• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Nos propres émotions

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
la thérapie emdr est merveilleuse pour ça. si j'explique avec mes mots (donc en étant loin d'être scientifique) : En gros nous rangeons les événements vécus dans des tiroirs et comme ça on ne le revit plus mais quand il y a un événement traumatisant, ce n'est pas aussi facile de le mettre dans un tiroir et des fois ça nous marque tellement que nous continuons de le subir dans d'autres situation.
Par exemple, quand j'étais petite, nous étions 3 soeurs, et quand on se disputait il fallait vite faire 2 contre 1. Quand j'étais dans les deux, je suivais les consignes de ma soeur (les deux sont plus âgées que moi) et quand j'étais l'une, j'avais deux femmes, de 12 ans et 9 ans mes aînées, qui s'acharnaient contre moi et je me sentais exclue mais comme pas possible.
Et 20 après, quand une collègue de boulot était plus copine avec une autre collègue, j'étais blessée à mort... Et ben en faisant l'emdr (un petit machin dans les mains, avec des petits chocs électriques alternés gauche-droite) j'ai pu "ranger" et arrêter de le vivre en boucle.
Et que même maintenant je peux en parler sans le subir à nouveau. De même pour les autres traumatismes importants de mon enfance (l'autre jour je me suis surprise à dire au self 'j'ai été victime d'attouchements et je peux dire que..' sans me mettre dans tous mes états comme auparavant)
et en essayant de pratiquer la pleine conscience (rester sur le moment présent) ça aide aussi pour les moments durs de maintenant. Je reste quelqu'un de fragile, malgré moi, et les événements m'atteignent beaucoup mais j'arrive à ne pas rester submergée quand ça va mieux (ce qui était le cas avant)
je vois les messages que j'ai posté hier sur le sujet pour se défouler et je suis assez fière de moi parce que j'ai exprimé mes chagrins mais j'étais bien consciente que c'était une mauvaise journée et que ça allait passer

Bref, pardon pour le message décousu, je résume pour les pistes qui ont marché sur moi : thérapie emdr, méditation pleine conscience et sophrologie
 

Gna

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
la thérapie emdr est merveilleuse pour ça. si j'explique avec mes mots (donc en étant loin d'être scientifique) : En gros nous rangeons les événements vécus dans des tiroirs et comme ça on ne le revit plus mais quand il y a un événement traumatisant, ce n'est pas aussi facile de le mettre dans un tiroir et des fois ça nous marque tellement que nous continuons de le subir dans d'autres situation.
Par exemple, quand j'étais petite, nous étions 3 soeurs, et quand on se disputait il fallait vite faire 2 contre 1. Quand j'étais dans les deux, je suivais les consignes de ma soeur (les deux sont plus âgées que moi) et quand j'étais l'une, j'avais deux femmes, de 12 ans et 9 ans mes aînées, qui s'acharnaient contre moi et je me sentais exclue mais comme pas possible.
Et 20 après, quand une collègue de boulot était plus copine avec une autre collègue, j'étais blessée à mort... Et ben en faisant l'emdr (un petit machin dans les mains, avec des petits chocs électriques alternés gauche-droite) j'ai pu "ranger" et arrêter de le vivre en boucle.
Et que même maintenant je peux en parler sans le subir à nouveau. De même pour les autres traumatismes importants de mon enfance (l'autre jour je me suis surprise à dire au self 'j'ai été victime d'attouchements et je peux dire que..' sans me mettre dans tous mes états comme auparavant)
et en essayant de pratiquer la pleine conscience (rester sur le moment présent) ça aide aussi pour les moments durs de maintenant. Je reste quelqu'un de fragile, malgré moi, et les événements m'atteignent beaucoup mais j'arrive à ne pas rester submergée quand ça va mieux (ce qui était le cas avant)
je vois les messages que j'ai posté hier sur le sujet pour se défouler et je suis assez fière de moi parce que j'ai exprimé mes chagrins mais j'étais bien consciente que c'était une mauvaise journée et que ça allait passer

Bref, pardon pour le message décousu, je résume pour les pistes qui ont marché sur moi : thérapie emdr, méditation pleine conscience et sophrologie
Ça me parle ce que tu racontes et c’est intéressant. Mais l’emdr ça joue sur les mouvements des yeux, alors pourquoi des impulsions dans les mains ?
 

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Ça me parle ce que tu racontes et c’est intéressant. Mais l’emdr ça joue sur les mouvements des yeux, alors pourquoi des impulsions dans les mains ?
Je crois qu'il y a plusieurs techniques celle que j'ai fait c'était pas avec un truc devant moi mais avec les yeux fermés
 

Trefle

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Oui, il y a différentes techniques . Celle de suivre le mouvement du doigt ou du stylo avec les yeux, le tapotement sur les genoux ... J'ai vu dans une émission que pour les enfants ils devaient suivre le mouvement d'une petite voiture .
 

