• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions jusqu'à septembre. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Allaitement et carences maternelles

Annaëlle

Hyperlactation
Bonjour à tou(te)s,

J'ai beau être archi pro allaitement, penser que c'est ce qu'a prévu la nature, que notre corps est fait pour allaiter... Je me pose des questions sur une possibilité que l'allaitement crée des carences aux mamans, avec des conséquences notamment au niveau osseux.
Déjà pour mon premier bébé j'avais parfois des douleurs dans les hanches ou le thorax au réveil. Peut-être est-ce le cododo qui m'oblige à dormir dans des positions pas toujours confortables et surtout sans bouger pour pas réveiller le petit trésor!
J'ai donc "enchainé" deux grossesses avec un allaitement de 2 ans entre et les mots de mon homéopathe (pas du tout pro allaitement même si génial pour d'autres choses) raisonnent dans ma tête. Pour lui, l'allaitement c'est bien pendant 3 ou 4 mois, après ça ne sert plus à rien niveau anticorps pour le bébé et ça "esquinte" la maman...

Je sais bien que LLL ne tient pas ce discours là mais existe-t-il des études là dessus, qui prouveraient que l'allaitement n'a pas de répercussions sur la santé des mamans? (si déjà en bonne santé et ayant bonne hygiène de vie bien sur).

Ma puce a 4 mois, je pense bien aller jusqu'au sevrage naturel, surtout que j'ai sevré mon ainé trop tôt à mon gout car j'étais enceinte mais je ne voudrais pas finir sur les rotules :rolleyes:.

Merci!
 

Vanou

Période de pointe
Merci Annaëlle pour ce post que je vais suivre avec attention.
Ici ma fille a 16 mois et n'est pas prête de se sevrer.
Pour ma part, j'ai quelques petits soucis de santé mais surtout cela fait plusieurs fois que la pédiatre me demande si moi je prends des compléments et autres pour ne pas me déminéraliser.
Alors mythe ou réalité ?
Surtout si on a plusieurs enfants (ce que je souhaite)

Vanou
 

cerise

Modératrice
Adhérent(e) LLLF
Quand on allaite, on pioche forcément dans notre corps les nutriments nécessaires à notre bébé, pour fabriquer le lait... Donc il est probable que l'on ait besoin de ces nutriments en plus grande quantité, puisqu'on en a besoin à la fois pour nous et pour lui.
Cependant, est-ce qu'on peut, pour autant, dire que c'est l'allaitement qui provoque des carences ? Je ne pense pas, je ne vois pas les choses sous cet angle : je dirais plutôt que c'est notre alimentation, qui, si elle est trop pauvre en certains nutriments et minéraux, peut provoquer des carences. Et que cette alimentation doit peut-être être plus riche en certains choses quand on allaite que quand on allaite pas.
Alors, compléter ou pas avec des compléments artificiels ? Je dirais que ça dépend ! Si on parvient à avoir une alimentation adaptée, je pense que ce n'est pas nécessaire... Mais si on y arrive pas, ça peut être préférable de prendre des compléments. (Mais de la même façon que l'on prendrait des compléments, même si on allaite pas, dans le cas de carences qu'on arrive pas à combler avec notre alimentation !)
 

lullaby

Voie lactée
Annaëlle;40489 Pour lui a dit:
je n'ai pas les connaissances suffisantes pour étayer une argumentation scientifique mais en revanche, je suis persuadée que si le bébé humain a besoin de lait jusqu'à trois ans au moins (les publicitaires nous matraquent assez avec leur lait de croissance !), le lait de sa mère reste le meilleur pour lui. Mais la nature faisant bien les choses, il me semble très peu probable que cela se fasse au détriment de la mère !! Il me semble même avoir lu quelque part que l'allaitement long agissait en prévention de l'ostéoporose.
Cependant, il est évident qu'une mère allaitante doit avoir une hygiène de vie la plus équilibrée possible pour ne pas puiser dans ses réserves.
 

isabelle steffan

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Annaelle, votre homéopathe ne semble pas au courant de la façon dont fonctionne le système immunitaire d'un bébé : le bébé nait avec un système immunitaire immature qui va se perfectionner et n'atteindre sa pleine fonctionnalité qu'à 5 ans seulement !
 

Annaëlle

Hyperlactation
Merci Sylvie pour les liens, c'est vrai que j'aurais pu chercher sur le site, désolée!
Je prends le temps de les lire et je reviens!

Isabelle Steffan, je ne sais pas ce que mon médecin a contre l'allaitement (en plus il est pédiatre à la base) et le maternage, j'ai été très surprise quand il m'a conseillé de laisser mon bébé pleurer à 6 semaines, puis quand je l'ai appelé pour m'aider à choisir une pilule compatible avec l'allaitement mon bébé avait 4 mois, il m'a répondu "mais il faut arrêter le lait!"... je suis restée muette derrière mon téléphone... je me demandais de quoi il parlait (j'ai compris depuis que c'était bien du lait maternel qu'il s'agissait).
Depuis je continue de le voir car j'ai une grande confiance en lui au niveau médical et surtout homéopathie.

