1. ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
    Rejeter la notification

Article sur les violences obstetricales

Discussion dans 'Allaitement et société' démarrée par nabba, 25 Juillet 2017.

  1. nabba

    nabba Hyperlactation

    Tags:
  2. mali&soso

    mali&soso Fontaine de lait

    Pour les épisiotomies ouf sa évoluent
     
  3. Elleetmoi

    Elleetmoi Période de pointe

    Oh les pauvres...
    S'agissant de l'épisio, je ne sais pas trop quoi penser de la mienne. J'avais mis dans mon projet de naissance que je n'en voulais pas. Mon projet parlait d'un accouchement physiologique qui est tombé à l'eau pour devenir médicalisé, peut-être que ça a joué, toujours est-il que la sage-femme m'en a fait une sans m'en avertir. J'ai bien entendu un coup de ciseau mais j'étais trop en souffrance sur d'autres plans pour m'en émouvoir. Idem après la sortie, j'ai été recousue mais je m'en fichais (je voulais juste voir mon bébé qui était parti en soins). On m'a évoqué un déchirure qui avait commencé à se faire et la sage-femme qui a coupé dans l'axe. Mon épisio ne m'a jamais gênée ni sur le plan physique (aucune douleur), ni sur le plan psychologique (je m'en moque pas mal d'avoir une cicatrice).
    Dans un sens, si au milieu du marasme qu'étaient pour moi les poussées, la sage-femme m'avait en plus demandé mon autorisation pour une épisio, je ne sais pas comment j'aurais réagi. Je crois que je préfère qu'elle ne m'ait rien demandé, surtout dans la mesure où il n'y a pas eu de conséquences négatives par la suite.
    C'est un peu plus compliqué qu'il n'y paraît la question du consentement, je trouve...
     
  4. Sorcelica

    Sorcelica Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Je crois que c'est compliquer ce consentement aussi parce que on arrete ps de nous dire "une dechirure c'est mieux et blabla"

    J'ai eu une episio et la sage femme a coupe parce que sa parter tres mal un dechirure jusqu'a l'anus ce profiler du reste j'ai eu 6 point.. la cicatrice va assez loin.
    Mais cnest pas l'episio qui ma fait le plus mal.. moi je me souviens ps du bruit mon homme lui en fait encore cauchemard
     
  5. Elleetmoi

    Elleetmoi Période de pointe

    @Sorcelica , la sage-femme t'a demandé ton accord ?
     
  6. Sorcelica

    Sorcelica Fontaine de lait Adhérent(e) LLLF

    Non elle ma dit je coupe j'i juste dit quuuoi ?!! Trop tard :) mais j'ete pas contre
     
  7. ParisianLawyer

    ParisianLawyer Modératrice Adhérent(e) LLLF

    De toutes façons, ça reste très relatif le consentement dans ces cas la vu comment on te formule la chose + la flippe qu'il y ait un problème. Dans beaucoup de cas, on te dit "faut couper", je pense pas que tu ai en réalité vraiment le choix :/

    Je pense que parfois l'équipe prend le temps de t'expliquer en plus d'une phrase ce qu'ils vont faire et pourquoi mais j'ai pas l'impression que ça soit souvent le cas de tout ce qu'on a pu me raconter.
     
  8. nabba

    nabba Hyperlactation

    L'episio en soit ce n'est pas se qui me choque le plus , c'est de ne pas prévenir et de ne pas en parler après. En gros c'est tous se qui se passe au tour, le "non-dits" et le fait infantiliser la femme qui accouche même pire , ne pas la respecter, comme si son corps ne lui appartenait plus
     
  9. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    L'article confirme mon ressenti d'un côté il y a nous avec nos envies d'accouchement notre corps notre utérus et notre bébé et de l'autre les sages-femmes pressées comme des citrons qui font des heures de dingue et qui finissent par ne plus avoir de patience ni d'empathie parce qu'elles veulent simplement se reposer. A vouloir faire du management d'entreprise dans les cliniques et hôpitaux [mon père a été opéré il a vu son chirurgien 5 min après son opération et c'est tout]voilà ce que ça donne...
     
