• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Le sevrage de nuit va-t-il suivre celui de jour?

Annaëlle

Hyperlactation
Et oui, mon grand bébé de presque 2 ans commence à se sevrer la journée, aujourd'hui il n'a pas tété en dehors des tétées sieste et nuit. Il a demandé une fois dans l'après midi, je lui ai proposé quelque chose à manger, on est allé dans la cuisine, il n'a rien voulu et entre temps il avait oublié qu'il voulait téter!
J'avoue que ça me soulage car je suis enceinte d'un mois et même si la naissance n'est pas pour maintenant, je me vois mal allaiter 2 enfants! (si mon grand en a besoin je ne lui refuserai pas mais je préfère éviter).
Mais il reste les tétées sommeil... il tète pour s'endormir et se réveille encore beaucoup la nuit. Le sevrage qui commence le jour me donne espoir de faire enfin une bonne nuit dans pas longtemps ...:eek:
Mais on dirait que moins il tète la journée, plus il tète la nuit!
Il compense? Avez-vous connu ça? Combien de temps ça va encore durer?
Là c'est pareil, je me vois très mal allaiter deux enfants la nuit qui se réveillent toutes les 2 heures! (ou moins...).
J'ai envie de profiter du fait qu'il tète moins la journée pour le sevrer la nuit mais est-ce une bonne idée? Il a peut-être besoin de ces tétées là encore? Il est en plein acquisition du langage, la propreté ça commence, alors le moment est-il bien choisi? Et puis comment faire pour sevrer la nuit? le papa ça risque d'être difficile, et vous comment avez-vous fait?

Bon je m'arrête là, je voulais faire court mais c'est raté! J'ai tellement de questions qui se bousculent dans ma tête :rolleyes:

Merci pour vos réponses et à bientôt sur le forum (je sens que vous allez me revoir souvent maintenant!).
 

Kay

Animatrice LLL
Animatrice LLL
félicitations pour cette nouvelle grossesse Annaëlle!

bon, tu es assez rôdée en allaitement pour savoir qu'on ne va pas te dire "il se sèvrera dans x jours/semaines/mois", mais plutôt "ça dépend des bébés"

si tu veux sevrer ton bambin la nuit, tu peux essayer parmi les points suivants:

- déléguer (au papa ou toute autre personne de confiance n'ayant pas de seins lactants...)
- s'il dort avec toi, mettre le papa entre vous deux peut parfois suffire- donner une tétine
- expliquer tout simplement que ce n'est plus possible (il y a peut-être moins de lait déjà, ce qui le détourne du sein dans la journée, cela lui parlera peut etre)
 

MaXAm

Hyperlactation
Félicitation pour ta grossesse.

Moi en début de ma grossesse je lui ai expliqué que j'aimerai qu'il arrête de téter la nuit parce que bientot le bébé qui était dans le ventre de maman aurai besoin de téter et que maman ne pouvais pas lui donner la nuit à lui aussi, que lui il grandi et que la nuit est faite pour dormir, que je suis fatiguée parce que le bébé grandit dans monventre et que j'ai besoin de plus dormir.... au début ça a été pire, il s'est encore plus réveillé, mais j'ai pris le parti d'accépter en lui rappellant chaque fois que je préfèrerai qu'il ne tète plus la nuit... et c'est venu tout seul petit à petit. Maintenant il demande parfois dans son sommeil et je lui dit que la nuit on dort ou on fait un calin et il se rendort.

Et ça s'est fait en même temps que la journée, il a gardé maxi le tété du dodo du soir, la tété de la sièste et parfois les tétés de reveil.

En lui expliquant bien et sicèrement ce que tu ressent j'espère que ça se passera bien.
Bon courage
 

Isabelle

Fontaine de lait
Je suis très heureuse pour toi Annaëlle !

Avec Paul, il a continué à téter même alors que je n'avais plus de lait. Mais j'écourtais les tétés et la nuit je proposais plus souvent des guilis aux pieds, cheveux, dos etc... massages qui aident à se détendre.

Même si Paul tétait encore avec la petite, il a toujours tété plus qu'elle, petit à petit, le sevrage se fait, et il accepte très facilement que je refuse de donner le sein quand "ce n'est pas le moment".

J'avais mis en place un sevrage partiel pendant la grossesse, le livre sur le sevrage chez LLL m'avait bien plu. Avec la mise en place du sevrage partiel, la priorité pour le nourrisson s'est très bien passée.

J'ai une amie qui est convaincue que nos bébés allaités savent quand on est enceinte. Peut être il sent déjà les changements. Quand il se réveille la nuit, tu n'es pas obligée de donner le sein, tu peux juste le rassurer quitte à le masser un peu et tu lui dis " dodo !". Peut être tu as une belle chute de lactation et qu'il préfère la nuit à cause du pic de prolactine.

