• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Allaitement et péridurale: j'ai besoin de vos lumières!

milou82

Hyperlactation
Bonjour à toutes!

Aujourd'hui, j'ai eu mon rendez vous obligatoire avec l'anesthésiste. Bien évidemment, il prêche pour sa paroisse comme on dit. Il est à fond pour la péri. Alors en effet, quand il avance l'argument "si le bébé est en souffrance, ça permet de le sortir rapidement pour éviter des décès du nourrisson". Mais quand je réfléchis, que je me dis que quand la péri est posée, on ne peut plus bouger. Et comme le dit la sage femme libérale "c'est pas en restant couchée 12h que le bébé va descendre".

Alors je viens vous poser plusieurs questions:

- avez vous accouché avec ou sans péridurale?
- quand je lis à droite à gauche, je me dis que ce n'est pas forcément très compatible avec l'allaitement. Bien que si on est bien motivée, l'allaitement, on y arrive toujours.
- ce qui me fait peur aussi, c'est une éventuelle épisiotomie sans péridurale... Ca va piquer! J'aimerai vos ressentis à ce propos.

J'ai lu le passage sur la péridurale du livre de la leche league "l'art de l'allaitement maternel", mais j'aimerai avoir encore d'autres informations, d'autres avis, pour pouvoir me faire mon opinion. Ma sage femme vient mercredi pour un monitoring, je lui poserai aussi la question, et en discuterai avec elle.

Merci d'avance pour vos réponses! :)
 

Johanne

Voie lactée
Bonjour milou82,

En ce qui me concerne, je souhaitais accoucher sans péri.
Dans les fait, je n'ai fait que vomir (désolé pour les détails) dès que les contractions ont commencé à s'intensifier... Je suis assez sensible de l'estomac, et du coup, je remplissait haricot sur haricot de bile (mmm, encore désolé pour les détails :/). D'ailleurs, ça m'intéresserai de savoir si je suis seule dans ce cas :confused:
J'ai finalement demandé la péri, et la suite du travail s'est très bien déroulé. Au petit matin, c'était prêt, mais la poussée a été très longue, 40 min d'efforts intenses, pour finir avec la ventouse car j'était épuisée après une nuit blanche et rien mangé..
L'épisio, je ne l'ai pas sentie mais entendue. Ce qui a été plus sport, c'est la couture :/ même avec péri, je pense que c'est le moment hard de mon accouchement. Je me concentrais sur mon tibou qui était sur mon ventre pour oublier ce qui se passait plus bas...

Mais je garde quand même un souvenir extraordinaire de cet accouchement, qui pour moi a été un accouchement 'de rêve'. Pas comme je l'aurai souhaité à la base, mais génial quand même.
Pour l'allaitement, j'ai eu tout de suite 2h de peau à peau avec mon tibou. Il respirait, fatigué de l'effort qu'on venais tout les 2 de faire, c'était magique... Les 2 heures ont semblé très courte, puis il s'est agité et a commencé à chercher le sein, j'ai attendu qu'il ouvre grand la bouche, et je l'ai pour ainsi dire, 'plaqué' sur mon sein :). Il a tout de suite bien pris toute l'aréole, et a bien compris le truc ;). Ce n'est qu'après qu'ils lui ont fait les premiers soins, la pesée et tout le tralala..

Donc pour moi, en synthétisant, accouchement avec péri, début d'allaitement très facile. Et pour l'épisio, il parait que même sans péri on ne sent rien car le muscle est tellement détendu qu'il n'y a pas de sensation au moment fatidique du chclac... Par contre, pour la couture, la péri n'est d'aucune utilité...

Voilà, en espérant ne pas te faire peur. Quoi qu'il en soit, j'en garde un souvenir magnifique ;)
Et j'ai quand même dans un coin de la tête que pour le prochain, si mon estomac est moins capricieux, j'aimerai essayer sans péri :eek:

Je te souhaite que tout se passe au mieux selon tes choix !
 
