• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 Sortie précoce pour être dans de bonnes conditions notamment pour l'allaitement

Poupinetteplume

Colostrum
Bonjour à tous,
En plein contexte de coronavirus nous ne cessons avec mon mari de "tomber de haut" concernant les mesures prises en maternité.
Après l'annonce de la suppression de la prépa naissance, arrive l'annonce de l'interdiction des pères en chambre après l'accouchement, puis le risque potentiel qu'ils soient tout simplement interdits de séjour même pour l'accouchement.
Mes 6 semaines de congés maternité pour lesquels j'avais plein de projets se transforment en cauchemar.
A chaque problème une solution, j'avais réussi à me rassurer en découvrant que finalement rien ne m'oblige à rester à la maternité, je peux très bien rentrer avec Papa passé les 2h de surveillance. Bébé s'obstine à rester en siège, il semble bien mobile mais bloque contre le placenta qui est haut et antérieur. Risque de césarienne donc accru, mais qu'à cela ne tienne j'en discute avec ma sage femme libérale qui me confirme que je peux en effet sortir dans les heures qui suivent, et que si je dois subir une césarienne alors elle me conseille de rester 24h pour repartir sereinement. Quel bonheur de se sentir écouter et comprise ! J'ai donc contacté une sage femme proche de mon domicile qui est ok pour me suivre en sortie précoce, et j'étais rassurée pour les conditions dans lesquels nous allions accueillir notre premier enfant, il ne serait pas privé de Papa sauf cas particulier comme une jaunisse par exemple.

Sauf que ce matin j'ai été à la maternité pour tenter une version, qui n'a malheureusement pas marché, et patatra en discutant de mon projet avec la sage femme de la mater elle me dit qu'une sortie précoce c'est seulement au bout de 3jours (moi dans le monde des bisounours j'envisageais 3jours comme une durée "normale"... Mais il est vrai que je déteste les hospitalisations) et que de toutes facons ce n'est pas garanti qu'on me laisse sortir... Fière de moi je lui dit que ce n'est pas un problème et que je signerai une décharge, mais elle m'annonce alors que dans ce cas le pédiatre peut en effet me laisser partir mais garder notre bébé !!!

La j'ai complètement perdu pied, je ne sais pas si c'est légal de leur part, je ne comprend pas que l'on puisse ainsi imposer des décisions aux familles contre leur gré, et je me sens au plus mal, et au delà de la magie des dernières semaines qui est complètement gâchée, de l'angoisse de savoir que notre trio sera séparé de force, je crains que tous ces événements ne viennent m'empêcher de réussir mon allaitement car le soutien de mon mari me paraissait essentiel, et je risque de me retrouver totalement seule face à une équipe soignante en qui je n'ai plus aucune confiance et que je saurais opposée à mes choix.

Je suis un peu perdue, et globalement mes 2 questions sont :
- est-ce si aberrant de vouloir sortir si vite ? Surtout au vue des circonstances actuelles, un minimum de compréhension serait de mise de la part du personnel médical !
- ont-il réellement le droit de garder notre bébé contre notre gré ?

Je parle bien sûr d'une situation où tout irait bien ! Le pire étant qu'avec ce que j'ai entendu ce matin je ne leur ferait même plus confiance s'il me disent qu'il y a contre-indication médicale, je ne les croirais pas.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Alors je ne suis pas juriste mais il me semble bien que légalement, non, ils n'ont pas le droit de t'empêcher de repartir avec ton bébé.
Surtout si tu es suivie à domicile : demande à ta sage-femme de te faire une attestation, ça rassurera la maternité.
Tu dois accoucher quand ?
Il y a d'autres maternités près de chez toi ?
 

Poupinetteplume

Colostrum
Le terme est prévu pour le 27 Avril.
Mais comme la version n'a pas fonctionné la gynéco voudrait programmer une césarienne dans 2 semaines. Toutefois nous préférerions tenter un accouchement par voie basse donc je ne pense pas que nous allons accepter. Et j'ai toujours l'espoir qu'il parvienne à se retourner car je sens vraiment qu'il essaye parfois. Potentiellement il y aurait 3 autres maternités je crois dans le même rayon, mais une seule proposant un niveau de sécurité équivalent en cas de complication. Je ne les connais pas du tout, et je pense que c'est un peu tard pour changer. Nous avons toujours eu de bons échos de la polyclinique et c'est vrai que je n'ai pas vraiment cherché a en savoir plus sur les autres mater autour de nous, d'autant que j'étais déjà suivie avant ma grossesse par une gynéco de la polyclinique.
 

