• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Ressources sur l'accouchement au naturel

Lina42

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Comme @Clair de Lune je te conseillerai : "j'accouche bientôt, que faire de la douleur?" La lecture de ce livre m'a apporté également beaucoup de force, de sérénité et de confiance en mes ressources.

J'ai accouché sans péri pour bébé 2 et bébé 3 dans une maternité classique où la péri est très majoritairement pratiquée, je crois que la lecture de ce livre m'a aidé à poser mes choix.
 

chemin80

Période de pointe
Mon hôpital a ce label ;) Mais la priorité dans mon cas, c'est le suivi médical, hélas. Mais je pense qu'ils font déjà beaucoup de choses très bien pour les accouchements non médicalisés, je ne peux pas tout avoir.
Calais c'est encore plus le grand Nord que moi :D

Merci beaucoup pour vos pistes de lecture, c'est exactement çà, j'ai besoin de courage/m'encourager! J'ai regardé aussi le film "le dernier cri" hier, même si le sujet c'est surtout les accouchements partout dans le monde/le milieu culturel, çà m'a bien aidé dans ma réflexion!
 

chemin80

Période de pointe
Je suis la chaîne de la sage-femme de la vidéo, j'aime beaucoup ce qu'elle fait, elle a d'ailleurs fait partie de mes réflexions à propos de la douleur!
Voilà, livre de Isabelle Brabant commandé pour commencer, j'ai réussi à l'avoir (normalement) chez l'éditeur, en version un peu abîmée.
 

Clair de Lune

Hyperlactation
@chemin80 : ne t'effraie pas de la taille du livre d'Isabelle Brabant, c'est une fameuse brique! Je ne l'ai pas lu d'une traite, ça a plutôt été un compagnon de route pendant la grossesse, j'ouvrais au hasard ou bien aux sections qui m'intéressaient/m'interpellaient. J'ai trouvé ses mots tellement justes et forts que j'en ai recopié des passages entiers dans mon carnet (idem pour le livre de Maitie Trelaun). Celui d'Isabelle Brabant est génial aussi car elle explique toutes les positions possibles/imaginables pendant le travail, l'accouchement.... Elle montre que rien n'est figé, rien n'est obligatoire mais qu'il existe une multitude de possibilités et qu'on peut se laisser porter en confiance.
J'ai aimé "Le premier cri" (c'est bien de ça dont tu parles?) aussi, ça a un côté un peu "romantique" mais j'ai aimé voir les différentes expériences. J'ai été marquée par le premier accouchement dans l'eau au tout début. C'était magnifique.
 

calaimity

Fontaine de lait
Allez dans une clinique amie des bébés est je pense un bon gage pour un accompagnement physiologique de l'accouchement après ta santé avant tout ! La sage-femme a un groupe Facebook il me semble de futures mamans qui s'encouragent les unes les autres dans leurs projets de naissance ça peut peut-être t'aider.
 

gwenocema

Montée de lait
Bonjour chemin80.
J'ai eu 2 bébés sans péridurale. Les circonstances ont fait que je n'ai pas eu le temps d'en avoir et en même je n'en voulais pas même si j'avais peur d'avoir mal.
Pendant le travail je me mettais dans une bulle sans bruit et sans parler. Je me concentrais essentiellement sur ma respiration en expirant tout doucement dès que je sentais une contraction et en laissant mon corps se decontracter au max.Comme la sophrologie.

Il faut vraiment se faire confiance et la meilleure position c'est debout ou à 4pattes .
Personnellement la position allongée sur le dos je l'ai faite pour mon 1er accouchement et c'était plus douloureux.
Si j'avais un 3e se serait sans péridurale on est vraiment en symbiose avec bébé. :)
 

chemin80

Période de pointe
Clair de Lune: si un truc ne m'effraye jamais, c'est bien la taille d'un livre :D
Oui c'est bien "le premier cri", je me suis trompée (heureusement d'ailleurs :D ).

A la maternité où j'accouche, qui est pourtant réputée pour être une usine à bébés, j'ai été encouragée dans ma démarche (d''ailleurs je n'avais jamais entendu parler d'accouchement sur le côté avant mon RDV pour fixer les RDV de préparation!). Je n'aurais jamais pensé qu'il y avait tant de mamans qui faisaient ce genre de demande!

Merci beaucoup pour vos magnifiques retour, çà fait tellement de bien d'entendre parler d'accouchement de façon positive!
 

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Si j'avais un 3e se serait sans péridurale on est vraiment en symbiose avec bébé. :)
Je pense que c'est une clé qui m'a manqué, cette symbiose : moi j'étais surtout en lutte contre moi-même et en épreuve de résistance (comme si je courrais un marathon en tentant de dépasser mes limites, quoi), j'avais complètement zappé le bébé. D'ailleurs en poussant, quand la SF m'a dit quelque chose "Allez, il faut le sortir, ce bébé !", j'ai vaguement pensé "Quel bébé ??". Peut-être une piste de préparation, du coup, la relation avec le bébé ou au moins au bébé pendant l'accouchement (on en parle surtout pendant la grossesse, puis après la naissance, mais pendant l'accouchement, c'est souvent zappé, je trouve - enfin peut-être pas dans les ressources citées) ?
 

