• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page fecebook "réunions virtuellles LLL France")

Enfants à haut potentiel.

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Effectivement cet article semble très orienté... Pas trop envie de lire la suite non plus.
Après, qu'il y ait des parents qui pensent à tort que leur enfant est surdoué, sûrement... Mais si j'en juge par les dernières lignes qu'on peut lire sans être abonné, il semblerait que la suite remette carrément en cause l'existence d'enfants surdoués et le fait qu'ils aient certaines caractéristiques...

(Au passage... Moi c'est pas les difficultés de mon fils que je cherche à expliquer par le fait qu'il soit surdoué... Ce sont ses facilités au contraire ! Et pareil pour les autres membres de la famille, dont moi...)
 

Lumi

Fontaine de lait
@marion25 @cerise Bien d'accord avec vous... Ce qui me désole c'est que ce genre d'articles n'est pas pour aider la communication entre les enseignants et les parents concernés (je pense à @Tchii29 qui a rencontré un certain scepticisme malgré le diagnostic de son fils).
 

Tchii29

Lactarium
@marion25 @cerise Bien d'accord avec vous... Ce qui me désole c'est que ce genre d'articles n'est pas pour aider la communication entre les enseignants et les parents concernés (je pense à @Tchii29 qui a rencontré un certain scepticisme malgré le diagnostic de son fils).
J'avais lu la parti gratuite également comme le dit @cerise ça m'a donné l'impression qu'il remettais en cause l'existence de ce type d'enfant.
Après c'est des phrases que j'ai entendu souvent .... "C'est un truc a la mode" "les parents cherches atouts pris a ce que leurs enfants soit le meilleur" personnellement j'y vois plus en envie de le comprendre...
 

Moumoune64

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
c’est ça. En fait c’est moi qui suis passée aux 150 et 200 pièces cet été seulement.
J'ai pensé à toi ce matin
Loulou a enchaîné 3 puzzles... 15 pièces :lol:
SANS crier/s'énerver /taper les pièces au poing pour essayer de les faire rentrer et ça c'est juste fabuleux !

Du coup il m'a dit qu'il en veut d'autres et plus grand
 

LaVosgienne

Lactarium
Puzzles on vient de franchir une étape aussi avec ma grande miss: elle voulait depuis longtemps faire le puzzle carte de France (les départements à replacer avec comme support simplement les contours), je refusais en expliquant qu'elle n'arrivait pas les faciles pour le moment. Hier elle me demande lequel il faut savoir faire pour passer à celui là. Elle a fait le plus dur de notre stock sans utiliser de modèle, puis a enchaîné avec la fameuse carte de France sans difficulté.

Et hier autre grande étape de franchie car elle a fait sa première nuit sans couche qui a été sèche (ouffff on y est enfin:pom pom::pom pom:)

Et là elle vient de m'expliquer qu'elle voulait aller en CE1 demain, qu'elle veut donc sauter une classe
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Sur un autre forum quelqu'un a posté une version scannée de l'article dans sa totalité...
Bon il ne remet pas en cause l'existence des surdoués en fait. Juste le fait que ceux-ci auraient certaines caractéristiques genre pensée en arborescence et hypersensibilité...
Je suis pas d'accord avec tout ce qui est dit dans cet article, mais c'est "moins pire" que ce que le début pouvait laisser prévoir. Certaines choses sont intéressantes.

Pour celles qui veulent je le partage par mp (mais pas en public, vu que c'est un article payant).
 

Lumi

Fontaine de lait
L'article est en effet un peu moins catégorique qu'on s'y attendait mais l'interview, elle, est très orientée.
Et de base il y a un regard sur les enfants... :rolleyes: insupportables, absence de limites et de frustration, il est normal de s'ennuyer en classe...
 

Gna

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Sur un autre forum quelqu'un a posté une version scannée de l'article dans sa totalité...
Bon il ne remet pas en cause l'existence des surdoués en fait. Juste le fait que ceux-ci auraient certaines caractéristiques genre pensée en arborescence et hypersensibilité...
Je suis pas d'accord avec tout ce qui est dit dans cet article, mais c'est "moins pire" que ce que le début pouvait laisser prévoir. Certaines choses sont intéressantes.

