• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.

Endormissement difficile après hospitalisation

flore.a

Colostrum
Bonjour a toutes et tous, je sais que ce forum est davantage dédié à l'allaitement, d'ailleurs je vous ai beaucoup lu pendant les 11 mois où j'ai nourris mon enfant au sein. Mais il est aussi le forum du maternage... Alors je me permets car c'est ici que je trouve les conseils qui font le plus sens pour moi.
Mon bébé de 14 mois a dû être gardé sous surveillance une nuit à l'hôpital après un état convulsif dans un contexte de grippe.
Il a eu tout une batterie d'examens, heureusement nous avons été pris en charge par le service de pédiatrie directement (et non les urgences) : prise de sang, PCR, radio du thorax. La nuit a été courte, heureusement son papa est resté avec nous même s'il n'était pas censé.
Notre bébé a du dormir en tout et pour tout 6h (contre au moins 10 habituellement). Nous avions les néons du couloir qui éclairaient notre box, les discussions des infirmières et les pleurs des autres petits patients qui ont rythmé notre nuit. Et qui le réveillaient à peine endormi. Nous l'avons pris de longues heures en porte-bébé pour essayer de l'apaiser et pour qu'il trouve le sommeil...
Rien de grave au final mais une soirée et une nuit très éprouvante.
Et depuis c'est dure. Les endormissements sont difficiles, il hurle parfois (ce qu'il ne fait jamais), je le sens anxieux... La nuit parfois il se réveille en hurlant aussi et j'ai du mal à le calmer... Et il se réveille de nombreuses fois alors qu'il faisait des nuis complètes depuis peu... Avec son père c'est un peu plus facile j'ai l'impression (est-ce que mon enfant m'associe aux examens invasifs et douloureux qu'il a subit ?).
Ensuite, la séparation est compliqué, qu'il s'agisse de mon conjoint ou de moi, il est très difficile de quitter la pièce ou de s'éloigner de plusieurs mètres (dans la maison, dehors c'est plus cool)...
J'imagine qu'il est traumatisé et qu'il a des choses à traiter... Mais j'ai besoin d'aide pour savoir comment l'accompagner au mieux. Cela me fend le cœur de le sentir parfois si mal et quand dans ces moments là il me repousse ou ne s'apaise plus dans mes bras...
L'une ou l'un de vous a t-elle ou il déjà vécu cela ?
Pourriez vous me guider, je suis démunie...
Je vous remercie !
 
Dernière édition:

Maléo

Hyperlactation
Bonjour, as-tu parlé, expliqué à ton petit ce passage à l'hôpital ?
J'ai souvent été bluffée du poids des paroles même sur des tout-petit.
Et puis à cet âge, la séparation est souvent difficile, il n'y a peut être pas de lien de cause à effet aussi direct pour ton petit?
Bonne soirée et bons calins
 

Loezia

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Bonsoir,
Dur dur l'hospitalisation ! Je compatis !
Mon petit roudoudou (bientôt 15 mois) à été hospitalisé 3 jours à ses 6 mois avec également des soins intrusifs, après ça il a arrêté de sourire pendant plusieurs semaines et refusait des bras étrangers. Et puis c'est passé... Sans rien faire d'autre que lui donner tout l'amour dont nous étions capables. Aujourd'hui c'est un petit bonhomme rigolard et confiant. (Bon, ces jours ci si je disparais derrière une porte c'est quand même le drame, mais je mets ça sur le compte d'une rechute d'angoisse de séparation 🤭)

Je suis certaine que la présence aimante de ses parents et le retour aux habitudes de la maison finiront par rassurer ton petit loulou. Avec du temps...

Courage et force à vous 🌺
 

flore.a

Colostrum
Merci ton témoignage me rassure, on lui donne tout l'amour possible mais c'est vrai qu'on est hyper déstabilisés... Il y a qq chose de changer...
Dure cette hospitalisation de 3 jours à 6 mois...
 

Jujubara

Voie lactée
Coucou ! Nous c'était une semaine à 10m. Idem pour le dodo au retour, le pire étant à la crèche avec le lit à barreaux qui se baisse comme à l'hôpital.
Je lui ai beaucoup expliqué, sa maladie (détresse respi suite à grippe), déjà qu'il allait mieux et que l'angoisse d'être si malade pouvait partir, et aussi l'hôpital.
Je me suis levée... peut-être 6 fois minimum toutes les nuits, et je ne parle pas des endormissements de 1h30, pendant deux semaines environ. Et puis c'est passé.
La seule chose qu'il garde encore c'est hurler dès que qqn le "soigne" : pédiatre, ostéo etc, c'est dès l'entrée dans la salle d'examen.
 

