• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Enfants à haut potentiel.

Rebecca

Voie lactée
Oui, c'est vrai j'étais dans la caricature, en fait je crois que je n'ai pas vraiment compris ce qu'était le haut potentiel alors... Je sais que certains sont en souffrance car ils ressentent les choses plus intensément et ont une manière différentes d'appréhender les apprentissages, mais ça reste theorique finalement. Si on parle de haut potentiel c'est bien qu'ils ont un potentiel (d'apprentissages) plus haut que la majorité ou pas du tout? Désolée pour ces questions un peu naïves...
 

LaVosgienne

Lactarium
La reconnaissance du haut potentiel de façon officielle passe par un test de qi supérieur à 130.
Mais dans la réalité c'est bien plus que ça. Haut potentiel c'est un potentiel dans tous les domaines plus élevé, potentiel qu'on va exploiter ou pas. Il peut être intellectuel (et donc mesuré par le qi), mais aussi émotionnel, imaginatif, sensoriel, psychomoteur. Il peut porter sur les différentes intelligences : logico mathématique, spatiale, interpersonnelle, kinesthésique, linguistique, intrapersonnelle, musicale, naturaliste ou existentielle (théorie des intelligences multiples de Gardner). Il porte sur un ou souvent plusieurs de ces domaines.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Moi aussi quand mon fils avait 4 ans je pensais pas du tout qu'il était HP, malgré sa nette avance en maths / logique / puzzles, parce que j'avais aussi une idée fausse de ce qu'était un enfant HP.
J'ai commencé à cheminer quand il a eu 5/6 ans, à me renseigner sur le HP, voir que c'était pas forcément comme je l'imaginais, jusqu'à finir par être certaine qu'il l'est (même sans faire de test).
Par la même occasion ça m'a permis de réaliser que je le suis aussi, comme toute ma famille sur plusieurs générations...
 

LaVosgienne

Lactarium
Je suis renseignée sur le sujet car ma grande a depuis toujours un comportement compliqué : bébé aux besoins intenses, hyperémotive
Et une fois qu'on creuse le sujet, bien souvent on se rend compte qu'on est aussi concerné et on en identifie beaucoup dans son entourage.
A savoir que statistiquement il y aurait 2 HP par classe (mais certains sont très adaptés au système scolaire donc passent inaperçus)
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
(mais certains sont très adaptés au système scolaire donc passent inaperçus)
Oui, c'est notamment le cas de pas mal de filles, où le système éducatif et l'éducation des parents ont tendance à les encourager à "rentrer dans le moule" et ne pas trop se faire remarquer. Certaines petites filles bien "sérieuses"...

(après pour ma part je le savais depuis un moment, mais quand j'ai lu le bouquin de De Kermadec ça a fait "clic" sur plein de choses dans ma tête du genre "aah c'est donc ça").
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Merci @LaVosgienne pour tes explications, c'est très clair.
Pour ton fils @cerise , c'est à la suite d'un "souci" à l'école que tu t'es renseigné davantage sur ce sujet?
Oui et non. J'ai commencé à me poser doucement la question, et le fait que sa maîtresse de GS ait pointé des soucis (difficultés à s'intégrer dans le groupe, à oser prendre la parole...) et évoqué cette piste a renforcé mes soupçons. Donc j'ai commencé à me documenter un peu.
 

Catherine06

Lactarium
C'est le cas de ma deuxième fille qui a eu 4 ans en septembre (elle n'est pas précoce mais je savais que je trouverais des infos dans ce sujet), elle commence à décoder, elle a compris les syllabes simples et ce matin, elle m'a dit que GR faisait grrrr (elle essayait de déchiffrer le titre le Gruffalo). Elle essaie d'écrire des mots, elle ne connaît que les majuscules (elle écrit avec la droite de gauche à droite, et avec la gauche de droite à gauche). En tant que maîtresse d'école, est ce que tu penses qu'en tant que parents il faut encourager ce genre d'apprentissages ou c'est "mettre la charrue avant les boeufs"?
Je ne sais pas si @SEmilie a vu ton message et je la laisse répondre :).

Mon sou de non-professionnelle : comme elle est intéressée et t'en reparle, je rebondirais dessus genre "ooh oui, tu as raison. Tiens, qu'est-ce qui commence par grrr encore ? Groseille, grimace..." Et puis la laisser dire sans correction.
Ce genre de jeu va avoir le double avantage de ne pas empiéter sur un apprentissage en cours, tout en le nourrissant et en montrant à ta fille que ce qui est important pour elle t'importe aussi :).
 

