apparement ... Ils étaient froid avec moi ,on me dit quand je rentre chez moi de tirer et jeter encore quelques jours .
Mais je suis tellement épuisée et déprimée que j'ai laissé tomber l'allaitement,on m'avait tellement mal renseigné que pour moi c'etait insurmontable . J'ai pas eu la force de poursuivre j'étais trop mal et elle prenait bien le biberon .
J'ai demandé à un des médecins quelles séquelles je pourrai avoir et là il me répond mot pour mot "vous verrez bien quand vous essaierez d'avoir un autre enfant si vous êtes stérile"
Alors voilà je vous laisse imaginer mon état .
MAis voilà 7 mois après je tombe enceinte et j'ai aujourd'hui un merveilleux petit garçon que j'allaite .
Tout s'est merveilleusement bien passé pour lui ,j'ai changé de maternité et surtout je me suis renseignée à bloc!!!
Mais voilà la déprime a du mal à partir .
J'ai un énorme sentiment de culpabilité envers ma fille .Maintenant que je ressens ce lien si intense avec mon fils ,je me dis que elle je l'ai privé ...
J'ai beaucoup de mal avec tout ça , je souffre encore énormément . Même quand je revois les photos d'elle bébé ,tout me revient ...
Je sais qu'ici je serais comprise et j'avais vraiment besoin d'en parler pour essayer de surmonter tout ça ...
Merci de m'avoir lu car c'était bien long ...
 

Annaëlle

Hyperlactation
Je n'ai pas beaucoup de temps mais juste pour te dire que je t'ai lu et que je comprends combien ça a du être dur et combien ça peut l'être encore...
Le forum c'est déjà beaucoup mais si tu veux en parler avec quelqu'un d'autre que la psy de la PMI qui n'a pas l'air d'avoir fait l'affaire (lol) il n'est trop pas tard pour voir une psychologue ou psychothérapeute compétent(e)!!
Bon courage en tout cas!
 

Bouclette86

Période de pointe
Bonjour à toi.
Ton message m'a serré le coeur. C'est incroyable et révoltant que le personnel hospitalier à qui tu as eu affaire ait été aussi insensible et indifférent ! Ne culpabilise pas, tu as fait de ton mieux avec les informations dont tu disposais à l'époque, et en plus dans une situation très délicate. L'important c'est que tu sois là pour ta fille, et que tu l'aimes.
C'est merveilleux que tout se soit bien passé avec ton fils, que l'allaitement se déroule bien. Prends à sa juste valeur chaque moment de bonheur avec lui, sans penser que ce sont des moments que tu n'as pas eus avec ta fille !! Avec elle tu en as eu, et tu en auras d'autres; avec lui, il faut les savourer sans te les gâcher...
Facile à dire sûrement, et pas facile à faire... j'en suis bien consciente.
C'est vraiment malheureux que tu n'aies trouvé jusqu'ici aucun interlocuteur qui ait su trouver les mots pour t'aider. Je suis bien de l'avis d'Annaëlle : tu devrais chercher un psy digne de ce nom, peut-être que quelques séances suffiront à évacuer au moins en partie ton traumatisme et à te faire aller mieux.
Comment ton mari vit-il tout ça? Est-ce que tu lui en parles ? est-ce qu'il te comprend ? est-ce qu'il te soutient, ou tout cela le dépasse ?
Nous en tout cas on est là et on te soutient.
Je t'envoie plein d'ondes positives.
Courage !
 

isabelle steffan

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Quand on renonce à l’allaitement, c'est comme un deuil et le deuil est d'autant plus douloureux que l'on ne peut en parler à personne car personne ne semble comprendre ce qu'on vit. Tout le monde essaie de rassurer la maman sur le fait que son bébé est là, en bonne santé ... oui, mais le lien lacté n'est pas là et ça c'est difficile de le faire comprendre :(

Ta fille a 21 mois, elle peut encore être allaitée :) Je te dis cela car j'ai rencontré ce week-end une femme (lors du congrès LLL) qui a adopté une petite fille et qui s’était préparée à l'allaiter mais sa fille n'a pas souhaité téter le sein au début de leur rencontre. La maman a continué à tirer son lait et à le donner à sa fille à la paille et un beau jour, sa petite fille a soulevé son t shirt et s'est mise à téter. Elle avait 21 mois ! Depuis, elle tète ...

Ta fille a 21 mois elle aussi ... et tu allaites un bébé, tu as donc du lait ...

