1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

[HS] La recherche et les reconversions !

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par cerise, 21 Juillet 2016.

  1. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Suite à la discussion commencée ici, je poursuis ici pour ne pas continuer le hors-sujet sur le topic d'AnnaC :)

    Je réponds au dernier message de Gna
    Le problème c'est que je ne sais pas trop vers quoi me diriger... La recherche et l'enseignement étaient les métiers naturels après mon parcours, mais j'ai essayé les deux et ça ne m'allait pas pour des raisons différentes...
    Sachant que j'ai pris une disponibilité, donc j'ai la possibilité de revenir dans l'enseignement n'importe quand.

    Si tu veux me donner des détails sur ce que tu as fait par mp, je veux bien. Après je pense que l'informatique c'est très vaste, et qu'il y a tous les niveaux !

    Et sinon, sur la recherche de financements, on était plutôt à l'abri en maths mais c'est de plus en plus un problème aussi... Beaucoup de temps passé à faire des dossiers de financement, et du coup moins de temps pour la recherche. Cela dit, comme je ne suis pas allée au delà du doctorat, je n'ai pas été touchée personnellement pas ce problème, ce n'est pas moi qui m'en occupait ! Mais mon mari est chercheur en maths aussi et c'est vrai qu'il fait souvent des dossiers de financement.
    Bon, mais c'est vrai aussi qu'en maths on a nettement moins de besoins que dans d'autres disciplines ! Peu de matériel coûteux, bon des ordinateurs assez puissants si on a des calculs importants à faire, mais ça reste moins cher qu'un accélérateur de particules par exemple ;) et sinon c'est surtout pour organiser des conférences, ou faire des déplacements, qu'il y a besoin d'argent.
     
    Tags:
  2. michela

    michela Montée de lait

    Cerise, tu as été plus rapide que moi :D
    Merci d'avoir ouvert la discussion !
    La recherche de financements... je connais ça...
    Y a-t-il d'autres mamans ou papas chercheurs par ici ? Etes-vous nombreux à penser à une reconversion ? Comment conciliez-vous la recherche et l'envie d'être un maximum avec vos bébés ? Quels sont les "trucs et astuces" des chercheuses qui allaitent ? Moi j'ai beaucoup lu en allaitant, les premiers temps :)
     
  3. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    Bon moi franchement tant que j'étais en thèse je trouvais ça facile de concilier travail et famille ! J'aurais aimé continuer la recherche uniquement pour cette raison ;) mais il y avait le problème de la mobilité obligatoire. (Si j'avais pu faire ma thèse pendant 20 ans... ;))

    Après la naissance de mon aîné et après avoir repris le travail à ses 4 mois, j'ai tiré mon lait jusqu'à ses 13 mois (j'ai diminué mes tirages vers 10 mois) et c'était des conditions optimales pour tirer : un bureau (partagé, ça a un peu gêné mon co-bureau au début mais je le prévenais quand j'allais installer le matos pour qu'il ne regarde pas, et une fois que c'était installé je passais mon pull par dessus et on ne voyait plus rien), un frigo en libre accès au rez-de-chaussée... Je tirais en mains-libres devant mon ordinateur.
    À la maison je donnais souvent la tétée en étant devant l'ordi aussi.
    Je pouvais partir plus tôt ou arriver plus tard au besoin, pas de contraintes sur les horaires, à part les quelques cours que je donnais (mais en thèse, on ne donne pas beaucoup de cours).

    Après ma thèse j'ai été prof deux ans, donc lorsque j'ai repris le travail après la naissance de ma deuxième j'étais prof, à temps partiel... Là c'était moins facile de tirer, en fait je m'arrangeais pour tirer quasiment uniquement chez moi, mais j'avais un jour par semaine où j'avais moins de temps pour tirer chez moi, et où en général je rajoutais un tirage au lycée. Mais pas de frigo accessible en libre-service, j'aurais pu demander à utiliser celui de l'infirmerie mais il aurait fallu demander la clé à chaque fois, j'ai préféré utiliser une glacière que je mettais dans mon casier. On m'a proposé une salle aussi, mais quand je suis seule face à mon tire-lait je tire moins bien... J'ai besoin d'une distraction, un ordinateur ou quelqu'un avec qui discuter, quelque chose à faire... Alors j'ai tiré en salle des profs mais ensuite une collègue m'a dit que ça gênait d'autres collègues (pourtant j'étais dans un recoin de la salle des profs, je faisais attention quand j'installais le matériel à ce qu'on ne voit pas, et une fois en place on ne voyait rien, mais apparemment ça gênait quand même). Du coup après ça j'ai arrêté de tirer au lycée.
    Quand je tirais chez moi je le faisais soit en mangeant soit en travaillant, avec un système mains-libres, pour optimiser le temps passé.

