• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Allaitement long et travail

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Petit sondage ici. Qui parmi vous travaille à plein temps et allaite toujours son bambin ? Je pose cette question car lors d'une discussion récente je me suis rendue compte que jétais la seule à travailler à plein temps parmi mes connaissances qui allaitent. Qu'en est il pour vous ?
 

Maya67

Montée de lait
Adhérent(e) LLLF
Je reprends un temps plein ce lundi, après un congé parental de 6 mois. Je compte allaiter encore matin, soir et nuit.
Mais j avoue que je pense demander un 80% d ici qq mois... (ou semaines...)
 

Doobida

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je travaille à temps plein depuis ses 8 mois. Juste après le congé maternité je n'aurais pas pu, avec la fatigue, réussir la routine du tire-lait. À 8 mois il s'est passé de lait la journée. Bien plus simple ! Aujourd'hui il a 20 mois.
 

Eclira

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Ici temps plein, déplacements professionnels avec nuit à l'extérieur régulièrement (environ 1-2x par mois, mais ça a tendance à augmenter...) et bambin de 22 mois allaité !
En Autriche où je suis, les allaitements longs ça existe, mais les mamans qui bossent à 100% c'est plutôt rare (indépendamment de l'allaitement). Alors cumuler les deux, ça semble souvent impossible !
 

bzoui

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Mon aîné a été allaité 4 ans, je travaillais à temps plein de ses 3 mois jusqu'à ses 2 ans avec beaucoup de déplacements.
Deuz est ensuite arrivé, j'ai repris à ses 5 mois à 80% toujours avec pas mal de déplacements.
Là il a 2,5 ans il tete toujours et je suis en congé maternité pour troiz, je vais prendre un congé parental d'au moins un an, pas pour une question d'allaitement mais surtout parce que mes déplacements sont trop galere avec des enfants en bas age, et j'ai envie de profiter un peu plus de mes enfants.

J'ai toujours eu le sentiment que l'allaitement a permis de compenser mes absences et à clairement simplifié ma vie de femme active. Je pense d'ailleurs que je n'aurais pas eu des allaitements aussi long si ' étais restée à la maison, j'en aurais eu marre beaucoup plus vite ;)
 

Lumi

Fontaine de lait
Je travaille à temps plein (+ gros temps de trajet) depuis ma reprise, un peu après les trois mois de l'hippocampe. Il en a 20 aujourd'hui, toujours allaité.
 

MagPuceron

Hyperlactation
Adhérent(e) LLLF
Pour mon aînée j’ai repris mon travail à temps plein à la fin du congé maternité (à ses 2 mois et demi donc), elle a été allaitée exclusivement jusqu’à la diversification, jamais eu besoin de LA. Elle a 4 ans et tient fermement à ses deux tétées quotidiennes :rolleyes:
Pour ma deuz j’ai pris un congé parental jusqu’à ses 8 mois, puis j’ai repris à temps plein. Bientôt 20 mois et toujours serial téteuse :p
 

Marnie

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Ici reprise complète du travail à ses 11 mois et allaitement qui dure encore à ses bientôt trois ans. Temps "plein" si on peut dire mais répartition perso (freelance) donc journées de crèche pas trop longues côté bambin.
 
Dernière édition:

meleth-marie

Hyperlactation
80% après congé parental de 6 mois pour moi pour mon ti bouchon allaité 2 ans.
Par pour allaiter mais pour profiter d'eux. À la base, je voulais "1 an" et ensuite on sevrer tranquillement. On a continuer tranquillement.
Et je referai pareil, sauf peut être seulement 50% au début si possible jusqu'à ce que les 3 soient vraiment grand.
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Temps plein (prof) depuis ses 3 mois et demi. Il a 15 mois, bientôt 16, et tout roule.
Ce qui m'a vraiment libérée c'est d'arrêter les tirages vers 8-9 mois... ;) Maintenant je vois pas tellement ce qui pourrait être un obstacle !
 

Cactus2002

Fontaine de lait
Adhérent(e) LLLF
Je vois que nous sommes nombreuses. Pensez vous aussi que le fait de travailler aide un peu à maintenir l'allaitement sans que ce soit considéré comme un fil à la patte ? Vu que les tétées sont obligatoirement limitées aux moments où nous sommes présentes, nous n'avons pas à négocier des tétées, à faire patienter la journée ou à subir des demandes toutes les 30.min (sauf parfois le week-end). Pendant les vacances, cet été, ma fille voulait tout le temps téter et même si parfois j'ai dit non j'ai souvent cédé, sachant qu à la reprise on reprendrait le rythme habituel. Mais si ça devait être autant tous les jours, ce serait trop pour moi à cet âge. Je trouve que le travail permet de maintenir une routine d'allaitement assez agréable.
Merci pour vos retours, je me sens moins seule maintenant :joie:
 

Sekhmet

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Disons que je constate une chose : au même âge, les enfants dont la maman a repris le boulot tètent moins (j'ai l'impression) que ceux qui sont depuis toujours en mode open bar. En tous cas mon Petit Loup c'est une bonne tétée par jour (le matin) puis des micro tétées en journée quand maman est là mais pas toujours. En gros la tétée "nutritive" est celle du matin, le reste c'est du câlin, des anticorps, du réconfort (pas inutile !). En même temps, c'est logique comme adaptation. Petit Loup s'est diversifié assez vite finalement, et quand il a décidé que les solides c'était bien bon, en quelques mois il s'est passé du bib' de lait tiré.

