• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

 grossesse non désirée?

coolRaoul

Colostrum
Bonjour,
Je viens poster sous un autre pseudo car je suis dans une situation un peu compliquée.
Voilà, cela fait 5 semaines que je n'ai pas eu mes règles. J'ai un bébé de 15 mois qui me réclame +++ en ce moment (peut être à cause d'un éventuel bébé ou peut être pour autre chose). J'ai décidé d'attendre demain pour faire un test car mes règles sont différentes d'un mois à l'autre depuis mon retour de couche. N'empêche que c'est plus près de 3 semaines de cycle quand même habituellement.
Donc forte présemption. J'ai aussi 2 grands qui ont 2 ans d'écart donc je sais ce que donne 2 grossesses assez proches. Sauf que là j'ai 40 ans et je traine une grosse fatigue depuis la naissance du petit. Je ne me sens pas physiquement d'assurer tout ça (surtout que je ne sais pas être mère non maternante, ce n'est pas dans mes gènes!!!).
On en a discuté avec le papa, qui est contre l'IVG.
Mon dernier est encore allaité, mais ne tète quasiment que la nuit (1 tétée au coucher, 1 vers 2-3h, 1 le matin voir plusieurs entre 7 et 9h30 et 1 pour le coucher de la sieste).
Aussi j'aurais aimé connaitre les risques d'un IVG concernant la lactation, l'allaitement, la réaction de mon fils (qui doit forcément ressentir des trucs), autant que le côté de l'alalitement pendant la grossesse. Je précise que je ne souhaite pas sevrer mon fils qui a eu de gros soucis de santé dernièrement et donc qui a besoin de mon lait +++. Je suis extrêmement sensible à toute variation hormonale et je ne souahite pas que mon fils puisse se sentir rejeté un moment ou un autre. Je sais que la décision n'appartient qu'à moi, mais pour la prendre je voulais pouvoir m'assurer que je connaissais les tenants et aboutissants de tout.
Merci pour votre aide.
 

MmeMarguerite

Hyperlactation
@coolRaoul ta situation est difficile ! Je t'envoie plein de soutien virtuel :calin:
Beaucoup parler avec tes enfants, et en particulier ton dernier, bien expliquer ce qui se passe et que tu l'aimes et l'aimeras toujours autant.
Peut-être parler avec ton mari aussi, tu dis qu'il est contre l'IVG mais tu as l'air déterminée quand même. Lui as-tu expliqué tes raisons, parlé de ta grande fatigue etc ?
 

Christine13

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Bonjour @coolRaoul

Je suis bien peinée de te savoir dans cette situation car ce doit être très difficile.
Je ne sais pas si ça pourra t'aider car c'est un peu différent : lorsque mon fils avait un peu plus de deux ans je suis tombée enceinte mais à deux mois de grossesse le bébé est mort in utero. Mon gynécologue obstétricien m'a proposé un traitement (cachets) pour ne pas avoir recours à un curetage.
Bref ce que je veux dire c'est que ce traitement n'a posé aucun problème d'allaitement pour mon grand, le traitement étant compatible et mon gynécologue au courant. En revanche je précise que c'est un traitement qui ne se fait plus actuellement mon gynécologue me l'a donné en direct car la version actuelle est plus importante au niveau des prises et moins efficace selon lui (et il a toute la confiance). En deux jours c'était très efficace.
Bon courage dans cette épreuve.
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Bonsoir @coolRaoul , c'est une situation difficile. :calin:
Voici ce qu'on peut lire dans "le coin du prescripteur" au sujet de l'IVG
L’interruption volontaire de grossesse

Deux types de méthodes sont actuellement utilisées :

L’aspiration sous anesthésie paracervicale

Elle donne habituellement lieu à une hospitalisation d’une demi-journée. La mère peut reprendre l’allaitement dès que l’intervention est terminée.

Les méthodes médicamenteuses

Elles font appel à des prostaglandines E1 locales (Cervagème ovule®) ou per os (Cytotec®), ou à des prostaglandines E2 locales (Prostine E2 1 et 2 mg®) ou en IV (Nalador®, Prostine E2 10 mg/l®), et à un anti-progestatif, la mifépristone (Mifégine®, ou RU-486).

Des essais d’utilisation des prostaglandines pour l’inhibition de la lactation ont été effectués ; à doses élevées, elles avaient un impact significatif. Il n’existe aucune donnée sur leur passage lacté. Toutefois, leur demi-vie est très courte, et il est donc improbable qu’elles puissent être excrétées à un taux significatif dans le lait. Et leur utilisation ponctuelle rend improbable un impact sur la sécrétion lactée. Elles sont considérées comme utilisables pendant l’allaitement.

Le fait que sa prise soit ponctuelle limite le risque, mais il n’existe aucune donnée sur le passage lacté de la mifépristone. Elle est liée à 98% aux protéines plasmatiques. Sa demi-vie d’élimination est d’en moyenne 18 heures. Elle est lipophile et on peut donc supposer que le taux lacté sera supérieur au taux plasmatique. La décision de poursuivre l’allaitement sera prise au cas par cas, en fonction de l’âge de l’enfant allaité et de la fréquence des tétées. Certains auteurs conseillent une suspension de l’allaitement de 2 à 3 jours par mesure de précaution (si l’enfant est un petit bébé), ou une diminution temporaire du nombre des tétées, la mère tirant son lait et le jetant.
 