  10. Zebulon

    Zebulon Période de pointe

    D ou l intérêt aussi de choisir son hôpital et de bien se renseigner avant (si on peut) ... Mon hôpital est un gros hopital privé (antony) mais du coup ça tourne bien et les sages femmes ont été super à l écoute tout le temps.
     
  11. Choupette91

    Choupette91 Montée de lait

    Je ne sais pas ce que ça fait d'avoir une épisio ... j'ai eu droit à la césarienne en urgence et je dois vous dire que ce n'est guère mieux !
    Après d'interminables discutions sur "quoi faire" et m'avoir littéralement massacré les bras pour faire leur prise de sang, on m'embarque en me collant un masque sur le visage et en me hurlant dessus. J'étais complètement paniquée, je souffrais le martyre car mon petit remontait au lieu de descendre. Arrivée au bloc le gynéco et l'anesthésiste se bouffe le nez au dessus de ma tête et j'entends des choses horribles du genre "tu vas te décider à l'ouvrir oui ou m***" ....j'avais juste envie de leur dire "Coucou ! je suis un être humain et j'accouche là !!!"
    Cerise sur le gâteau, le gynéco foire ma cicatrice et je me retrouve avec une balafre de 20 cm de long en biais sur le bide avec des bords non jointifs. (37 agraphes !)
    Tout cela aurait pu être évité et mieux préparé.
    Le plus important aujourd'hui c'est que mon Loulou va bien mais ce genre d'expérience nous marque ainsi que nos compagnons (le mien m'a vu embarqué en quatrième vitesse au bloc et du sang partout là ou je me trouvais juste avant ...)
    Bref, le moment le plus heureux ??? Je ne crois pas !
    Je compati pour toutes celles qui ont subi un acte qu'elle ne souhaitait pas ... parfois, on nous traite vraiment comme des bouts de viande !
     
    calaimity aime ce message.
  12. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    Le hic c'est quand l'hôpital le plus proche et le plus compatible avec tes souhaits se trouve a plus d'une heure de route
     
  13. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    @Choupette91 je compatis c'est affreux ce qui t'es arrivé et j'espère que tu as pu en parler sinon je t'invite à répondre au questionnaire de cesarine : http://www.cesarine.org/quest/c'est libérateur de pouvoir mettre des mots sur sont ressentis.
     
    ParisianLawyer aime ce message.
  14. Choupette91

    Choupette91 Montée de lait

    @calaimity : merci pour ton message. Evan a 6 mois aujourd'hui et son père et moi avons encore le fantôme du passage à la maternité gravé dans notre mémoire car rien ne s est passé comme il faut là bas mais aujourd'hui nous sommes heureux comme tout avec notre petit bonhomme.:)
    Cela dit, au retour de l hôpital, on était bien calmé quand à l idée de faire un deuxième bébé. Mine de rien, des expériences comme celle-ci c'est traumatisant.
    Avec le temps, on relativise mais je sais que je garderai toujours un mauvais souvenir de ce qui aurait dû être le plus beau jour de ma vie.:(
     
  15. calaimity

    calaimity Fontaine de lait

    Ça m'attriste beaucoup ce que tu écris et j'ai eu dans mon entourage des expériences douloureuses d'accouchement , il n'y a que le temps qui a pu refermer un peu les blessures... Une amie avait dit plus jamais , elle a eu 6 ans après un petit garçon... prends soin de toi et profite de ta famille;)
     
  16. Choupette91

    Choupette91 Montée de lait

    @calaimity , c'est bien ce que je compte faire!
    Je crois que si on ne se raccroche pas à l'essentiel ( son bébé, sa famille etc...) c'est le genre d expérience qui peut sérieusement " amocher" une femme et son entourage.
    Après, il y a des circonstances qui font que les soignants sont amenés à pratiquer tel ou tel geste ... ça, je le comprends parfaitement. Par contre, ce que je n´arriverais jamais à comprendre c est le non respect et la brutalité de certains praticiens sous le prétexte de faire " le nécessaire ".
    Bref, un peu de psychologie et de sens commun ne seraient pas de trop dans nos hôpitaux !:p;)
     
    calaimity aime ce message.

Partager cette page

Chargement...