• ENCOURAGEZ-NOUS !

    Les animatrices donnent bénévolement de leur temps et de leurs compétences pour répondre aux questions que se posent les mamans qui allaitent et accompagner celles qui le souhaitent tout au long de leur allaitement : en réunion, par courriel et au téléphone... et sur le forum !
    Si vous appréciez notre travail, nous vous invitons à nous le faire savoir par quelques mots d'encouragement à notre intention, et/ou par un don ou une cotisation - si ce n'est déjà fait - qui nous permettront de continuer à nous former pour toujours mieux répondre aux besoins des mamans qui choisissent d'allaiter.
    Rendez-vous sur le site LLL et choisissez le groupe 00-Forum pour soutenir l'équipe du forum LLL.
  • Compte tenu de l'épidémie de COVID-19, LLL France a décidé de suspendre toutes les réunions. Les animatrices LLL restent disponibles pour répondre aux questions des mères par téléphone, par mail, Facebook ou sur le forum. Des réunions virtueLLLes via visioconférence sont organisées (infos sur la page facebook "réunions virtuellles LLL France")

Allaitement en echec, Maman desemparee

-Adeline-

Colostrum
Bonjour à toutes

Je viens poster ici pour trouver un peu de réconfort car mon allaitement est en échec et j’ai beaucoup de mal à l’accepter.

Voilà mon histoire :
Mon mari et moi avons eu beaucoup de difficultés pour concevoir notre bébé. Nous avons mis 6 ans pour connaitre la joie de devenir parents et notre bébé a été conçu par FIV après un long parcours en PMA. Ma grossesse a été géniale, je n’ai jamais été aussi en forme et heureuse et j’ai préparé activement l’arrivée de ce bébé miracle.

Je souhaitais un accouchement le plus physiologique possible et surtout allaiter mon tout petit le plus longtemps possible. Malheureusement tout ne s’est pas déroulé comme prévu. L’accouchement a été long et difficile. Faux travail, perte des eaux puis déclenchement et finalement péridurale, car après 36 heures de contractions j’étais épuisée et incapable de pousse sans un peu de repos. Et pendant ce temps on m’a aussi donné des antalgiques pour calmer la douleur ainsi que des antibiotiques à cause de la perte des eaux !
Raphaël est arrivé au monde épuisé par tout cela et je pense un peu sonné par les médicaments. Son cœur a beaucoup ralenti et il avait du mal à respirer. On me l’a quand même laissé en peau à peau pendant 2 heures, mais il n’a pas cherché le sein.

Le lendemain matin (j’ai accouché à 22h) j’ai tout de suite essayé la mise au sein. Je m’étais bien renseignée et documentée et me sentait prête pour l’aventure. Mais Raphaël n’a pas été capable de téter. On m’a dit que ça pouvait arriver avec les bébés de petit poids (2,692 kg à la naissance), mais qu’il finirait par y arriver. On lui a donc fourré mon mamelon au fond de la bouche presque toutes les heures (je ne peux pas dire autrement tant je trouvais ça barbare), sans succès. On m’a fait essayer des bouts de seins en silicone, même effet. Finalement on m’a proposé de tirer mon lait et de le donner au biberon. J’étais très réticente car j’avais lu des articles sur la confusion sein-tétine, mais on m’a assuré qu’il n’y aurait pas de souci. Et puis il fallait que Raphaël se nourrisse, j’ai donc accepté. D’autre part il était souvent grincheux et cherchait à téter, on lui a alors donné une tétine pour le calmer contre mon gré.

Lors de la visite du pédiatre, elle s’est rendu compte qu’il avait un frein de langue et le lui a coupé le jour même. On m’a alors dit que tout devrait s’arranger rapidement et de mettre bébé au sein le plus souvent possible.
Malheureusement ma montée de lait a tardé. Fatigue ? Frustration ? Mauvaise stimulation ? Je n’ai pas la réponse. Toujours est-il qu’on a complété avec du LA pendant quelques jours.

Finalement à ma sortie de l’hôpital j’ai eu assez de lait et on m’a conseillé de continuer à tirer pour bien stimuler et former mes tétons et de mettre bébé au sein le plus souvent possible.

