1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

lactation en horaires atypiques

Discussion dans 'Travail et allaitement' démarrée par Musette, 20 Octobre 2019.

  1. Musette

    Musette Montée de lait

    Bonjour,
    J'ai n'ai pas trouvé de situations identiques à la mienne donc je pense qu'une nouvelle discussion était nécessaire ...
    Je suis maman d'un garçon de 3 mois et demi. Accouchement physio, allaitement très bien mis en place. J'ai même réussi à faire des réserves au congélateurs pour la reprise du travail... demain. Biberon accepté, pas de confusion sein/tétine pour le moment. Je veux poursuivre l'allaitement le plus tard possible malgré mon travail...
    Concernant la reprise... je suis infirmière en Réanimation, je travaille en 12h de jour et de nuit, le tout pour 6 mois de nuits par an au total. Je fais 7h/19h ou l'inverse, donc. Je dépose mon bébé chez la nounou 1h avant pour le récupérer environ 45 minutes après. Ma charge de travail est très importante, je n'aurai que peu de temps dans la journée pour tirer mon lait et obligée de le faire aux pauses repas de 10h du matin et de 13h le midi (horaires non fixes, dépendant de la charge et des urgences ...).
    Comment faire que malgré des tirages incertains et peu nombreux dans la journée ma lactation ne baisse pas ? Je fais des journées comme ça entre 2 et 4 fois par semaines. Je serai tres fatiguée et stressée de manière évidente... comment faire que cela n'impact pas ma lactation ?
    D'autre part, ma cadre de santé me dit qu'au vu de l'éloignement de mon domicile par rapport au CHU je n'ai pas le droit aux 2x30 Minutes par jour pour tirer mon lait. Ou trouver le texte de loi ? Mon CHU emploi plus de 10000 personnes.

    Desolee que les questions soient brouillon et de passer du coq a l'âne ... je n'ai pas du tout envie que mon travail ai raison de mon allaitement, et les conditions imposées (jour/horaire) et le fait que mon équipe ne soit pas de mon côté me force à chercher des nouvelles solutions...
    à deux jours de la reprise j'ai déjà eu une baisse de lactation (que je m'efforce de relancer en faisant téter les deux seins une bonne partie de la journee, et faisant des siestes "open bar" avec lui ...) qui je pense est lié au fait que je me soit rendue à deux conférences ou je n'ai pas pu tirer pendant 5 h à chacune..
    J'envisage de prendre un galactogogue en "prévention" : les conditions de tirages seront déplorables (stress, pas toujours d'intimité, temps limité, pendant une pause repas ...) et je crains de ne pouvoir relancer chaque fois entre deux journées, d'autant qu'il me faudra assez de lait pour qu'il tienne 13h sans moi... qu'en pensez vous ?
     
    Dernière édition: 20 Octobre 2019
  2. Aleece

    Aleece Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    Bonjour @Musette

    Déjà bravo pour cet allaitement, j'espère qu'avec ta détermination tu trouveras le moyen d'allaiter ton enfant au mieux malgré tes horaires...
    Je ne saurai malheureusement pas répondre à toutes tes questions.

    Par contre, cette histoire d'éloignement qui supprime ton droit à tirer ton lait est bien bizarre ! Consulte/demande la convention à ton service de ressources humaines. Je travaille aussi a l'hôpital et notre convention aborde le droit de tirer le lait sans aucune mention sur des conditions à remplir pour les avoir...

    Je devine tout le stress qu'il y a à retourner au travail dans ces conditions pour toi. Alors dansla mesure du possible, essaie de te détendre un maximum. Le stress va impacter ta production de lait mais aussi ta perception de lactation. Des fois on a assez de lait et on croit le contraire, à cause de la fatigue et autres tracas de la vie...
    Je ne peux que t'apporter mon soutien, je pense que d'autres mamans te donneront leur expérience de l'allaitement quand on travaille avec de gros horaires comme les tiens.
    L'allaitement est un moment si court dans une vie, quelque chose de spécial, ça vaut le coup de "se battre" un peu pour maintenir l'allaitement à la reprise !