Ça peut sembler fou comme histoire ... je me suis dit que cette expérience pourrait te servir à avancer comme TOI tu le souhaites.

Qu'en penses-tu ?
 

Sealine

Hyperlactation
ton histoire m'attriste et me met en colère. encore une fois, tu as eu la malchance de tomber sur des soignants qui ne sont pas respectueux de leur patient. ce que tu as traversé est très dur mais tu ne dois en rien culpabiliser pour ta fille !!
isabelle te donne une piste très intéressante, à toi de voir ce que tu comptes faire. en tout cas, sache que tu fais au mieux pour tes enfants, c'est le principal !!
 

bibul

Montée de lait
tout pareil! je suis en colere avec toi... et comme le dit sealine, isabelle te donne une belle piste... ne lache pas prise, pourquoi pas? tu peux encore lui donner ce que tu voulais...
bon courage et gardes le cap...
 

Vanessa.

Montée de lait
Merci beaucoup d'avoir prit le temps de me répondre .
Pour le papa il me comprend totalement ,il s'est vraiment mit à ma place et sur ce niveau là il a vécu les choses pareil que moi et j'ai beaucoup aimé discuter avec lui .
Sauf que le problème c'est qu'avec cette dépression ,ça a entrainé beaucoup de choses . J'ai été jusqu'à il n'y pas très longtemps encore ,insupportable avec lui ,très méchante et tout le temps stressé .
Avant la venu du 2eme je pleurais très souvent ,j'avais beaucoup de mal à comprendre ma fille et stressais tout le temps . J'avais tout le temps l'impression de mal faire et je déchargeais tout sur lui .
Ma 2eme grossesse m'a énormément fait souffrir du dos , ma fille nous faisait des nuits blanches tout le temps ,bref une fatigue énorme s'ajouta à tout ça .
Puis au début quand il est né je me laissais souvent gagné par le stress . Peur de mal gérer ,peur de tout finalement.
Puis ... Ca va mieux ! J'arrive à vraiment relativiser , j'ai rencontré plein de mamans au foyer comme moi avec des enfants du même âge ,on se voit presque tous les jours de la semaine . Et en nous racontant chacune nos vécus de la maternité ,je me rends compte que je suis loin d'être la seule dans ce cas là .
Alors je prends les choses avec beaucoup plus de recul et je suis beaucoup plus zen . Je m'épanouie vraiment avec mes enfants.
Seulement c'est ce problème qui me reste , cette culpabilité ,alors qu'en regardant bien elle est tout le temps après moi ,je n'ai pas l'impression qu'elle manque de quoi que soit mais ... Je ne sais pas expliquer pourquoi je suis encore si fragile envers elle .
Je suis aussi très en colère envers ces médecins ,quand une maman vient d'accoucher elle est très fragile ,comment on peut gacher de tel moments à quelqu'un , ça je me le demanderai toujours...Malheureusement j'en lis tous les jours des mamans à qui il arrive de mauvaises experiences à la maternité.

La refaire téter oui j'y ai pensé mais je ne pense pas en avoir l'envie et le courage de repartir là dedans maintenant . Je pense que ça me ferait du mal en fait ,pourquoi je ne sais pas . Elle a bu de mon lait dans un verre , une fois j'en ai fais sortir manuellement pour qu'elle goute ,bon elle était pas fan mais ça l'a fait rigoler :) Des fois encore on le fait.
Je pense que j'ai besoin d'aide et surtout d'en parler pour faire ce deuil et puis elle voit faire son frère teter mais ça ne l'a jamais intrigué .
Je n'aurais pas le courage de prendre le temps de lui apprendre ,j'ai énormément de choses à faire avec les 2 déjà et puis lui tète encore énormément donc je ne pense pas que ça soit une solution pour moi .
A des moments j'arrive à me raisonner, mais cette "blessure" est toujours là .
En tout cas ça me fait vraiment du bien de pouvoir en parler je sors enfin un peu la tête hors de l'eau !!
 

Kay

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Bonjour Vanessa,
Tu fais bien d'en parler!

Je me souviens une fois, je me remémorais avec une copine à propos de la naissance de mon fils - comme toi je ne m'étais pas renseignée et je regrettais certains choix égoistes que j'avais faits à l'époque. Mon fils passait par la et il m'a dit "mais tu sais maman, j'ai eu le temps de m'en remettre" ;-)

Alors, pourquoi pas en parler avec ta fille?