Rebecca

Voie lactée
Merci @Catherine06 , c'est une très bonne idée! J'ai tendance, soit à ne pas rebondir soit à être dans l'excès inverse à lui montrer des petits mots, ce qui n'est pas mieux...
Hier on a pris un petit livre qui appartenait à sa grande sœur, la série des Sami en CP. Elle m'avait dit qu'elle voulait apprendre les minuscules (je doute qu'elle sache ce que c'est mais bon...) et elle en a retenu quelques-unes et a pu lire quelques mots. Elle a un sacré caractère donc je sais qu'elle ne le ferait pas si elle ne voulait pas mais je me suis dit que c'était absurde, je préfère ta suggestion! Merci!
 

Catherine06

Lactarium
Merci @Catherine06 , c'est une très bonne idée! J'ai tendance, soit à ne pas rebondir soit à être dans l'excès inverse à lui montrer des petits mots, ce qui n'est pas mieux...
Hier on a pris un petit livre qui appartenait à sa grande sœur, la série des Sami en CP. Elle m'avait dit qu'elle voulait apprendre les minuscules (je doute qu'elle sache ce que c'est mais bon...) et elle en a retenu quelques-unes et a pu lire quelques mots. Elle a un sacré caractère donc je sais qu'elle ne le ferait pas si elle ne voulait pas mais je me suis dit que c'était absurde, je préfère ta suggestion! Merci!
Pas de quoi. Je te comprends, c'est un vrai travail de godille de se positionner parfois :).
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
C'est vrai que c'est pas évident de se positionner. Moi j'ai l'impression de suivre mon fils, c'est ça qu'est fou. Il enchaîne les demandes naturellement comme si c'était vraiment naturel pour lui de faire tel ou tel apprentissage. Du coup je veux pas le freiner mais par contre pour le moment je ne le pousse pas vers des "exercices" car il est encore jeune. Je répond juste à ses sollicitations à travers des jeux. Mais j'avoue que parfois je ne sais pas trop comment réagir comme face à son envie d'ecrire...
C'est pas évident avant l'école de se rendre compte s'il est vraiment en décalage avec les autres enfants ou non, non plus..
 

LaVosgienne

Lactarium
Les enfants ont des périodes sensibles pour les différents apprentissages. S'il s'intéresse aux lettres, pourquoi le lui refuser s'il peut apprendre sans vraiment d'effort? Et effectivement en passant par le jeu ou des approches plus corporelles que ce que l'école leur proposera c'est une bonne idée.
Refuser un apprentissage à un enfant car il est trop petit alors qu'il en a envie et peut être les capacités ce n'est pas lui faire un cadeau, c'est miner sa confiance en lui et en ses besoins.
Allaitement à la demande les premières années, apprentissage à la demande ensuite.

Et effectivement l'école ne lui apprendra pas ce que vous lui apprenez mais elle complètera avec une approche différente.
 

AngyRegg

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Les enfants ont des périodes sensibles pour les différents apprentissages. S'il s'intéresse aux lettres, pourquoi le lui refuser s'il peut apprendre sans vraiment d'effort? Et effectivement en passant par le jeu ou des approches plus corporelles que ce que l'école leur proposera c'est une bonne idée.
Refuser un apprentissage à un enfant car il est trop petit alors qu'il en a envie et peut être les capacités ce n'est pas lui faire un cadeau, c'est miner sa confiance en lui et en ses besoins.
Allaitement à la demande les premières années, apprentissage à la demande ensuite.

Et effectivement l'école ne lui apprendra pas ce que vous lui apprenez mais elle complètera avec une approche différente.
Oui c'est ça, j'essaie de suivre la demande 😊
 

Catherine06

Lactarium
Tu travailles dans les stats @Catherine06 ? Simple curiosité... ;)
Non, mais c'était un outil requis de base pour mon ancien boulot, et j'avais des collègues qui faisaient de la recherche dessus.
Et puis on aimait bien discuter du cours d'autodéfense intellectuelle de Norman Baillargeon à l'époque avec les jeunes qui entraient à l'université (en gros, un livre pour ne pas se laisser manipuler par les nombres, typiquement dans les medias).

C'était une de mes marottes et j'ai des restes, même si je ne produis plus rien dans ce sens depuis très longtemps.
 
Haut