• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

allaitement / lait "maternise"

vaika

Colostrum
Bonjour,
je viens chercher ici quelques conseils que je n'arrive pas à trouver ailleurs...
Ma fille a 10 mois et demi, allaitée, diversifiée. J'ai repris le travail à temps plein à ses 3 mois. Je tirai mon lait 2 fois par jour, et je completais avec un peu de lait maternisé (bio, sans huile de palme...) car je ne tirai pas assez. Avec la diversification, j'ai pu arreter le lait en poudre. Maintenant, je ne tire plus qu'une fois (à peine 100 ml), elle tète le matin et le soir, et parfois une fois la nuit. Mon but est de tirer jusqu'à ses 1 an, puis d'arreter (j'en ai un peu assez de cette machine), mais je veux continuer l'allaitement. Mais voila, on nous culpabilise (à mort !) avec les laits de croissance, plein de fer etc...
Je ne veux plus tirer le lait, mais je ne veux pas donner de lait en poudre. à2, voir 3 tt par jour, je n'ai plus enormement de lait.. Mais est -ce suffisant ? (on nous "recommande" 500 ml/j.. pfff). elle boit de l'eau en mon absence, mange des laitages (j'evite le lait de vache pour elle, sans etre draconniene non plus..)..

En gros va-t-elle bien pousser si je n'enrichit pas les labo guigoz et autres Nestlé ?? c'est difficile d'eviter la culpabilisation, je lutte !
Merci de bien vouloir partager vos experiences..
 

isabelle steffan

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Tu as peur des carences en fer que pourrais avoir ta fille si tu ne lui donnes pas des laits de suite, c'est cela .

Pour te rassurer, voici le communiqué de presse du Collège des Généralistes enseignants :
que l'on trouve ici : http://www.cnge.fr/article.php3?id_article=1337

Communiqué presse CNGE - Utilisation des laits de croissance

publié le jeudi 18 février 2010


Le Collège National des Généralistes Enseignants ne recommande pas la prescription de laits de croissance pour les enfants âgés de 1 à 3 ans

Les laits de croissance, commercialisés en France pour les enfants âgés de 1 à 3 ans, ont des avantages théoriques par rapport au lait de vache. Ils sont notamment enrichis en fer, en acides gras essentiels et ont une moindre teneur en protéines. Ils sont commercialisés avec un prix en moyenne 3 fois supérieur à celui d’un lait habituel. En revanche, ils sont très peu utilisés dans les autres pays occidentaux et ne sont pas recommandés par la majorité des sociétés scientifiques, ni par l’OMS1.

Les données scientifiques sur ces laits ne montrent pas de bénéfice lié à la supplémentation systématique en fer. Ils ne préviendraient ni le risque infectieux ni les troubles de la croissance et il n’y aurait pas d’autre avantage identifié à la supplémentation en fer. Concernant l’ajout systématique d’acides gras essentiels, les données sont insuffisantes. La diminution de l’apport protéique n’a pas non plus d’intérêt démontré après l’âge d’1 an.

Compte tenu de leur composition, les laits de croissance pourraient être utiles chez les enfants à risque de carence martiale. Toutefois, cet intérêt est souvent limité par leur coût, car ce risque est plus fréquent dans les environnements socio-économiques difficiles2.

Etant donné l’absence d’argument scientifique démontrant le bénéfice de la prescription systématique des laits de croissance, le CNGE recommande une adaptation individuelle de la prescription des laits selon le contexte de l’enfant.

1. Organisation mondiale de la santé. Principes directeurs pour l’alimentation des enfants de 6 à 24 mois qui ne sont pas allaités au sein. 2006 (44 pages).

2. Tabone M, Vincelet C. Précarité et santé en pédiatrie : expérience du centre de bilans de santé de l’enfant de Paris. Arch Pédiatr 2000 ;7:1274-83.

Ce communique s’appuie sur l’article Saint-Lary O, Jami A, Ouazana A.

Existe-t-il aujourd’hui des arguments scientifiques pour conseiller l’usage des laits de croissance ? exercer 2009 ;88:123-6.

Vincennes, le 18 février 2010

Contact Presse :

Professeur Pierre Louis DRUAIS

06.09.42.22.77

Docteur Vincent RENARD

06.25.80.33.29


De nombreuses mamans tirent leur lait seulement les 6 premiers mois puis le bébé passe aux solides (sans aucun biberon de Lait artificiel) et continue de téter à la maison.

Mon fils est entré en crèche à 1 an, il tétait toujours la nuit, le matin, en fin d'après-midi et ens oirée + le week-end et les vacances et je n'ai jamais tiré mon lait pour la crèche, il n'a pas eu non plus de lait artificiel (par contre, il mangeait du fromage blanc ou des yaourts aux goûter à la crèche).
 
Dernière édition:

Emmanuelle

Hyperlactation
Bonjour,
je vais essayer de te rassurer un peu en commençant par une phrase que j'ai dèjà écrite sur ce forum : on ne peut pas comparer le lait humain et le lait de vache, ce sont 2 produits tellement différents au niveau de la composition et de l'assimilation par l'organisme que les chiffres donnés ("500ml/j") sont complètement faussés.
Il est vrai que 2-3 tétées par jour à 10 mois et demi sont un peu juste pour entretenir une bonne lactation mais au moins ta fille bénéficie toujours de ton bon lait. Tant qu'elle tète, tu peux avoir du lait pendant encore un certain temps, le sevrage dépendra plus ou moins de sa fréquence de tétées et de son intérêt pour le sein.
Si tu atteins le "cap" des 1 an en ayant maintenu les 2 ou 3 tétées par jour + les solides, tu ne seras pas obligée de passer par la case lait artificiel. Ta fille trouvera tout ce qu'il lui faut dans les solides + de l'eau. Il te suffira de veiller à bien varier son alimentation et à l'équilibrer au mieux (légumes, fruits, céréales, légumineuses, occasionnellement de la viande et du poisson si tu n'es pas végétarienne, de temps en temps des produits laitiers -yaourt, fromage- pour le plaisir, des huiles végétales à ne pas chauffer de préférence, etc).
Ma petite dernière, sevrée à 13 mois, n'a pas bu une seule goutte de lait artificiel et n'a quasiment jamais mangé de produits laitiers ; elle a aujourd'hui 5 ans, est grande pour son âge, en pleine forme, très rarement malade, bref, elle pète la forme !! ; ) Nestl* et Guigo* ne se sont pas enrichis grâce à moi et j'en suis bien contente !!
 

vaika

Colostrum
merci !
je comptais tirer mon lait jusqu'à ses un an, donc 2 tétées + 1 tire lait, (ce que je fais depuis 2-3 mois) ont l'air de suffir à maintenir une lactation non pas abondante, mais suffisante(elle ne rale pas, ne s'enerve pas.. quand il n'y en a plus... ben il n'y en a plus ;-) )

je ne la bourre pas de produits laitiers non plus, elle a aussi de la purée d'amande qui a l'air de lui convenir. Elle mange de tout, + viande ou poisson 2-3 fois par semaine

Donc, même si ma lactation diminue progressivement après ses un an, ce ne sera pas grave ! Merci à vous 2, je me sent plus rassurée. Disons que cela me conforte dans ma conviction et me déculpabilise !.
 
Haut