Dernière édition:

fannie

Hyperlactation
pour les vomissements je crois savoir que c'est assez fréquent, 3 de mes copines vomissent à chaque accouchemnt!

moi j'ai accouché deux fois sous péridurales, car je n'ai pas eu le courage d' affronter la douleur, et mes allaitements se sont très bien passés!
il faut juste faire attention si ton bébé semble endormi par la péri et donc le stimuler beaucoup à prendre le sein, mon fils n'a pas eu de problème mais ma fille dormait beaucoup, il ne faut pas hésiter à allaiter au moindre signe d'éveil.

pour ce qui est de l'épisio, déjà cela se fait de moins en moins et tu peux exiger d'éviter un maximum d'en avoir une, moi j'ai dit que je préférais être un peu déchirée qu'avoir une épisio, et je n'en ai eu ni pour mon fils ni pour ma fille. d'après ce que j'ai lu, c'est mieux une déchirure si elle reste modérée qu'une épisio. par contre je crois que si la déchirure doit être importante, il vaut mieux une épisio, mais bon la sage femme est scensée savoir quand faire une épisio ou non.

par contre pour mon ainé, j'ai été un peu déchirée, et il a fallu recoudre un peu ( 4 points) mon obstétricien a voulu me le faire à vif sous pretexte que j'étais sous péri. sauf que je sentais tout et que cela faisait très mal donc je me suis fâchée, je lui ai demandé si aux urgences on recoud les gens sans anesthésie ou si on leur mettait de la xyloicaine ( je suis infirmière), j 'ai exigé une anesthésie locale, qu'il m'a faite et je n'ai rien sentie.

sous pretexte qu'on accouche, les plaies sont recousues à vif, alors que si tu t'ouvres le genou en tombant, là on te fait une anesthésie locale, je ne vois pas pourquoi. une petite injection de xyloicaine et hop on ne sent rien, d'ailleurs je n'ai pas eu beaucoup à insister.

pour ma fille j'ai été un peu déchirée aussi, mais ma péri était plus forte, je n'ai rien sentie quand on m'a recousue ( 2 points).

Pour l'allaitement, il vaut mieux accoucher naturellement, sans péri, mais si tu en as une, ce n'est pas pour cela que cela va compromettre ton allaitement, il faut juste être plus vigilente et allaiter vraiment au moindre signe d'éveil, ne pas attendre que bébé pleure.

pour laversion " il vaut mieux une péri en cas de problème", ce n'est pas vrai, si vraiemnt il y a un problème, ils sont capable de t'endormir en 5 min pour faire une césarienne par exemple ou autre acte douloureux..

une copine a accouché sans péri mais ils ont du lui faire une révision utérine car son placenta ne se décollaitpas, ils l'ont endormi vite fait le temps de le faire et cela n'a pas posé de problème particulier. elle a été endormie 5 min, puis elle a été réveillée et bébé a tout de suite était dans ses bras au sein et elle a allaité 3 ans!

mes copines qui ont accouché sans péri disent toutes ne pas avoir spécialement souffert en cas d'épisio, car la peau est très tendu et tu es dans l'effort de poussée. par contre après pour recoudre tu peux demander une petite anesthésie locale.
 
Dernière édition:

laezhan

Montée de lait
Bonjour à toutes!

il avance l'argument "si le bébé est en souffrance, ça permet de le sortir rapidement pour éviter des décès du nourrisson".
Alors là, désolée, jene vois pas du tout en quoi une péri influe sur la sortie rapide du bébé ! Une extraction instrumentale (ventouse, épisio, forceps) oui, mais la péri en tant que telle, je ne vois pas ?!? Je dirais que c'est même plutôt l'inverse : la péri chunte la production d'hormones naturelles de ton corps : les endorphines que ton corps produit pour lutter contre la douleur profite aussi au bébé. D'autre part, l’ocytocine qui créé les contractions n'est pas en quantité suffisante, d'où l'utilisation systématique d’ocytocine de synthèse qui a pour effet de provoquer des contractions violentes qui elles créent de la souffrance fœtale. J'ai accouché d'un bébé souffrant d'un retard de croissance et l'équipe médicale était rassuré de mon choix de ne pas avoir de péri car pour le bébé, il y avait moins de risque de souffrance, et donc d'extraction et donc d'épisio ! Enfn, bon à savoir, l'ocytocine entraîne des contractions sans permettre à l'utérus de bien se détendre entre les contractions, ce qui est une des causes d'hémorragie du post-partum. Alors que quand bébé tête, l'ocytocine se libère à nouveau (et oui, l'hormone qui ejecte le lait, c'est la même qui contracte l'utérus, c'est bien foutu, non ?) et permet en général la délivrance.