Je te souhaite une belle grossesse !

Bises
 
Dernière édition:

Annaëlle

Hyperlactation
Merci pour vos réponses!
Oui Kay, je sais qu'il n'y a pas 2 bébés qui fonctionnent de la même manière mais des fois ça serait bien pratique quand même!
Pour le papa, je vais attendre un peu, je le garde sous le coude en cas de force majeure! La sucette, il n'en a jamais voulu donc je ne pense pas qu'il en voudra maintenant (il les mord en général).
Quand j'ai su que j'étais enceinte, c'était panique à bord "c'est trop tôt, mon ainé ne sera pas prêt, l'accouchement est prévu en été, mon mari sera en plein boom de boulot ça va être la cata!" et puis je relativise un peu, je me dis qu'il me reste 8 mois pour préparer mon premier. Aujourd'hui encore il n'a pas tété mis à part la sieste donc je me dis que ça va se faire comme toi Maxam peut-être!

Nos histoires sont assez similaires, je lui ai aussi parlé mais pas encore du bébé, je lui ai dis que j'avais besoin de dormir et que s'il se réveillait il pouvait se rendormir seul ou avec son nounours mais ça a été pire au niveau réveils, comme si ça l'angoissait de savoir qu'il allait être "privé" de tétées. Du coup je lui dis le matin s'il a un peu mieux dormi (comme la nuit dernière ou il a enchainé 4 h d'affilé) que je suis contente parce qu'il ne s'est pas beaucoup réveillé... Je vais voir comment ça évolue, j'espère aussi que petit à petit il se réveillera moins et se rendormira sans téter.
J'avais déjà essayé depuis longtemps de lui dire juste "dodo" et de poser ma main sur lui quand il se réveille mais ça ne marchait pas du tout, et là cette nuit ça a marché une fois donc, espoir, espoir! on va y arriver!

Isabelle, en effet je me demande s'il ne sent pas qu'il se passe quelque chose! C'est pour ça que je préfère y aller en douceur pour le moment, car ça doit aussi le travailler que le lait se tarisse un peu (j'ai toujours du lait mais sans doute moins, et le gout change aussi?). Il y a quelques jours il s'est réveillé de la sieste en hurlant et ne voulait pas téter, il hurlait la bouche ouverte devant le sein comme hésitant à le prendre, j'ai vraiment senti qu'il se passait quelque chose.
Pour le livre sur le sevrage, je crois qu'il me serait d'une grande aide mais j'hésite encore avec "être parent la nuit" et celui sur les bambins, malheureusement leurs prix ne me permettent pas de les acheter tous! quelqu'un pourrait-il me conseiller?
Il est aussi possible en effet qu'il se rattrape la nuit pour avoir son compte de lait, il mange beaucoup plus de tout dans la journée mais dois-je prévoir de changer son alimentation quand même?

Merci encore pour vos éclairages et à bientôt!
 

Isabelle

Fontaine de lait
Oui, c'est une bonne question, en plus en début de grossesse, on est très fatiguée, donc si tu peux lui donner plus nourrissant le soir, voir compenser la baisse de lactation avec un p'tit biberon du soir, ou un chocolat chaud ou chépaquoi.... mes enfants ils mangent bien la soupe le soir, donc j'ai de la chance je pouvais caler Paul avec une soupe bien nourrissante, avec du quinoa ou du jambon mixé dedans etc....

Peut être un petit bib ça le rassurerait.

d'ici 8 mois, tu verras, il aura déjà bien grandit.... Avec Paul ça s'est très bien passé, il devait avoir un peu moins de 3 ans pour la naissance de la petite.

Bises
 

machouchou

Période de pointe
félicitations annaëlle !!
je pense que ce n'est pas impossible que ton grand se sèvre finalement sans trop de soucis pendant ta grossesse..
je te souhaite en tout cas une belle grossesse
 

MaXAm

Hyperlactation
Je suis également persuadée qu'ils le sentent, et d'autant plus quand ils sont encore allaités. Sois patiente vous allez trouver votre solution avec beaucup d'amour, de douceur et de patience (je sais que ce n'est pas forcement facile avec en plus les hormones qui travaillent) tout ira bien fait vous confiance ;-)
 