    Honnêtement je pense que tu t'en sortiras mais comme je te l'ai dit je n'ai pas de réponse ou de tuyau à te donner donc ça peut paraître un peu facile de dire ça, mais j'y crois !
    Je t'envoie toutes mes bonnes ondes !
    Courage !
     
  3. Aleece

    Aleece Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    PS : tu peux toujours prendre des tisanes d'allaitement, ou de l'ovomaltine ou de l'homéopathie pour soutenir la production de lait, ce ne sera jamais de trop !
     
    Musette aime ce message.
  4. Tatian@

    Tatian@ Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Bonsoir @Musette ,
    Je n'ai jamais entendu cet argument de la distance du domicile pour refuser les pauses d'allaitement. Cela n'est pas non plus mentionné dans cet article "allaiter, vous avez le droit" https://www.lllfrance.org/vous-info...r-vous-avez-le-droit-allaiter-aujourdhui-nd67
    En revanche, on peut y lire ceci
    Peut être que ta cadre serait intéressée de savoir que
    • les bébés qui continuent d'être allaités après la reprise sont statistiquement moins malades que ceux qui sont sevrés (moins de jours enfant malade et moins d'absentéisme de la mère)
    • refuser qu'une femme tire son lait au travail l'expose à un engorgement, voire à une mastite, donc peut potentiellement provoquer un arrêt de travail
    • favoriser l'allaitement de manière générale est un enjeu de santé publique puisque les bienfaits de celui ci sont dose dépendants pour la mère et pour l'enfant (argument qui devrait peser pour un profesionnel de santé)

    Sur le forum il y a régulièrement des mamans infirmières ou aide soignantes qui témoignent de leurs doutes concernant la reprise du travail avec des horaires atypiques et l'incertitude de pouvoir tirer leur lait.

    Souvent ces mamans disent qu'elles tirent lors d'un moment un peu moins chargé (je sais que c'est compliqué!). Beaucoup se font la remarque que leurs collègues fumeuses arrivent à trouver 3x10 minutes par faction pour aller fumer ;)
    Il est possible que le manque de tirages impacte la lactation, mais avec 2 à 4 jours de travail par semaine, bébé aura 3 à 5 jours pour relancer la lactation! Passé les premières semaines, la lactation s'entretient à l'échelle de la semaine, le corps est capable de "comprendre" qu'il y a des jours avec plus ou moins de demandes.
    Parfois les mamans qui travaillent avec ce type d'horaires font le choix de prendre un temps partiel, ce qui augmente encore les jours "open (ni)bar" et permet de pallier au manque de stimulation des jours de travail.
     
    Aleece et Badabouprincess aiment ce message.
  5. anicetlaviolette

    anicetlaviolette Hyperlactation

    Bonjour,

    La convention collective ne peut être que plus avantageuse que la loi. Or la loi ne mentionne pas, à priori l'éloignement du domicile comme cause de refus de tirage de lait.
    Les textes de loi sont sur légifrance
    https://www.legifrance.gouv.fr/affi...CTA000006195594&cidTexte=LEGITEXT000006072050

    Il me semble que les textes pour la fonction publique hospitalière ne sont pas très favorable à l'allaitement, mais je ne peux vous en dire plus que ce qui est écrit dans cet article :
    https://www.lllfrance.org/1137-53-ce-que-dit-la-loi

    Ce que je conclue de votre message, c'est que certes allaiter pourra se poursuivre, mais surement dans une situation tendue. Si vous ne parvenez pas à tirer assez, il faudra utiliser du stock tiré hors du temps de travail ou du lait industriel.
    Un congé parental vous aurait certainement facilité les choses, mais maintenant, le choix est fait.

    Il y a une autre infirmière travaillant en horaires tendues qui intervenait sur ce forum jusqu'à récemment. peut-être trouverez vous en faisant une recherche.