je me dis que quand la péri est posée, on ne peut plus bouger. Et comme le dit la sage femme libérale "c'est pas en restant couchée 12h que le bébé va descendre".
Là pour le coup, de gros progrès ont été fait et il est possible d'avoir une péri peu dosée qui permet la mobilité et donc la descente du bébé. Le hic est plutôt lié encore une fois à la souffrance foetale induite par l'ocytocine de synthèse qui oblige souvent à une surveillance continue du foetus et pas facile de se balader quand on est attaché à une machine !

Je te mets un lien sur l'accouchement physio, ça m'a aidé à avoir un autre son de cloche : http://accoucherautrement.free.fr/demedicalisation.htm et aussi http://www.accoucherlibrement.fr/surmedicalisation.htm

Pour répondre à tes questions : J'ai accouché les deux fois sans péri en m'attendant au pire au vu des discours entendu (t'es cinglé, tu vas avoir trop mal ! oh là, là, t'es courageuse ...). Bien préparée et avec de la confiance en soi, j'ai trouvé ça très gérable pour les contractions. Pour la sortie je t'avoue que le 1er a été long et douloureux du fait d'un manque de mobilité et d'une sage-femme peut-être pas de très bons conseils. le deuxième, comme une lettre à la poste (mais je fais des petits bébés !).

La motivation pour allaiter est importante, mais c'est surtout l'accompagnement qui est primordial, questionne bien l'hosto ou la mater sur leur posture vis-à-vis de l'allaitement, que cela soit avec péri, sans, ou après une césarienne !

Pas d'épisio de mon côté juste un point pour le 1er avec un spray anésthésiant, j'ai rien senti, mais effectivement la région est bien insensible même après l'accouchement. Il faut savoir que les épisio sont bcp moins importante sans péri (encore une fois, la souffrance foetale peut entraîner un besoin de faire vite sortir le bébé et donc de pratiquer une épisio !)

Tu peux tout à fait faire poser le cathéter de la péri (avec les risques d'effets secondaires, certes et heureusement très rares) et décider de l'utiliser ou non.

Bon accouchement et bon allaitement !
 

fannie

Hyperlactation
pour ma fille j'étais sous péri assez forte car je n'ai rien sentie, et je n'ai pas eu d'ocytocine de synthèse et tout s'est bien passée.

j'en ai eu par contre pour mon fils, ça dépend des protocoles je pense.

sans péri c'est vrai que l'accouchement a moins de chances de necéssiter des interventions, style épisio forceps ventouse et il y a moins de risque d'hémoragie et autres.
 

Gamète

Période de pointe
Ma petite expérience:
Accouchement physio de bb1, travail rapide et géré a la maison en m occupant l esprit, en bougeant le plus possible et avec un bon bain ET la présence rassurante du papa. Je suis arrivée (un peu tard, je n étais pas "prête" dans ma tête a accoucher, une autre histoire ;-) ) a dilatation complète a la mat (j ai poussé une première fois a la maison....). Pas de péri, pas de perf, juste là pour pousser. C était top. Quand je repense a la douleur, j ai trouvé ça très gérable, je m attendais a pire (peut être pour ça que j ai trouvé ça gerable).

J ai eu une épisiotomie mais c était sur la phase d expulsion, je n ai rien senti avec la tête qui appuyait sur le périnée . Elle était petite, pas de souci post natal a ça niveau.