Annaëlle

Hyperlactation
Merci pour vos encouragements! Si vous pensez qu'on va y arriver, alors ça va aller!
Isabelle, je croyais que ton fils était plus grand que ça quand tu as eu ta fille, alors ça me rassure, si ça s'est bien passé pour toi! Ce qui me fait peur, indépendamment du coallaitement et des nuits, c'est de "gérer" deux enfants très demandeurs, si je suis seule (ce qui va très certainement arriver les 2, 3 premiers mois), je vais avoir besoin du soutien des mamans qui sont passées par là! et investir dans un porte bébé facile à utiliser et permettant d'allaiter.
Oui Maxam tu as raison, je ne vais pas forcer les choses, aujourd'hui je lui ai donné la tétée vers 11h (il aurait bien mangé mais ce n'était pas prêt! et vers 19h30, on revenait d'une après midi chargée chez ses grands parents, il avait bien joué mais avait besoin de se poser), j'ai encore le temps pour un sevrage définitif et encore une fois si ce n'est pas le cas, il aura droit à quelques tétées avec son petit frère et/ou soeur, ton expérience m'a donné envie ;).
En tout cas il faut que je prévois pas mal de choses à manger car il dévore ces derniers jours! Par contre il n'a jamais bu au biberon donc je ne vais pas commencer maintenant.
Merci encore!
 

Isabelle

Fontaine de lait
Le porte bébé qui m'a le plus servi était le porte calllin, de chez LLL. Car même si tu portes le nourrisson, du peux donner l'autre sein au grand. Avec les soucis de reflux, la petite était portée vertical en permanence au début, donc j'ai donné le sein au grand avec la petite parfois porté qui dormait sur moi.Voir la pièce jointe 356

Très souvent, j'étais sur le fauteuil, j'ai passé les premiers mois sur ce fauteuil, avec le gros coussin d'allaitement dans le dos, qui soutenait mon dos et mes bras, et un enfant à chaque sein, Paul savait très bien se mettre et moi je gardais la petite au creux du bras, au sein. Bref, j'ai pu trouver une position confortable où je pouvais exceptionnellement donner le sein aux deux enfants en même temps.

Paul était très coopératif. Peut être aussi parce qu'il n'y avait aucune pression au sevrage, juste que parfois c'était "chacun son tour".

Pendant la grossesse, l'allaitement m'a permis de pouvoir calmer Paul et l'endormir plus facilement. J'ai du passer la grossesse assise ou couchée, donc l'allaitement m'a beaucoup aidé dans le maternage. Mais avec les douleurs de vasospasme, l'allaitement n'avait plus rien d'agréable pour moi, c'était douloureux et agaçant, avec des impatiences dans les jambes etc.... quand Paul voulait téter la nuit, j'avais envie de me sauver ! De courir ! En fin de grossesse, avec le reflux, je dormais assise, donc plus de tété couchée ! Si il voulait le sein, c'était assis avec moi et ensuite, je lui massais les pieds si il voulait mais moi je restais assise pour dormir. Mon coussin d'allaitement est génial ! J'ai un gros modèle, que j'ai acheté sur ebay tout simplement. Je ne me rappelle plus de la marque, mais il ressemble à celui-là, un GRAND modèle, avec des petites billes dedans, et déhoussable !
http://produits-puericulture.babymoov.fr/coussin-allaitement-grand-modele.html

Il a l'air bien celui-là, super grand ! http://cgi.ebay.fr/PRIX-USINE-GRAND...s_BiberonsChauffeBiberons&hash=item3cca32fc82

Moi je le mets dans mon dos, donc c'est important qu'il soit grand, car il soutient aussi mes bras, top confort avec co allaitement ! 180cm, le top !

Donc j'ai mis en place le sevrage partiel parce que je ne voulais pas sevrer Paul et que la tété continue était vraiment désagréable au quotidien.

Petit à petit, j'ai de plus en plus écourté les tétés la nuit et de plus en plus évité les tétés de jour. Simple, j'avais toujours à manger dans le sac, des jouets, et souvent quand l'enfant demande le sein, c'est par ennui, donc j'ai pu substituer beaucoup de tétés et pour celles qui étaient importantes, je cédais, il faut aussi pouvoir rester souple pour éviter le stress pour l'enfant. Petit à petit, Paul a très bien compris que je ne donnais pas le sein devant "les gens" ou dans le magasin. Il devait attendre qu'on soit à la voiture ou à la maison. C'est un très bon apprentissage pour l'enfant, car petit à petit, tu ne donnes plus le sein "tout de suite", il n'est plus un nourrisson, il doit comprendre qu'il peut patienter un peu et que tu n'es pas obligée de lui donner le sein tout de suite, que tu cèdes parce que TU veux bien. C'est parfait si un nourrisson doit agrandir la famille, car il peut intégrer ce changement progressivement, ce ne sera pas une grande frustration à l'arrivée du bébé, il sera déjà capable de patienter et il pourra patienter de plus en plus.

Tu pourras donc d'ici quelques mois, poser des règles simples, comme ne pas donner le sein dehors, dans les magasins etc... et proposer autre chose, ne serais-ce que ton attention.