Lou_Ann

Lactarium
Coucou , je passe par la . Nous avons un petit soldat qui a fait de nombreux séjour à l’hôpital à cause de sa maladie et pour dès opérations (5 en tout en 5 ans ) , chaque passage la bas laisse des traces .
Le manque de bienveillance est pour beaucoup . Comment avez vous été accueilli là bas ? L’équipe été tel à l’écoute ?
Ce qui a posé le plus problème pendant nos séjours c’est le non respect des rythmes de sommeil de notre enfant .
Elle entrée dans la chambre en allumant les lumières et en parlant fort même en pleine nuit , j’ai rien dis au début je leurs demander de ne plus le faire , puis il y a des fois où j’ai perdu mon calme car il avait du mal a se rendormir.
La dernière opération le 26 avril c’est mon homme qui a gérer , le personnel n’était encore une fois pas à l’écoute . On lui a coupé la parole plus d’une fois , quand il essayer d’expliquer les problèmes de santé mon fils . Il ne voulais pas qu’il soit inquiet pour aller au bloc . On ne voulais pas qu’on lui explique ce qui vas se passer au bloc car il ne comprend pas tout ce qu’on dis ( retard mental )
Mais on lui a répondu « on a l’habitude monsieur s ! » . J’avais simplement dis a mon fils qu’il devait avoir un rdv avec le médecin .
Tous ça pour dire que l’ambiance à l’hôpital peut y être pour beaucoup .
On a eu aussi des problèmes avec les nuits ensuite qu’il soit bébé ou qu’il est 5 ans .
peut être avait il peur que nous partons ?
C’est assez compliqué le retour à la maison après un séjour à l’hôpital, je ne peux que compatir .
 

flore.a

Colostrum
Je suis bouleversée par vos témoignages. Moi même ancienne infirmière ça me glace le sang... Ça a l'air vraiment difficile toutes ces opérations, je vous remercie pour ce partage Lou-Ann...

Nous sommes à un mois de notre passage à l'hôpital... Dix jours ont été vraiment crève-coeur mais maintenant ça va beaucoup mieux. J'ai réexpliqué a mon fils ce qu'il s'était passé et on l'a accompagné dans ses angoisses aux couchés et la nuit, avec toute la patience nécessaire... Il s'est apaisé et refait des nuits complètes depuis.

Mais comme vous, je suis choquée de la prise en charge la nuit ! Le sommeil c'est 50% de la guérison... Comment est-ce possible de réveiller un bébé toutes les 3h ou même plus (nous adultes, ça nous rendrait fous), du moins si des soins sont indispensables, le faire en douceur, sans allumer la lumière, en chuchotant... une infirmière pdt l'hospitalisation était très attentive à tout ça heureusement, ce qui n'empêchait pas de réveiller mon fils mais bon elle faisait au mieux, elle avait un bébé du même age...
 

Lou_Ann

Lactarium
Je suis bouleversée par vos témoignages. Moi même ancienne infirmière ça me glace le sang... Ça a l'air vraiment difficile toutes ces opérations, je vous remercie pour ce partage Lou-Ann...

Nous sommes à un mois de notre passage à l'hôpital... Dix jours ont été vraiment crève-coeur mais maintenant ça va beaucoup mieux. J'ai réexpliqué a mon fils ce qu'il s'était passé et on l'a accompagné dans ses angoisses aux couchés et la nuit, avec toute la patience nécessaire... Il s'est apaisé et refait des nuits complètes depuis.

Mais comme vous, je suis choquée de la prise en charge la nuit ! Le sommeil c'est 50% de la guérison... Comment est-ce possible de réveiller un bébé toutes les 3h ou même plus (nous adultes, ça nous rendrait fous), du moins si des soins sont indispensables, le faire en douceur, sans allumer la lumière, en chuchotant... une infirmière pdt l'hospitalisation était très attentive à tout ça heureusement, ce qui n'empêchait pas de réveiller mon fils mais bon elle faisait au mieux, elle avait un bébé du même age...
Je suis ravie de lire que cela va mieux !
En effet le sommeil c’est important . De notre coté même en passant prendre des nouvelles , prendre la température elles fesais un bruit fou et arrivait à le réveiller . . C’est cool que vous avez eu une infirmière à l’écoute c’est déjà un bon point . Ce ne m’est arrivé qu’une fois , on a pu faire du cododo grâce à une dame super sympa mon bébé avait 9 mois . Tout les autres séjours ont été une catastrophe
 
Je suis bouleversée par vos témoignages. Moi même ancienne infirmière ça me glace le sang... Ça a l'air vraiment difficile toutes ces opérations, je vous remercie pour ce partage Lou-Ann...

Nous sommes à un mois de notre passage à l'hôpital... Dix jours ont été vraiment crève-coeur mais maintenant ça va beaucoup mieux. J'ai réexpliqué a mon fils ce qu'il s'était passé et on l'a accompagné dans ses angoisses aux couchés et la nuit, avec toute la patience nécessaire... Il s'est apaisé et refait des nuits complètes depuis.

Mais comme vous, je suis choquée de la prise en charge la nuit ! Le sommeil c'est 50% de la guérison... Comment est-ce possible de réveiller un bébé toutes les 3h ou même plus (nous adultes, ça nous rendrait fous), du moins si des soins sont indispensables, le faire en douceur, sans allumer la lumière, en chuchotant... une infirmière pdt l'hospitalisation était très attentive à tout ça heureusement, ce qui n'empêchait pas de réveiller mon fils mais bon elle faisait au mieux, elle avait un bébé du même age...
je pense que c'est partout pareil... Je reconnais ce qu'on a vécu... les couloirs allumés, le box avec grande vitre en verre ou on a pas d'intimité, nous parents quand on se change pour allez "au lit" par exemple, le lit cage, les infirmières qui parlent dans le couloir, les passages toutes les 3 heures avec surveillance de l'enfant, et questions...

A une hospitalisation, je tirais mon lait, et a partir du deuxième jour j'ai constaté une nette baisse de lactation... Une infirmière m'avait dit que c'était du à la fatigue... Enfin, je n'ai jamais pu rattraper ensuite...
 
Haut