J étais assez pro accouchement physio, déjà pour ressentir pleinement ce qu est de mettre un enfant au monde, mais aussi pour tous les inconvénients qu une péri entraîne en cascade, notamment le risque de souffrance fœtale qui n aurait pas été la sans péri. Je suis persuadée que la douleur guide notre corps a sortir ce bébé. La je suis a quelques semaines d un nouvel accouchement (entre mi février et mi mars), et je suis désormais convaincue qu un accouchement physio est le meilleur choix pour nous. Je suis vraiment a fond, d autant que le premier est un excellent souvenir. Je pense que je n étais pas loin de passer le cap de la motivation de l'accouchement a domicile mais pas encore osé...
Pour éviter une épisiotomie, je masse activement mon périnée depuis une semaine pour le préparer.

Ce qui a été important: la présence rassurante de mon conjoint et le fait d être convaincue que mon corps savait mieux que mon cerveau comment mettre un enfant au monde. Un peu comme l allaitement, on est programmées pour cela.

Je te souhaite une bonne réflexion pour préparer ce bel événement!
 

Gamète

Période de pointe
Pour revenir a l argument "souffrance fœtale", je trouve aussi que c est un faux argument! Déjà parce qu il y a plus de probabilité de créer artificiellement cette souffrance avec la péri, et, si vraiment ton bébé est en souffrance, faire une peri d urgence ou une rachianesthésie prennent 5 mn.....
 

milou82

Hyperlactation
Merci pour vos réponses et vos liens, je m'en vais lire tout ça dans l'après midi!

Ce qui me gène, c'est le cercle vicieux qui se met en place... Peri= plus de besoins d'aides extérieures, et si je peux les éviter... Et en même temps, quand je lis les posts à droite à gauche, je m'aperçois que soit la péri n'a pas fonctionné à 100%, soit elle ne faisait plus effet quand le bébé est arrivé... Et l'argument "vous serez plus reposée pour pousser", j'ai l'impression que avec ou sans péri, c'est pas à ce moment là qu'on se repose de toute façon!
Aussi, ma gynéco a eu 3 enfants, et ma belle soeur qui a accouché avec elle a eu une déchirure, elle a été endormie complètement pour recoudre. Donc je pense qu'elle n'hésitera pas au moins à faire une anesthésie locale. Autre avantage, elle sait que je veux allaiter, et a allaité ses 3 enfants, donc je ne pars pas vers l'inconnu dans le sens où je pense qu'elle sera de bon conseil.

Vos témoignages ne me font pas peur, au contraire, ça me rassure un peu dans mon idée de partir sans péri.
Mon mari et moi sommes éleveurs de chèvres, et nos chèvres, elles mettent bas sans péri, et elles vont bien, on fait pas d'épisio... :) (bon, c'est pas tout à fait pareil, je le conçoit, mais je me réfère à elles, je ne sais pas pourquoi...)
Et puis, ce que je me dis aussi, c'est qu'un bébé, sortant par un endroit aussi exigu, quand on le fabrique, on sait qu'on va morfler à un moment donné. Donc si ce n'est "que" pour atténuer la douleur, fallait y penser avant...

Merci pour vos réponses en tout cas, je vais parcourir vos liens, et j'attend bien sûr d'autres réponses!
 

Gamète

Période de pointe
Ici, on est veto tous les deux donc la mise bas physio nous parle aussi beaucoup....;-)
La gestion de la douleur se prépare. Tu peux en reparler avec ta sage femme ou ta Gynéco et ton mari.
Je t assure que le soutien empathique de l entourage a ce moment joue énormément.
Ici on fait aussi pas mal de courses a pied et je me figure beaucoup d étapes de la vie comme une course a pied, ça m aide. C est sur que des discours démotivants, type "oh lala mais tu vas avoir mal" plutôt que " tu vas y arriver, tu es faite pour cela, tu as déjà fais bcp, tu t es préparée ..." C est difficile de finir le semi marathon!

Pour cet accouchement, j ai carrément écrit mon projet de naissance. Comme cela, j aborde les points problématiques en amont.
Je me fais aussi plus confiance ayant déjà mis au monde un beau bébé sans péri.

Ton bébé va sortir par un endroit exigu mais tu es faite pour cela et ton bébé aussi! Son crâne se déforme pour cela, ton bassin s élargit pour cela. Et la douleur, certes ça reste une douleur, guide le passage de ce bébé dans ce tuyau coudé qu est ce fichu bassin! Elle te dit quand pousser aussi.
 