Seulement au sein c’est la crise. Raphaël a faim et s’énerve de pas arriver à téter. Je finis toujours pas lui donner le biberon après 20 minutes de calvaire pour tous les 2. J’avais entendu parler du biberon de Medela et on a opté pour celui-ci, mais Raphaël avalait beaucoup d’air et souffrait de coliques. On nous a donc incités à utiliser le biberon Dodie. Il est vrai que ça l’a soulagé, mais de nouveau je m’inquiétais pour la confusion sein-tétine.

On a été suivi par la suite par une pédiatre spécialiste en allaitement qui nous a rassurés et qui a réussi à mettre Raphaël au sein plusieurs fois et nous a assuré qu’il ne ferait que progresser malgré la prise du biberon, mais j’ai rarement réussi à réitérer à la maison.

Hier Raphaël a eu un mois et je suis retournée la voir aujourd’hui pour faire le point. D’après elle, on s’éloigne un peu plus chaque jour de la remise au sein car c’est une vraie bataille pour qu’il essaye de téter. Dès que je le mets au sein il hurle et me repousse et au bout d’un moment, lorsque je lui donne le biberon il s’y cramponne comme à une bouée de sauvetage. Je sais bien qu’il ne le fait pas exprès, mais ça me fend le cœur à chaque fois.

Résultat je tire mon lait et lui donne le biberon. C’est contraignant, mais je tiens pour lui car je veux absolument lui donner mon lait au moins 6 mois.
Moralement c’est très difficile à accepter. Je pleure presque à chaque biberon et c’est encore pire lorsque quelqu’un d’autre lui donne le biberon… je pars me cacher pour qu’on ne me voit pas.

J’ai heureusement un mari génial qui est d’un grand soutien, mais malgré cela je me sens désemparée et j’ai l’impression de ne pas être mère à part entière. Après toutes ces épreuves j’attendais tellement de cet allaitement que je n’arrive pas à accepter cette situation. Sans parler des commentaires de proches qui ne comprennent pas ma démarche.

Désolée d’avoir été aussi longue, mais j’ai vraiment besoin d’en parler et de me sentir comprise. Il va falloir que je fasse le deuil de l’allaitement. Je n’aurais sans doute pas d’autre enfant, vu nos difficultés, je passe à côté de quelque chose je le sais.

Merci de m’avoir lue.
Adeline
 

allreset

Lactarium
Bonjour Adeline,
quel parcours de combattante! Raphael est bien né avec des parents aussi attentionnés.
Je comprends ta frustration et je suis impressionnée par ta détermination, te tirer le lait pour lui donner au biberon. Cela me fait penser aux bébés prématurés. D'ailleurs, on pourrait se dire que c'est un prématuré, que tu lui donnes ton lait et que vous allez apprendre à vous connaître.
Continuer le plus possible le peau à peau, il existe un bandeau pour t'y aider et le portage en écharpe au maximum.
Ensuite continue à lui proposer le sein même s'il refuse, sans insister. Je pense que la nuit favoriserait la mise au sein surtout en cododo. Qu'en penses-tu?
Une animatrice de LLL va t'aider, j'en suis sûre.
Courage et encore bravo pour ta volonté.
 

Lisemeuh

Période de pointe
Bonjour Adeline,

je suis au travail et ne peux te répondre longuement, mais j'aimerais te dire ce que ton message m'inspire:


Tu es une Maman formidable.

Bravo. Bravo à toi pour ce que tu es, ce que tu fais. Tu accompagnes ton enfant avec tout ce que tu as, tu t'adaptes à ce dont il a besoin. Bravo pour ce que je trouve être une belle réussite quant à ce que ton bébé reçoit.
Et félicitations aussi pour sa naissance! :)


L

PS:
Quant à ton projet, j'ai vu ici des choses superbes et inattendues dans les aventures de l'allaitement... Je te souhaite de belles suprises.
 

Papillon

Voie lactée
Bonjour Adeline,

Je te trouve très courageuse!! Je ne m'y connais pas beaucoup, mais dans cette situation l'utilisation d'un DAL (Dispositif d'aide à la lactation) ne serait-elle pas une alternative intéressante ?