    Bonne reprise.
     
  6. Doobida

    Doobida Hyperlactation

  7. Cactus2002

    Cactus2002 Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Que veut dire être en 12h? Faire 12h de travail par jour ? Si c'est le cas, non, je travaille environ 9h par jour, 5 jours par semaine
     
  8. Doobida

    Doobida Hyperlactation

    Je me suis bien trompée de personne :)
    Désolée !
     
  9. Tchii29

    Tchii29 Lactarium

    @Doobida je travail en 10h
    Pourquoi ?
     
  10. Trefle

    Trefle Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Non
    Mais on voit régulièrement des topics de personnes en 12h , me rappelle pas des pseudos non plus ...

    Édit @Musette je t'ai tagguée sur des discussions similaires
     
    Dernière édition: 20 Octobre 2019
  11. Doobida

    Doobida Hyperlactation

    Pour partage d'expérience avec cette maman :)
     
    Tchii29 aime ce message.
  12. Tchii29

    Tchii29 Lactarium

    @Musette
    Quel stress pour ta reprise .
    Je suis infirmière dans un service de médecine je travail uniquement de nuit en 10h.
    J'ai réussi a maintenir mon allaitement avec deux tirages par nuit mais je n'ai pas les conditions de travail qu'il y a en réanimation.
    Tu travail combien de jour d'affiler ? L'avantage que tu as c'est que tu travail moins de jour, ta lactation devrais mieu se réguler. Le risque a mon avis c'est vraiment l'engorgement surtout avec le temps de travail qui est long....
    Pour la pose allaitement, j'en avais discuter avec le médecin de la médecine du travail (cela fait 5 ans maintenant) mais en gros elle m'avais dit qu'il n'y avais aucune obligation de nous donner du temps pour tirer... Les lois sont un peu différentes pour la fonction publique hospitalière que dans le privée... Après j'avoue que je ne me suis pas plus renseigné car étant de nuit je n'avais de compte a rendre a personne....
     
  13. Tatian@

    Tatian@ Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Si, si, la loi s'applique dans la fonction publique hospitalière!
    https://www.lllfrance.org/vous-info...r-vous-avez-le-droit-allaiter-aujourdhui-nd67
     
  14. Aleece

    Aleece Montée de lait Adhérent(e) LLLF

    J'ai connu des infirmières qui tiraient leur lait dans le service. Ça ne m'étonne pas que le cadre infirmier non favorable présente des raisons floues pour inciter l'agent à ne pas prendre son heure d'allaitement.
    @Musette Je pense qu'il faudra imposer ton temps de tirage mais sans te mettre completement à dos ton équipe... Essaie de trouver les personnes qui comprennent et soutiennent ton choix pour pouvoir tirer ton lait sereinement au travail. Tu ne dois pas risquer un engorgement non plus.
    Bon courage pour la reprise en tout cas !
    Tiens nous au courant si tu veux bien ?
     
