• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Le top ten des "POURQUOI?"

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
J'ai eu la très mauvaise idée de parler de la momie qui est dans le musée devant lequel nous passons tous les jours à vélo. Maintenant j'ai droit en boucle à "pourquoi il est mort le monsieur ? Pourquoi ils l'ont gardé très longtemps ? Pourquoi les gyptiens ils font ça ? Pourquoi je ne peux pas avoir de momie ? Est ce que mamie va être une momie quand elle sera très vieille ? Pourquoi les gens ils meurent ? Pourquoi les bébés ils meurent pas ? Mais non maman les bébés ils meurent pas, tu dis n'importe quoi !
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Au secouuuuuuuurs, le crapouillot a rajouté le "pourquoi" aux "comment" "c'est quoi" "c'est qui" et cie ! Genre là, d'un coup, en 24h, on passe de jamais un pourquoi à 30 par heure !!!!

Hier, devant une clôture électrique à vaches : "c'est quoi l'électricité ?"
Réponse de papa : "c'est un flux d'électrons qui passe dans un matériau conducteur" (en moi-même : "vas-y, démerde toi avec la suite, t'es un peu maso là...")
"C'est quoi un flux ? C'est quoi un électron ? Mais le conducteur, il conduit quoi ?"
🤣
 

SEmilie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Au secouuuuuuuurs, le crapouillot a rajouté le "pourquoi" aux "comment" "c'est quoi" "c'est qui" et cie ! Genre là, d'un coup, en 24h, on passe de jamais un pourquoi à 30 par heure !!!!

Hier, devant une clôture électrique à vaches : "c'est quoi l'électricité ?"
Réponse de papa : "c'est un flux d'électrons qui passe dans un matériau conducteur" (en moi-même : "vas-y, démerde toi avec la suite, t'es un peu maso là...")
"C'est quoi un flux ? C'est quoi un électron ? Mais le conducteur, il conduit quoi ?"
🤣
alors qu'en lui posant la main sur la cloture ça lui aurait fermé son clapet
 
Dernière édition:

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Au sommet du télécabine, devant un pré avec des vaches : "mais pourquoiiiiiii y a pas de girafes ?" 😩

Il a une manière de prononcer le pourquoi, en étirant le "oi" comme dans la chanson d'aldebert c'est hyper agaçant ;)
 

Maman-chat

Période de pointe
Petit chat est a fond sur le code de la route. On trouve très bien a répondre aux pourquoi des règles du code de la route, mais que répondez vous à "pourquoi le monsieur ne respecte pas le code de la route ?".
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Petit castor se réveille vers 2h du matin.
Elle se met debout dans le lit en pleurant. Elle me regarde et crie"pourquoi pourquoi pourquoi pourquoi". Puis elle tape son papa sur le nez (qui dormait) se recouche et sombre immédiatement dans un profond sommeil
 

Catherine06

Lactarium
J'adore ❤

Pour sur le cent et deux cents je passe mon tour en revanche...
Je ne sais pas, mais ça me fait penser à ça (barre de rire à chaque fois)

Edit : en tout cas, pour le 80, 90, ça serait une subsistance de l'utilisation d'un système vicésimal (base 20, pour les 20 doigts du corps).
Hasard ou pas, il utilisait beaucoup vingt dix et vingt vingt au début.
 
Dernière édition:
Haut