Très souvent on peut proposer autre chose que le sein, souvent c'est par ennui. Et pour l'endormissement, on peut très bien écourter la tété. Paul savait que j'avais mal, il a très bien accepté les massages après la tété.

Du coup, la mise en place du sevrage partiel m'a beaucoup aidé car à la naissance de la petite, Paul avait déjà intégré ces nouvelles règles, à savoir que je ne pouvais pas donner le sein chaque fois qu'il voulait. Donc pour l'endormissement, parfois ils avaient le sein en même temps, et parfois la petite avait le sein et Paul des massages aux pieds. On fait du cododo à 4, donc j'ai un enfant de chaque côté, pas de jaloux. Paul a gardé sa place entre mon mari et moi, et la petite dort dans un lit side bed qu'on a acheté sur ebay aussi.

Pour les porte-bébés, c'est vraiment selon tes goûts, moi j'en ai plusieurs, et c'est aussi selon ta morphologie. Pour moi, le porte calllin a été très pratique.

Oui, tu vois un petit de 2 ans, comme ma petite Eléonore, mais il va encore beaucoup changer d'ici la fin de grossesse.

J'ai essayé de préparer Paul à l'arrivée de sa soeur, en lui montrant des photos de bébés, de bébés au sein etc.... tu peux aussi lui faire un petit livre avec des photos. J'ai expliqué à Paul qu'il devrait partager le tété avec sa petite soeur.

Maintenant, Eléonore sait qu'il y a le sein de Paul et celui d'Eléonore, c'est très drôle. Mais ils ne tètent que rarement en même temps, donc ils prennent les deux seins à la tété, Paul me demande "2 tétés" et la petite rigole parce qu'elle prend aussi le sein de Paul.

Enfin, autre avantage, lors de la montée de lait à la maternité, j'ai eu un bel engorgement et comme la petite n'arrivait pas à téter, c'est Paul qui m'a soulagé.

Tu as du temps pour vous préparer, et après 2 ans, on peut mettre en place un sevrage partiel, pour préparer l'enfant au fait que maman ne va pas toujours pouvoir donner le sein quand il demande. Certaines fois ce sera oui, et d'autres fois ce sera "pas tout de suite". ça nous donne aussi plus de liberté. Ce n'est pas lui qui décide, petit à petit, c'est toi qui décide si c'est possible ou pas maintenant.

C'est intéressant que le petit a plus d'appétit, avec la chute de lactation, tu vois donc qu'il prenait plus de lait avant et que c'était une bonne source de calories pour lui. Je suis bien contente pour toi qu'il ait bon appétit !

Le partage du sein, c'est une belle expérience. Parfois mon mari demande où est le sien....

Le sevrage de Paul se passe très bien pour le moment. Il se passe très bien du sein, les tétés sont très courtes, mais certaines tétés sont importantes pour lui. Mais je peux assez facilement remplacer la tété par des massages et comme il saura bientôt lire, je vais remplacer la tété du soir par une petite lecture au lit.

Pendant la grossesse, j'ai mis en place le sevrage partiel, donc répondre en priorité par autre chose que le sein aux demandes de l'enfant. Paul s'est très bien adapté à avoir autre chose que le sein comme réponse, ou la tété "plus tard". Les premiers mois de co allaitement, c'était "chacun son tour" et "après le bébé", Paul avait ses moments à lui, par exemple quand la petite dort, on en profite pour appeler Paul qu'il profite de ce moment pour lui. Pour le soir, c'est bébé au sein, et Paul après, quand bébé dort ou rarement en même temps, mais pas longtemps, après c'est guilis aux pieds pour l'aider à s'endormir. Maintenant, j'ai séparé la tété de l'endormissement. Paul me réclame le sein avant de monter au lit, il tète pas longtemps, entre 2 et 5 minutes top chrono, et il monte se coucher tout seul, se déshabille et se couche tout seul ! Donc il s'endort sans moi, je n'ai plus que la petite au sein le soir et je commence déjà à écourter la tété du soir ! Je dis "dodo" et parfois elle accepte et parfois c'est moi qui cède quand elle veut vraiment rester encore un peu au sein. Mais je ne lui laisse pas le sein pour dormir. Par exemple je teste d'enlever le sein toutes les 20 minutes et en général, la 2e ou 3e fois c'est bon. Parfois je m'endors alors qu'elle est encore au sein et à mon micro réveil, hop, je range le sein ! Je ne suis pas une totote de nuit. Le sein c'est pour s'endormir, pas pour dormir.

Je t'ai fait une belle tartine ! Je vais peut être bientôt déménager et je n'aurais plus trop de temps pour le forum, donc j'en profite un peu... j'essayerai de suivre ton topic, mais je ne sais pas si je pourrai suivre.... je penserai bien à toi !

Bonne grossesse !
 