Sorcelica

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bah en vrai le plus gros problème c’est que si jamais bebe fait une jaunisse à j5 et qui nécessite une hospitalisation alors tu n’aura pas de chambre et en effet bébé va rester tout seul la bas

sinon nous ici pour un accouchement voie basse sort à j3 et t sorti anticipé J2 pour une césarienne je crois que la sorti c’est j5 alors sorti j3 sa me semble normal
 

Poupinetteplume

Colostrum
Oui j'ai bien compris aussi en me promenant justement sur d'autres forums que si on doit hospitaliser bébé on ne pourra plus l'accompagner du coup.
D'ailleurs je m'interroge là aussi sur le côté machiavélique de la chose... Je dois voir le mal partout ! Mais en soit si j'étais restée j'aurai eu une chambre, donc cette chambre n'a pas disparue entre deux...
Ah moins que ce problème ne se pose plutôt dans des régions surchargées où en effet les chambres sont vite prises d'assaut, ce qui n'est pas le cas ici.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Euh moi l'un de mes enfants a été hospitalisé (24h) à 2 mois, et j'ai pu l'accompagner (il fallait payer un lit accompagnant mais bon c'était pas super cher). Je n'aurais jamais laissé mon bébé tout seul. Surtout allaité exclusivement.
Ça me paraît inconcevable qu'un parent ne puisse pas accompagner son enfant en bas âge hospitalisé.

Bref moi j'ai changé de maternité un peu au dernier moment (c'était plutôt 2 mois avant qu'un mois mais en pratique j'ai continué le suivi dans la première et transmis une copie de mon dossier dans l'autre, et jusqu'au dernier moment j'aurais encore pu aller dans la première).
Ça ne coûte pas grand chose de te renseigner auprès des autres maternités et de voir ce qu'elles proposent, si elles prennent en charge des sièges sans problème (mais normalement oui, les niveaux de maternité c'est surtout pour les problèmes de prématurité que ça change ; mais que ce soit niveau 1, 2 ou 3 elles peuvent toutes faire une césarienne d'urgence si besoin), et surtout si elles acceptent le conjoint en salle de naissance malgré le contexte, et si elles permettent de sortir au bout de 2h (si tout va bien) sans rechigner ou menacer de garder ton bébé...

Et tu as bien raison de refuser la césarienne d'office pour siège... D'une il a le temps de se retourner jusqu'au terme, et de deux une voie basse est tout à fait possible en siège.
Moi déjà qu'on veuille m'imposer ça, ça me mettrait pas en confiance avec la maternité...
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Oui j'ai bien compris aussi en me promenant justement sur d'autres forums que si on doit hospitaliser bébé on ne pourra plus l'accompagner du coup.
D'ailleurs je m'interroge là aussi sur le côté machiavélique de la chose... Je dois voir le mal partout ! Mais en soit si j'étais restée j'aurai eu une chambre, donc cette chambre n'a pas disparue entre deux...
Si tu accouches et que tu restes à l'hôpital, tu es hospitalisée au service maternité, prévu pour accueillir le "couple patient" maman + bébé. Si tu rentres chez toi et que bébé doit revenir à 3 jours / 2 semaines ou 1 mois, c'est lui le "patient" et il est donc hospitalisé en pédiatrie. Certains services de pédiatrie ont des chambres prévues pour qu'un accompagnant puisse rester dormir avec l'enfant, mais ce n'est malheureusement pas systématique en France...