Disons que ça me dérangerait pas qu'il tète plus (c'est tout câlin la tétée), mais c'est sûr que socialement, ça passe mieux quand on te dit "t'allaites encore à 1+ ans ? Mais il tète encore beaucoup ?" "Oh bah il prend grosso modo une bonne tétée par jour (je détaille pas le mode "open bar" hein :D)" ça ressemble à ce que fait un bambin du même âge au biberon (c'est un bib' par jour je crois à cet âge-là ?), et ça "passe" mieux. Si ça peut faire progresser la vision de l'allaitement c'est déjà ça !
 

leeloo7131

Période de pointe
Adhérent(e) LLLF
Coucou.
Je bosse mais à 80 % (je ne travaille pas les mercredi) depuis les 3 mois de ma fille.
J'avais fait pareil pour ma fille aînée sauf que j'avais pris les vendredi. Bon, ça s'était arrêté net à 9,5 mois, donc on ne peut pas tout à fait parler l'allaitement long... Encore que je fais figure d'extra terrestre car je ne connais personne dans mon entourage qui l'ai fait aussi longtemps et la seule à tirer mon lait au boulot.

En effet je trouve que d'aller travailler me rend plus "tolérante" aux nombreuses demandes de ma fille quand nous sommes ensemble. Edit : surtout la nuit
 

Doobida

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Je suis d'accord @Cactus2002, j'ai supporté les 12-14 :eek: tétées quotidiennes de cet été parce que je savais qu'on reprendrait 3-4 à ma reprise. Et pareil @Sekhmet je trouve que ça donne une bonne image de l'allaitement long quand on dit qu'il prend juste le soir, et un peu le matin (la nuit ??? ooooh si peu :rolleyes:) ça montre qu'on peut avoir une vie standard en marternant...
Je trouve que ça m'aide un peu à être patiente et bienveillante (je le serais même si je ne travaillais pas mais je trouve quand même ça plus reposant de travailler que d'être non stop avec lui), et ça me fait savourer le cododo et les tétées nocturnes, pour faire le plein de tendresse et de contact :)
 

ValGenna2206

Montée de lait
J'ai repris au 8 mois de mon petit loup, à temps complet. Il a 14 mois, et je continue à tirer mon lait (matin et midi).
J'ai noté que pendant les vacances, ou lors des weekend, il tète plus (10-12 fois environ) contre 5-6 fois la semaine lorsque je travaille.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
J'ai repris à temps plein après la naissance de mon 1er, il avait 4 mois. J'ai continué le travail à temps plein jusqu'à mon 2ème congé mat', alors qu'il avait 22 mois. (Par contre, après la naissance de ma deuz', j'ai repris à temps partiel.)
J'ai eu aussi très succinctement une période d'1 mois de travail à temps plein quand ma puce avait entre 2 ans et 5 mois et 2 ans et 6 mois ;) Mais c'était vraiment court (ensuite, d'une part elle s'est sevrée, d'autre part je suis repassée à temps partiel...)
 

Moumoune64

Lactarium
Adhérent(e) LLLF
Ici j'ai travaillé à temps plein en horaires décalés et allaité 2 ans et demi.
Les bib de lm chez nounou (avec papa le week-end ou le soir/matin) c'était ma '' présence '' en quelques sortes alors que j'étais au travail, un lien lacté qui a facilité la reprise.
D'ailleurs ça m'avait fait bizarre de rendre le tire lait à ses 1 an.
Mais l'allaitement ne s'est pas arrêté totalement et ce fût une merveilleuse expérience soldée par un sevrage naturel.

Là avec la puce, il me reste encore 11 mois de congés parental.
Et j'espère qu'elle tètera encore à ma reprise !
J'ai souvenir que pour mon fils j'ai réalisé que s'il avait été sevré plus jeune, il y a des jours où je ne l'aurais pas vu le soir ni le lendemain matin (car rentré après son coucher et repartie avant son lever).

Je n'ai jamais connu la demande fréquentes de tétées pour mon fils donc l'allaitement n'a jamais été un ''poids' '.
Pour ma fille qui a tété bcp plus fréquemment que son frère dès le début, ça va, elle a diminué avec le temps (elle en est à environ 7-9 tétées par 24h), c'est pas énorme mais ça ne me pèserait pas même si c'était plus je crois, je sais que tout ça sera bientôt un doux souvenir, ça passe tellement vite !
Alors je profite.
 
Haut