coolRaoul

Colostrum
Merci @Trefle, @MmeMarguerite, @Christine13 pour votre aide.
Bon je vais attendre demain avant de me rendre malade! Mais en fait c'est difficile à prendre comme décision, même avec toutes les bonnes raisons que j'ai (3 enfants, une grosse fatigue, un enfant en bas age demandeur, une maison en travaux, 40 ans, une voiture 5 places) Disons que je me sens quand même seule du coup puisque mon conjoint serait prêt à avoir cet enfant. Et je sais aussi que s'il naissait, je l'aimerais quand même... Enfin comme j'ai expliqué à mon grand (qui est d'âge suffisamment mûr pour comprendre): je n'ai jamais autant espéré d'avoir mes règles demain à mon réveil!!!
Et si ça se trouve je n'ai rien du tout dans mon bidou!...
 

coolRaoul

Colostrum
Pour info j'ai un stérilet cuivre... Mais j'ai eu des soucis de règles et lors de l'écho pour tout vérifier (il y a déjà quelques mois, et le stérilet eétait alors bien en place), la sage-femme m'avait parlé d'une éventuelle allergie puisque la composition a changé depuis. J'avais déjà fait un rejet lors de la mise d'un stérilet avant ma dernière grossesse (j'avais alors pensé que c'était à cause d'une fausse couche). Donc elle a vait dit d'attendre un peu pour voir si ça irait mieux. Comme tout est redevenu normal après, je ne me suis pas inquiétée.
Mais du coup il est possible que le stérilet ait été éjecté... Enfin j'espère que c'est autre chose.

Le lien concernant l'IVG est très intéressant. Merci.
 

Christine13

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
J'espère que tu trouveras le sommeil @coolRaoul que tu pourras oublier un peu car j'imagine bien que ça doit hanter tes esprits
J'espère que tu auras tes règles aussi !!!
 

Tatian@

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Je complète ce que j'ai cité plus haut
Le crat semble avoir des infos plus récentes concernant la mifépristone :
  • La quantité de mifépristone ingérée via le lait est très faible : l’enfant reçoit moins de 1% de la dose maternelle (en mg/kg) lorsque les mères reçoivent une dose unique de 600 mg. Chez une patiente ayant reçu 200 mg, la mifépristone n’était pas détectable dans le lait.
  • Aucun évènement particulier n’a été signalé à ce jour chez des enfants allaités par des mères ayant reçu une dose ponctuelle de mifépristone.
  • Au vu de ces éléments, il n’est pas nécessaire de suspendre l’allaitement lors d’une prise unique de mifépristone.
 

letsgo

Colostrum
Bonjour @coolRaoul.
J'ai moi aussi créé un autre pseudo pour te répondre, car je suis dans une situation similaire à la tienne... Je voulais te remercier d'avoir posé la question que moi-même je me posais, et te dire que tu n'es pas seule dans ce cas.
J'espère que toi comme moi n'aurons pas à faire de choix difficile et que ni l'une ni l'autre ne sommes enceintes.
 

coolRaoul

Colostrum
Bon et bien bonne nouvelle: je ne suis pas enceinte! J'ai fait un test hier matin qui était négatif. J'ai quand même appelé ma sage-femme pour parler du retard de règles. Elle m'a rassurée en me disant que le stérilet qu'elle m'a mis était sûr et qu'à mon age je commençais sûrement une phase différente (10 années qui précèdent la ménopause: de la vieillerie quoi!) pendant laquelle mes cycles risquaient d'être complètement inattendus. Elle m'a dit que si je n'avais toujours pas mes règles mardi prochain, elle me prescrirait un test de grossesse sanguin.
Et puis, je ne sais pas si c'est que du coup j'étais moins stressée, mais les vilaines sont arrivées dans l'après-midi!!!
Enfin que de soulagements! Bon la mauvaise nouvelle c'est que je suis vieille, mais ça, on n'y peut rien...;)
@letsgo je te souhaite de tout coeur que tes règles arrivent très vite. Ce genre de décisions n'est pas marrante à prendre.
En tout cas merci à toutes pour votre soutien.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Il n'y a pas que l'âge si ça peut te rassurer : les cycles peuvent évoluer après une grossesse. Bonne nouvelle en tout cas :)
 

letsgo

Colostrum
@coolRaoul très bonne nouvelle, tu dois être soulagée :)
Pour moi je dois encore attendre vendredi avant de faire un test car je soupçonne avoir ovulé vendredi de la semaine dernière. Mais je ne sais même pas si je dois attendre mes règles ou pas : je n'ai pas encore eu mon retour de couches ! (Mon bébé est plus jeune que le tien.) On a eu quelques rapports non protégés peu avant les symptômes qui me font penser à une ovulation, c'est ça qui m'inquiète, et des symptômes qui me font penser à un début de grossesse... (Mais ça peut aussi être psychologique à cause de mon inquiétude, ou être provoqué par autre chose.)
 

meleth-marie

Hyperlactation
Je suis contente pour toi @coolRaoul , puisque j'ai été dans la quasi même situation, avec la décision de garder ce bébé coquinou pour nous )et beaucoup de pleurs aussi, ce n'est facile ni dans un sens ni dans l'autre je crois)
@letsgo j'espère que tu aura au plus vite la nouvelle que tu souhaites. Si cela peut te rassurer, j'avais déjà eu des doutes, toujours négatifs au final. Pour le coquin qui arrive, ce n'était pas un doute mais une certitude. Pour tout dire, je n'ai même pas fait de test pipi. J'ai attendu le jour j histoire de et le même jour envoyer un message à ma SF pour lui demander une ordonnance parce que j'étais enceinte. Je le savais.
Bref, je croise les doigts pour toi.
 

letsgo

Colostrum
Merci @meleth-marie.
C'est vrai que lors de mes grossesses précédentes, mon sentiment d'être enceinte était peut-être plus "fort". Je souhaite que tu aies raison et que cette fois-ci ne soit qu'une "fausse alerte".
 
Haut