#MadameRêve

Hyperlactation
Merci @yomi, je vais me pencher là-dessus. La kinésiologie m'attire aussi beaucoup, je crois que j'y vois comme une forme de magie, ça m'a toujours fascinée. Car j'ai longtemps attendu comme LA 'révélation' (alors que ce sont plutôt des petites révélations du passé, ou des compréhensions nouvelles...) pour me changer, me renforcer.
C'est totalement décousu je crois, ce soir ça va pas fort, mon conjoint a qui j'ai demandé s'il voulait continuer à vivre avec moi m'a répondu qu'il ne savait pas et je crois que moi non plus... C'est bête mais comme je me sens davantage sûre et fière de moi (je le dis vraiment simplement, je ne suis pas du genre vantarde), je ressens de plus en plus souvent le fait que je ne mérite pas son manque d'attention et ce qu'il fait de notre histoire... J'y mets une énergie dingue mais je commence à sérieusement me dire que c'est un gosse autocentré et intransigeant. Ma déception vient aussi du fait que, même quand mes réactions sont 'impeccables' (= pas de cri ni de reproche), ses réponses restent immatures et obtues, il reste dans la compétition et l'opposition. Ce qui me fait le plus étrange ce soir est que notre situation financière est légèrement meilleure qu'avant et que pour la première fois, j'envisage la possibilité concrète de nous séparer... Et que je suis juste super soulagée... Je lui en veux tellement des derniers mois, on n'a plus le temps de réparer nos disputes...
Pour rester dans le sujet des émotions, je crois que, par méconnaissance de mes émotions, j'ai toujours eu zéro intuition, ou zéro confiance en elle (et je me demande donc pourquoi j'ai choisi un tel mec)(bref). Ça me paraît aussi très important d'apprendre ça à ma fille : la valeur de ses ressentis !
 

Gna

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
La kinésiologie a été une sacrée surprise ici ;) Bon pour moi ce n'est pas de la magie et les principes de base me semblent tout à fait appropriés à mes "soucis".
Mais pas sûre qu'un kinésiologue t'apportera ce type de réponse :)
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
La kinésiologie a été une sacrée surprise ici ;) Bon pour moi ce n'est pas de la magie et les principes de base me semblent tout à fait appropriés à mes "soucis".
Mais pas sûre qu'un kinésiologue t'apportera ce type de réponse :)
Ici ça n'a pas du tout marché mais je me demande si la personne que j'ai vu était vraiment très douée Elle me faisait vraiment des choses qui ne me correspondaient pas
 

Gna

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Ici ça n'a pas du tout marché mais je me demande si la personne que j'ai vu était vraiment très douée Elle me faisait vraiment des choses qui ne me correspondaient pas
Oui j'ai l'impression que ce n'est pas encore très encadré et qu'il peut y avoir plusieurs mouvances...
Moi j'ai eu de la chance : je suis tombée sur un prof ;)
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Oui j'ai l'impression que ce n'est pas encore très encadré et qu'il peut y avoir plusieurs mouvances...
Moi j'ai eu de la chance : je suis tombée sur un prof ;)
La mienne avait un diplôme mais je ne sais pas ce qu'il valait. Il n'y a pas vraiment de contrôle. En tout cas j'ai arrêté après deux séances avec l'impression d'avoir perdu mon temps. Mais je ne suis pas fachée avec la kinesiologie.je reste convaincue que selon qui la pratique ça peut fonctionner
 

Trefle

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
C'est comme avec tous les soignants, faut pas hésiter à changer jusqu'à ce qu'on trouve la bonne personne :)
 

#MadameRêve

Hyperlactation
Rendez-vous chez une ostéo ce matin. Principale émotion détectée : la tristesse. Tiens donc, moi qui me croyais en colère...
 
  • J'aime
Réactions: Gna

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
ça me fait penser à ma fille des fois quand je lui dis 'tu es en colère' et elle crie 'non ! je suis triste!!!'
 

yomi

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
la famille de mon élève et mon élève continue de dormir dans la voiture et malgré la sophrologie j'arrête pas d'en pleurer, je suis complètement submergée. J'essaie de prendre du recul mais je n'arrive pas.
 

Gna

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Rendez-vous chez une ostéo ce matin. Principale émotion détectée : la tristesse. Tiens donc, moi qui me croyais en colère...
ça me fait penser à ma fille des fois quand je lui dis 'tu es en colère' et elle crie 'non ! je suis triste!!!'
Je crois bien que c'est ce dont parlait le reporter en évoquant un "magma indifférencié...
Pas facile quand il nous manque les nuances.

J’ai entendu cette semaine aussi à quel point, c’était important d’apprendre à son enfant à reconnaître et nommer ses émotions. Sans cette compétence, l’enfant plus grande ou l’adulte ne ressent qu’un magma indifférencié qui se transforme souvent en agressivité. Je me suis reconnue. J’y travaille.

Moi quand je perds patience, je pousse de grands cris... bon petit ours le fait aussi. Et en plus je me dis que ça pourrait lui être utile si on l’embête trop. :oops:
 

Mamangâteau

Lactarium
la famille de mon élève et mon élève continue de dormir dans la voiture et malgré la sophrologie j'arrête pas d'en pleurer, je suis complètement submergée. J'essaie de prendre du recul mais je n'arrive pas.
Je comprends tellement ton ressenti. Notre impuissance dans ces moments là nous ronge au plus profond....
Tu es une si belle personne et de voir les autres souffrir t'est insupportable.
Faite de pouvoir te conseiller de prendre du recul car j'en suis incapable moi même dans ce genre de cas, où j'aimerais remuer ciel et terre pour l'autre, je te fais un immense câlin.
C'est abominable ce qu'ils vivent mais je crois qu'avec ta situation personnelle tu traverses déjà beaucoup de moments sombres et c'est d'autant plus difficile à vivre.
Je t'embrasse bien fort. Prends soin de toi.
 

Gna

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
la famille de mon élève et mon élève continue de dormir dans la voiture et malgré la sophrologie j'arrête pas d'en pleurer, je suis complètement submergée. J'essaie de prendre du recul mais je n'arrive pas.
oui c'est dur d'être le témoin impuissant de ce genre de choses :(
Ce n'est pas facile à vivre ou à accepter. C'est très difficile de se résigner à rester là sans rien faire.
Mais pense aussi que tu dois te préserver.
 
Haut