Dernière édition:

Annaëlle

Hyperlactation
Ouf ça remarche! En effet je n'arrivais plus à poster depuis quelques jours.
En tout cas merci Isabelle pour ta réponse, je pensais aussi au porte caLLLin, ça a l'air d'être le top pour l'usage que j'en ferai, à savoir allaiter et garder mon bébé sur moi pour m'occuper du plus grand.
Je pense aussi racheter un bon gros coussin d'allaitement, le mien est assez nul donc je ne m'en suis jamais vraiment servi.
Je n'ai pas de fauteuil bien confortable, j'hésite carrément à m'installer un matelas par terre dans le salon, mais ça dépendra de la nouvelle maison (ou appart) car nous aussi on va essayer de déménager! en effet ici ça va pas le faire!
Merci pour toutes les info; je pars en France dans 2 jours donc avec les préparatifs et le voyage je ne sais pas si je vais trop venir mais je reviendrai vite!
Bises.
 

Isabelle

Fontaine de lait
Lol, tu verrais mon fauteuil, c'est un vieux machin tout déchiré, je suis écroulée !! Un bon coussin d'allaitement, ça vaut un bon fauteuil ! et ton coussin, tu peux aussi le prendre au lit, pour les tétés de nuit, franchement, avec ma petite qui souffrait de reflux, il était d'un bon soutien ! Je devais dormir assise, je calais la petite sur mes jambes.... bref, un bon coussin d'allaitement, le porte calllin, c'est déjà bien ! Celui que j'ai il est bien avec les petites billes dedans... mes enfants l'aiment aussi comme coussin...

Bon voyage !

Bises
 

Annaëlle

Hyperlactation
Bonjour à toutes,
je m'excuse d'avoir un peu déserté le forum ces derniers temps; ah la vie avec un bambin, ça occupe lol!
Mon fils tète toujours peu en journée mais je ne lui refuse pas s'il en a besoin, j'en profite pour me reposer. Je sais maintenant qu'il peut ne pas téter la journée et ça me rassure vis à vis de la venue du 2ème.
Par contre la nuit... après une amélioration, c'est de pire en pire et je sature. Je crois qu'il ne me restera plus que la manière forte, c'est à dire continuer à le faire dormir sur un petit matelas à côté de moi mais lui dire que les tétés font dodo et qu'il doit se rendormir seul. J'ai déjà un peu essayé et parfois ça marche. Mais parfois il pleure et comme je suis chez ma mère qui dort dans la chambre juste à côté je ne peux pas le faire pour le moment!
C'est dur d'en arriver là mais je suis vraiment trop fatiguée, et j'espère que s'il me sent déterminée, ça se passera bien!
 

Isabelle

Fontaine de lait
Avec la petite je commence aussi, même sans grossesse. Je fais comme toi, tété, et après dodo ! Elle me demande des guilis ou parfois rien. Et elle s'endort à côté de moi. Parfois elle râle un peu ou joue, je la laisse, je me tourne pour dormir. Comme elle comprend que je dors, elle reste "comme si elle était seule", elle s'occupe seule et s'endort ( elle a des jouets avec elle ). C'est une belle étape de passée !

Parfois je lui laisse le sein plus longtemps, selon ma fatigue....

Paul lui, tète parfois avant d'aller au lit, mais il va au lit tout seul maintenant. J'ai séparé la tété de l'endormissement, petit à petit, c'est venu naturellement, sans problème.

Tu nous diras....

Bises
 

marion81

Colostrum
Bonjour,

Je rebondis parce qu'on est passé par cette étape du sevrage de nuit tout récemment... Ma louloute (14 mois) avait pris l'habitude de se réveiller toutes les 1h30 la nuit et avait toujours besoin du sein pour se rendormir. Avec ma reprise du travail, j'étais épuisée et malade sans arrêt...

Donc on a fini par choisir la "manière forte", un week-end où j'avais chopé une méchante gastro. De toute façon j'étais à jeun depuis 2jours donc je n'aurais pas pu lui donner du lait 5 fois par nuit ! Concrètement c'est papa qui a pris le relais pour les nuits. ça a duré 3 nuits et puis elle a compris. Depuis elle dort de 20h à 7h30 avec un seul réveil vers 5h, où je lui donne une petite tétée histoire de grappiller encore un peu de sommeil. Comme quoi, même si j'aurais voulu éviter la version "frontale", ça a très bien marché parce que son papa lui a fait plein de calins, et que j'étais totalement déterminée en raison de ma santé chancelante.

Un autre point positif qui est sorti de ce week-end mouvementé : elle a appris à se consoler aussi dans les bras de papa et passe beaucoup plus de temps avec lui ! Avant c'était "lala" ou rien (la tétée), maintenant elle adore aller avec papa et elle utilise son doudou de plus en plus pour remplacer mes seins en cas de chagrin ou de fatigue.