Lili69

Hyperlactation
J'ai eu deux césariennes en urgence pour mes deux bébés. Pour la 1ère, hématome rétro placentaire à 35SA. Pour la 2ème, accompagnement global avec le rêve d'un accouchement physio en plateau technique. Contractions très douloureuses pendant 48h, le travail avançant très lentement, ma sage-femme pourtant archi contre m'a conseillé la péri. J'ai fini par accepter. Sauf que suite à la pose de la péri, une contraction de 15 min, un bébé en souffrance, pour finir en césa en urgence.

Alors, tu te doutes, je déconseille fortement la péridurale, pour ma part, elle m'a privé d'un accouchement voie basse. Et comme c'était ma 2ème césa, le petit troiz' se fera très certainement par césa. J'en ai beaucoup pleuré, aujourd'hui ça va mieux. Mes deux filles vont bien et c'est le principal.

Par contre concernant l'allaitement, comme tu l'as dit, quand on le veut vraiment, cela fonctionne. 4 ans pour ma 1ère fille (j'attends avec impatience le sevrage...) et démarrage impeccable pour ma 2ème (elle avait repris son poids de naissance à J+4).
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Alors en effet, quand il avance l'argument "si le bébé est en souffrance, ça permet de le sortir rapidement pour éviter des décès du nourrisson".
Et puis on devrait tous sortir avec un casque de moto tout le temps, au cas où on tombe sur la tête.
Et puis avec un gilet pare-balle, hein, on sait jamais, si on tombe sur un malade qui tire des coups de feu.
Et puis quand on cuisine, c'est quand même préférable d'avoir un casque de soudeur et des vêtements ignifugés, on sait jamais si ça s'enflamme, ou si on reçoit des projections d'huile dans les yeux.
D'ailleurs, on devrait aussi toujours prendre son bain avec un masque de plongée et des bouteilles d'oxygène.

Bref, je dis ça sous forme de boutade, bien sûr, mais il ne faut pas prendre toutes ses décisions dans la vie en envisageant toujours le pire ;)

Pas mal de médecins "imposent" plein de protocoles médicaux lors de l'accouchement, par principe de précaution, pour le cas où... Sauf que... Sauf que, en réalité, la plupart des souffrances fœtales sont causées par des actes médicaux ! Péridurale, déclenchement, forceps, ventouses, etc, ou même tout simplement position sur le dos, les pieds dans les étriers... Ça ne veut pas dire que si on subit ces actes on va forcément avoir des problèmes, bien entendu ;) Mais quand problème il y a, bien souvent, le problème n'aurait pas eu lieu sans intervention médicale... Les médecins prennent plein de précautions pour réparer des soucis qui ne seraient peut-être pas arrivés sans eux ;)
Je précise que je ne remets absolument pas en cause l'efficacité de la médecine dans la diminution de la mortalité des enfants à la naissance. Bien entendu, il y a aussi des cas où la médecine est nécessaire, où il y a des complications qui interviennent de toutes façons, et qui ne peuvent être évitées qu'avec l'intervention de la médecine. Mais il est rare que ces complications se détectent "au dernier moment". Et donc dans la grande majorité des cas, elles peuvent être anticipées.

Bref, si tu n'as pas de risque particulier qui est détecté, si tu arrives le jour de l'accouchement et que tout va bien, eh bien, le meilleur moyen que tout continue à bien aller, c'est que le personnel médical te laisse faire, et se contente d'une surveillance "passive" ;) Notre corps sait accoucher, c'est naturel, il est programmé pour ça ! Il faut lui faire confiance ;)

Pour ce qui est de mon expérience personnelle : j'ai accouché sans péridurale. Je m'étais dit : "j'essaie sans, on verra bien !" et tout s'est bien passé. Alors pour mon deuxième accouchement, je suis sûre à 100% que je ne prendrai pas de péri ;) Je n'ai pas eu d'épisiotomie non plus. (Par contre, une belle déchirure, qui, j'en suis persuadée, aurait été beaucoup moins importante si j'avais fait confiance entièrement à mes sensations, plutôt que d'écouter les sages-femmes qui me disaient de pousser plus fort...) J'ai eu mal quand on m'a recousue (malgré l'anesthésie locale), mais les sage-femmes m'ont dit que ça faisait tout aussi mal avec la péridurale.