Je l'ai revu pour les 1 mois de ma puce avant de rentrer au Maroc et c'est là que je lui ai demandé jusqu'à quand il fallait donner la vitamine K... du coup il m'a demandé jusqu'à quand je comptais allaiter... :eek: (je ne lui ai pas dit que j'avais allaité le premier plus de 2 ans). Il m'a donné son avis, que je trouve vraiment bizarre pour les anticorps (il m'a dit que le bébé les "bouffait" comprenez "détruisait" à partir de 3 ou 4 mois)... Bref, j'ai beau savoir maintenant qu'il "déconne" sur certains points je lui fais confiance sur d'autres, d'ou ma question!

Excusez moi pour le pavé mais ce problème avec mon médecin me tient à coeur. Merci!
 

Annaëlle

Hyperlactation
Les liens sont très intéressants sur la santé des mères allaitantes en général, mais j'aimerais en savoir plus sur d'éventuelles carences.

Pour les os:
"Les travaux sur la densité osseuse ont fait couler beaucoup d’encre, à partir des études ayant constaté un abaissement de la densité osseuse pendant la lactation. Cependant, l’étude de la littérature publiée sur le sujet montre que cet effet est lié au climat hormonal spécifique de la lactation, la densité osseuse revenant à la normale pendant le sevrage. Il semblerait même qu’il y ait un impact positif à long terme sur la densité osseuse. Il serait utile de faire des études sur le sujet, selon une méthodologie rigoureuse."

C'est plutôt rassurant pour ce point précis!

Existe-t-il d'autres études pour d'autres carences, minéraux, vitamines...?

Mais je vous rejoins, on pourrait peut-être dire "pas de carences systématiques ni de compléments systématiques, à étudier au cas par cas sans doute".
Et il faut soigner son alimentation.
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Le problème est en fait inverse : l'allaitement est physiologique, il est donc prévu par la nature pour faire vivre les bébés : les organismes maternels sont faits pour ça.
Il serait donc intéressant de savoir ce que le "non allaitement" entraîne comme différence au niveau minéraux, vitamines... par rapport à une maman qui allaite ( qui est la norme )

On sait notamment qu'une mère qui n'allaite pas a davantage de risque de souffrir d'ostéoporose.
Pendant l'allaitement, les os, réserves de calcium, sont mis à contribution pour fabriquer le lait.
Après le sevrage, les réserves se reconstituent, plus denses, plus "solides".

Ca n'est pas le cas si la mère n'allaite pas.
D'où une plus grande fragilité.
Et davantage de risque de cassure due à l'ostéoporose.
 

Annaëlle

Hyperlactation
C'est quand même génial non? ;)

Et quand est-il des femmes qui n'ont pas d'enfants? Tu veux dire que la nature a prévu que les femmes enfantent et allaitent?

L'auteure de l'article concluait qu'il faudrait quand même refaire d'autres études, ce qui servirait sans aucun doute la cause de l'allaitement et permettrait de répondre aux septiques ou convaincus que l'allaitement n'est pas bon à long terme pour les femmes.

Ca me donne envie de savoir qu'en est-il dans des pays comme le Maroc ou l'allaitement est encore la norme (ou était encore la norme à l'époque ou les séniors d'aujourd'hui allaitaient) pour voir s'il y a moins de fractures dues à l'ostéoporose que chez nous.
 

Vanou

Période de pointe
Bonsoir,

Une petite question concernant l'ostéoporose. Il est écrit que lors de l'allaitement la densité osseuse diminue pour redevenir normale voir plus dense après le sevrage mais quid du moment de cette remineralisation lorsqu'une maman enchaîne plusieurs grossesses avec allaitement longue durée (ce qui peut conduire à une dizaine d'année !) ?

Bon, peut être qu'on en sait rien à l'heure actuelle d'autant plus que pour trouver le nombre nécessaire de femme dans ce cas là pour participer à une étude, ne doit pas être facile.

Vanou
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
La durée moyenne de l'allaitement dans le monde est de 2 ans et demi ! c'est une moyenne qui est largement tirée vers le bas par l'allaitement dans nos pays occidentaux, n'est ce pas ?

Comme tu le dis, Annaëlle, les femmes sont faites pour enfanter et allaiter : qu'on le veuille ou non, c'est notre condition animale : se reproduire ! aucune chatte ne réfléchit de savoir si elle doit ou ne doit pas, si elle veut ou ne veut pas avoir des chatons : elle les a et elle les allaite.
Notre humanité permet de pouvoir réfléchir à la question.
Et depuis peu, des moyens techniques permettent aux femmes de ne plus associer sexualité et procréation.
Mais c'est vraiment très récent sur l'échelle de l'humanité !

