• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

 La mode des consultantes en sommeil

Loezia

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
J'ai une question un peu étrange mais... Qu'est ce qu'on y mange ? 😅 Avec les multiples allergies de mon petit c'est toujours une angoisse de sortir de mon train train. Mais j'ai vraiment envie de participer.
 

Tif

Période de pointe
Les programmes d'éducation au sommeil ont de bons résultats, en fait. C'est là le problème... ça marche mais à quel prix!
c'est du dressage au sommeil inventé par des pédiatres qui consiste à laisser pleurer ton bébé de plus en plus longtemps avant d'aller le consoler. Mais interdiction de le prendre dans les bras😈! On attend de bébé qu'il s'endormir tout seul dans son lit. Il faut que le bébé dorme dans une chambre séparée et que les parents suivent scrupuleusement le protocole, montre en main et au bout de 20 jours, miracle, plus de cris, plus besoin de se lever la nuit, le cher ange dort tout seul !!👏 Bon, en fait le bébé n'a pas appris à dormir, il a appris qu'il de pouvait pas compter sur ses parents pour calmer ses peurs et il met en place des stratégies pour s'auto apaiser. J'ai discuté avec une maman qui a suivi cette formation. Mais comme elle avait un garçon de deux ans, le truc de laisser pleurer dans sa chambre ça ne marchait pas. Pas bête, il allait pleurer dans la chambre des parents😅. Alors le pédiatre a conseillé d'enfermer l'enfant dans sa chambre. 😢 Pauvre petit! Il a fini par dormir tout seul. Mais maintenant il fait des crises de colère au moment du coucher. ..
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Les programmes d'éducation au sommeil ont de bons résultats, en fait. C'est là le problème... ça marche mais à quel prix!
Ça "marche" comment ?
J'ai l'impression que ça permet peut-être de gagner de la tranquillité à un moment mais qu'on reperdra cette tranquillité plus tard, quand l'enfant est plus grand, parce qu'il est plus stressé et a peur de l'abandon.
 

Caro_le

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Quand je suis allée faire le passeport de bébé, il était avec moi, il était tranquille dans la poussette, il observait tout, regardait partout mais il avait sa tête de fatigué. La secrétaire de mairie m'a posée des questions et elle m'a dit que son aîné était pareil. Elle a fait la méthode 5-10-15, elle m'a dit que ça a été dur mais qu'il a fini par y arriver cependant ce n'est pas miraculeux il faut refaire régulièrement (et ça dure une vingtaine de jours à mettre en place). Je n'ai pas trop voulu m'étaler j'ai acquiescé, merci beaucoup aurevoir.

C'est compliqué à mettre en place (il faut supporter les pleurs de son enfant), rien est garanti et en plus ce n'est pas définitif.

Je ne blâme pas les parents qui cherchent une solution, parfois on veut juste dormir pour être opérationnel le lendemain pour aller travailler. Mais on ne leur dit pas, "soyez patient, il y arrivera mais il a besoin de temps", on dit " oulala, mais il faut le laisser pleurer, il finira bien par comprendre" par comprendre quoi?! Je me pose vraiment la question
 

Doobida

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je ne sais pas ce que j'en pense vraiment... Je peux vraiment comprendre, vu les conditions de vie des jeunes parents, et la pression en France sur le sommeil, que certains parents ne puissent pas raisonnablement accepter que ce sera à 3 ou 4 voire 7 ans que ça ira mieux. Quand on te dit, ça passera da's quelques mois, tu râles mais tu peux encore l'entendre. Quand t'en baves depuis des mois, que tu es au bord de l'épuisement parental et que quelqu'un de bienveillant te dit, t'inquiète à 8 ans il dormira.... Ben.... Faut qu'il dorme là tout de suite en fait.

C'est anecdotique mais ce que j'observe autour de moi, c'est que ceux qu'on a beaucoup laissé pleurer sont des personnes très négatives.
Je suis heureuse d'accompagner mes enfants au mieux, même la nuit, mais sincèrement j'en bave de ouf. On n'est pas égaux là-dessus, comme sur beaucoup de choses. J'étais réveillée aux 45 minutes pendant des semaines il y a quelques mois en me disant qu'à 13 mois, l'aîné enchaînait les cycles jusqu'à 3h du mat', il ne reste plus longtemps à tenir allez. Sauf que ma toute douce a bientôt 15 mois et me réveille en moyenne 4-5 fois par nuit encore. C'est pas facile...

Bref.
Je ne pense pas du tout que les consultations sommeil soient faites par des personnes qui savent qu'elleq font du mal : elles ont probablement eu recours aussi à ces méthodes, et TOUT LE MONDE VEUT LE MEILLEUR POUR SES ENFANTS, tout en se respectant soi-même.
Donc quand ces personnes ont décidé d'appliquer ces méthodes, ça a marché pour elles, et elles veulent transmettre la bonne parole. Si elles acceptent que les autres fassent autrement, ça voudrait dire accepter d'avoir mal fait et ça c'est insupportable. Ce n'est pas le cas de tout le monde mais presque tout le monde pense comme ça, c'est pour ça que tout le monde se permet tellement de donner son avis sur nos choix éducatifs. En fait ils veulent qu'on fasse exactement comme eux pour valider que eux ont bien fait.
 