Euh bon, je ne veux pas qu'on prenne mon message pour de la "propagande anti-péridurale" :rolleyes: Mon but n'est absolument pas de te dissuader de prendre la péridurale si toi, tu le veux. Tout le monde ne supporte pas forcément aussi bien les contractions, je comprends tout à fait le choix de celles qui souhaitent prendre la péri pour être soulagées.
Je veux juste te mettre en garde contre ceux qui voudraient t'imposer la péri si toi, tu n'en as pas envie, en utilisant du "chantage affectif" pour te faire croire que c'est mieux pour ton bébé... Ce qu'il faut, c'est que toi, tu fasses le choix que tu veux. Et que tu ne te laisse imposer ce choix par personne.
 

karibou

Hyperlactation
Pour ma part, j'ai eu contractions provoquées par perf d'ocytocine, péridurale, et césarienne.... tout ce que je ne voulais pas quoi.... et mon allaitement s'est bien mis en route. Pourtant je n'ai pas eu la chance non plus d'avoir mon bébé sur moi les premières heures, ils me l'ont juste amené en salle de réveil pour faire la première tétée,(ils ont dû en plus me faire une anesthésie complète flash car après qu'ils aient sorti mon fils j'avais mal quand ils trifouillaient mon ventre) mais il est né à 8h45 et je ne suis remontée dans la chambre qu'à 11h30.(il a été en peau à peau avec le papa pendant ce temps du coup) J'ai eu la montée de lait en moins de 48h alors qu'ils disent que ça peut être retardé lors d'une césarienne.
Tout ça pour dire que même avec tous les aléas négatifs, mon allaitement s'est mis en route sans difficultés. J'ai refusé un complément qu'ils voulaient donner le 2è jour, mon fils est né le mercredi matin et dans la nuit du jeudi au vendredi, j'ai senti que ça y est le lait arrivait.
Donc à mon avis ne te pose pas de tracas pour la péri et l'allaitement. Comme le dis très bien Cerise ci-dessus, à toi de choisir en fonction de ce que tu veux et ressens.
Je n'ai pas pu refuser le déclenchement et la césa car la santé de mon bébé était mise en jeu. Quant à la péri, j'ai tenu pendant 4h30 de contractions sous ocytocine avant de la demander, mais ils ne m'ont pas pousser à la demander, c'est moi qui n'en pouvais plus..
En tout cas on a toute des idées avant notre accouchement. Après il faut faire avec ce qui se passe et essayer de vivre au mieux les choses comme on le désire. Mon accouchement a été tout ce que je ne voulais pas, pour autant le 1er cri de mon bébé a rendu ce moment le plus merveilleux. et mon allaitement, j'y étais très attachée et ça va très bien.
A savoir que les équipes soignantes ne sont pas toutes de bons conseils pour l'allaitement...alors forge toi bien avant et soit sure de toi-même car pas facile de faire face à une équipe soignante qui va à l'encontre du bon sens de l'allaitement.
Je te souhaite milou82 un bel accouchement, un bel allaitement, et plein de bonheur. et C'est bien que tu sois venue sur le forum. C'est précieux les conseils des animatrices et le soutien des autres mamans maternantes !!
 

milou82

Hyperlactation
Vos réponses me confortent dans mon idée première: partir du principe que je verrai une fois là bas. Je veux dire par là, que c'est nouveau pour moi, les contractions et tout le reste. Je ne sais pas si je vais supporter ou pas... Donc dans ma tête, je me disais que je tenterai bien le sans péri, et si, au moment de l'accouchement j'en ressent le besoin, je la demanderai.
C'est dingue cette faculté des médecins à vouloir absolument faire en sorte que le bébé naisse en un temps donné, et le plus vite possible. Nos biquettes, elles prennent le temps, et c'est celles qu'on aide le moins qui se remettent le mieux... Et elles, elles n'ont pas eu de cours d'accouchement, et elles poussent quand même!
C'est aussi la question que je me pose: est ce que j'aurai la liberté de faire à l'instinct ou pas. Parce que l'air de rien, on n'est pas si différentes que ça d'une chèvre, surtout à ce moment là: ya plein de choses qui nous dépassent, et qu'on ait par instinct, et pas parce qu'on nous l'a appris...