    Doobida aime ce message.
  15. cagouille

    cagouille Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Bonjour @Musette , j’espère que la reprise se passe bien, tu viendras nous raconter? ;)
    Je peux t'apporter mon témoignage.
    J'ai repris le travail pour mon premier bébé comme infirmière sur un service de pool (bon, j'ai "triché", je n'étais qu'à mi temps). Je pouvais travailler aussi bien dans des services relativement"calmes" que dans des services très chargés (oncologie, lits portes, chir viscérale....). Je bossais en horaires postés (matin, après midi).
    Les contraintes de temps et de lieux pour tirer mon lait étaient très variables d'un service à l'autre. Parfois, je n'arrivais à tirer mon lait qu'avant de partir de l'hôpital.
    Pour optimiser au mieux les quelques minutes disponibles pour les tirages, je m'étais constitué un "kit de tirage" (on aime bien ça, les "kits" nous les infirmières hein ;) ) : dans une petite glacière souple, je glissai 2 pains de glace, le tire lait monté avec pot de conservation dans un sachet à zip (un tire lait manuel pour moi, plus nomade et compact qu'un électrique et j'arrivais à tirer aussi bien avec celui ci qu'avec mon double pompage à la maison), un flacon de SHA, des essuies tout, les couvercles des pots.
    Dès que je pouvais me libérer, je filais au vestiaire où était mon "kit", je "dégainais", et hop en 15 minutes, c'était plié! (moins de temps que pour faire un pansement complexe ou reperfuser une mamie impiquable). Je laissai le lait dans ma glacière, ça évitait des manip' pour le mettre au frigo du service, cela m'évitait aussi de l'oublier à l'hosto. Avec deux pains de glace, le lait est toujours resté bien frais. Je ne nettoyais pas le tire lait au travail, je faisais ça en rentrant à la maison. (On peut tirer plusieurs fois d'affilé sans nettoyer le tire lait -en changeant le récipient de recueil- si on le replace dans un sachet propre et au frais).

    Lorsque j'étais de repos, c'était tétées à volonté pour mon bébé et entre les tétées je tirais un peu de lait pour constituer des réserves.
     
    Elen, Aleece et Doobida aiment ce message.
  16. Elen

    Elen Période de pointe

    Bonne reprise @Musette ! J'espère que tout se passe bien :)
    J'ai repris aux 4 mois de ma première, travail en 12h au bloc. La lactation a très bien tenu! 2 tirages par jour avec des horaires aléatoires, sur mon temps de repas et ma pause café.
    Quand vraiment c'était chaud patate, je passais aux toilettes pour vider un peu les seins en attendant de pouvoir tirer. (Mais c'est connu qu'une infirmière ne fais jamais pipi:rolleyes:)
    C'est super ce que tu fais car ça habitue les équipes et l'encadrement à cette possibilité de poursuivre l'allaitement, bref tu ouvres la voie, courage!
     
    Doobida et Tatian@ aiment ce message.
  17. Musette

    Musette Montée de lait

    Bonjour à toutes !
    Deja merci pour vos nombreuses réponses : je n'ai pas eu de notifications pour des raisons techniques !
    Ensuite, merci pour votre soutien. Avec la fatigue je doute facilement, et vos messages me confirment encore que mon choix est le bon : l'allaitement est la meilleure des solutions... (je ne peux me résoudre à passer au lait industriel ! En plus j'aime bien trop cette complicité, je veux qu'elle me suive dans la reprise).
    Concernant l'aspect pratique : j'ai eu un secteur tendu, j'ai tiré à mes deux pauses repas (10h et 13h30) mais l'après midi les pauses sont en fonction des "volontés" de chacune. Je n'ai pas pu en prendre ... résultat, engorgement puis mastite (ce qui arrive quand on ne tire pas son lait pendant 7h30). Contrainte de salle : je tire dans la salle annoncé des diagnostics graves aux familles, j'ai eu peur dérangée à plusieurs reprises ... et un jour elle sera bien occupée.
    Je me suis chronométrée, je mets 15 minutes, 17 Minutes avec la vaisselle ! C'est vrai que je peste un peu de voir le nombre de pauses clopes de me suis collègues et moi de ne pas avoir 17 Minutes pour ca ...
    j'ai raccourcis mes pauses repas en mangeant et tirant pour qu'on ne puisse strictement rien me reprocher et pour pouvoir argumenter auprès de ma cadre.
    Je vais me servir des statistiques fournies pour montrer les avantages qu'ils ont à me laisser faire !
    @cagouille , j'ai moi aussi fait mon petit kit hier avant de partir afin d'être bien organisée !! On est toutes pareilles c'est terrible !
    Quand à ma lactation, l'open nibar et gourdes de fenouil deux jours avant qu'est avéré efficace des la reprise : 200 à chaque tirage, et gros engorgement ensuite !
    Je suis rassurée de savoir que la lactation s'etablie sur une semaine. Je culpabilisais à chaque tirage manqué.
    Quant à la Loi : mon compagnon a eu la bonne idée de me faire aller à la medecine du travail, adressée par le pediatre de mon garçon. Je vais demander une ordonnance pour un aménagement de pause l'après midi. (Le matin je le fais deja sur mes pauses "institutionnelles" je veux pas trop en demander ) Ainsi plus de négociation possible... d'ailleurs mon compagnon m'est précieux, c'est mon premier supporter !
    Je vous tiens au courant de l'issu de ma visite medicale.
    J'aimerai bien avoir des témoignages de personnes de nuit puisque j'en fais 5 mois par an !