Pour celles qui veulent je le partage par mp (mais pas en public, vu que c'est un article payant).
je veux bien oui stp.
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
J'ai trouvé l'article sur le dit-forum ;)
Effectivement, le début est un peu aguicheur, mais dans l'ensemble, je trouve qu'il correspond assez à une certaine réalité. L'instit citée au début est dans une "école privée dans un quartier huppé" (c'est le figaro...:rolleyes:) et c'est quand meme dans ces milieux qu'on a le plus de pression et de "course à la performance" chez les parents...

L'interview par contre :eek:
La psychologue tape vraiment fort sur ses collègues "qui se font leur fond de commerce là dessus", enfin elle, elle doit pas etre psychologue bénévolement non ? Il y a plusieurs articles qui parlent d'elle ou de ses articles / publications sur le blog du petit zèbre... Elle a une approche entièrement psychanalytique de la question...
Je ne m'y connais pas plus et pas envie / le temps de me lancer sur le sujet là. Mais comme tout, il doit y avoir à prendre et à laisser dans sa vision !
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Ben ouais, dans l'interview elle critique le fait que ses collègues interprètent les difficultés de ces enfants uniquement comme conséquence de leur HP, et elle, elle interprète les difficultés de ces enfants uniquement comme conséquence d'un manque de limites :rolleyes:
Ça serait p'têtre bien de considérer que des difficultés sont généralement multi-factorielles non ? :rolleyes: Et surtout que c'est pas les mêmes causes chez tous les enfants...
 

Apicobi

Lactarium
On à commencé à voir une psy, elle lui demande de faire un dessin, lui préfère écrit des phrases, faire des additions et écrire son prénom dans toutes les polices d’écriture :ennui: elle lui a dit que c’était important aussi de s’amuser... on va être bon pour un bon suivi :ennui:

Nan mais lol elle a pas compris que c'est l'éclate ou quoi ? Qu'il était peut-être fier de montrer ce qu'il savait et voulait faire bonne impression ? Sa conception perso de l'amusement est pas universelle hein...

Ce point de vue VEO qui part du principe que les enfants détestent l'école comme les épinards et que l'enseignement se fait dans la contrainte sans plaisir...


Y'a rien de plus kiffant qu'augmenter en compétence dans un domaine qui nous intéresse, de l'explorer... Rappellez vous ce que vous avez ressenti si vous avez récemment appris à faire du pain ou glacer des cupkakes ou faire du kéfir ou tricoter ou coudre ou allaiter ou porter ou poser du parquet ou n'importe quoi d'autres... Le kif alors que c'est du travail domestique ?
Perso quand je suis en train d'apprendre un truc c'est un des rares moments où je m'éclate à 2000% et où je me sens vraiment vivante.
Tenter de me retirer ça pour me normaliser (amuse toi selon ma vision archétypique de l'amusement) me serait d'une violence extrême....

La vraie sagesse c'est de pouvoir trouver le bonheur partout... Et un travail passionnant est une chance rare, de plus la passion est indispensable à la réussite...


PS : Nier la surdouétitude est un grand classique de la psychanalyse, attitude non basée sur des faits et purement conjecturelle (qui résulte sûrement d'un complexe d'infériorité d'un adulte médiocre face à un enfant plus brillant que lui- j' ironise pour montrer que les raccourcis à deux balles c'est facile à poser comme une explication... Mais ça vaut peanuts)

En vrai cette attitude de négation est justifiée en psychanalyse par le dogme "tout enfant brillant l'est car sa mère (c'est bien connu tout est toujours sa faute) le pousse inconsciemment (l'inconscient c'est trop cool pour le psy, ça veut dire qu'il sait toujours mieux que toi ce que tu penses et ressens) au surinvestissement intellectuel dans le but de réparer sa propre faille narcissique.. Genre elle veut réussir à travers son gosse...

Ce point de vue puant qui part du principe que la mère "n'a pas réussi"...