Malheureusement ça n'a pas suffit à résoudre mes problèmes de fatigue et de santé (là je suis encore a la maison pour un bon rhume), donc on va lancer le sevrage complet... C'est dur de se motiver, je sais que ça va me manquer, même si ça va aussi me soulager de ne plus être "irremplaçable" ! Et puis le fait de devoir arrêter parce que je n'ai plus de forces, je le vis un peu comme un échec, même en me disant que j'ai tenu 14 mois et que c'est déjà énorme. Mais c'est un autre sujet...

Bon courage et plein de bons voeux pour cette grossesse !
 

Annaëlle

Hyperlactation
Merci pour vos témoignages, ça me remonte le moral qui était plutôt dans les chaussettes ces derniers temps!
Isabelle, j'admire comment tu "gères" tes enfants! avec calme et détermination! moi je suis toujours dominée par cette envie de bien faire qui me fait en faire trop et qui m'épuise. Ca me fait penser à la une du Times dont on a tant parlé "êtes vous assez mère"? (désolée pour la traduction je ne me rappelle plus la version originale). En faire trop au risque de faire n'importe quoi (là je parle pour moi).
Merci Marion81, je pense aussi que quand c'est le moment et que la maman est déterminée ça marche, enfin pour les autres! j'ai du mal à l'envisager pour moi mais ça fait son chemin, et puis il me reste encore presque 7 mois. Concrètement, comment se sont passées ces 3 nuits ou le papa a pris le relais? beaucoup de pleurs? comment a-t-il géré? et toi? (moi j'ai peur de ne pas tenir si c'est mon mari qui s'en charge!).
Allez, il dort donc je fonce dormir aussi. Je ne perds pas une minute de sommeil!
Merci encore pour ce forum qui m'apporte tant, il n'y a que là que je me sente bien!
 

Isabelle

Fontaine de lait
Ho la, je crois que tu m'idéalises un peu... je ne suis pas toujours aussi zen que je voudrais...

On a toutes un idéal de la mère qu'on voudrait être pour nos enfants et mon idéal en a pris un sacré coup ! A ces moments d'épuisement, j'ai aussi laissé le papa prendre le relai et il n'a pas du tout la même pratique que moi, avec lui c'est vite punition ! Du coup, je reprenais parfois le relai ou quand j'étais à bout, je laissais les choses suivre leur cours.

C'est un équilibre fragile entre notre idéal qui nous sert de repère, et nos capacités selon notre fatigue et notre patience.

J'ai vu souvent, aux réunions LLL, des mères qui semblaient se débrouiller bien mieux que moi... du coup, en rentrant, toujours grosse remise en question, l'impression d'être "mauvaise mère".

Cette prise de conscience n'est jamais bien agréable, mais je progresse avec ces questions, ces remises en questions et je fais la différence entre ces mères et moi. De plus, je ne sais pas du tout comment ça se passe à la maison chez elles, et comment elles peuvent gérer un "burn out".

C'est déjà un grand pas de prendre conscience de ses limites. Pour éviter de s'éclater dans le mûr.

Donc même si tu ne peux pas faire aussi bien que tu voudrais, tu es obligée de prendre en compte ta grossesse, ta fatigue et tu as aussi besoin de "faire de la place" pour le nouveau bébé qui pousse....

On se pose des questions sur le rejet du plus grand, cet instinct de protection et ce besoin d'intimité avec le nourrisson. On a peur d'être une mauvaise mère pour le plus grand si on a besoin de plus d'intimité avec le plus petit.... et dans notre mode de vie où on impose des modèles d'éducations, on se sent toujours jugées par rapport à ces modèles qu'on voit partout, et on a plus de mal à suivre son instinct de mère.

Éloigner un peu le grand pour faire de la place au petit, c'est normal. Ce n'est pas forcément "faire au forcing". Tout dépend comment tu amènes cet "encouragement à l'autonomie", et c'est pareil pour la dépendance du sein, l'endormissement ou la propreté, manger seul etc.... tous ces apprentissages se font avec plus ou moins de temps et nous demandent de la patience.

Peut être ça peut t'aider de transposer cet encouragement à l'autonomie de nuit ou avec le sein, avec d'autres apprentissages. Comment ferais-tu pour encourager la propreté etc...

C'est toujours la même chose, à peu près, mais transposée. Avec parfois de grandes réussites, et parfois des "régressions". Ma fille était propre cet été, mais elle fait une régression aux couches par exemple. Je la félicite toujours quand elle va aux toilettes, mais je dois prendre patience quand elle fait dans la couche. Je lui dis que je préfère qu'elle aille aux wc, et ça n'empêche pas que j'ai poussé une belle gueulante quand elle a enlevé sa couche pour faire pipi par terre !