    Maintenant ça fait longtemps que je ne tire plus. Ma fille tète 2 fois par jour, le matin et l'après-midi, soit au réveil de la sieste soit aux retrouvailles. Du coup plus de soucis avec le boulot. (Les soucis c'est plutôt avec le papa mais c'est un autre sujet.)
     
  4. Nat08

    Nat08 Lactarium Adhérent(e) LLLF

    Je ne suis pas chercheur, mais j'ai un master pro dans le domaine environnemental. Devant les nombreux échecs à trouver un emploi correspondant à mes études, en ayant marre d'enchaîner les petits boulots et ayant un désir de maternité de plus en plus fort, j'ai fait une reconversion totale ! Du coup premier bébé à 32 ans :(... Je suis maintenant ouvrière en maroquinerie pour une grande marque de luxe ! Ça change et je regrette un peu toutes ces années d'études perdues, mais tant pis, au moins j'aime mon travail même si c'est assez dur.
     
  5. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

  6. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    J'aimerais bien mais on a un prêt à rembourser (et je rêve d'une maison avec jardin) ;) Donc j'aimerais un salaire... (Parce que sinon, des idées d'occupations bénévoles, j'en ai plein ! :) Mais bon les basses préoccupations matérielles entrent aussi en ligne de compte, malheureusement :()
    (Bon en plus, je crois que malheureusement mon homme le vivrait très mal, si je devenais animatrice LLL... En attendant je me contente de donner des conseils sur les forums, c'est déjà mieux que rien :))
     
  7. AnnaC

    AnnaC Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Aucun rapport mais pourquoi le papa le vivrait mal si tu devenais conseillère LLL ? (La fille qui se mêle de ce qu'il ne la regarde pas...)
     
  8. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    C'est marrant de voir le nombre de thesardes qui se balladent :)
    Moi je vois ça de l'extérieur car c'est mon mari qui a un pied dedans. Lui travaillait depuis 10 ans dans le privé quand il s'est décidé à faire une thèse. .... crise de la quarantaine approchant ? Au final il a réussit à faire sa thèse avec sa boîte et maintenant il y fait de la recherche.
     
  9. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    AnimatriceLLL ce serait cool mais avec un job c'est pas gérable et comme cerise, on ne vit malheureusement pas que d'amour et d'eau fraîche. ....
     
  10. cerise

    cerise Modératrice Adhérent(e) LLLF

    AnnaC, il ne supporte pas mon allaitement "prolongé", c'est notre gros point de désaccord :( Maintenant il est "allergique" à tout ce qui touche à l'allaitement :(
     
  11. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Ah mais si c'est tout à fait possible, il y a d'ailleurs plein d'animatrices qui travaillent. On doit animer des réunions donc ça demande un créneau une fois par mois (ici c'est le samedi matin par exemple) et le reste c'est selon chaque animatrice. Aider sur le forum, la boîte mail, facebook, au répondeur c'est quelque chose qu'on peut faire 'en plus'.
    C'est bien de pouvoir répondre aux mères, donc de laisser ses coordonnées mail ou téléphonique sur le site mais ça ne représente pas tant de contacts que ça, surtout s'il y a plusieurs animatrices dans votre secteur :)
     
  12. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Tu ne serais pas commerciale dans ton "autre vie " :)

    Cerise, je comprends. Mon mari me soutient mais je sais que si mini sumo ne s'était pas sevré pendant la grossesse ça aurait été problématique pour lui. C'est dommage ce genre de désaccord.
     
  13. lizzie

    lizzie Colostrum

    Coucou à toutes,
    je suis moi aussi une "galérienne" de la recherche, ou plutôt ex-galérienne puisque j'ai réussi à avoir un poste de MCf ... 8 ans après avoir soutenu.
    Mais bon, ça a largement retardé la venue des enfants: premier bébé à 35 ans !