Caro_le

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Ah mais @Doobida je comprends les parents qui cherchent des solutions. Parfois je dis que j'aimerais bien qu'on me donne une date. Quand dormira-t-il, quand s'endormira-t-il seul dans son lit? Je cocherais les dates dans mon calendrier en faisant le décompte ( plus que 2 dodo, plus qu'un dodo).

Ici, on a lâché prise. Il dort avec nous, il ne se réveille plus qu'une fois par nuit. Les endormissements sont toujours à rallonge. Et je refuse d'en avoir un deuxième pour l'instant.
 

Tif

Période de pointe
Oui je te rejoins dans ton analyse @Doobida, la maman dont je parle aime son enfant et s'est fait violence pour appliquer les consignes du pédiatre.
 

Tif

Période de pointe
Pendant le premier confinement j'ai reçu une pub pour une formation gratuite à la méthode des 3P de Sanders. Pour motiver les parents à suivre la formation en ligne jusqu'au bout la pub disait "après avoir appris les grands principes de la parentalité positive vous pouvez regarder une vidéo bonus pour aider votre enfant à s'endormir tout seul." Je traduis à ma façon : nous ne vous donnerons pas une recette toute faite à appliquer à la lettre, parce que nous voulons vous transmettre avant tout un état d'esprit, pour l'éducation de vos enfants.
 

Laitmotiv

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Si elles acceptent que les autres fassent autrement, ça voudrait dire accepter d'avoir mal fait et ça c'est insupportable.

c’est exactement ça.

Si je me dis que celles qui ont laisser pleurer ont des enfants qui dorment 12h, qui s’endorment seuls et qui ne sont pas angoissés pour autant, j’ai bien les boules.

La clé est peut-être de se répéter qu’un enfant est unique et que c’est toujours les parents les mieux placés pour décider ce qui est bons pour leurs enfants ( à part quelques imbéciles finis , heureusement largement minoritaires- j’espère! )
 
Dernière édition:

Elodie01

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je ne sais pas ce que j'en pense vraiment... Je peux vraiment comprendre, vu les conditions de vie des jeunes parents, et la pression en France sur le sommeil, que certains parents ne puissent pas raisonnablement accepter que ce sera à 3 ou 4 voire 7 ans que ça ira mieux. Quand on te dit, ça passera da's quelques mois, tu râles mais tu peux encore l'entendre. Quand t'en baves depuis des mois, que tu es au bord de l'épuisement parental et que quelqu'un de bienveillant te dit, t'inquiète à 8 ans il dormira.... Ben.... Faut qu'il dorme là tout de suite en fait.

C'est anecdotique mais ce que j'observe autour de moi, c'est que ceux qu'on a beaucoup laissé pleurer sont des personnes très négatives.
Je suis heureuse d'accompagner mes enfants au mieux, même la nuit, mais sincèrement j'en bave de ouf. On n'est pas égaux là-dessus, comme sur beaucoup de choses. J'étais réveillée aux 45 minutes pendant des semaines il y a quelques mois en me disant qu'à 13 mois, l'aîné enchaînait les cycles jusqu'à 3h du mat', il ne reste plus longtemps à tenir allez. Sauf que ma toute douce a bientôt 15 mois et me réveille en moyenne 4-5 fois par nuit encore. C'est pas facile...

Bref.
Je ne pense pas du tout que les consultations sommeil soient faites par des personnes qui savent qu'elleq font du mal : elles ont probablement eu recours aussi à ces méthodes, et TOUT LE MONDE VEUT LE MEILLEUR POUR SES ENFANTS, tout en se respectant soi-même.
Donc quand ces personnes ont décidé d'appliquer ces méthodes, ça a marché pour elles, et elles veulent transmettre la bonne parole. Si elles acceptent que les autres fassent autrement, ça voudrait dire accepter d'avoir mal fait et ça c'est insupportable. Ce n'est pas le cas de tout le monde mais presque tout le monde pense comme ça, c'est pour ça que tout le monde se permet tellement de donner son avis sur nos choix éducatifs. En fait ils veulent qu'on fasse exactement comme eux pour valider que eux ont bien fait.
Comme je l'ai déjà dit je l'ai fait pour mon aîné.
Il avait 9 mois, il y a eu une nuit atroce et ça a été fini. Il a eu un sommeil pas top (genre entre 2 et 3 ans il se réveillait à 4h30 - 5h du matin, typique de TDAH) mais jamais plus il n'a fragmenté son sommeil en cycles de 45 mins.

Il a maintenant 6 ans et demi, et honnêtement c'est un petit garçon rayonnant.

Tandis que mon 4 ans et demi, avec lequel on n'a pas eu de soucis de sommeil, est d'une humeur massacrante la plupart du temps :)
 

Elodie01

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je pense qu'il ne faut pas verser dans l'excès inverse et penser que parce qu'on laisse pleurer des enfants pour qu'ils dorment, ils deviendront forcément des enfants / des personnes traumatisées.

Pour moi ça doit rester une solution d'ultime secours, quand c'est ça ou aller en hôpital psy pour dépression, ou maltraiter son enfant par excès de fatigue.
 
Haut