Pour ce qui est de l'accouchement je te comprends, nous sommes aussi passés par là... nous souhaitions également un accouchement le plus près de notre bébé, nous avions fait une prépa en haptonomie et étions très confiants.. et patatra... mon travail a duré 40h, j'étais épuisée, je ne gérais plus du tout la douleur. L'épuisement physique, le manque de soutien de la part de l'équipe médicale et il était impossible pour moi d'accompagner mon bébé dans la dernière poussée... En plus de ça la sage-femme était très culpabilisante, du genre "quand on veut on peut Madame!", j'avais le sentiment d'être "une mauvaise mère" avant même d'être mère. (Au final bébé est arrivé avec une épisio....) Bref tout ça pour te dire que même si les choses ne se passent pas comme tu les aurais imaginé, tu es une mère à part entière car tu fais ton maximum pour ton bébé et pour les autres ne les écoutes pas!!

Courage à toi Adeline!!! J'espère vraiment qu'une solution va pouvoir être trouvée!!!
 

mariakel

Colostrum
Bonjour !

Bravo d'avoir passé toutes ces étapes et de continuer de persister dans ta volonté ! Au passage, quel beau prénom tu as donné à ton bébé !
je me permet de répondre ici ayant aussi rencontré de grandes difficultés pour mettre mon bébé au sein. La situation n'est pas encore au beau fixe, mais pour d'autres raisons, mais je garde bon espoir. Il est né à 2 kg5.

As tu essayé les bouts de sein dodie ? Ma belle soeur a rencontré ces problèmes avec son bébé qui pourtant est né à 3kg 6 donc bien robuste mais qui n'allait pas teter. Avec les bouts de sein dodie son bébé a tout de suite pris le sein !! peu de temps après elle s'en est passé, son bébé est allé directement au sein en un déclic. Il avait 3 mois passé à ce moment là !

Ca vaut le coup de continuer à t'accrocher comme tu l'as fait jusqu'à present ! je te tire mon chapeau pour cette belle chasse au trésor.
 
Dernière édition:

Isabelle

Fontaine de lait
Bienvenue Adeline ! Je lis pas mal de douleur et de frustration pour ton bébé et pour toi, c'est décidément pas facile d'allaiter quand le bébé a des freins serrés ! Le frein de langue a été coupé, mais tu n'as pas d'amélioration pour le moment.

Quand le frein a été coupé, as-tu vu une plaie en forme de losange ?

On peut déjà faire un bilan et voir ce qui peut améliorer la situation. Il y a pas mal de topics ici avec des bébés qui ont des freins serrés.

Donc le frein de langue, tout le monde en a un, mais parfois il est trop serré et le bébé ne peut pas téter. Tu trouveras des documents et des témoignages ici :
http://www.allaitementpourtous.com/frein-de-langue-lecircvre-supeacuterieur-palais-creux.html

Après une frenectomie, on conseille de voir un ostéopathe pour qu'il remette les tensions à cause de l'ankyloglossie ( freins serrés ), et aussi suite à la naissance.

Donc pour remettre ton bébé au sein, voir un ostéopathe. Utiliser un dal pour donner les compléments au sein, éviter la frustration au sein, réconforter le bébé au sein, l'encourager dans ses efforts au sein.
http://www.allaitementpourtous.com/dals-sns-lact-aid-dals-de-fortune-les-diffeacuterences.html
Ne pas donner le sein sans le dal, toujours donner le sein avec le dal pour que le bébé ait du lait jusque satiété au sein, sinon il croit que le sein est vide et comme il a faim, c'est normal qu'il s'accroche désespérément au biberon.

Tu peux commander un sns sur le site LLL :
http://www.lllfrance.org/Boutique/A...ent/DAL-Dispositif-d-Aide-a-la-Lactation.html

Pour tirer ton lait, est-ce que tu y arrives, qu'est-ce que tu as comme tire lait ?

Je t'assure que tu peux remettre ton bébé au sein, mais il y a des astuces, des aides, comme le dal.

C'est très difficile de vivre l'incapacité de son bébé à téter, tu as bien raison de ne pas rester seule, le forum est là pour toi, accroches-toi, commande ton dal et cherches un bon ostéopathe pour ton petit.

Si tu peux, je veux bien des photos du frein de lèvre sup du bébé et dessous sa langue. Je te fais un mail privé.

Allez, courage,

Bises
 
Dernière édition:

Isabelle

Fontaine de lait
6 ans de patience et ça y est, tu as ton bébé dans tes bras, et il sera bientôt au sein...

Tu as du lait, tu continues de t'informer, et tu vas allaiter ton bébé au sein, tu peux y croire.... mais attention, une fois au sein, il se peut qu'il tète des années....