Karibou: ça fait un petit moment que je lis le forum, jusque là je n'avais pas spécialement de questions, mais ça viendra certainement avec l'arrivée de bébé...
 

karibou

Hyperlactation
selon les maternités, ils sont plus ou moins proches de l'aspect naturel de la naissance..et selon les sages-femmes... en tout cas, ne te laisse pas imposer ce que tu ne souhaites pas si ça ne met pas en jeu ta santé ou celle de ton bébé.... mais c'est vrai que c'est un moment si particulier qu'on ne sait pas à l'avance comment on le vivra.

C'est marrant Gamète, véto, Milou éleveuse de chèvres, moi assistante véto... :p
Tiens nous au courant Milou, ton terme est pour quand? et ta maternité, sais-tu un peu son orientation? (hypermédicale ou pas trop etc...) La mater où j'ai accouché est a priori plutôt assez nature et respectueuse de ce que l'on souhaite, et même si comme je l'ai écris ci-dessus rien n'a été comme je le voulais, ils ne m'ont pas forcée et ont respecté mes décisions (me laisser mon bébé dans le lit contre moi la nuit, ne pas donner le complément etc). Ce qui a été différent de mes souhaits c'était médicalement préférable...
 

karibou

Hyperlactation
oui nous sommes des mammifères, c'est ce que j'ai répondu à ma belle-mère quand elle insistait sur le fait que mon bébé dort en écharpe la journée, se réveille plusieurs fois la nuit..qu'il pleure parfois s'il n'est pas dans nos bras...et jusqu'à quand j'allais l'allaiter...etc etc... :p
 

LOLOS44

Montée de lait
bonjour,
j'ai accouché 3 fois avec peri et 1 fois sans (même pas mal !!) et mes 4 allaitements se sont tres bien passées et se passent encore d'ailleurs je n'ai pas vu de differences entre les 2 ils sont tous en bonne santé.fais comme tu le sens et tu verras au moment ,comment tu geres les douleurs ,ton humeur du moment moi la peri pour en avoir eu 3 je sus pas trop fan mais j'ai eu droit à la ventouse alors merci peri mais bb 4 est arrivé sans peri g eu mal jusqu'a la perte des eaux mais apres j'ai pas eu mal du tout alors ne t'inquietes pas avec ou sans c toi qui voit
bon courage
 

milou82

Hyperlactation
on terme est révu le 26 février, mais bébé est descendu, et le col est ouvert à 1. Il me faut le garder au chaud jusqu'à demain, et après, il peut arriver (une histoire de prématurité du système respiratoire). Bon, après, c'est un beau bébé: dernière echo hier, il pesait 3kg, et on voyait bien ses petits plis de gras au bidou! Donc au contraire, s'il arrive un peu plus tot, il sera un peu moins gros, c'est peut être pas plus mal...

La mater de la clinique est neuve, et ils ont installé une salle d'accouchement qu'ils appellent "comme à la maison" avec ballons, baignoire etc... Je vais essayer d'en profiter au max de cette pièce, et puis on verra bien.
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
De toutes façons, je suis persuadée que les bébés choisissent le meilleur moment pour eux pour arriver, sauf exception ;) Donc s'il est prêt plus tôt, il arrivera plus tôt :)
Et il ne faut pas non plus s'inquiéter à l'avance du fait d'avoir un gros bébé. Là encore, la nature est bien faite, si ton bébé est gros c'est que ta morphologie lui permet de passer. Et après avoir lu divers témoignages d'accouchement, le fait d'avoir mal ou pas ne semble pas du tout corrélée à la taille du bébé ;)
 
Haut