Pour ce qui est de sortir avant le délai classique, ça dépend effectivement si césarienne ou pas. Et de comment tu te sentiras après celle-là ! Je n'en ai pas eu, mais plusieurs mamans sur le forum témoignent que 24h après la césarienne, on est pas encore bien en forme...
Tu as été choquée de la réaction de cette sage-femme et ça peut se comprendre, mais elle n'est pas seule à cette maternité. Si tu dis avoir eu bon contact jusqu'à présent, peut être attendez encore un peu de voir ce qu'il en est dans les prochaines semaines ?
Puis le personnel est sûrement un peu sur les nerfs en ce moment aussi... ils sont dans le flou, les recommandations changent régulièrement, on leur demande des choses pour dans 1 mois alors qu'ils ne savent déjà pas comment ils vont bosser la semaine prochaine... Elle a sûrement été un peu brusque !
 

cagouille

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
- est-ce si aberrant de vouloir sortir si vite ? Surtout au vue des circonstances actuelles, un minimum de compréhension serait de mise de la part du personnel médical !
- ont-il réellement le droit de garder notre bébé contre notre gré ?
Les réponses à tes questions sont dans l'ordre
"non" et "non"
En effet, le délai de surveillance après un accouchement est de deux heures, ensuite -en théorie- la sortie est possible. Ceci dit, la prudence veut généralement qu'on surveille un peu plus que cela, ne serait-ce pour être sûre qu'il n'y a pas de saignements trop importants et s'assurer que le bébé tète bien. D'ailleurs l'OMS recommande une hospitalisation de 24h pour surveiller un accouchement normal. Rester 24h à la maternité prouve ta "bonne foi" = bien entendu tu souhaites être sûre que bébé va bien avant de sortir. Bon à savoir : la "décharge" n'a aucune valeur médico légale, la mention "sortie contre avis médical" est une simple mention administrative sur le dossier du patient.

Je te confirme, 3 jours ce n'est pas une sortie précoce. Il est possible de sortir au bout de 24h, je l'ai fait! L'idée c'est, comme tu l'as déjà envisagé, de bien tout prévoir en amont. Avoir une sage femme qui pourra passer au domicile pour surveiller les suites de couches et le bébé, faire le test de Guthrie et avoir aussi un médecin ou pédiatre qui pourra voir le bébé pour le certificat des 8 jours. Tout cela mérite d'être mis par écrit, avec les noms des professionnels auxquels tu feras appel. Une fois que l'accouchement s'est bien passé (ce qui est le cas de la majorité des accouchements), que bébé tète bien et est en bonne santé, vous pouvez sortir. Sages femmes de la mater et pédiatre content ou pas, ils n'ont pas le droit de garder ton bébé à moins de prouver que tu le mets en danger grave et immédiat (ceci dit, certaines équipes sont assez tordues pour trouver des arguments là ou il n'y en a pas). On ne peut pas hospitaliser un mineur sans autorisation de ses représentant légaux (sauf urgence vitale).

J'avoue que je réagis avec mes tripes à ton sujet parce que ça me met vraiment hors de moi de lire qu'encore une fois, on infantilise à ce point les femmes, en les traitant d'inconscientes écervelées et en les manipulant!
On instrumentalise la mort pour les contraindre, on veut leur faire croire qu'elles se mettent en danger elles et leur bébé alors qu'elles demandent seulement à pouvoir bénéficier des conditions optimales pour commencer leur vie avec leur bébé, démarrer l'allaitement et tisser un lien avec le père.

Voilà pour le "coup de gueule" ceci dit, lorsqu'on est face à des soignants qui semblent aussi "bornés" que ceux là, le mieux est peut être en effet de "changer de crémerie"....
 

Poupinetteplume

Colostrum
Merci beaucoup pour tout vos retours, je vais essayer d'y faire une réponse globale : ma sage femme libérale m'a rappelée en fin de journée et je vais donc lister un peu les informations qui pourront servir à tous.
- la césarienne est généralement préconisée en cas de siège en raison d'une étude menée aux États Unis il y a une petite vingtaine d'années, pleine de biais à priori et dans un pays très procédurier tous les médecins ont voulu se protéger en pratiquant la césarienne systématiquement, et le reste du monde à suivi. En soi il faut bien sûr faire les analyses recommandées, notamment le scanner du bassin et là mesure de la taille de la tête lors de l'arrivée à la maternité, et de là il se peut que ce soit anatomiquement déconseiller en effet. Mais de là à programmer une césarienne non en effet ce n'est pas indispensable. Le 2ème inconvénient c'est qu'une des conséquences de cela il en découle des gynécologues qui ne pratiquent plus les accouchements voie basse en siège, et ne sont peut être pas "doués" pour cela. Concernant la clinique ou j'accouche ma sage femme me dit qu'en gros 70% des gynécologues restent ouverts à la voie basse même si ils tentent de nous en dissuader plutôt, et 30% seront formellement contre. Reste à savoir sur qui on tombe le jour J ! S'il est contre, et donc sûrement pas à l'aise, on n'insistera peut être pas trop. Mais elle ne me conseille pas de changer, on ne trouvera pas mieux ailleurs.