    Pour l'allaitement du premier, ça a été EPIQUE !
    A l'époque j'étais esclave (pardon ... post-doc) et donc j'étais soit en CDD soit au chômage, soit en contrat de bénévolat à mon labo (sisi, ça existe. Ca permet d'être couvert par les assurances quand tu vas bosser gratuitement).
    Et bébé 1 a refusé catégoriquement le biberon. Que ce soit la totote ou la tétine du bib', dès qu'il avait cette matière dans la bouche il vomissait. Il est né avec un poids réduit et il est resté longtemps en dessous des courbes, donc il était très stressant de le voir refuser le biberon.
    Pas le choix, j'ai du continuer l'allaitement au sein. Pas de souci tant que j'étais au chômage, mais quand je bossais, j'avais mis au point une technique avec une collègue, ma mère et une tante. Ma mère et/ou ma tante gardaient bébé, et quand il avait faim elle me l'amenaient au travail où une collègue me laissait son bureau pour l'allaiter ...

    J'espère que ce sera plus simple avec ma pépette ...
    J'avoue que je stresse déjà un peu quand je pense à l'utilisation de bibs deux fois par jour ...
     
  14. AnnaC

    AnnaC Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Oh mince Lizzie, t'es trop une Warrior ! Non mais c'est clairement pas facile d'allaiter et de travailler, comme je vous admire !!!

    Oh c'est pas facile Cerise. Moi mon mec me soutient pour l'instant mais je sens quand même qu'il va y avoir une date ou ça ne sera plus le cas... Ca doit être dur de ne pas céder à la pression et du coup de se sentir seule.
     
  15. michela

    michela Montée de lait

    Ca fait du bien de voir qu'il y a des collègues sympathiques et compréhensifs avec les mamans et leurs bébés, Lizzie, alors qu'au lycée de Cerise, ils ne sont pas sympas du tout :mad:
    Mon expérience est proche de la tienne Lizzie : premier bébé à 35 ans... mais bon, je me dis que mon loulou a une maman plus mûre, plus sage, au moins je l'espère :p
    Le soutien des papas... autre grosse question...
    Moi aussi, je me disais, là c'est bon, mais sera-t-il encore d'accord si loulou tète après ses deux ans ? Et pourtant, le voyant sourire au sein tout serein et paisible, il m'a dit récemment : je comprends que tu veuilles continuer :)
    Comme quoi, le fait de voir leurs fils heureux, calmes, épanouis peut gagner nos hommes à la bonne cause
     
  16. AnnaC

    AnnaC Hyperlactation Adhérent(e) LLLF

    Sinon au niveau professionnel, je suis perdue de chez perdue...
    J'ai travaillé comme Comedienne et assistante réalisatrice, et j'ai réalisé mon premier court/moyen métrage qui est en stand by pour l'instant car je voulais devenir réalisatrice. Mais avec ma fille, je me rends compte qu'être assistante n'est pas compatible (quand tu travailles, tu travailles non stop et souvent les films sont tournés en province donc tu es loin) et que l'énergie que j'avais besoin de développer pour accéder à mon rêve de devenir réalisatrice me manque cruellement depuis que ma fille est née, sans compter la difficulté de travailler comme Comedienne quand tu as passé 30 ans et que tu n'es pas ou plus très connectée.
    Je m'en veux car je n'arrive pas à finir mon projet, ne serait ce que pour les gens qui s'y sont investi et surtout je ne sais pas du tout comment concilier mon besoin de créativité et la maternité. Je suis entière et j'ai du mal à assurer sur deux fronts. Quand j'étais sur mes projets artistiques, je n'arrêtais pas. Il faudrait que j'arrive à fait les deux avec mesure et ce n'est pas gagné...;-)
    Puis par rapport à mes producteurs, je me sens "nulle" d'avoir "disparu" depuis que ma fille est née. Je porte aussi ce boulet, je crois...
    Pour l'instant, mon mec assure mais il faudra bien que je me remette à travailler et surtout l'art me manque cruellement.
     
  17. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Mince, ça m'apprendra à répondre rapidement sur mon téléphone.

    Bon reprenons, car je m'en voudrais de faire de la mauvaise publicité au rôle d'animatrice ^^.

    Ce que je voulais dire, c'est qu'il est possible d'être animatrice tout en maîtrisant le temps qu'on y passe. C'est une fonction passionnante et à laquelle on pourrait facilement consacrer l'intégralité de ses journées. Ce n'est cependant pas indispensable puisque la mission de base est d'animer une réunion mensuelle et de se tenir à la disposition des mères voulant des informations particulières dans notre département.