Bises
 

isabelle steffan

Animatrice LLL
Animatrice LLL
Bonjour Adeline,

Si ton bébé a eu le frein de langue coupé, ça indique qu'il était serré ce qui explique que ton bébé avait du mal à téter et n'ait pas aidé à favoriser la lactation.
Il arrive que les freins ne soient pas suffisamment coupés (pas assez loin) et les bébés arrivent à téter un peu mieux, mais ce n'est pas évident pour eux malgré tout. Je connais plusieurs parents qui ont du prendre un RV avec un ORL pour que celui-ce recoupe davantage le frein de langue afin que le bébé puisse téter efficacement.
Bravo pour ta détermination en tout cas !
 

Sophie du moulin

Période de pointe
Bonjour,
Je dirais comme toutes les autres, quel courage! Tirer son lait pour le donner au bib, c'est cumuler toutes les contraintes (le tirage et la préparation des bib). Ma cousine a fait cela pour son premier pendant 6 mois et actuellement allaite son deuxième avec succès, mais elle a dû attendre cet allaitement pour être en paix avec elle-même . Je pense que si tu as vraiment envie de tenter le maximum , pour ne pas avoir de regrets, et donc moins le vivre comme un échec, tu peux tenter avec un DAL. Je connais une maman qui, à cause d'une chirurgie mammaire, n'avait pas assez de lait et a allaité avec un DAL jusqu'à ce que l'alimentation soit suffisamment diversifiée pour se passer du DAL. Pour toi, si ton enfant arrive à récupérer une succion efficace, tu pourrais t'en passer bien avant!
 

Emmanuelle

Hyperlactation
Bonjour Adeline,
je viens aussi t'encourager à continuer et en relisant ton message, je me dis que le seul obstacle est le biberon maintenant. Lorsque son souci de succion sera résolu, ton bébé pourra téter à volonté, accroche-toi !!
 

-Adeline-

Colostrum
Merci à toutes pour votre soutien, ça fait du bien et me redonne de l'espoir. J'ai envie de m'accrocher et si d'après vous c'est encore possible d'y arriver, je ferai mon possible pour y parvenir.

Isabelle j'ai voulu répondre à ton mp, mais un message m'indique que tu as dépassé ton quota de messages et que je ne peux donc pas te répondre.

Je vous tiens au courant s'il y a du nouveau. Une amie m'a prêté un bout de sein Medela, je vais voir si c'est mieux. J'en ai des Dodie, mais il n'y arrive pas avec ceux-là.

A très vite
 

Isabelle

Fontaine de lait
Oui, pardon, j'ai fait du ménage dans ma boîte.

Donc oui, avec ton bébé je récapitule :

_ s'assurer que la frenectomie est efficace, voir si le frein de lèvre gêne aussi

_ voir un ostéopathe

_ utiliser un dal pour aider le bébé à manger jusque satiété au sein et ne plus utiliser le biberon ou les tétines artificielles si possible

_ assurer la lactation avec le tire lait

Les bouts de seins peuvent aider le bébé à prendre le sein, on peut utiliser un dal même avec bouts de sein.

Bon courage !

Bises
 

-Adeline-

Colostrum
Bonjour et encore merci pour vos messages.

Voici les nouvelles :

-je suis allée voir un ostéo qui a regardé si rien ne gênait la succion. Apparemment Raphaël est resté longtemps engagé lors de l'accouchement et il y avait quelque chose au niveau de sa tête, je n'ai pas retenu quoi, mais l'ostéo pense que ça pouvait le gêner. J'y retourne dans un mois pour faire le point.

-j'ai essayé le bout de sein Medela et... victoire !!! Raphaël prend le sein sans s'énerver. Il tête en moyenne 20 minutes (10 à chaque sein), mais je n'ai pas idée de la quantité prise. Je suppose aux alentours de 40ml car il réclame toujours après la tétée et prend environ 80ml du bib, sachant que sans la tétée il prend 120ml. Je vais donc voir pour un dal qui semble être la bonne solution. Par contre je n'ai pas eu le courage de faire tout ça à chaque fois car 20 minutes au sein + 20 minutes de bib + tirer mon lait, ça prend du temps et j'essaye aussi de dormir au max pour avoir toujours assez de lait, donc la nuit j'essaye de réduire mon temps d'éveil.