- ils n'ont aucun droit juridiquement de garder notre bébé contre notre gré, ce sont des arguments qu'ils utilisent pour nous faire peur.

- elle m'a conseillé de me tourner vers le ciane, qui peut justement apporter des conseils juridiques dans ce genre de situation.

- en cas d'hospitalisation du bébé, il y a toujours possibilité d'avoir au moins un fauteuil et de rester avec lui bien sûr, voir même un lit. En effet ce n'est pas du coup le même service, et pas forcément le même confort, mais un mineur à toujours le droit d'être accompagné.

Et enfin comme tu dis Eclira la situation est aussi complexe à gérer sûrement pour eux, je ne pense pas que la sage femme pensait à mal ce matin j'ai même plutôt l'impression qu'elle voulait me mettre en garde pour ne pas que je tombe des nues si le medecin s'opposait à ma sortie, mais ça a été maladroit et dans un contexte où je suis déjà psychologiquement fatiguée ça a été violent pour moi. Ce qui ne m'empêche pas de dire qu'elle était très gentille.

Je pense avoir fait le tour, sinon je completerais plus tard.

Encore merci de vos retours qui m'ont réconforté.
 

Poupinetteplume

Colostrum
Avoir une sage femme qui pourra passer au domicile pour surveiller les suites de couches et le bébé, faire le test de Guthrie et avoir aussi un médecin ou pédiatre qui pourra voir le bébé pour le certificat des 8 jours. Tout cela mérite d'être mis par écrit, avec les noms des professionnels auxquels tu feras appel.
Et merci Cagouille de cette info, je navais pas anticipé pour le pédiatre et je vais y remédier dès demain, afin en effet d'avoir toutes les "preuves" nécessaires de mon aptitude à sortir et de la bonne préparation de notre projet.
 

Gaelle67

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Je viens d'accoucher fin de semaine derniere de mon 2eme Ouistiti. J'ai immédiatement averti le personnel soignant apres la naissance que je souhaitais rentrer le plus tôt possible cad dans la journée.
On m'a un peu regarde avec des yeux ronds mais l'equipe des sf et puer ont été supers et m'ont encouragé. Dans le contexte actuel plus accouchement sans complications (vb, pas hemorragie), gyneco ok pour sortie rapide. Le probleme fut du côté du pédiatre... car mon Ouistiti est ne avant 38sa et les reco de l'has disent que c'est un facteur de risque... Le pediatre du jour n'etait absolument pas ouvert a la discussion j'ai donc accepté de rester 24h en sachant que le lendemain j'aurai un autre pediatre.
Poids de naissance correct, bonne prise de sein, flash pour la jaunisse bas, coordonnées de la SF pour le retour precoce donné + nom du pediatre pour rdv a J8, et des SF qui me trouvaient sereine = accord du pediatre. J'ai bien senti qu'il fesait un effort et comme ni papa ni aine acceptés, il comprenait la demande. Ils engagent leur responsabilite si il se passe quelque chose a domicile dans les 72h avec le bebe...

J'avoue avoir ete un peu degoute car dans une autre maternité du coin ils sont surchargés et font sortir maman + bebe au bout de 6h 1er enfant ou pas... Ca vaut le coup de se renseigner en amont sachant que les politiques evoluent rapidement en ce moment...

Effectivement dernière solution c'est la menace de sortir contre avis... souvent ils acceptent mais en grimacant.. Le mieux est quand meme de discuter et de trouver un arrangement.
C'est ton 1er enfant? Si oui ca vaut peut etre le coup d'évaluer la situation le jour j car c'est bien d'etre accompagne pour l'allaitement la 1re fois pour être sure de sa mise en route. La bonne mise en route permet d'eviter +++ la forte jaunisse.