Et puis, dans ton récit, je vois que tu as bataillé comme tu as pu, personne ne t'a encouragé, tu as été malade... je pense que dans de telles conditions, c'est presque impossible de mener à bien un allaitement. Tu as fait ce que tu as pu vu les circonstances et avec les infos et le (non)soutien que tu avais.

Beaucoup de mères n'imaginent pas que quelque chose de naturel puisse être si dur... on oublie que naturel n'est pas synonyme de facile!

Bon courage à toi
 

allreset

Lactarium
Tu pourrais aussi faire une lettre à la maternité, au directeur de l'hôpital en lui expliquant combien tu as souffert du manque d'accompagnement de l'équipe, de leur ignorance sur l'allaitement.
Parle lui du Label "Ami des bébés", des associations qui pourraient intervenir dans le centre hospitalier pour informer les futures mamans.
Demande au directeur de motiver ses choix et d'expliquer pourquoi une maternité du 21ème siècle fait l'impasse sur l'allaitement qui est le "cheval de bataille" de l'OMS.
Il répondra, tu verras et prends ton temps pour faire la lettre.

Tu te sentiras beaucoup mieux après, tu verras.
 

Vanessa.

Montée de lait
Alors pour la lettre effectivement j'y ai pensé ,mais la maternité où j'ai accouché a fermé !
J'ai aussi beaucoup parlé à ma fille , surtout quand son petit frère est né ,en lui expliquant que même si les choses se passaient différement avec lui , je l'aimais tout autant qu'elle .

Je me réconforte en me disant que je l'ai allaité une semaine quand même , elle a quand même connu ce contact et elle a reçu de mon lait en premier .

Pour mon fils j'ai accouché dans une maternité avec le label ami des bébés et c'était formidable...A peine sorti de moi je l'ai gardé pendant 2H30 en peau à peau puis l'allaitement c'était génial ,je dis que c'est beaucoup grâce à lui:)
Les puéricultrices m'ont proposés direct de dormir avec lui ,jamais de tout son séjour il n'a été dans le berceau ,après il a eu une forte jaunisse , jamais ça n'a altéré l'allaitement ,à peine il réclamait ,même pour une tétée calin ,elle le sortait de la photothérapie pour qu'il soit avec moi ,même en pleine nuit si il y était ,elles me le ramenaient et elles venaient le rechercher .
Et bizarrement je n'ai jamais trop paniqué ,j'avais comme la conviction que mon allaitement allait très bien réussir ,j'étais très confiante en moi en mon bébé . On est quand même resté 10 jours , là c'était dur pour moi ,ma fille me manquait énormément ...
Mais il prenait beaucoup de poids et franchement tout s'est déroulé parfaitement bien ! J'ai eu une crevasse et 2 engorgements avec fièvre mais c'est tout .
D'ailleurs anecdote à propos de mon premier engorgement avec fièvre ... C"était un samedi ,galère pour trouver un médecin alors j'en appel un de garde . Je dis que j'ai de la fièvre et très mal au sein . Cet abruti me dit de ma lever ,me met un coup dans les reins et me demande si j'ai mal . Euh je réponds que oui vu le coup qu'il vient de me mettre .
De là il me sort que j'ai une infection des reins ,que je dois prendre les antibios qu'il va me prescrire et évidemment il faut arrêter l'allaitement sur le champ !!
Alors là je pleure direct , je lui dis que je vais aller aux urgences pour être sûre et il me dit que je peux toujours si je le crois pas ,heureusement j'y vais et là on me dit que ce n'est qu'un engorgement !! Et même en cas d'infection des reins j'aurais eu des antibio compatibles !!
Mais c'est quoi ces médecins franchement ! Imaginez une fille ,comme moi avant ,qui croit ce qu'il dit et qui arrête l'allaitement !
Mais lui c'etait le ponpon je crois ,même aux urgences ils ont halluciné de sa connerie ...
Enfin bref , petite parenthèse , je suis quand même super fière de moi pour mon fils ,c'est tellement génial .
Mais c'est étrange d'être triste et de repenser toujours à cette histoire quand je vois les photos de la maternité de ma fille ,j'ai peur que ça me poursuive tout le temps ,j'aimerai vraiment en "guerrir" .
Petit à petit j'arrive à comprendre des choses ,à me rassurer moi même ,mais bon parfois ça ressort quand même ...
 