    Merci à toutes pour vos messages, vraiment !
     
    Elen et Doobida aiment ce message.
  18. MamanBiche

    MamanBiche Colostrum

    Bonjour @Musette :)
    Je t'apporte mon témoignage, je suis infirmière également, et je travaille en 12h avec les mêmes horaires que toi.
    J'ai repris en septembre, aux 5 mois de ma fille et comme toi j'avais bcp d'appréhension concernant la poursuite de mon allaitement. Finalement, tout se passe très bien.

    (En revanche ma fille ne prend que très peu de mon lait en mon absence, je n'ai pas donc le stress des quantités à fournir, mais je tire pour entretenir ma lactation.)

    Voilà ce qui a fonctionné pour moi et les quelques conseils que je peux te donner:

    - comme toi, lorsque je suis en journée, je tire 2 fois, sur mon temps de pause le matin et l'après-midi. Environ 10 à 15 min par tirage, jamais aux mêmes heures. Avoir un tire lait efficace était donc ma priorité, j'ai le medela symphony double pompage. Les téterelles calées dans la brassière, j'ai les mains libres et j'en profite pour boire un coup et manger mes barres de céréales pour reprendre un peu d'énergie en même temps que je tire.

    - je tire dans une réserve, je dois rester debout et risque d'être dérangée... donc je colle un mot sur la porte "ne pas déranger merci", et j'ai des photos de ma bichette dans mon sac avec le tire lait, ça m'aide à me concentrer sur sa petite bouille, oublier un peu le stress du boulot et faciliter le réflexe d'éjection. Parfois ça met quelques minutes à venir, il faut vraiment se détendre, pas facile je sais...

    - une fois le tirage fini, je met tout dans un sachet de congélation propre, et au frigo. Ca évite la vaisselle. Et au tirage suivant je réutilise tel quel. Et je fais ma vaisselle à la maison le soir. Un peu de temps de gagné sur ton lieu de travail.

    - cododo, tétées à volonté la nuit et les jours où l'on est ensemble. Avec tout ça ma lactation a bien tenue.

    Depuis je suis passée de nuit exclusivement (trop long pour ma bichette toute la journée, sans manger, ça n'allait pas, mais c'est un autre sujet...). Elle a 7 mois mtn. Voilà notre organisation:

    - Tétées à volonté (comme tjrs de tte facon)

    - Sieste en cododo l'après-midi avant mes nuits pour qu'on fasse chacune notre plein de câlins <3 dernière tétée vers 18h30. Et tétée de retrouvailles à 7h45. Elle mange un peu plus de solide les soirs où je pars. Et elle fait sa nuit avec papa en cododo

    Je la laisse en garde une demi-journée, le matin. Je ne fourni pas de lait puisqu'elle tète qd je rentre et qd je la récupère, elle tient très bien 4h sans téter mtn. On lui propose un peu de tisane si vraiment elle a soif et c'est tout.

    Je dors donc le matin puis je la récupère, et je fais une sieste en cododo l'après-midi pour qu'on se retrouve et qu'elle puisse téter et moi me reposer.

    Au boulot, un seul tirage durant les 12h de nuit, souvent vers 2h du matin. Je tire environ 200ml. Bcp moins d'engorgement quand je suis de nuit par rapport à quand j'étais de journée.