J'ai quand meme marque les esprits comme étant la maman qui voulait sortir dans la journée avec un prema, dixit ma sf :whistle: En discutant je pense qu'il y a peut etre eu une erreur de terme car poids d'un bebe a terme :ennui:

Par contre si cesarienne, ils gardent plus longtemps je crois 48h
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
@Poupinetteplume c'est cool d'avoir eu toutes ces infos, ça te permet d'y voir un peu plus clair !

là où je rejoins @Gaelle67 c'est que l'on se projette parfois beaucoup, on peut un peu idéaliser l'accouchement / ses suites sans savoir du tout comment on va réellement réagir. C'est bien de savoir les différentes possibilités, sans diaboliser la maternité non plus.

Avec la fatigue et les douleurs de l'accouchement, le baby blues (on ne sait pas comment on va réagir !), parfois on apprécie au final d'être entourée au tout début, de pouvoir appeler une SF ou puéricultrice à tout heure du jour ou de la nuit...
 

Poupinetteplume

Colostrum
Oui en effet, je suis d'accord que la décision finale sera prise selon mon état après l'accouchement, on ne peut rien prévoir avec certitude.
C'est en effet notre premier, et la déception n'en est que plus amère car nous avions vraiment prévu de passer le séjour à la maternité h24 ensemble tous les 3. Ce qui ne sera pas possible pour le 2ème puisqu'il y aura un petit monstre à gérer à la maison, et on réfléchira alors à aborder les choses différemment.

Toutefois me connaissant bien je suis sûre à 99% que je serais bien mieux à la maison avec mon homme qui sera d'ailleurs bien plus à l'aise que moi avec notre baby, c'est d'ailleurs un des éléments qui m'inquiète si je dois subir la césarienne et rester seule à la maternité.
La mise en route de l'allaitement, on en revient toujours à la même chose, j'ai plusieurs excellentes amies dont je suis très proches qui ont allaité et qui n'ont justement pas reçu les bons conseils en maternité. Une qui leur faisait totalement confiance et qui s'est malheureusement trouvée à devoir (re)lancer laborieusement sa lactation 10jours plus tard, et qui a dû supplémentaire en bib un certain temps, une autre qui s'était bien préparée et qui a su s'opposer au personnel pour réussir seule la mise en route de son allaitement. C'est vraiment triste, mais en effet l'hôspitalisation ne m'apportera rien, surtout sans mon mari, puisque je ne leur fait aucune confiance.
Ceci dit je n'exclus pas la possibilité de me sentir physiquement incapable de sortir aussi vite que j'aurais voulu, j'ai bien conscience de cela. (Et on n'est jamais à l'abris de tomber sur du personnel compétent bien sûr, mais c'est au petit bonheur la chance, et je serais toujours sur la défensive pour analyser réfléchir et me décider ensuite sur la validité du conseil !!!)
J'ai donc lu et relu l'excellent ouvrage du Dr Marie Thirion, beaucoup discuté avec mon amie qui est passionnée par l'allaitement et pleine de bon sens et de bons conseils, et consulté une conseillère en lactation dès le mois de Février. Bref, je me sens prête !
 

Poupinetteplume

Colostrum
En revanche je ne me sens pas à l'abri de deprimer a devoir découvrir seule notre petit bout et subir seule l'hôspitalisation contre mon gré, et je suis inquiète à l'idée de louper justement la mise en route.de l'allaitement à cause de cela. Mon mari est vraiment l'élément qui me.donne toute confiance en moi pour réussir, pour imposer mes idées et mes avis au personnel... et déjà seule hier à recevoir toutes ces mauvaises nouvelles ça a été très dur.
 

Doobida

Lactarium
Tu es plus forte que tu ne le crois, accoucher dans ces conditions particulières vous donnera une histoire merveilleuse à raconter et reraconter à votre enfant <3
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
@Poupinetteplume C'est super, tu penses à tous les cas possibles (trop crevée, ou pas)... :)
Le mieux c'est d'essayer de rediscuter avec le personnel de santé pour leur montrer que tu as pensé à tout ça. Cela montre une réflexion et une maturité que certains pourront entendre (quitte à leur dire "allez vous faire voir" si au dernier moment tu es en forme et tu veux sortir contre leur gré). Prépare tout, visite pédiatre, sage-femme, etc etc.
Pour te donner une idée, quand on a voulu sortir (à J5 ici car jaunisse) on a dû prendre un rdv avec notre SF pour le lendemain, puis un autre 3jours plus tard (J8), et dû un peu insister. Mais c'est passé, et le fait d'avoir les rdv prévus ça aide.