Annaëlle

Hyperlactation
Coucou Vanessa, ce que tu as vécu a été très dur, c'est normal qu'il faille du temps pour en "guérir". Après la naissance de mon bébé, j'ai connu des grosses difficultés d'allaitement dues à un problème de succion (frein de langue court), douleurs atroces, difficultés à reprendre son poids de naissance. De plus j'étais fortement anémiée, plus les nuits hachées j'étais épuisée, au bout du rouleau!! Vers les 3 semaines de mon fils, j'ai voulu arrêter l'allaitement mais ce n'était pas possible pour moi, et je n'arrivais pas à expliquer ça. J'ai revu la psychothérapeute que je voyais avant de venir au Maroc (maintenant c'est le Maroc ma psy lol). Avec elle j'ai compris que je me mettais une pression atroce, pour moi l'allaitement c'était obligatoire, je ne me laissais pas le choix. Je lui ai dit que je voulais donner "le meilleur pour mon bébé" et que ça passait forcément par l'allaitement. Elle m'a répondue que je donnais le meilleur que je pouvais donner... et là j'ai commencé à relativiser, à lacher prise... à me dire que je pouvais élever mon bébé sans l'allaiter et que nous pourrions tout de même avoir une très belle relation!!
Tout ça pour te dire que je comprends ta peine et que je ne trouverai pas superflu que tu ailles la "déposer" chez un professionnel plutôt que de la garder et que ça continue "d'agir" en te faisant culpabiliser par exemple. Mais ce n'est que mon point de vue! :eek:
 

allreset

Lactarium
Il faut tourner la page sur cette histoire Vanessa, au risque de ternir ce que tu vis actuellement. Ta fille va bien et elle a profité de toi autrement qu'à travers l'allaitement.
Tu n'es pas responsable!
Un professionnel peut t'aider comme le suggère Annaelle, toutefois sache qu'actuellement tu es sous influence hormonale et tes ressentis sont différents, exacerbés.

Ecris dans un journal tes sentiments sans te relire et lis le quelques jours plus tard. Dis nous ensuite ce que tu as éprouvé à ta lecture.
 
Dernière édition:

Vanessa.

Montée de lait
Merci les filles . Déjà je me suis rendue compte que rien que de venir l'écrire ici , ça m'a dégagé d'un poids énorme .
Et c'est bien vrai que ça risque de ternir ce que je vis avec mon fils ,puisque je ne vis pas pleinement les moments en lâchant prise mais en repensant souvent à ma fille .
Donc c'est clair qu'il faut que ça s'arrête.Je pense écrire un journal comme tu me dis ,je me rends compte que ça fait beaucoup de bien .
Je remarque ces derniers jours que j'ai beaucoup évolué , j'arrive à réfléchir plus posément quand les 2 sont en train de me hurler dans les oreilles et quand je suis vraiment fatiguée .
Avec mon mari je fais beaucoup d'efforts , je me rends compte du mal que j'ai fait .
J'en suis venue à conclure aussi que comme mon fils est beaucoup plus collant avec moi que ne l'a été ma fille , c'etait à cause de ça , alors que ce sont simplement 2 enfants différent .
Enfin voilà , j'ai un petit bout de chemin à faire encore , je sais ce qui ne va pas c'est déjà ça
 

Bouclette86

Période de pointe
Tu as bien fait de venir en parler ici, c'est un énoorme premier pas. Et c'est merveilleux que tu sentes déjà que, d'une certaine façon, ça va un peu mieux.
Je pense qu'il faut beaucoup de force et de courage pour commencer une thérapie quand on veut vraiment se défaire de quelque chose de lourd. Ne pas le faire maintenant, car tu es bien occupée, ne signifie pas que tu ne pourras pas le faire plus tard ! Si écrire un journal, et nous écrire à nous te fait du bien dans un premier temps, tant mieux! Garde à l'esprit que tu auras ce travail d'analyse à faire un jour (mais je pense que nous en avons tous un à faire!)
 

Annaëlle

Hyperlactation
Je suis bien d'accord avec Bouclette! et comme elle l'avait déjà dit, faire un travail sur soi ne veut pas forcément dire que ça va durer des années, tu peux très bien aller voir quelqu'un avec une demande très précise, pour "guérir" cette blessure là et ça peut ne durer que quelques séances. Et bien sur si ce n'est pas le moment maintenant parce qu'avec tes 2 petits tu es bien occupée, pourquoi pas plus tard en effet! Ecrire c'est super aussi, pour toi et pour le forum!
(il y a aussi des psy très "flexibles" autrement dit cools lol, qu'on peut voir juste tous les 15 jours...). Bonne continuation!
 