Une andouille a pondu un torchon de plusieurs pages pour tenter de démontrer cette stupidité, à partir d'une étude de cas unique (ah ah ah ! Genre j'ai trouvé j'ai corbeau blanc donc tous les corbeaux sont blancs ! Paye ton raisonnement erroné !)
L'article est blindé de sophismes. Je l'avais démonté sur un autre forum.
Il est publié sur cairn.info... (qualité hétérogène sur ce site)

PS : D'après un reportage que j'ai vu il y a longtemps, nier la surdouétation est également un relicat -sous forme de boycott- de l'histoire des tests de QI, utilisés dans les années (30? Je sais plus, mais au tout début), aux États-Unis pour tester les immigrants, aux fins de démontrer leur prétendue infériorité intellectuelle (le suprémacisme blanc qui veut justifier l'asservissement), l'infériorité supposée permettant ensuite de les contraindre à des tâches et rôles subalternes dans la société..
La passation des tests est effectuée dans des conditions cliniques inacceptables, style à la descente du bateau après un voyage horrible de plusieurs mois et alors qu'ils n'ont ni mangé ni dormi depuis perpet, sont stressés de savoir ce qu'on va leur faire, si on va les garder en taule encore, etc.
C'est la grande époque de la phrénologie et de l'eugénisme aussi, et si j'ai bien compris Aldous Huxley a écrit "Le meilleur des mondes" en réaction à ça. Son propre père ayant je crois fait partie du camp adverse, cad des testeurs de QI racistes.
 
Dernière édition:

LaVosgienne

Lactarium
Nan mais lol elle a pas compris que c'est l'éclate ou quoi ? Qu'il était peut-être fier de montrer ce qu'il savait et voulait faire bonne impression ? Sa conception perso de l'amusement est pas universelle hein...

Ce point de vue VEO qui part du principe que les enfants détestent l'école comme les épinards et que l'enseignement se fait dans la contrainte sans plaisir...


Y'a rien de plus kiffant qu'augmenter en compétence dans un domaine qui nous intéresse, de l'explorer... Rappellez vous ce que vous avez ressenti si vous avez récemment appris à faire du pain ou glacer des cupkakes ou faire du kéfir ou tricoter ou coudre ou allaiter ou porter ou poser du parquet ou n'importe quoi d'autres... Le kif alors que c'est du travail domestique ?
Perso quand je suis en train d'apprendre un truc c'est un des rares moments où je m'éclate à 2000% et où je me sens vraiment vivante.
Tenter de me retirer ça pour me normaliser (amuse toi selon ma vision archétypique de l'amusement) me serait d'une violence extrême....

La vraie sagesse c'est de pouvoir trouver le bonheur partout... Et un travail passionnant est une chance rare, de plus la passion est indispensable à la réussite...


PS : Nier la surdouétitude est un grand classique de la psychanalyse, attitude non basée sur des faits et purement conjecturelle (qui résulte sûrement d'un complexe d'infériorité d'un adulte médiocre face à un enfant plus brillant que lui- j' ironise pour montrer que les raccourcis à deux balles c'est facile à poser comme une explication... Mais ça vaut peanuts)

En vrai cette attitude de négation est justifiée en psychanalyse par le dogme "tout enfant brillant l'est car sa mère (c'est bien connu tout est toujours sa faute) le pousse inconsciemment (l'inconscient c'est trop cool pour le psy, ça veut dire qu'il sait toujours mieux que toi ce que tu penses et ressens) au surinvestissement intellectuel dans le but de réparer sa propre faille narcissique.. Genre elle veut réussir à travers son gosse...

Ce point de vue puant qui part du principe que la mère "n'a pas réussi"...

Une andouille a pondu un torchon de plusieurs pages pour tenter de démontrer cette stupidité, à partir d'une étude de cas unique (ah ah ah ! Genre j'ai trouvé j'ai corbeau blanc donc tous les corbeaux sont blancs ! Paye ton raisonnement erroné !)
L'article est blindé de sophismes. Je l'avais démonté sur un autre forum.
Il est publié sur cairn.info... (qualité hétérogène sur ce site)

PS : D'après un reportage que j'ai vu il y a longtemps, nier la surdouétation est également un relicat -sous forme de boycott- de l'histoire des tests de QI, utilisés dans les années (30? Je sais plus, mais au tout début), aux États-Unis pour tester les immigrants, aux fins de démontrer leur prétendue infériorité intellectuelle (le suprémacisme blanc qui veut justifier l'asservissement), l'infériorité supposée permettant ensuite de les contraindre à des tâches et rôles subalternes dans la société..
La passation des tests est effectuée dans des conditions cliniques inacceptables, style à la descente du bateau après un voyage horrible de plusieurs mois et alors qu'ils n'ont ni mangé ni dormi depuis perpet, sont stressés de savoir ce qu'on va leur faire, si on va les garder en taule encore, etc.
C'est la grande époque de la phrénologie et de l'eugénisme aussi, et si j'ai bien compris Aldous Huxley a écrit "Le meilleur des mondes" en réaction à ça. Son propre père ayant je crois fait partie du camp adverse, cad des testeurs de QI racistes.
Wow et tout ça dès 6h..... J'arrive à peine à aligner 3 mots.... Respect
 

Cactus2002

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Nan mais lol elle a pas compris que c'est l'éclate ou quoi ? Qu'il était peut-être fier de montrer ce qu'il savait et voulait faire bonne impression ? Sa conception perso de l'amusement est pas universelle hein...