Je ne suis pas arrivé à mon idéal, mais nos enfants apprennent nos limites, et c'est naturel de se fâcher ou de lever le ton pour se faire comprendre.

A une époque, j'ai eu un gros dilemme, entre ma façon de faire et l'idéal que je voyais chez certaines mères. J'ai simplement pris conscience que je ne suis pas comme elles, et je fais à ma façon, ce qui n'est pas forcément moins bien.

Léonide par exemple, de par son handicap, elle a déjà cette prise de conscience qu'elle ne sera pas parfaite, mais nous, on s'impose cette sorte de perfection, qui n'est pas toujours adapté à "la vraie vie".

Tu fais de ton mieux pour accompagner ton grand vers l'autonomie, selon tes capacités, ta fatigue, ta santé, ta grossesse, et c'est déjà bien.

Bises
 

imanAlexandra

Hyperlactation
bonsoir Marion81

Tu te sentira en échec si tu sevrais ta fille mais tu penses que cela est nécessaire pour tes problèmes de sante?

Selon les études l'allaitement en soi ne nous rend pas ni malades ni plus fatiguée (heureusement:)) par contre peut-être que ta reprise de travail et envie de faire tout au mieux t'ont un peu affaiblit...est-ce que tu as toujours le temps de bien t'alimenter?
qu'est-ce que t'en penses?
il me semble qu'il serait intéressant pour toi de vérifier ton taux de fer. Très souvent les maladies à répétitions sont dues à une carence (quand c'est arrivée à moi mon médecin m'a prescrite du fer sans prise de sang).

ta fille a déjà 14 mois et ses besoins vont sûrement changer.
On dit souvent à LLL que " le sevrage (naturel) ne signifie pas que la mère nie ses propres besoins et limites, et ne fait rien pour influencer le cours du processus. On a pu décrire le sevrage naturel comme une danse complexe entre mère et enfant. Parfois l'enfant mène la danse, parfois c'est la mère, et parfois ils bougent en parfaite harmonie. Souvent, le sevrage naturel combine les suggestions de la mère pour des étapes dans le sevrage et le fait que l'enfant soit prêt à les accepter."

Si tu n'as pas envie de sevrer rien dans ton cas, d'après ce que tu dis, t'obliges. Tu as raison,14 mois c'est formidable,vous commencez une nouvelle phase: l'allaitement d'un bambin avec tous les moments de complicités qui vont suivre.

Bon courage et tiens nous au courant

p.s

je te colle un conseil d'une maman Emmanuelle de ce forum http://forum.lllfrance.org/showthread.php?808-L-allaitement-fragilise-t-il-la-maman
Bonjour,
pour les mamans fatiguées, quelques trucs en vrac ; au niveau alimentaire, bien sûr privilégier les fruits (frais, oléagineux, secs) et légumes, les céréales, les légumineuses, les graines germées, moins de viande (voire pas du tout pour les mamans VG), et éviter voire bannir les plats industriels (plats tout-prêts, biscuits ...), les produits raffinés (sucre blanc, farine blanche, tout ce qui est blanc !!). On se garde les petits plaisirs (parce-que c'est bon pour la santé et le moral) ; 2 ou 3 carrés d'un bon chocolat noir, et les aliments que l'on croit mauvais car caloriques : bananes, avocats, miel, etc. Ils sont bons pour la santé. La baisse ou l'éviction des produits laitiers est souvent visible au niveau santé aussi.
Pour un p'tit coup de pouce au système immunitaire ; le chlorure de magnésium (à lire le petit "Jouvence" de Marie-France Muller "le chlorure de magnésium"), l'extrait de pépins de pamplemousse (sauf chez les mamans allergiques aux agrumes mais c'est plutôt rare) véritable antibiotique naturel que l'on trouve sous différentes appellations (j'utilise le "Citrobiotic" mais il y en a d'autres, les qualités diffèrent) à prendre à doses assez fortes (30 gouttes 3 fois par jour) jusqu'à guérison ou nette amélioration. Lors d'un rhume, 1 ou 2 gouttes de jus de citron dans chaque oreille peut aider à prévenir les otites (pour la maman, pour bébé, c'est le lait de maman dans les oreilles). L'homéopathie est généralement très douce pour soigner maman pendant l'allaitement (les complexes vendus en pharmacie sont plutôt efficaces). L'aromathérapie est à utiliser avec un aromathérapeute averti mais elle est très efficace, sinon les hydrolats sont plus "doux" mais à utiliser en toute connaissance de cause. Pour les mamans non-allergiques aux produits de la ruche, il y a la propolis mais lire attentivement les étiquettes car les produits contiennent souvent soit des huiles essentielles, soit de l'alcool ou beaucoup de sucre (marque : Ballot-Flurin, Ladrôme, Aprolis, etc). Une bonne cure de vitamine C aide aussi à soutenir l'immunité : la plupart des compléments alimentaires contiennent beaucoup de sucre + autres composants, perso je recommande les produits Guayapi, notamment l'acérola en poudre. A prendre en quantité également importante car nous sommes tous carencés en vit C (lire les travaux de Linus Pauling)."
 

marion81

Colostrum
Bonsoir !