Ma belle-soeur (enfin ex-belle soeur, ya divorce en cours mais bref), pour son bébé 2, a prévenu très à l'avance à la mater qu'elle voulait partir le plus tôt possible. Elle est têtue cette nana. Et quand elle a accouché, elle a bien insisté, que tout allait bien, elle avait déjà sa montée de lait, la petite était très en forme, et elle a pu sortir au bout de moins de 2 jours...

Côté allaitement, tu pourrais être surprise, renseigne toi. L'hôpital où j'ai accouché, malgré le fait que c'est un gros hôpital public avec des murs moches et des douches dans le couloir, était top côté allaitement, beaucoup de bons conseils, les puers que tu peux appeler à 4h du mat' pour t'aider à mettre bébé au sein, gestion des compléments (il en a eu besoin car crevette et épuisé) et du tire-lait pas mal... C'est une nana à une réunion LLL qui m'avait dit qu'ils étaient bien et je confirme !
Ça vaut le coup de se renseigner :)
 

MmeMarguerite

Hyperlactation
Bonjour @Poupinetteplume

Je t'apporte mon témoignage pour que tu sois prête à tout et surtout pas pour te faire paniquer ! Je te trouve déjà très renseignée et c'est super !

Pendant toute la grossesse, bébé en siège. Il s'est retourné une première fois vers 34sa puis deux semaines plus tard, s'est remis en siège (rien que pour faire une fausse joie à sa maman :whistle:). Mon gynécologue n'était pas du tout fataliste et m'avait dit que je pouvais très bien accoucher en siège, même si pour un premier ce serait plus difficile, donc tous les gynécologues ne sont pas frileux, rassure-toi !
Finalement à 38sa il s'est à nouveau retourné après deux séances d'acupuncture... Ce qui ne m'a tout de même pas évité la césarienne en urgence à terme +3 ! Je suis restée 6 jours à la maternité et j'aurais vraiment bien aimé partir plus tôt, c'était looooong !! Le seul avantage que j'ai trouvé à tout ça : comme j'ai dû rencontrer à peu près tous les membres du service de la maternité, j'ai pu avoir plein de techniques et de conseils de mise au sein différents et piocher là-dedans ceux qui m'arrangeaient le plus. En ce moment, dans la maternité où j'ai accouché, ils ne font rester les mamans et leurs bébés que le minimum de temps car les hôpitaux sont tous complètement débordés, mais je suis en Alsace alors c'est peut-être un peu différent...
En tout cas, je pense que je n'aurais pas été capable de rentrer à la maison avant le 3 ème jour parce que l'opération m'a quand même bien fatiguée et que je ne pouvais pas porter mon bébé ou tenir debout plus de 10 minutes les premiers jours. Par contre, le personnel était vraiment aux petits soins avec moi, je sonnais pour qu'on vienne changer la couche de mon bébé par exemple, parce que j'en étais incapable au début, et ça n'a posé aucun problème :).

Enfin tout ça pour te dire comme ce qui a déjà été dit au-dessus : tu es bien préparée, motivée et réaliste alors pas de raisons que l'on t'embête ! Je te souhaite que tout se passe bien et de te retrouver rapidement avec tous tes amours chez toi <3.
 

Poupinetteplume

Colostrum
Merci pour tout ces retours qui font chaud au coeur. MmeMarguerite, retournement à 38sa, j'ai raison de continuer à y croire. Encore que c'est vrai que là on a tout essayé, 2 séances d'acupuncture avec moxibution chaque jour entre les 2, VME, et même (on y croit ou pas, mais ça ne coûte rien d'essayer de toutes façons) depuis qq jour ma cousine me fait des soins à distance en magnétisme.
J'essaye aussi le yoga mais là bien sûr on n'est pas aidés par les circonstances puisque tout est annulé au CPP, je me débrouille avec des vidéos mais ce n'est sûrement pas aussi efficace. Quand à l'autohypnose, clairement je ne voit pas comment me débrouiller seule (j'avais des séances prévues au CPP). Il paraît que ça peut aussi marcher pourtant.
Mais il faut continuer à y croire :pom pom:, et vos messages m'encouragent et me remontent le moral.

Et félicitations à Gaëlle67, profitez bien de tout ces beaux moments à venir:joie:
 
Haut