Lina42

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Je pense que c'est une clé qui m'a manqué, cette symbiose : moi j'étais surtout en lutte contre moi-même et en épreuve de résistance (comme si je courrais un marathon en tentant de dépasser mes limites, quoi), j'avais complètement zappé le bébé. D'ailleurs en poussant, quand la SF m'a dit quelque chose "Allez, il faut le sortir, ce bébé !", j'ai vaguement pensé "Quel bébé ??". Peut-être une piste de préparation, du coup, la relation avec le bébé ou au moins au bébé pendant l'accouchement (on en parle surtout pendant la grossesse, puis après la naissance, mais pendant l'accouchement, c'est souvent zappé, je trouve - enfin peut-être pas dans les ressources citées) ?
Alors moi c'est justement cette symbiose avec bébé qui m'a totalement parlée pendant l'accouchement...et je trouve que le livre "j'accouche bientôt...que faire de la douleur?" a encore plus éveillé en moi cette idée de la symbiose avec bébé pendant l'accouchement.
J'étais totalement dans ma bulle avec mon bébé à naître (le papa gardait nos autres enfants, c'était essentiellement un choix de ma part, dès le départ, bien que peu commun et donc parfois mal compris par des personnes extérieures).
J'ai vécu mes accouchements comme un "travail d'équipe" avec bébé, je l'aidais, il m'aidait...et j'avais besoin du moins d'interactions possibles avec l'extérieur de cette petite bulle.
Quelque chose qui me parle beaucoup (et qui est évoqué dans ce livre il me semble...en tout cas des souvenirs que j'en ai!), c'est qu'il y a une différence entre "souffrance" qui englobe un aspect psychologique et un aspect subi et "douleur". La douleur fait partie de l'accouchement mais je ne cherche pas à lutter contre, je me laisse accompagner par les contractions qui me rapprochent de plus en plus de mon bébé.

C'est fou en écrivant ce message, j'en suis encore toute émue...
 

Clair de Lune

Hyperlactation
Alors moi c'est justement cette symbiose avec bébé qui m'a totalement parlée pendant l'accouchement...et je trouve que le livre "j'accouche bientôt...que faire de la douleur?" a encore plus éveillé en moi cette idée de la symbiose avec bébé pendant l'accouchement.
J'étais totalement dans ma bulle avec mon bébé à naître (le papa gardait nos autres enfants, c'était essentiellement un choix de ma part, dès le départ, bien que peu commun et donc parfois mal compris par des personnes extérieures).
J'ai vécu mes accouchements comme un "travail d'équipe" avec bébé, je l'aidais, il m'aidait...et j'avais besoin du moins d'interactions possibles avec l'extérieur de cette petite bulle.
Quelque chose qui me parle beaucoup (et qui est évoqué dans ce livre il me semble...en tout cas des souvenirs que j'en ai!), c'est qu'il y a une différence entre "souffrance" qui englobe un aspect psychologique et un aspect subi et "douleur". La douleur fait partie de l'accouchement mais je ne cherche pas à lutter contre, je me laisse accompagner par les contractions qui me rapprochent de plus en plus de mon bébé.

C'est fou en écrivant ce message, j'en suis encore toute émue...
La différence entre douleur et souffrance, c'est un truc qui m'a tellement parlé aussi! Désolée je détourne un peu le sujet, mais comme c'est un truc qui m'a pas mal taraudée aussi: si le papa était avec les enfants, étais-tu seule ou y avait-il quelqu'un d'autre avec toi? Jusqu'à la dernière minute, je ne savais pas si je voulais que le papa soit là, finalement, ça a été tellement vite que la question ne s'est pas posée, il m'a conduite à la maternité et il était là pour la naissance).
 

chemin80

Période de pointe
C'est marrant que vous parliez du papa, car pour ma fille, pendant la période avant la péridurale, j'avais juste envie qu'il se fasse oublier pendant les contractions :D Lui voulait me soulager alors il me tenait la main ou me faisait des caresses, et moi je l'ai pas très gentiment envoyé promener. J'espère que je serais plus cool cette fois-ci, le pauvre! (en fait personne n'avait le droit de me toucher pendant les contractions, je suis incapable d'expliquer pourquoi). Et après mon sentiment de jalousie quand il est parti avec elle pour les premiers soins, c'était pas mal aussi, alors que j'ai la chance d'avoir un mari génial, hyper impliqué et que j'étais plus que favorable à ce qu'il soit présent et actif! Heureusement, çà a duré juste le jour "J".
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
C'est marrant que vous parliez du papa, car pour ma fille, pendant la période avant la péridurale, j'avais juste envie qu'il se fasse oublier pendant les contractions :D Lui voulait me soulager alors il me tenait la main ou me faisait des caresses, et moi je l'ai pas très gentiment envoyé promener. J'espère que je serais plus cool cette fois-ci, le pauvre! (en fait personne n'avait le droit de me toucher pendant les contractions, je suis incapable d'expliquer pourquoi). Et après mon sentiment de jalousie quand il est parti avec elle pour les premiers soins, c'était pas mal aussi, alors que j'ai la chance d'avoir un mari génial, hyper impliqué et que j'étais plus que favorable à ce qu'il soit présent et actif! Heureusement, çà a duré juste le jour "J".
Dans "j'accouche bientôt que faire de la douleur", ils parlent de ce ressenti possible. Ça te déculpabilisera peut être.
 

gwenocema

Montée de lait
Pareil! c'est un peu égoïste mais c'est un moment que l'on vit qu'avec son bébé.
On est pas des mammifères pour rien. Les animaux se cachent dans un endroit tranquille pour faire leurs petits même sans papa.
L'espèce humaine tolère la présence du papa qui se fera engueuler ou écraser la main. :D
 

Moumoune64

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
C'est marrant comme on vit toutes des choses différemment ! Moi j'aurais été bcp moins sereine sans la présence du papa voire carrément en panique je crois ! Ahah
Et comme @ParisianLawyer pour la baignoire papa a bien géré ! :D
Pour moi sa présence était primordiale.
 

gwenocema

Montée de lait
D'accord avec toi pour la présence du papa pendant le travail mais en restant muet sans demander toutes les 5min si ça va et ce qu'il peut faire pour nous aider.
 
Haut