Vanessa.

Montée de lait
Merci de vos encouragement :) Bouclette , je vois dans ta signature que ton petit bouclé est né le même jour que moi ;)
Sinon oui c'est sûr que je n'ai pas de temps , j'avais commencé à voir la psy de la pmi parce que c'est à coté de chez moi , que je peux y aller à pied et avec les enfants.

Mais elle ne me convient pas du tout ,j'y retourne demain pour lui dire que j'arrête .
Elle ne comprend pas l'importance de l'allaitement pour une maman et puis l'autre jour j'y suis allée parce que c'était une très mauvais journée pour moi , ma fille a eu des gros soucis de sommeil depuis le mois d'avril et cette fameuse nuit ,il y a environ un mois et demi , elle n'avait pas dormi de minuit à 6h du matin ,et j'étais tellement desespérée que je l'ai laissé hurler pour la première fois .
Je m'en suis tellement voulue que le lendemain je n'ai fait que pleurer ,je pense ne jamais m'être sentie aussi mal d'avoir fait ça ... Et plus jamais j'en arriverais là .

Et elle au lieu de me réconforter elle me dit que j'ai bien fait , que j'aurais du la laisser pleurer depuis longtemps parce que je laisse trop de place à ma fille ,que en gros je me laisse bouffer et que ça sera pareil avec mon fils parce que je le porte trop !
Alors franchement ça ne m'aide pas des conseils comme ça ,en plus ça n'avait rien à voir .

Sa seule devise c'est laisser pleurer ,le sein pas longtemps et limite c'est mieux si on allaite pas !
Je pensais vraiment trouver du soutien dans cette pmi et en fait pas du tout ,comme je suis jeune elles ont du me cataloguer ,elles me regardent toujours d'une manière bizarre ,du genre elles sont sûr que je suis débordée avec mes enfants et que je m'en sors pas .
Alors que j'affiche toujours un grand sourire , mais bon ... C'est comme ça on ne peut pas toujours tomber sur ce qu'on veut !
Et puis elles ont les discours classique ,qu'il faut limiter le nombre de tétées ,surtout pas de tétées câlins car ce sont de mauvais habitudes...Bref je pense que vous m'avez comprit !

Mais venir parler ici ça m'a vraiment fait du bien ,même si ce ne sont que quelques messages ,rien que d'en parler et qu'on me réponde ,surtout que ce soit des mamans qui peuvent se mettre à ma place ,ça fait un bien fou .
Et puis on a toutes notre vécu et nos souffrances donc on peut se soutenir
 

isabelle steffan

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Effectivement, tu n'es pas tombée sur la psy qu'il te fallait !
Une psy n'est pas là pour juger les personnes qu'elle accompagne !!!
 

Kay

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Vanessa si ça t'aide de parler avec nous sur le forum alors je suis vraiment contente que le forum existe pour toi!!

Et si le forum est bien utile surtout pour celles qui sont dans des contrées éloignées, les réunions LLL pour de vrai sont encore mieux, parce que ce n'est pas virtuel, tu vois les sourires et tu entends l'empathie des autres mères, les hormones y sont pour quelque chose aussi.

et les mères pourront éventuellement te recommander quelqu'un à consulter qui ne dénigrerait pas tes pratiques de maternage...

Qu'en penses-tu ?
 

Bouclette86

Période de pointe
C'est comme ça on ne peut pas toujours tomber sur ce qu'on veut !
Et puis elles ont les discours classique ,qu'il faut limiter le nombre de tétées ,surtout pas de tétées câlins car ce sont de mauvais habitudes...Bref je pense que vous m'avez comprit !
:confused: qu'est-ce qu'elles font dans une PMI celles-là?
Je me dis de plus en plus que quand on décide de materner son enfant, il vaut mieux le garder pour soi, comme un trésor, et être évasive et souriante avec les gens qui posent des questions. Encore plus dans le corps médical...

Courage Vanessa!
Et Kay a raison, les réunions LLL c'est encore plus efficace que le forum!:D si tu en as une pas trop loin de chez toi...

bises
 

Sealine

Hyperlactation
pour l'avoir vécu (trop) tardivement, je te conseille d'aller à une réunion LLL, c'est tellement bien de se sentir entourée, encouragée et soutenue, de passer un bon moment, de papoter librement, de poser des questions, etc...
n'hésites pas si tu peux ^^
 
Haut