Bonne journée à toutes et à très vite.
 

Lisemeuh

Période de pointe
Bravo Adeline! :) Des premières pistes très encourageantes!

j'espère que le temps de biberon se réduira peu à peu.
Et bravo à Raphaël! :)
 

allreset

Lactarium
Bonjour et encore merci pour vos messages.

-j'ai essayé le bout de sein Medela et... victoire !!! Raphaël prend le sein sans s'énerver. Il tête en moyenne 20 minutes (10 à chaque sein), mais je n'ai pas idée de la quantité prise. Je suppose aux alentours de 40ml car il réclame toujours après la tétée et prend environ 80ml du bib, sachant que sans la tétée il prend 120ml. Je vais donc voir pour un dal qui semble être la bonne solution. Par contre je n'ai pas eu le courage de faire tout ça à chaque fois car 20 minutes au sein + 20 minutes de bib + tirer mon lait, ça prend du temps et j'essaye aussi de dormir au max pour avoir toujours assez de lait, donc la nuit j'essaye de réduire mon temps d'éveil.

Bonne journée à toutes et à très vite.

Et si tu le remettais au sein plutôt que de lui donner un bib. L'allaitement ne se quantifie pas, ni en temps, ni en quantité. Ne te prends pas la tête, laisse le téter selon ses besoins.
De plus téter au sein pour un bébé est fatiguant et demande de l'énergie, beaucoup plus que le bib, continue à lui proposer ton mamelon.
Garde le en peau à peau, il existe des bandeaux pour cela, et le portage s'avère la solution pour se reposer et pour favoriser l'allaitement.
http://www.minilou.fr/ entre autres
Courage
 

Sophie du moulin

Période de pointe
Je suis très contente d'avoir de si bonnes nouvelles. Effectivement, tant que tu n'as pas suffisamment de lait, un DAL me paraît être la solution idéales. Par contre, je ne sais pas pourquoi tu utilises des bouts de seins ? Je sais que cela stimule moins le sein, donc ce n'est pas l'idéal. Tu as essayé sans depuis la visite chez l'osthéo? En tout cas bravo!
 

maryam92

Colostrum
Bonjour Adeline,

J'ai utilisé un DAL pour nourrir mes jumeaux les 3 premiers mois. Cela demande un peu d'organisation mais c'est très pratique. Cela permet de stimuler ta production de lait car cela favorise le contact de ton bébé avec toi. Et cela lui donnera de plus en plus envie de téter (il y aura du lait facilement) et tu pourras petit à petit diminuer les quantités du DAL pour finir, je te le souhaite du fond du coeur, qu'avec le lait de tes seins.
Il existe deux types de DAL (enfin ceux que je connais) : le SNS de Medela, une petite bouteille avec deux fils que tu scotches sur tes tétons, et le LactAid d'Almafil, ce sont de petits sachets jetables que tu remplis et il n'y a qu'un seul fil qui en sort. Personnellement j'ai préféré le LactAid, plus discret mais les deux sont très bien.
En ce qui me concerne, au début quand mes bébés pleuraient trop je leur donnais "au doigt", "à la paille", avec le fil du DAL scotché à mon petit doigt (il y a des vidéos sur le net qui t'explique comment faire), j'ai utilisé cette technique aussi pour les entraîner à la succion, pour qu'ils deviennent plus forts. Et finalement, après 3 mois de persistance, un jour, j'ai décidé de ne pas mettre le DAL et de ne rien leur donner au doigt (j'appréhendais mais il fallait bien se lancer !). C'était le sein et c'est tout...merveilleusement, ils ont tété, beaucoup les premiers jours, à mon avis pour stimuler ma production de lait, puis cela a été de plus en plus facile et à 16 mois je les allaite encore !
Bon courage à toi,
Amicalement
Maryam
 

allreset

Lactarium
Bonjour,
les feuillets et les dossiers de LLL sont explicites et complets, si tu peux les consulter tout en allaitant, ce serait bien.
Lire aussi le livre du pédiatre Gonzales vendu en boutique par LLL. Tu y apprends que l'allaitement est bien + simple si on laisse la nature faire, si on fait confiance et que l'on est à l'écoute de son enfant.
Bon dimanche et bonnes tétées
 
Dernière édition:
Haut