• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.

 Ma frustration a pris la dessus.

Jujubara

Voie lactée
Coucou !

Je rejoins Eharm, le mien de 17m ne mange jamais plus de 100g de salé et encore les très bons jours.
Pas de panique sur les Quantités :)
Et sur les gestes brusques, ou tout ce qui tourmente sur notre parentalité, je viens de terminer "il n'y a pas de parents parfaits" de Filliozat (c'est à la mode) et je te le recommande. Au début je l'ai trouvé assez culpabilisant (peu importe ce que tu feras tes pbms rejailliront sur ton enfant) mais avec le recul pas tellement. Ça éclaire beaucoup sur pourquoi on fait comme ça alors qu'on voudrait faire autrement (sur des sujets récurrents, pas juste un craquage de fatigue on s'entend !), à se questionner sur notre histoire, nos actes que ce soit dans la violence mais aussi l'angoisse etc... et ce que jai aimé c'est la partie "coaching" à la fin avec des questions qu'elle t'invite à te poser pour introspection. Au moins il y a des outils contrairement à d'autres bouquins qui disent surtout ce qu'il ne faut pas faire mais c'est tout.
 

Waelmom

Colostrum
Coucou!
Je suis désolée de ne répondre que maintenant. Nous avons eu une gastro qui a amené mon petit bout direct à l'hôpital a cause d'une déshydratation (on était tous les 3 malade à crever!) Et vu qu' il a eu une prise de sang j en ai profité pour demander le taux de fer et effectivement il est à 9.2 au lieu des 10.5 minimum. Donc nous allons le supplementer en fer car je ne vais pas me rajouter ce stress. En tous cas MERCI beaucoup pour tous vos témoignages, franchement c'est d'un réconfort sans nom. Je vous jure qu'ici il y a un lobby du LA. Pas un pédiatre que j ai pu voir n'a pas remis en cause le fait que mon allaitement était la raison de son refus alimentaire. Même après son hospitalisation le médecin est passé et m a dit d arrêter de l allaiter en journée. Le truc c'est que mon fils n a pas mangé pendant 24h durant sa gastro et moi je n avais plus de lait pour la première fois en 10 mois à cause du stress fatigue et gastro (je suis descendue à 44kg!) Et pour autant il a refusé même de boire la solution de réhydratation ! Je ne parle même pas des propositions de nourriture. Qu' on me dise à la limite de réduire les tetées de nuit je comprends mais de ne plus l allaiter en journée ? Je precise que je ne lui offre que deux tetees en journées, avant ses deux siestes. Et il ne réclame pas en dehors de ces deux fois la. Par contre la nuit...
En dehors du fer, bébé est au 75% percentile poids taille.
Je vais lui offrir ce supplément en fer pour arrêter de stresser et aller à son rythme. Mais dites vous que j ai même eu le droit à une brochure avec une marque de LA suisse et le médecin qui m'a dit " c est le lait que les bébés allaités apprécient le plus ".
Ma soeur qui vit toujours en France m a dit que c était assez hallucinant.
Ici vu que les soins sont extrêmement chers ils effraient pour nous pousser à faire beaucoup de tests analyses etc. Quand j étais enceinte on nous effrayait tout le temps et on m a mm pousse à faire une césarienne en prétextant que mon enfant serait trop gros et risque de complication (il faisait 3.2kg à la naissance on m avait présagé minimum 4.5kg). Les cesariennes sont plus cheres que les VB et aussi ca arrange le médecin d avoir une heure d accouchement précise et une opération plus courte qu'un accouchement VB. Moi par contre j en suis ressortie traumatisée .
 

Waelmom

Colostrum
Je voulais aussi dire que jamais je n'aurais cru une seule seconde recevoir autant de commentaires et jugements de la part même des proches concernant l allaitement. Certains proches qui me disent " ton enfant va rester coller au nichon combien de temps?" "C est temps d arrêter " "s il est constipé c est que tu manges mal (alors que ne pas aller a ma selle tous les jours n a jamais fait de mon bebe un enfant constipé) "il doit comprendre que tu n es pas sa chose " "après un an c est malsain " etc etc . J ai parfois été aux bords des larmes surtout quand épuisée j ai demandé conseil à un pédiatre non pas sur un sevrage mais comment gérer les tetées nocturnes et qu' il m a répondu " mettez le au LA".
 

Lirael

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
:/ je suis hyper choqué par ton accouchement, c'est fou ces pratiques.

Hésite pas à allaiter ton petit bout pour l'hydrater si tu te sens physiquement de le faire après cette épisode de gastro.

Tu as déjà regarder s'il y avait des réunions de la leche League vers chez toi ? Pour te sentir un peu moins a l'écart ?
 

Caro_le

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Les bras m'en tombent, la manière dont vous êtes traités est inacceptable. Mettre autant de pression à une jeune maman, je comprends tout à fait ton stress.

Courage dans cette épreuve, pas facile la gastro. Ne doute pas de toi et de ton allaitement
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL

Que de stress, de jugements et d'inquiétudes pour toi!
:calin:

Je ne peux qu'appuyer ce que l'expérience des mamans qui t'ont répondu.
Je pense que c'est arrivé à toutes de "déraper", de perdre pied et de crier (pour ma part hurler serait le mot adapté) sur nos enfants. Les neurosciences nous apprennent que ce qui est mauvais pour le développement de l'enfant c'est la répétition des mots ou gestes violents et aussi la manière dont on "répare". Quand on crie parce qu'on est à bout et qu'ensuite on dit à son enfant qu'on regrette, qu'on était fatigué/stressé, il ne perd pas confiance en l'adulte. Le cerveau de l'enfant est capable de beaucoup de plasticité et il sait bien se "remettre" de tels épisodes. Ne soyons pas trop dures envers nous même!

Pour ce qui est de l'alimentation, cela cause bien des inquiétudes à de nombreux parents et la pression peut être forte sur les mères. Tu as très bien analysé la situation je pense. On te met la pression, notamment à cause des lobbys de l'industrie des aliments pour bébés et comme tu es stressée, tu as du mal à "faire un pas de côté" ;)
Depuis 9 ans que je fréquente les réunions LLL j'ai croisé de nombreuses mères dont les bambins ne mangeaient "rien". Et tous allaient bien. Les enfants finissent par manger.
Ce n'est pas grave si ton bébé veut du "sucré" si ce sont des fruits, des tartines de pain ou de brioche, des pancakes maison. Un jour il mangera de tout.
Mon fils a mis très longtemps à accepter la diversification, il picorait plus ou moins ce qu'il voulait. Je craignais aussi pour le fer, j'essayais de lui proposer des aliments qui en contenaient mais j'avais peu de succès. Et puis un jour, il a mangé plus varié, je ne saurai même pas dire quand puisque j'avais complètement "lâché l'affaire".
Il a 13 ans et il reste un petit mangeur. Mais il est en parfaite santé.
 
Haut