    Par rapport aux chefs / collègues ect.. il faut s'armer de patience. Très souvent j'ai droit à des réflexions, "où tu vas? encore tirer ton lait?!" Ben oui c'est tous les jours pareil en fait :ennui: "t'as de la chance ça te fait une pause" ben toi aussi, tes pauses clopes :)... ne te laisse pas faire! Tirer ton lait c'est un droit pour toi, un devoir pour ton employeur. Et tes collègues, ça ne les regarde pas.

    Légère baisse de ma lactation depuis mon passage de nuit, avec la fatigue, surtout lorsque je fais la semaine de 60h (lundi mardi vendredi samedi dimanche), donc j'alterne bcp les deux seins quand elle s'énerve un peu, je bois bcp, tisane etc, et ca revient sans problème.

    Ah et j'oubliais, je me repose! Si le ménage à la maison n'est pas fait ou qu'à moitié tant pis, on ne peut pas être partout. La maison toute propre c'est pas chez moi en tout cas :lol:

    Voilà pour mon retour d'expérience. N'hésite pas si t'as des questions.

    Je te souhaite de pouvoir poursuivre ton allaitement aussi longtemps que tu le souhaite :)
     
    Tatian@, Doobida et Musette aiment ce message.
  19. Musette

    Musette Montée de lait

    @MamanBiche quel réconfort de voir que c'est possible !! Bravo d'avoir tenu bon ... j'ai hâte de voir arriver la diversification pour ne plus avoir le stress des quantités. Mais mes réserves me rassurent.

    Sur la lactation aussi, j'ai moins de recul que toi mais j'ai constaté comme toi que lors des baisses une alternance et une bonne hydratation permettaient de passer le cap.

    Je verrai quand je travaillerai de nuit, mais cela pourrait avoir l'avantage de limiter les engorgements effectivement.

    Mes collègues sont trop pudiques pour le moment pour me faire des commentaires, mais je vois bien qu'ils ne partagent pas mon point de vu. J'ai réussi à faire accepter ma famille je ferai de même auprès d'eux ! Sauf que ma famille pouvait voir mon garçon être florissant de lait, mes collègues ne constateront pas !
     
  20. MamanBiche

    MamanBiche Colostrum

    Personnellement, quand mes collègues abordent le sujet de l'allaitement avec moi, j'en profite pour en vanter tous les bienfaits pour ma bichette, ainsi que pour moi. Je me dis qu'il n'y a que comme ça qu'on fera changer les mentalités. Et petit à petit, je remarque qu'on me fiche la paix. Il y en a même qui osent me dire mtn qu'elles trouvent ça beau, que j'ai de la chance car elles auraient souhaité allaiter également...

    Bien sûr, il ne faut jamais parler des pics de croissance fatiguants, des engorgements, de la corvée de nettoyage du tire-lait... ne surtout pas donner le bâton pour se faire battre :D

    Concernant la diversification, j'ai commencé un peu plus tôt que conseillé (surtout parce qu'elle n'a jamais accepté le biberon et j'anticipais ma reprise). Quand elle a eu 4 mois, j'ai débuté par quelques cuillères de légumes à midi et fruit au goûter. A ma reprise (5 mois) elle ne prenait que des solides en mon absence (bouillie lait céréales, purée légumes fruits...). Et pour l'hydratation, de la tisane dans une tasse 360.

    En revanche, les jours où elle était avec moi, elle mangeait très peu de solide. Et encore mtn à 7 mois, c'est pas trop son truc, elle préfère téter donc je la laisse aller à son rythme.

    Mais c'est vrai qu'une fois diversifié tu peux souffler un peu et te dire qu'il peut prendre un peu plus de solide s'il n'y a pas assez de lait certains jours. Mais si tu as fait des réserves il n'y a pas de soucis a te faire. Et en 12h sans tétée, même si tu ne tire qu'une fois si c'est chargé en service, tu auras du lait à tirer crois moi ! :lol:
     

Partager cette page

Chargement...