    A côté de cela, c'est passionnant. La formation tout d'abord est vraiment géniale puisqu'elle permet de faire le point sur son histoire d'allaitement, d'acquérir de nombreuses connaissances à ce sujet et de découvrir le soutien aux mères avec l'aide d'animatrices qui vous accompagnent. Ensuite, le réseau des animatrices LLL est extraordinaire. Je ne suis animatrice que depuis quelques semaines et j'ai déjà rencontré tellement de gentillesse et de bienveillance à mon égard. C'est une communauté de femmes qui veillent les unes sur les autres, avec toujours quelqu'un prêt à se rendre disponible pour aider une autre anim.

    Et que dire des échanges avec les mères. Il y a le forum bien sûr, vous connaissez ;) Il y a aussi les permanences de répondeur : ça permet d'être vraiment à l'écoute, de rassurer tout de suite, de redonner confiance à la maman. J'en ressors tremblante, épuisée et ravie. Ce sont des moments intenses (on a toujours la petite inquiétude de savoir si on va réussir à répondre aux attentes de la maman) et très forts. La boîte de contact mail permet de prendre du recul, de chercher des infos, de répondre quand on est disponible et aussi parfois de créer une discussion sur le long terme ... Ça me donne l'impression de faire quelque chose d'utile pour donner aux mères les infos dont elles ont besoin pour qu'elles puissent ensuite vivre leur histoire d'allaitement comme elles le souhaitent.

    Bref, vous qui êtes déjà si présentes et si informées sur le forum, vous seriez sûrement de merveilleuses animatrices. Pourquoi ne pas en discuter à l'occasion avec l'animatrice du groupe où vous allez, si vous vous rendez en réunion ;)
     
  18. bad mom

    bad mom Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Alors en tant qu'ancienne commerciale c'était plutôt à prendre comme un compliment.
    Mais je ne regrette pas parce que ce que tu as écrit est très joli.
    Si j'avais un peu de temps je pense que je pourrais me lancer la dedans mais ce ne sera pas pour tout de suite.
     
  19. Alix

    Alix Modératrice Membre de l'équipe Animatrice LLL

    Ah bon ok, ça se voit que je suis incapable de mentir à propos du produit alors :p

    La formation se fait au rythme de la maman, ça peut donc se faire doucement mais c'est vrai qu'il faut quand même une certaine disponibilite.
     
  20. lizzie

    lizzie Colostrum

    Je crois que j'ai surtout eu de la chance d'avoir ma mère et ma tante dans les parages et une collègue sympa !
    Pour le travail et l'allaitement, je vais essayer de remettre ça dans des conditions un peu moins optimales en espérant que ça passe encore ...
    J'ai prévu de faire des aller-retours chez la nounou qui est à 10 minutes du travail pour l'allaiter quand je n'aurai pas de cours. Il y a des jours où ce sera possible sans biberon et des jours où il faudra qu'elle en prenne deux.

    Déjà qu'il faut pas mal jongler, j'imagine la galère que ça doit être quand tu n'es pas soutenue.
    J'ai du mal à comprendre qu'on puisse mettre des bâtons dans les roues à quelqu'un qui fait tout ce qui est possible pour allaiter. Ca me dépasse !


    De nos jours, je trouve qu'il y a vraiment un impact énorme de la vie professionnelle sur la vie personnelle. En tous cas pour moi ça a été une réalité.
    Maintenant ça va mieux, mais je suis quand même dans un milieu hyper macho où il est très difficile d'être crédible quand on est femme. Alors quand en plus on allaite je te raconte pas la réputation qu'on se trimballe ...

    De mon côté, à la maison j'ai le soutien nécessaire et heureusement. Avec les réflexions que je me prenais avec la belle mère et le reste de l'entourage parce que j'avais allaité "trop longtemps" l'ainé ...
    C'est marrant comme les gens se mêlent de ce qui ne les regarde pas.
    Quand tu accouches, on te met la grosse pression pour allaiter et on sous-entend que si tu ne le fais pas tu es une mauvaise mère (super pour celles pour qui cela ne fonctionne pas. Elles le vivent souvent très mal), et puis si tu allaites trop longtemps (passé 6 mois les réflexions commencent et s'amplifient avec le temps) tu feras de ton enfant un dégénéré toujours dans les jupes de sa mère.

    Le monde tournerait mieux si les gens s'occupaient de leurs affaires plutôt que de celles des voisins ...
     

Partager cette page

Chargement...