L'allaitement est donc prévu par la nature pour nos bébés.
Et nous n'avons pas assez de recul pour savoir ce que peut faire le non allaitement sur la physiologie féminine. C'est aussi un choix très récent sur l'échelle de l'humanité !

Pour l'ostéoporose, les études disent que la protection est "dose dépendante" : plus la durée de l'allaitement est longue, plus la protection est importante.
 

Lilizut

Voie lactée
bonsoir les mamans,
ce post m'intéresse beaucoup, pas tellement parce-que j'ai peur des carences mais parce-que le discours que m'ont tenu plusieurs médecins m'a déjà amenée à me poser ce genre de question, sur les "conséquences" de l'allaitement sur l'organisme maternel. en gros, ce que m'a dit le corps médical, c'est qu'en allaitant on restait en fait "enceinte" d'un point de vue physiologique ou demi-enceinte si RDC et reprise des cycles, et donc que du coup pour l'organisme maternel la priorité était le bébé et pas la maman. je ne sais pas trop ce que ça veut dire, sans doute que le corps fait tout pour produire le lait le plus "riche" en tout ce qu'il faut pour le bébé sans prendre garde à en garder pour la maman ? j'avais compris ça comme ça en tout cas.
je me posais la question aussi sur le fonctionnement hormonal pendant l'allaitement, car comme j'ai de gros problèmes de dos, rhumato et kinés m'ont tous dit de ne pas allaiter trop longtemps. pour eux, l'allaitement favorise le relâchement des muscles et ligaments, encore une fois comme pendant la grossesse (une excuse pour expliquer mon ventre tout mou;-) et donc ce ne serait pas bon pour les gens comme moi qui ont des problèmes de dos....
là aussi je m'interroge, c'est difficile de savoir car je n'ai pas l'impression qu'il y ait tant d'études que ça sur la physiologie de la femme allaitante...
 

Lilizut

Voie lactée
rebonsoir les mamans,
je fais remonter ma question, car m'étant manifestée un peu tard sur ce post elle a dû être perdue dans les actualités suivantes du forum.
pourtant je me demande vraiment si c'est vrai que le "fonctionnement hormonal" du corps de la maman est suffisamment modifié pour provoquer un relâchement pérenne des muscles et ligaments (je veux dire une fois que le corps a récupéré de l'accouchement, de le cas des allaitements longs > 1 an). je n'ai pas trouvé d'infos sur ce sujet. je me pose cette question à cause du discours qu'on m'a tenu au sujet de mes problèmes de dos (cf cii-dessus) mais finalement aussi pour la "récupération" du périnée. j'ai eu mon RDC il y a + de 6 mois à peu près au moment où je terminais ma rééduc du périnée chez une sage femme (j'ai pu faire la technique CMP par visualisation). selon elle tant que j'allaiterai je ne récupérerai pas un tonus musculaire parfait. elle disait aussi que beaucoup de ses patientes voyaient des sensations type "lourdeur" qui les gênaient en fin de journée (station debout etc.) disparaître après la fin de l'allaitement. bref, pour moi ce ne serait pas l'argument qui me ferait décider de sevrer mon bébé mais je m'interroge quand même car malgré la rééduc, avec les quintes de toux que j'ai en ce moment, ce n'est pas top de ce côté là non plus.... je suis donc preneuse de vos infos !
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Il faudrait que les professionnels de santé qui te parlent de cette modification te montrent les études et les documents sur lesquels ils se fondent pour dire ça.
Que penses-tu de leur demander puisque cette info te vient d'eux ?
 

Lilizut

Voie lactée
bonjour Sylvie,
merci pour ta réponse, j'imagine que du coup ça ne t'inspire pas non plus ! je pourrais effectivement poser la question même si ce n'est pas mon habitude de demander aux médecins et autres quelles sont leurs sources d'infos : je ne dis pas : ah bon et vous avez lu où que je devais prendre cet antibio ;-) pour moi ça fait partie de leur savoir, leur métier et si je vais les voir c'est bien que j'ai besoin des soins et des prescriptions d'un pro ! évidemment dans le cas de l'allaitement, comme tout le monde (médecins y compris) raconte un peu plutôt ce qu'il croit que ce qu'il sait, je suis effectivement plus tentée de mettre en doute ce qu'on m'a dit.
je dois revoir mon kiné à la rentrée, je vais en reparler et je vous tiens au courant, on ne sait jamais ça peut intéresse d'autres mamans
 

Sylvie

Modératrice
Membre de l'équipe
Animatrice LLL
Oui, tiens nous au courant.
C'est toujours intéressant de savoir sur quelles données les professionnels de santé s'appuient.
 
Haut