Ce point de vue VEO qui part du principe que les enfants détestent l'école comme les épinards et que l'enseignement se fait dans la contrainte sans plaisir...


Y'a rien de plus kiffant qu'augmenter en compétence dans un domaine qui nous intéresse, de l'explorer... Rappellez vous ce que vous avez ressenti si vous avez récemment appris à faire du pain ou glacer des cupkakes ou faire du kéfir ou tricoter ou coudre ou allaiter ou porter ou poser du parquet ou n'importe quoi d'autres... Le kif alors que c'est du travail domestique ?
Perso quand je suis en train d'apprendre un truc c'est un des rares moments où je m'éclate à 2000% et où je me sens vraiment vivante.
Tenter de me retirer ça pour me normaliser (amuse toi selon ma vision archétypique de l'amusement) me serait d'une violence extrême....

La vraie sagesse c'est de pouvoir trouver le bonheur partout... Et un travail passionnant est une chance rare, de plus la passion est indispensable à la réussite...


PS : Nier la surdouétitude est un grand classique de la psychanalyse, attitude non basée sur des faits et purement conjecturelle (qui résulte sûrement d'un complexe d'infériorité d'un adulte médiocre face à un enfant plus brillant que lui- j' ironise pour montrer que les raccourcis à deux balles c'est facile à poser comme une explication... Mais ça vaut peanuts)

En vrai cette attitude de négation est justifiée en psychanalyse par le dogme "tout enfant brillant l'est car sa mère (c'est bien connu tout est toujours sa faute) le pousse inconsciemment (l'inconscient c'est trop cool pour le psy, ça veut dire qu'il sait toujours mieux que toi ce que tu penses et ressens) au surinvestissement intellectuel dans le but de réparer sa propre faille narcissique.. Genre elle veut réussir à travers son gosse...

Ce point de vue puant qui part du principe que la mère "n'a pas réussi"...

Une andouille a pondu un torchon de plusieurs pages pour tenter de démontrer cette stupidité, à partir d'une étude de cas unique (ah ah ah ! Genre j'ai trouvé j'ai corbeau blanc donc tous les corbeaux sont blancs ! Paye ton raisonnement erroné !)
L'article est blindé de sophismes. Je l'avais démonté sur un autre forum.
Il est publié sur cairn.info... (qualité hétérogène sur ce site)

PS : D'après un reportage que j'ai vu il y a longtemps, nier la surdouétation est également un relicat -sous forme de boycott- de l'histoire des tests de QI, utilisés dans les années (30? Je sais plus, mais au tout début), aux États-Unis pour tester les immigrants, aux fins de démontrer leur prétendue infériorité intellectuelle (le suprémacisme blanc qui veut justifier l'asservissement), l'infériorité supposée permettant ensuite de les contraindre à des tâches et rôles subalternes dans la société..
La passation des tests est effectuée dans des conditions cliniques inacceptables, style à la descente du bateau après un voyage horrible de plusieurs mois et alors qu'ils n'ont ni mangé ni dormi depuis perpet, sont stressés de savoir ce qu'on va leur faire, si on va les garder en taule encore, etc.
C'est la grande époque de la phrénologie et de l'eugénisme aussi, et si j'ai bien compris Aldous Huxley a écrit "Le meilleur des mondes" en réaction à ça. Son propre père ayant je crois fait partie du camp adverse, cad des testeurs de QI racistes.
Il faut se battre! sauvons les épinards! :D
 

meleth-marie

Hyperlactation
Tout à fait d'accord pour les épinards.
Mais pas ceux de collectivités.
Hier, mon grand n'a pas toucher ceux de la cantine (hachés et en sauce:confused:) j'e' ai prévu au menu la semaine prochaine mais en feuille.
 
Haut