D'abord pour répondre à Annaelle sur nos 3 nuits de "sevrage" :
- la première nuit a été assez simple, en tout cas c'était ce qu'on avait prévu : ma poupette s'est réveillée aux heures habituelles (23h30, 1h30, 3h, 5h). A chaque fois c'est Papa qui est allé la consoler et la bercer, et elle a fini par se rendormir dans ses bras en un peu plus de temps qu'avec moi au sein mais ça allait.
- la 2e nuit a été dure : après le réveil de 1h elle a fait une grosse colère et a beaucoup pleuré, jusqu'a 3h passés. Son papa a passé tout le temps avec elle, et finalement il l'a amenée dans notre lit. Elle a continuer à râler un moment puis elle s'est allongée et s'est couchée tout contre moi pour se rendormir.
- la 3e nuit a été beaucoup plus facile, c'est là que j'ai eu confirmation qu'elle était prête et qu'on avait fait le bon choix : elle s'est réveillée seulement a 1h et 3h, et s'est rendormie en qq minutes à chaque fois avec un calin de son papa.
Toutes les nuits depuis c'est 1 réveil ou 0 !
Pendant qq temps, c'est son papa qui a continué à se lever car avec moi elle faisait des "rechutes" et commençait à se tortiller en tirant mon t-shirt. Et puis au bout d'une petite semaine je pense j'y suis allée (à chaque fois c'est moi qui l'entendais et qui réveillait son pere ;)) et elle s'est rendormie sans souci dans mes bras. Maintenant elle dort souvent sans interruption jusqu'a 5h ou meme 6h, et si elle chouine il suffit généralement de lui donner son doudou en lui faisant un petit calin, sans même la sortir de son lit !

Je comprends que c'est dur de se motiver pour cette solution radicale, et il m'a fallu de nombreux mois... Mais comme je le disais, j'étais en pleine gastro et completement à plat, et je me suis rendu compte qu'elle avait plus besoin de sa maman en forme que de son lait. C'est aussi le raisonnement que je fais en ce moment pour me convaincre de passer au sevrage.

Et comme ça je peux répondre à imanAlexandra : j'ai perdu énormément de poids depuis mon accouchement, 10kg - ce qui me ramene a 51kg actuellement pour 1,75cm... Je mange plutot bien, surtout depuis que je re-travaille et que mon heure de midi est pour manger et pas pour faire manger louloute:), de bon appétit, et j'essaie d'equilibrer au mieux pour couvrir mes besoins. J'ai pris des vitamines, mangé des fruits secs etc., bref, j'avais consulté le forum pour avoir des infos utiles !
Mais malgré tout, je n'ai pas repris un gramme, et surtout je chope toutes les maladies qui passent. Je sais que c'est normal vu que ma puce vient de commencer la crèche, mon docteur a aussi fait une prise de sang pour tout vérifier, et il me confirme que je suis en sous-poids et que c'est sans doute la cause principale de ma petite forme.
A cela s'ajoute que ma poupette est très très bornée sur la nourriture : a la creche elle mange bien, dès que je suis présente elle refuse presque tout et compte uniquement sur moi pour assurer :)
Enfin j'aimerais reprendre une vie de couple normale, sachant que je n'ai pas eu mon retour de couches, que ma "motivation" est quasi nulle et qu'on aimerait avoir un autre enfant sans attendre des années...

C'est pour ça que depuis vendredi dernier (là j'étais couchée avec 39 de fievre), on a décidé de limiter aux tétées du matin et du soir. Mon but est qu'elle commence à manger même en ma présence, et j'espère la sentir bientot prete pour réduire encore, voire sevrer completement. Je verrai aussi apres ma "crève" actuelle si le rythme de 2 tétées est un peu moins fatiguant et si je continue encore. Mais encore une fois, je me dis que ma poupette a plus besoin de sa maman en bonne santé que de ses seins.

D'ailleurs je manque un peu d'idees pour le repas du soir de bebe, donc si qqn a des suggestions... Elle refuse generalement les solides et est tres fatiguee de la journee, elle n'a jamais accepté un biberon de sa vie et refuse le lait de vache, meme dans une tasse. Je ne sais pas par quoi je pourrais remplacer la tétée... Des idees ?

Bonne soiree et merci encore de partager vos expériences, c'est vraiment tellement utile et rassurant !!!
 
Haut